Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 18:40


Si nous appelons à ce rassemblement un 11 novembre, c'est tout d'abord pour rendre hommage aux victimes de la boucherie de 14-18, mais également à celles de toutes les guerres, actuelles et passées, sacrifiées sur l'autel du capitalisme au nom du nationalisme, ainsi qu'à tous les insoumis, déserteurs et pacifistes d'aujourd'hui et d'hier. Mais aussi pour dénoncer l'armée en tant qu'institution, ainsi que l’avancée du militarisme dans les structures économiques, dans l’éducation et dans le contrôle de la société dans son ensemble.

 

affiche 11 novembre
L’armée, c’est l’insécurité


Cette institution demeure un danger permanent qui pèse sur chacun de nous, en tant qu’individus, mais aussi sur toute la collectivité et en particulier sur le mouvement social, parce qu’elle est le dernier rempart, l’ultime recours armé de l'État et du patronat. Le MEDEF marseillais évoquait d'ailleurs le fait de faire intervenir les militaires dans le port de Marseille récemment. Le plan Vigipirate participe au contrôle des populations sous prétexte de lutte contre le terrorisme. On croise ainsi quotidiennement des bidasses armés jusqu'aux dents dans le métro parisien, les transports urbains, les gares ou certains quartiers… Quant à l'histoire sociale, elle n’est qu’une suite d’exemples sanglants de la nocivité intrinsèque de l’armée : de la Commune de Paris à celle de Kronstadt, des conseils ouvriers d’Allemagne ou d’Italie aux révolutionnaires espagnols, du Chili à la place Tian An Men, la liste est interminable de toutes les forfaitures et abominations de la gente militaire.


Rappelons qu'une instruction datée du 3 mai 2010, rédigée avec le concours des ministères de l'Intérieur et de la Défense par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), évoque le fait de pouvoir mobiliser 10 000 hommes en cas de « crise majeure ». Ces hommes pourraient être également utilisés dans les quartiers dit « sensibles », où la rénovation urbaine en cours vise à faciliter les interventions policières, mais aussi éventuellement militaires.


Propagande militariste


Des affiches et des spots particulièrement cyniques (« Devenez vous même ») sont apparus ces derniers mois dans les rues et sur les écrans. L'armée française a lancé une grande campagne publicitaire afin de recruter des jeunes, qui parfois se laissent tenter. C’est aussi que les temps s’y prêtent : la crise aidant, rarement la pression pesant sur les épaules de la jeunesse ne s’est aussi bien fait sentir. Elle est une proie de choix pour les sergents recruteurs. Lesquels ne s’y sont pas trompés : sur les 15 000 postes prévus, 12 000 seront réservés à des jeunes sans qualification, promis à l’ambitieux statut de militaire du rang.

Rappelons à cette jeunesse tant convoitée par les vautours en kaki que l'armée, école du crime, est aussi l'école de la soumission. L'armée est une institution hiérarchisée au sein de laquelle chaque individu est «modelé» à force de pression psychologique et d'astreinte physique. Le but étant de produire un modèle quasi-unique de militaire obéissant aux objectifs quelles qu'en soient les conséquences humaines et politiques.
Dans une société sécuritaire encadrée par le management, le militarisme devient le modèle social.

 

L'armée, coûteuse et polluante...


La chose militaire pollue, et pas que les esprits, il suffit de songer aux essais nucléaires, et à toutes les saletés qui ont été fabriquées : armes chimiques, bactériologiques, etc. Et on ne finit pas d’en payer les conséquences, il suffit de demander, à tout-e-s les irradié-e-s ou à tous les mutilé-e-s pour cause de mines antipersonnel par exemple !

Le Sipri (Institut national de recherche pour la paix, de Stockholm), dans son rapport annuel, publié le 2 juin dernier, nous informe qu’en 2009 le monde a consacré 1 531 milliards de dollars au secteur militaire. Soit 49 % de plus qu’en 2000. Et que la France est en bonne place dans cette course à la « rigueur » avec 63,9 milliards de dollars consacrés à l’armement.

