Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 15:55

A propos de la prétendue manipulation des lycéens et lycéennes :

Le Pouvoir estime qu'à 16 ans, unE jeune peut créer sa propre entreprise, être misE en prison... mais il ou elle ne serait évidemment qu'unE manipuléE quand il s'agit de contester le gouvernement et cette société ? 

On se contentera de ricaner du mépris que le Pouvoir porte à la jeunesse qui sort du carcan dans lequel il voudrait l'enfermer.

 

Infos sur les mobilisations dans le Morbihan reprises du Télégramme

 

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vannes (56). Plus de 1.000 lycéens défilent dans les rues

 

Dès 8h, ce matin (15 octobre), les lycéens de Jean-Guéhenno et de Saint-Joseph se sont rendus, ensemble, sur les marches de l'hôtel de ville de Vannes. Vers 9h30, ceux de Lesage et Charles-de-Gaulle les ont rejoints. Dans la foulée, le cortège a pris la direction du lycée Saint-Paul. A l'intérieur, des lycéens ont voulu rejoindre le mouvement, en vain. La direction de l'établissement faisait blocus devant l'entrée de l'établissement. Même scénario au lycée Saint-Georges. Aussitôt, le cortège a été rejoint par 200 lycéens de Duguesclin d'Auray. Vers 11h, on comptait plus de 1 000 lycéens à défiler dans les rues. Selon la volonté lycéenne, les syndicalistes qui avaient voulu rejoindre le mouvement, ont été mis de côté pour ne pas créer "une image de lycéens moutons et manipulés par les syndicats", expliquent les lycéens. Après un passage devant la préfecture du Morbihan, les lycéens d'Auray ont voulu rejoindre la gare SNCF pour bloquer la circulation des trains. Mais là, un cordon de policiers les attendaient. Les lycéens ont finalement accepté de rebrousser chemin vers 12 h.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------

 

Retraites. Auray, les lycéens sont bien entrés dans la danse

Entre 400 et 600 lycéens ont défilé, hier (jeudi 14 octobre), dans les rues d'Auray. Motif avoué : ils ne veulent pas du projet de réforme des retraite stel qu'il se présente.


Les appels à la sagesse lancés par les dirigeants politiques proches du pouvoir ne sont pas parvenus jusqu'aux oreilles des lycéens alréens. Ou à tout le moins, ils n'ont pas été entendus ni compris par ceux qui étaient censés en être les destinataires. Résultat: comme annoncé dès la veille (Le Télégramme d'hier), plusieurs centaines de lycéens ont, hier, délibérément séché les cours pour descendre dans la rue. Et par là même crier leur hostilité au projet de réforme des retraites, présenté par le gouvernement. Retour sur cette journée d'école buissonnière. 6h. Le jour n'est pas prêt de se lever. Qu'importe. Les lycéens les plus motivés sont déjà sur le pont et se préparent à bloquer leur lycée. À Benjamin-Franklin, ce sont les poubelles qui feront office de barricades. À Du-Guesclin, les artisans du blocus décident que ce seront des palettes en bois. 7h. Premières tractations entre élèves grévistes et responsables d'établissement. Après échanges et explications de textes (de loi), les lycéens et les professeurs de Franklin qui veulent travailler sont autorisés à passer. À Du-Guesclin, les mailles du filet sont plus serrées, notamment envers ceux que l'on croyait être des «copains de classe». 9h. Des élèves de Kerplouz rejoignent ceux de Benjamin-Franklin. Tous ensemble, ils convergent vers Du-Guesclin. 9h20. Énorme vacarme et immenses cris de joie. Les lycéens d'Auray ne forment plus qu'un seul bloc. 10h. Encadré depuis le début par des gendarmes, le gros des manifestants prend la direction du rond-point de la Terrerouge, semant alors une jolie pagaille parmi les automobilistes. Parmi eux, il y en a qui rigolent. Mais, ils ne sont pas légion. 10h30. Le cortège redémarre avec, en ligne de mire, le rond-point de Kersalé. 11h. Des lycéens sont tentés d'aller plus loin et d'envahir la voie express. Ils sont une minorité. 11h10. Changement de cap. Après plus de deux heures de marche, les estomacs commencent à crier famine. Il est temps de penser à manger et donc de regagner son lycée. 14h30. Assemblée générale devant Benjamin-Franklin. Le doute envahit petit à petit les lycéens, encore peu rompus à la grève: «Il paraît queles gendarmes auraient repéré, via Facebook, les meneurs et seraient à deux doigts de les arrêter...». 15h. Un dernier carré de lycéens occupe le rond-point du Ballon avant de gagner le centre-ville. 15h45. Faute de troupes suffisantes, les derniers manifestants se séparent en se donnant rendez-vous pour le lendemain (aujourd'hui). «Notre but est d'organiser dans chaque lycée des réunions pour décider de ce que l'on va faire. Quoi qu'il advienne, cela aura été une belle journée», conclut Estelle, lycéenne à Du-Guesclin.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------

