Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 11:58

Le 2ème livre chez Bambule :

CONTRE LE MASCULINISME – guide d’autodéfense intellectuelle.

 

Par le collectif Stop masculinisme


couv.jpgDes hommes divorcés, perchés en haut d’une grue, qui se disent lésés par une justice qui  leur confisquerait leurs enfants ; des associations défendant les hommes battus et criant à la manipulation des chiffres sur les violences conjugales ; des groupes de parole destinés à des hommes en perte de repères et en quête d’une nouvelle identité masculine.

 

« Droits des pères », « violences et discriminations à l’encontre des hommes », « crise de la masculinité », tels sont les thèmes chers aux masculinistes. Associations, psychologues, militants, figures médiatiques ou simples quidams, ils sont un certain nombre à affirmer qu’aujourd’hui ce sont les hommes qui souffrent, qu’ils sont victimes des femmes qui auraient pris le pouvoir, des féministes qui seraient allées trop loin, bref d’une société « matriarcale ».

 

Adeptes de la victimisation et de l’inversion des rôles, les masculinistes militent pour la défense de l’ordre patriarcal et des privilèges masculins. Leur idéologie s’inscrit dans un contexte politique réactionnaire où l’on voit se renouveler les formes de la domination masculine. 


Ce livre a été conçu comme un outil pour analyser et contrer ce mouvement.

Format 13×18,5 * 160 pages * ISBN : 978-2-9543237-1-8 * Prix librairie : 8 €

Partager cet article

Repost 0
Published by anars56 - dans Anti patriarcat
commenter cet article

commentaires

Bête spatio-temporelle 05/09/2014 19:10

Si à chaque nouveau genre de cons, il fallait lire un livre pour se protéger de ce genre de cons, il faudrait en lire beaucoup, des livres !

Isabelle Quinton 09/12/2013 11:59

Je viens de lire "Rupture anarchiste et trahison pro-féministe" de Léo Thiers-Vidal. L'auteur fait une analyse qui me paraît très juste des rapports oppresseurs- opprimées y compris dans les
milieux libertaires. Il y écrit que tant que les hommes n'admettront pas qu'ils font partie de la classe des oppresseurs dans le système patriarcal actuel et n'analyseront pas individuellement ou
en groupes non-mixtes leurs comportements, aucune révolution de ce système de pensée ne sera engagée.
Le discours masculiniste m'interpelle mais plus que ce discours, le refus de tout discours féministe radical me paraît encore plus dangereux.
Tant que les femmes ne se réapproprieront pas un espace public qui leur appartient autant qu'aux hommes, tant que l'oppression qu'elles subissent au quotidien ne sera pas dénoncée, tant que les
femmes victimes de violence morale ou physique ou les deux ne seront pas entendues et reconnues comme victimes, la révolution féministe n'aura pas lieu. Alors mesdames, unissons-nous pour
revendiquer ce qui n'est que notre dû !

yly 26/11/2013 11:53

L'année 2013 aura été, en France, une période charnière concernant les mobilisations antiféministes. Depuis bien longtemps, SOS Papa faisait figure de cavalier seul, avec néanmoins un travail de
lobbying constant auprès du gouvernement. À ce titre, l'amendement sur le divorce dans la loi sur l'Egalité Femmes-Hommes déposé en septembre illustre cette pression incessante pour imposer la
résidence alternée et l'inscription juridique d'un prétendu Syndrome d'Aliénation Parentale.

Cette année, la plupart des villes de l'hexagone auront vu fleurir une mobilisation accrue de pères séparés, perchés dans des grues ou sur des cathédrales. Amorcée par deux hommes à Nantes, la
mobilisation a été continue et témoigne qu'un cap a été franchi.

Les médias, en empathie avec le spectacle de la souffrance des hommes, a très majoritairement relayé leurs revendications prétendument « féministes ». Que ces hommes en termes numérique soient
proche du zéro n'avait pas d'importance. L'importance était cette allégeance médiatique aux « difficultés des hommes en crise, en perte de repères ».

Présenté comme un mouvement spontané et juste, il aura fallu quelques semaines pour qu'un travail d'enquête conséquent soit effectué. Et les acteurs de la mobilisation ont alors donné à voir un
tout autre visage, largement inspirés par leur homologues anglophones de Fathers for justice : des pères violents, des pères harceleurs, des hommes revanchards mobilisés pour l'appropriation des
enfants et la poursuite des violences envers leurs ex-épouses.

Si on compare avec le Québec, l'étude des mobilisations antiféministes a en France un certain retard. On peut citer quand même Les cahiers du genre qui a consacré son n°52 à cette thématique, ainsi
que l'excellent ouvrage Un siècle d'antiféminisme dirigé par Christine Bard. Mais il n'existe par exemple pas d'ouvrage comme celui dirigé par Mélissa Blais et Francis Dupuis-Déri Le mouvement
masculinite au Québec.

C'est ce manque d'analyses qui est actuellement en train d'être comblé, avec par exemple le lancement du site www.mascuwatch.org et avec la création de divers collectifs travaillant à « contrer les
masculinistes », à Paris, à Toulouse, etc.

Aussi, le livre que viennent de publier les éditions Bambule est d'une utilité évidente. Le collectif grenoblois Stop masculinisme, qui l'a écrit, décortique les mensonges des pères qui se disent
victimes, et démantèle l'idéologie patriarcale qu'incarne le masculinisme.

Pour qui cherche à comprendre et critiquer les mobilisations qui ont eu lieu, ce guide est une parfaite introduction.

par yly.

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er lundi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été. Pas de permanence lundi 2 octobre 2017.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
Notre prochain rendez-vous public :
 
Jeudi 16 novembre - Vannes - Manifestation contre les Ordonnances Macron (cf. appel de l'intersyndicale du Morbihan) et contre l'état d'urgence devenu droit commun. 10h30 la Rabine (esplanade du Port)
 
 
 
 
 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout novembre (du 1er au 30 !) - Le mois du documentaire 2017, 17ème édition. 113 séances en Bretagne

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 16 novembre - 10h30 Grève et manifestations contre la casse sociale orchestrée par le gouvernement à la solde du patronat - Lorient (Bld Cosmao-Dumanoir), Vannes (esplanade du port), Belle-Ile (port Le Palais).

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 7 décembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "Migrants. Témoignage de sympathisants sur leur expérience à Calais en soutien à la lutte des migrants", par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements