Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 13:23


Nos 2 derniers rendez-vous publics furent la projection de "la servitude moderne" de J-F Brient et "les escadrons de la mort" de M-M Robin, désossant l'un et l'autre, chacun à leur manière, le système capitaliste et étatiste. Système qui développe, pour perdurer, une énorme et terrible répression, dans les têtes par le conditionnement et dans les corps par l'emprisonnement, la torture ou l'élimination physique.


Après ces constats et analyses, desquels il peut être difficile de se relever, il nous a paru opportun de redonner un peu d'espoir, de confiance en "la capacité politique de la classe ouvrière" (pour reprendre la formule de P-J Proudhon qui voyait déjà à son époque, milieu du XIXème, que le mouvement social pouvait autogérer la société dans son ensemble, sans Etat, ni patronat... pour peu qu'il le veuille et en sente la faisabilité).


A nous, militantes et militants libertaires, de contribuer à transmettre cette force, cette volonté de changer radicalement la société.


Tout internationalistes (ou anationalistes) que nous souhaitons être, pour autant, il faut bien admettre que nous ne connaissons des mouvements sociaux, révolutionnaires et alternatifs de beaucoup de pays, que la surface de ce qui est réalisé aujourd'hui.


C'était le cas de la Grèce. L'un d'entre nous avait rencontré Yannis Youlountas l'été 2012 au cours des bien nommées Rencontres internationales anarchistes de St-Imier en Suisse. Contact était pris. Très au fait de la situation grecque, qui plus est branché "écologie" et "décroissance", une tendance importante dans notre groupe anarchiste sur Vannes, c'est donc sans hésitation que nous avons invité Yannis pour intervenir par ici.


Plus de soixante personnes étaient présentes à cette soirée que nous avons dédiée à Clément Méric, en hommage au jeune militant antifasciste et libertaire, sensible comme plusieurs d'entre nous à la cause animale, qui a été tué par un néo-nazi à Paris mercredi soir.


Après la projection d'extraits de son film en cours de montage "Ne vivons plus comme des esclaves", en rapport avec cette douloureuse actualité, Yannis Youlountas a démarré son intervention sur la genèse et le relatif développement d'une force fasciste en Grèce depuis le début des années 2000, sur ses mutations mais aussi sur les ripostes sociales qui sont organisées pour la repousser. Il nous a brossé l'évolution politique de la Grèce depuis la fin de la 2ème guerre mondiale, dont la "dictature des colonels", jusqu'à la crise économique et sociale actuelle, plongeant une bonne part de la population dans la pauvreté. Il a ensuite mis l'accent sur le quartier autogéré d'Exarchia, au fonctionnement horizontal, qui est un des grands lieux de résistance, qui plus est très créatif (tous les murs sont décorés...), où l'écrit compte énormément (nombre considérable de librairies, d'imprimeries, de structures d'édition). Il a été question de dispensaires de santé gratuits, d'équivalents d'AMAP, des SEL (système d'échanges locaux), de "banques de temps", de magasins de produits gratuits (vêtements, livres, disques...), que la population organise pour faire face à la crise... etc. Mais aussi d'une résistance écologique, à la manière de la Zad, avec occupations des terres, contre des projets miniers gigantesques.


Des questions ou interventions du public ont porté sur cette montée du fascisme, de manière presque spontanée (comme pour l'opposition au "mariage pour tous" en France et lors de la laïcisation en Grèce), sur la situation des migrants en Grèce, sur les comparaisons et différences par rapport à la crise en Argentine au début des années 2000 et aux formes autogestionnaires qui ont été développées là-bas, sur les alternatives développées en milieu rural (en France et en Grèce), sur le rôle que pourrait jouer le parti politique grec Syriza (l'équivalent du Front de gauche) avec ses limites, sur les possibilités d'extension des pratiques autogestionnaires à toute la Grèce... etc.


Anecdote : nous avons pu apprendre que la Grèce était le premier pays européen importateur de yourtes, lesquelles sont destinées aux communautés agricoles tendant à vivre en autogestion !


Ce fut une soirée fort instructive qui redonne espoir et courage. Nous remercions Yannis Youlountas pour son intervention et sa sympathie mais également l'ensemble des personnes qui ont participé à cette soirée.

commentaires

Qui sommes-nous ?

Nous sommes des militant-e-s anarchistes et/ou anti-autoritaires, engagé-e-s dans les luttes sociales, syndicales, écologistes, féministes, anti-racistes, antifascistes, internationalistes.

Nous faisons de notre mieux pour faire vivre et diffuser les idées et pratiques libertaires à Vannes et aux alentours.

Organisons-nous et luttons pour l'émancipation de toutes et tous !

Recherche

Nous contacter

 Par mail : groupe.lochu@riseup.net

Sur les réseaux sociaux : Facebook

Vous pouvez vous abonner à la feuille d'infos "Actu Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois, ou quand on a le temps), il suffit de nous le demander par mail 📩

Agenda

Le Groupe Libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun des événements listés ici.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 8 octobre - Vannes - 11h (esplanade du port) Nouvelle mobilisation du comité vannetais de soutien à Vincenzo Vecci, juste avant son passage à la Cour de Cassation de Paris, mardi 11 octobre.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Du vendredi 14 au samedi 15 octobre - Melrand (56) - 5ème week-end festif et solidaire à Kerochap, au profit de RESF (Réseau éducation sans frontière) Pontivy. Cabaret, diner, spectacle (vendredi 20h, 20 euros) / Spectacles, concerts, animations enfants, marché de producteurs (samedi dès 14h), et 19h Fest noz. Prix libre

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Ailleurs en Bretagne

pour l'instant rien, mise à jour bientôt