Hennebont (56). Les lycéens bloquent les rails et envhaissent la mairie

A Hennebont, les élèves du lycée Victor-Hugo sont sans conteste les plus actifs du Pays de Lorient contre la réforme des retraites.

Ce matin (vendred 15 octobre), de 7 h à 9 h, ils étaient réunis autour des rond-points du Quimpero et de Kergroix. Vers 8 h 30, près de 200 d'entre eux bloquaient les voies amenant à leur lycée tout proche. Ils ont reçu dans cette action l'appui d'une quinzaine d'agents territoriaux en grève. Le cortège a ensuite défilé dans le centre-ville, notamment devant le lycée Emile-Zola, où la mobilisation est bien plus faible.

Vote en salle de conseil municipal
Entre 10 h 45 et 11 h 05, après avoir prévenu la police, environ 70 lycéens sont descendus sur les voies ferrées à la gare de la ville. L'opération s'est déroulée sans encombre. Mais ce n'était pas fini : à 13 h 30, le cortège a envahi la mairie. Réunis dans la salle du conseil avec l'accord du maire, qui leur a apporté son soutien, ils ont décidé d'organiser "une grande manifestation du Pays de Lorient pour les lycéens, étudiants, et tout ceux qui veulent", lundi, à 13 h 30, au départ de la mairie de Lorient.
 
A Lorient, demain

"On va s'activer ce week-end pour que ce soit un succès aussi important que le 5 octobre, quand mille lycéens avaient participé. Ce sera dans l'esprit de manifester, et non pas pour casser", annonce un organisateur. En attendant, les lycéens d'Hennebont seront "en tête de cortège", à Lorient, demain.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------

 

Lorient ville - Retraites. Ils bloquent toujours

Défilé d'étudiants, blocages aux abords de la voie express... Avant la manifestation de demain, plusieurs actions ont été menées, hier, contre la réforme des retraites. Les lycéens lorientais, eux, ne se sont pas mobilisés.

Un pique-nique sur le rond-point du Faouëdic après un défilé en provenance de l'UBS. Voilà comment près de 80 étudiants ont signifié, hier matin, leur opposition à la réforme des retraites. «Les jeunes aussi» affichait clairement leur porte-drapeau. Ils étaient d'ailleurs les seuls jeunes dans les rues, hier. Contrairement aux semaines précédentes, les lycéens lorientais sont restés aux abonnés absents. «Nous ne sommes pas nombreux mais ce qui est encourageant, c'est que toutes les branches sont représentées, de l'IUT aux sciences en passant par les Beaux-Arts», se félicitait Sylvain Diamant, pour Sud. «Nous nous sentons tous concernés par le problème des retraites. Et samedi, tous à la manif!» À ses côtés, hurlant ses slogans au micro, Felice Branger. L'étudiant en droit, lui aussi de Sud, trouvait «pas mal» cette mobilisation. «Pour une première action, c'est bien. Évidemment, nous aurions aimé rameuter les 4.000 étudiants. On dit à la jeunesse de ne pas bouger, de ne pas s'intéresser aux problèmes de demain. Au contraire, il faut se mobiliser». En début d'après-midi, une nouvelle assemblée générale a été organisée au Paquebot de l'université, pour décider de la suite à donner au mouvement. Finalement, les étudiants ont tranché. Ils aviseront après la manifestation de demain.

