Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 23:10

Même si la Cimade n'est pas une organisation libertaire, il nous paraît pertinent de faire connaître les comportements répressifs de la Préfecture du Morbihan (et donc de l'appareil d’État) sur ce qui se passe par ici à l'encontre des personnes qualifiées d'étrangères, c'est pourquoi nous reproduisons ce communiqué.
 

 

"Nous protestons avec vigueur face à ces agissements contraires au respect et à la dignité des personnes et qui ne semblent avoir pour objet que de créer un sentiment d’insécurité et du stress puisque la quasi-totalité des décisions de la préfecture sont abandonnées ou annulées par le tribunal administratif ou le juge des libertés.

 

 

Préfecture du Morbihan : Stop / Danger !

 

 

Communiqué de presse de la Cimade – 15 février 2016

 
 

Depuis la fin de l’année 2015 la situation de certains demandeurs d’asile se dégrade en Morbihan, la préfecture se livrant à une série d’arrestations et d’interpellations.

 

Une jeune femme est arrêtée en préfecture afin de l’expulser vers un pays où sa sécurité est en jeu, alors même que son enfant qu’elle élève n’était pas avec elle. Trois bénévoles de la Cimade accompagnaient cette personne pour témoigner du déroulement de la convocation : elle a été sommée de suivre les policiers. Les tentatives de demande de précisions par les bénévoles ont été très mal perçues par la police et le personnel de la préfecture.

 

Cette personne a finalement été relâchée.

 

Une famille avec deux adolescents scolarisés a été convoquée à plusieurs reprises au commissariat, convocation remise non en mains propres mais à leur colocataire, et harcelée par des appels téléphoniques fréquents. La mère de famille souffrant de problèmes de santé a dû être hospitalisée en urgence à cause du stress engendré par ces méthodes.

 

Une autre famille a été convoquée à la gendarmerie pour une assignation à résidence : la bénévole du Réseau Education Sans Frontières qui les accompagnait a été contrainte de donner son propre numéro de portable et de tenir au courant les autorités des déplacements de cette famille.

 

Deux interpellations ont eu lieu en préfecture pour des personnes dont les décisions d’expulsion étaient encore en jugement devant le tribunal administratif. Pour l’une d’entre elle, la rétention a été annulée au motif que l’arrestation de la personne était illégale.

 

La semaine dernière une jeune femme avec une enfant gravement malade a été transférée de son hôtel dans un autre hôtel devenu lieu de rétention puis emmenée en centre de rétention de Saint-Jacques de la Lande en vue d’une expulsion. Elle a été libérée par le juge des libertés. Lundi 15 février, la jeune femme est à nouveau convoquée à la préfecture où elle se rend accompagnée par une bénévole de la Cimade et le maire de Séné. Il lui est signifié une assignation à résidence dans un hôtel avec obligation de se présenter tous les jours au commissariat de police et de dormir tous les soirs à l’hôtel. L’assignation est de 45 jours soit jusque fin mars or la procédure Dublin doit se terminer le 12 avril !

 

En début de semaine, une famille avec deux enfants a été conduite au centre de rétention afin d’être expulsée en Hongrie, alors même que deux décisions d’annulation de réadmission en Hongrie ont été prises récemment, faisant jurisprudence ; ils ont été relâchés.

 

Nous protestons avec vigueur face à ces agissements contraires au respect et à la dignité des personnes et qui ne semblent avoir pour objet que de créer un sentiment d’insécurité et du stress puisque la quasi-totalité des décisions de la préfecture sont abandonnées ou annulées par le tribunal administratif ou le juge des libertés."

 

Partager cet article

Repost 0
Published by anars56

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er lundi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été. Pas de permanence lundi 2 octobre 2017.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
Notre prochain rendez-vous public :
 
Jeudi 16 novembre - Vannes - Manifestation contre les Ordonnances Macron (cf. appel de l'intersyndicale du Morbihan) et contre l'état d'urgence devenu droit commun. 10h30 la Rabine (esplanade du Port)
 
 
 
 
 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout novembre (du 1er au 30 !) - Le mois du documentaire 2017, 17ème édition. 113 séances en Bretagne

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 16 novembre - 10h30 Grève et manifestations contre la casse sociale orchestrée par le gouvernement à la solde du patronat - Lorient (Bld Cosmao-Dumanoir), Vannes (esplanade du port), Belle-Ile (port Le Palais).

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 7 décembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "Migrants. Témoignage de sympathisants sur leur expérience à Calais en soutien à la lutte des migrants", par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements