Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 02:16

les libertés publiques et la répression des mouvements sociaux

Dans le cadre du Forum social local de Séné-Vannes,TN-anticop_05.jpg
le groupe libertaire René Lochu (fédération anarchiste)
invite, pour une conférence débat publique, l’écrivain
Maurice Rajsfus à propos de « crise du capitalisme et
 
répression des mouvements sociaux, les libertés publiques et
individuelles en question », au Petit Théâtre Anne de
Bretagne du Palais des Arts, à partir de 17h00. Entrée
libre.

Dans le cadre du Forum social local (FSL) qui se tient à Séné et à Vannes les vendredi 30 et samedi 31 janvier, à l’initiative d’Attac 56, le groupe libertaire René Lochu (fédération anarchiste) invite, pour une conférence débat publique, l’écrivain Maurice Rajsfus.

Cofondateur de Ras l’front, animateur de l’Observatoire des libertés publiques et auteur de nombreux ouvrages sur les dérives de la Police aux différentes périodes de l’Histoire, Maurice Rajsfus intervient dans l’atelier « crise du capitalisme et répression des mouvements sociaux, les libertés publiques et individuelles en question ».

L’intervention de Maurice Rajsfus a lieu le samedi 31 janvier, au Petit Théâtre Anne de Bretagne du Palais des Arts, à partir de 17h00. Comme tous les débats publics proposés par ce Forum social local, l’entrée est libre. Le groupe libertaire René Lochu tiendra par ailleurs une table de presse dans la salle des associations de Séné le samedi de 10h à 18h.

Plus d’infos : fedeanar56@yahoo.fr

 

TN-000-fraternite.jpg

 

Le texte de l'introduction à la conférence :

 

L'an dernier, le groupe René Lochu a participé à la création et à l'animation d'un "Collectif pour la liberté de manifester", pour soutenir les lycéens d'Auray poursuivis abusivement suite aux manifestations contre le bac pro en 3 ans.
Cette année encore, des lycéens qui occupaient le lycée Lesage ont dû subir des tentatives d'intimidation de la police.
De partout nous arrivent des cas de répression des mouvements sociaux, des classes les moins privilégiées, et de tous ceux qui s'opposent radicalement au capitalisme. Des collégiens fouillés dans leur propre collège par des gendarmes avec des chiens aux famille de sans-papiers raflés à la sortie des écoles, des 9 de Tarnac aux humiliations quotidiennes par la police nationale... Gardes à vue et condamnations pour outrage en augmentation vertigineuse, création des peines planchers, judiciarisation à gogo des mineurs, atteintes au droit d'expression et à la présomption d'innocence, etc… Comme on a pu lire dans un hebdomadaire national : "Gnafron joue du bâton !"

Mais à quoi répond cette répression ?
On ne peut que constater que la situation sociale se dégrade chaque jour un peu plus, que la fracture entre le peuple et les élites politiques et économiques s'accroit, que la soi-disant démocratie - la démocratie représentative à laquelle, nous, anarchistes, ne croyons pas - se révèle chaque jour de plus en plus comme une vaste supercherie, et face à ça, on ne trouve que la matraque, le tribunal et le fichage généralisé.
Partout, l'exaspération et la contestation s'accentuent. De l'Islande à la Grèce, de St Lô à Séné et Vannes aujourd'hui, les institutions politiques et économiques sont dénoncées et parfois fortement ébranlées.

Les réponses du pouvoir montrent bien à quel point les institutions sont dépassées :
- soit ils essaient lâchement de cacher la contestation (de Sarko qui affirmait que lorsqu'il y a une grève, personne ne s'en aperçoit, aux émeutes en Islande dont les médias se sont bien abstenus de parler)
- soit ils essaient de canaliser une contestation molle, acceptable (les journées de grève sans suite et les fausses négociations avec les syndicats promus au rang de "partenaires sociaux", il n'y a pas mieux pour faire s'essouffler un mouvement social)
- soit, et c'est ce sur quoi nous allons nous pencher ce soir, ... la matraque et les différentes formes de contrôle social. Tout ce qui sort du consensus mou est stigmatisé comme terroriste, tous ceux qui voudraient manifester risquent de se faire inculper pour résistance à agent, et maintenant, même les innocents peuvent se faire prélever leur ADN comme le dernier des criminels, seuls en sont exemptés les délits financiers... La police, la justice, et tout l'arsenal de Big brother sont les derniers remparts pour museler une population qui voudrait se rebeller.

Oui, la police est le chien de garde d'un état aux abois.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 17 septembre - Partout en France - Mobilisation sociale et intersyndicale (grève et manifestations...) pour les salaires, la réduction du temps de travail, pour une autre production de biens et services, etc...Appel de syndicats et d'organisations étudiantes et lycéennes. Vannes (10h30 Rond-point Le Poulfanc), Pontivy (10h30, la Plaine), Lorient (10h30 Place Glottin), Belle-Ile (11h port Le Palais)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 17 septembre - Rochefort en Terre, Café de la Pente - 19h30 Théâtre clownesque, poésie dénonciatrice "Punctum Diaboli" par la Compagnie des Oubliettes. Pot pourri historique sur la persécution des femmes. Prix libre, durée : 1h30

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 19 septembre - Port-Louis - 20h : rencontre avec Isabelle Attard autour de son essai "Comment je suis devenue anarchiste", animée par Roger Le Vilain. Entrée libre mais réservation indispensable. "La Dame Blanche" Librairie, Café, Salon de thé

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 20 septembre - Concarneau - 15h Appel de la CNT Quimper à un cordon libertaire "REFUSONS CE MONDE, PRENONS NOS VIES EN MAIN". Sur les quais entre la ville close et le port de plaisance

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 20 septembre - Etel, cinéma la Rivière - 17h Projection-débat "Plogoff, des pierres contre des fusils". Plogoff, février 1980. Toute une population refuse l’installation d’une centrale nucléaire à deux pas de la Pointe du Raz, en Bretagne. Six semaines de luttes quotidiennes menées par les femmes, les enfants, les pêcheurs, les paysans de cette terre finistérienne, désireux de conserver leur âme. Six semaines de drames et de joies, de violences et de tendresse:  le témoignage d’une lutte devenue historique. Projection suivie d’un débat avec la réalisatrice Nicole Le Garrec ainsi que l’association Les Lucioles - Ria en  transition. Sur Erdeven a eu lieu en 1975 une bataille moins violente contre un projet de centrale nucléaire. Et maintenant quelle est notre capacité à être autonome énergétiquement ?

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 23 septembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h45 Projection de "Plogoff. Des pierres contre des fusils" en présence d'Erwan Moalic, président des "ami.e.s de Nicole et Félix Le Garrec"

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 25 septembre - Concarneau - Rassemblement festif et populaire ouvert à tous pour dénoncer le modèle des chalutiers géants, scandaleux sur le plan social et environnemental, à l'occasion du baptême d'un nouveau chalutier de pêche industrielle (le SCOMBRUS). A l'appel de l'association Pleine Mer (pêcheurs-artisans...). 11h, face au bureau de France Pélagique, dans la zone du Moros

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 3 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 19h Ciné-débat "Numéro 387" de Madeleine Royer suivi d'un échange avec SOS Méditerranée

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 12 octobre - Angers - 9h Rassemblement de soutien à Vincenzo devant la Cour d'appel. Pour sa totale liberté

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Concerts

Autres événements

Ciné concert "Rock against racism" au Ti Hanok à Auray

 

 

 

Ciné débat "Plogoff. Des pierres contre les fusils"