Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 23:00
Le 14 juin 2003, le réseau Cohérence, fédération d'associations liées à l'environnement dans l'ouest de la France, organisait un "rassemblement citoyen pour un développement durable" à Redon...
Bien que l'appel fut loin d'être révolutionnaire (!), les groupes de Bretagne de la fédération anarchiste ont décidé de se mobiliser pour faire connaître leur point de vue dans ce milieu qui est quand même actif et militant. C'était le début de la revendication politique de "décroissance" pour l'Union régionale Bretagne de la fédération anarchiste, thème que nous avions commencé à faire apparaître 2 ou 3 ans auparavant, lors des mobilisations contre les incinérateurs de déchets.
5000 personnes s'étaient mobilisées à l'occasion. Pour notre part, nous avions une banderole fort joyeuse "logique de profit = logique de mort" et ce slogan qui faisait fureur "Ni dieu, nitrates, ni technocrates !".

Voici le texte du tract que nous avions diffusé à l'époque.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

IL N’Y A PAS DE CAPITALISME DURABLE !

 


UN CONCEPT TOXIQUE

 

"Développement durable" pourrait signifier amélioration des relations humaines : égalitaires et sans rapport de domination, ou alors éducation qui favorise l’ouverture aux autres. Mais derrière cette notion de développement durable se cache l’idée d’exploitation durable de la planète : dans notre société capitaliste, une entreprise ne peut survivre dans un contexte concurrentiel sans grandir pour pouvoir augmenter sa productivité et ainsi devenir plus compétitive que ses rivales. Elle doit alors trouver plus de débouchés et vendre de plus en plus de produits de plus en plus loin. C’est ce qu’on appelle la croissance.

Or la croissance économique nécessite une augmentation de la consommation de matières premières (transport de marchandises, construction de machines…). Mais nous vivons sur une planète finie dont les ressources ne sont pas inépuisables. La qualité de l’eau en Bretagne, avec ses nitrates et pesticides, témoigne de façon éclatante des effets désastreux de l’expansion de l’agro-industrie. Pour autant, ce serait une erreur de s’auto-centrer sur son terroir et rêver d’en faire un espace "propre". Partout, les industries s’accroissent et s’approprient les ressources (bois, eau, pétrole…) en exploitant toujours plus le travail des humains, jusqu’aux enfants. Le développement capitaliste ne peut donc être durable.

Il n’est pas besoin d’être expert-e pour savoir que les prochains conflits auront lieu autour de la question du contrôle de l’eau. C’est d’ailleurs déjà le cas de nombreuses guerres, comme en Israël-Palestine.


 

LA PREUVE PAR TCHERNOBYL

 

Le 26 avril 1986, la centrale nucléaire de Tchernobyl explosait, conduisant à une des plus grandes catastrophes industrielles. Aujourd’hui encore, des centaines de milliers de personnes en subissent les conséquences (nouveaux nés mal formés, cancers…). Pourtant, au nom de la lutte contre l’émission de gaz à effet de serre, certes inquiétante, le nucléaire nous est présenté comme le remède miracle. Quand on connaît les dangers que représente l’énergie atomique (dont la fabrication de bombes atomiques !), ainsi que les problèmes liés aux déchets qu’elle engendre, on voit mal où se situe la durabilité.


 

POUR LA DÉCROISSANCE ASSOCIÉE AU PARTAGE DES RICHESSES

 

Nous sommes donc de plus en plus nombreuses et nombreux à chercher la réponse ailleurs que dans un quelconque développement, durable ou non. Plutôt que de favoriser la croissance pour créer de l’emploi et soi-disant réduire les inégalités sociales, nous estimons qu’il serait préférable de repenser nos modes de vie dans une optique de décroissance : de quoi avons-nous vraiment besoin ? Que produisons-nous ? Comment ? Pour qui ?

Il ne s’agit pas de freiner la machine mais bien de l’arrêter et de la faire partir dans une autre direction.


Voici quelques axes pour lesquels la décroissance, associée au partage des richesses, constitue une priorité :

 

- Arrêt de toute production militaire et reconversion des personnels vers des activités civiles socialement utiles et écologiquement acceptables.