Salariés, retraités et lycéens font barrage

Alors que les étudiants tenaient leur assemblée générale, un groupe plus nombreux se rassemblait sur l'aire de co-voiturage du Moustoir, près du rond-point du même nom, en Caudan. Ils étaient un peu plus de 300militants de la CGT, de Sud -Solidaires et de FO, des unions syndicales de Lanester-Hennebont et Lorient, auxquels s'était joint un groupe de lycéens d'Hennebont. Objectif : bloquer les ponts sur la voie express, entre Kergoussel et le rond-point de Lann-Sévelin, entre Kerpont et le rond-point du Moustoir, ainsi que ce dernier, entravant la circulation sur les zones industrielles côté Caudan, ainsi que celle entre Lorient et Plouay.

Ce matin au Quimpéro

Parfois filtrants, parfois complètement bloquants, les barrages ont été maintenus jusque vers 16h30, la manifestation se déroulant dans le calme, mis à part l'énervement d'un routier qui força l'un des barrages au volant de son semi-remorque. Avant de se séparer, les manifestants se sont donné rendez-vous, ce matin, à 7h, au rond-point duQuimpéro, à Hennebont, pour une nouvelle action, prélude à la manifestation de demain samedi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er jeudi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog. Nous vous recommandons de télécharger adblock qui les neutralisera. Adblock, logiciel gratuit, fonctionne pour Mozilla, Internet explorer, etc...

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
 

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 10 juin - Vannes - 10h30 Rassemblement en mémoire de Clément Méric, antifasciste, tué par des néo-nazis. Clément, Brestois d’origine, militant anti-fasciste, anti-capitaliste et de la cause animale, a été assassiné le 5 juin 2013 par des néo-nazis à Paris. L’actualité nous confirme que ses combats sont toujours nécessaires. Programme : lecture publique de textes et chants de lutte, puis pique-nique. Le Kiosque, esplanade du port, la Rabine. Proposé par le groupe libertaire René Lochu

--------------------------------------------------------------------------

Dimanche 11 juin - Augan (56), café Le champ commun - 17h : 150 années de luttes à travers les chants italiens avec "Le chant des grenouilles", "Senti le rane che cantano…" Dans ce spectacle mêlant récits, chants et musique, nous vous ferons entendre d’autres voix : celles, orgueilleuses et enragées, des brigands méridionaux et de leur guerre désespérée contre le nouvel État ; celles des paysans et des ouvriers agricoles, dont les luttes pour une existence meilleures seront sans relâche ; celles des travailleurs des carrières de marbre de Toscane, des mineurs de soufre de Sicile ; les voix fières et impertinentes des mondines ; celles des émigrés qui, après des décennies de défaites, allaient poursuivre leur rêve de justice dans d’autres terres. Entrée libre. Petite restauration sur place

--------------------------------------------------------------------------

Mardi 13 juin - Inzinzac-Lochrist (56), cinéma le Vulcain - 20h30 Projection de "Bienvenus", comédie sur un centre d'accueil pour réfugié-e-s en Norvège. Débat avec Amnesty international

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 8 juillet - Hennebont (56) - 12h Pique-nique végétarien et végétalien. Chacun-e apporte un plat et on partage. Table de presse : droit des animaux, impacts sanitaires, sociaux, éthiques, écologiques de l'alimentation, de la production / consommation carnée et ovo lactée. Rdv à la bergerie, le long du Blavet sur le halage. Organisé par le collectif veg@net-c.fr

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 8 et dimanche 9 juillet - Notre-dame-des-landes (44) - De nos terres à la Terre : Résister, agir, vivre... Rassemblement annuel organisé par la Coordination des opposant-e-s. Plus d'infos : http://notredamedeslandes2017.org

--------------------------------------------------------------------------

 

Concerts

Autres événements