- Réduire le besoin en pétrole : facturation du coût aux entreprises ou subventionnement des transports collectifs (bus, train, tramway) pour en assurer la gratuité  (Vitré a opté pour le bus gratuit). L’usage de la voiture s’en trouvera limité. Développement du ferroutage. Réduction drastique des déplacements en avion pour circuler sur le territoire français (donc refus de la folie de l’aéroport de Notre-Dame des Landes). La nécessité de la vitesse est liée étroitement au système capitaliste, à cause duquel notre temps est confisqué par le travail.

- Agriculture biologique et réduction massive de la consommation de viande, ce qui libèrerait un surcroît énorme de denrées végétales.

- Opposition à l’incinération, non seulement parce qu’elle génère des rejets polluants, mais parce qu’elle est une porte de sortie apparente trop facile pour les industries génératrices de déchets et un marché bien lucratif… Réduire la production de déchets est indispensable.

 

Inutile de faire un catalogue : c’est à la population d’en débattre, pour déterminer ses choix. Manifester est le premier pas nécessaire pour reprendre la parole que nous confisquent technocrates et élu-e-s…


 

C’est pourquoi nous nous mobilisons pour : affirmer notre refus du nucléaire, le refus du pillage des ressources, du productivisme…etc. Changeons nos modes de production pour changer nos modes de consommation et inversement ! Pour que la population se rende maîtresse de la production et organise la distribution dans un sens écologique et social, il est incontournable d’abolir la propriété privée des moyens de production, pilier du capitalisme et de sa logique de profit. Il s’agit alors de socialiser les moyens de production, d’en assurer l’autogestion par les travailleuses et les travailleurs sur la base de l’égalité économique et sociale, de déterminer la production selon les besoins de la population et d’éduquer à la responsabilité écologique et sociale. Il en est de la responsabilité de chacun-e. Ce n’est pas l’État, défenseur s’il en est des multinationales qui le fera… au contraire !

 

Union Régionale Bretagne de la Fédération Anarchiste





Partager cet article

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er jeudi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog. Nous vous recommandons de télécharger adblock qui les neutralisera. Adblock, logiciel gratuit, fonctionne pour Mozilla, Internet explorer, etc...

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
 

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 10 juin - Vannes - 10h30 Rassemblement en mémoire de Clément Méric, antifasciste, tué par des néo-nazis. Clément, Brestois d’origine, militant anti-fasciste, anti-capitaliste et de la cause animale, a été assassiné le 5 juin 2013 par des néo-nazis à Paris. L’actualité nous confirme que ses combats sont toujours nécessaires. Programme : lecture publique de textes et chants de lutte, puis pique-nique. Le Kiosque, esplanade du port, la Rabine. Proposé par le groupe libertaire René Lochu

--------------------------------------------------------------------------

Dimanche 11 juin - Augan (56), café Le champ commun - 17h : 150 années de luttes à travers les chants italiens avec "Le chant des grenouilles", "Senti le rane che cantano…" Dans ce spectacle mêlant récits, chants et musique, nous vous ferons entendre d’autres voix : celles, orgueilleuses et enragées, des brigands méridionaux et de leur guerre désespérée contre le nouvel État ; celles des paysans et des ouvriers agricoles, dont les luttes pour une existence meilleures seront sans relâche ; celles des travailleurs des carrières de marbre de Toscane, des mineurs de soufre de Sicile ; les voix fières et impertinentes des mondines ; celles des émigrés qui, après des décennies de défaites, allaient poursuivre leur rêve de justice dans d’autres terres. Entrée libre. Petite restauration sur place

--------------------------------------------------------------------------

Mardi 13 juin - Inzinzac-Lochrist (56), cinéma le Vulcain - 20h30 Projection de "Bienvenus", comédie sur un centre d'accueil pour réfugié-e-s en Norvège. Débat avec Amnesty international

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 8 juillet - Hennebont (56) - 12h Pique-nique végétarien et végétalien. Chacun-e apporte un plat et on partage. Table de presse : droit des animaux, impacts sanitaires, sociaux, éthiques, écologiques de l'alimentation, de la production / consommation carnée et ovo lactée. Rdv à la bergerie, le long du Blavet sur le halage. Organisé par le collectif veg@net-c.fr

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 8 et dimanche 9 juillet - Notre-dame-des-landes (44) - De nos terres à la Terre : Résister, agir, vivre... Rassemblement annuel organisé par la Coordination des opposant-e-s. Plus d'infos : http://notredamedeslandes2017.org

--------------------------------------------------------------------------

 

Concerts

Autres événements