 

 

Le capitalisme, c'est la guerre permanente de tous contre tous


Une fois de plus, derrière la guerre, derrière toutes les guerres se cachent toujours les intérêts économiques, les prétentions impérialistes et les appétits militaristes. La présence française en Afghanistan aux côtés des troupes américaines et anglaises est là pour nous le rappeler, les multiples bases de l'armée française en Afrique et ses interventions régulières sur ce continent (Tchad, Rwanda, Côte d'Ivoire...) aussi. De plus l'accord franco-anglais signé le 2 novembre dernier laisse présager du pire: la création d'une force militaire conjointe de plusieurs milliers d'hommes, mobilisables pour des opérations extérieures bilatérales ou sous drapeaux de l'OTAN, de l'ONU ou de l'Union européenne, ainsi que la création d'un laboratoire d'essais nucléaires commun. La conquête par la force armée du pouvoir et des richesses s'inscrit dans la logique et dans la continuation de la domination et de l'exploitation capitaliste sur le monde. Il n'existe pas de guerre juste ni de guerre humanitaire, pas plus que les « frappes chirurgicales » n'épargneront les civils. C'est un avenir de mort et de misère qui s'offre à tous les peuples opprimés.
m_nemo1584.png

Les anarchistes ne cesseront jamais de dénoncer et de lutter contre les marchands de canons, les armées, les nationalistes, les États et les systèmes économiques générateurs d'oppression et de logique guerrière !

Le groupe anarchiste La Digne Rage se joint donc à l'appel lancé à un rassemblement antimilitariste le jeudi 11 novembre 2010 à 10h place Sainte Anne.

http://www.anartoka.com/la-digne-rage

ladignerage@riseup.net

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 17 septembre - Partout en France - Mobilisation sociale et intersyndicale (grève et manifestations...) pour les salaires, la réduction du temps de travail, pour une autre production de biens et services, etc...Appel de syndicats et d'organisations étudiantes et lycéennes. Vannes (10h30 Rond-point Le Poulfanc), Pontivy (10h30, la Plaine), Lorient (10h30 Place Glottin), Belle-Ile (11h port Le Palais)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 17 septembre - Rochefort en Terre, Café de la Pente - 19h30 Théâtre clownesque, poésie dénonciatrice "Punctum Diaboli" par la Compagnie des Oubliettes. Pot pourri historique sur la persécution des femmes. Prix libre, durée : 1h30

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 19 septembre - Port-Louis - 20h : rencontre avec Isabelle Attard autour de son essai "Comment je suis devenue anarchiste", animée par Roger Le Vilain. Entrée libre mais réservation indispensable. "La Dame Blanche" Librairie, Café, Salon de thé

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 20 septembre - Concarneau - 15h Appel de la CNT Quimper à un cordon libertaire "REFUSONS CE MONDE, PRENONS NOS VIES EN MAIN". Sur les quais entre la ville close et le port de plaisance

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 20 septembre - Etel, cinéma la Rivière - 17h Projection-débat "Plogoff, des pierres contre des fusils". Plogoff, février 1980. Toute une population refuse l’installation d’une centrale nucléaire à deux pas de la Pointe du Raz, en Bretagne. Six semaines de luttes quotidiennes menées par les femmes, les enfants, les pêcheurs, les paysans de cette terre finistérienne, désireux de conserver leur âme. Six semaines de drames et de joies, de violences et de tendresse:  le témoignage d’une lutte devenue historique. Projection suivie d’un débat avec la réalisatrice Nicole Le Garrec ainsi que l’association Les Lucioles - Ria en  transition. Sur Erdeven a eu lieu en 1975 une bataille moins violente contre un projet de centrale nucléaire. Et maintenant quelle est notre capacité à être autonome énergétiquement ?

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 23 septembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h45 Projection de "Plogoff. Des pierres contre des fusils" en présence d'Erwan Moalic, président des "ami.e.s de Nicole et Félix Le Garrec"

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 25 septembre - Concarneau - Rassemblement festif et populaire ouvert à tous pour dénoncer le modèle des chalutiers géants, scandaleux sur le plan social et environnemental, à l'occasion du baptême d'un nouveau chalutier de pêche industrielle (le SCOMBRUS). A l'appel de l'association Pleine Mer (pêcheurs-artisans...). 11h, face au bureau de France Pélagique, dans la zone du Moros

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 3 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 19h Ciné-débat "Numéro 387" de Madeleine Royer suivi d'un échange avec SOS Méditerranée

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 12 octobre - Angers - 9h Rassemblement de soutien à Vincenzo devant la Cour d'appel. Pour sa totale liberté

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Concerts

Autres événements

Ciné concert "Rock against racism" au Ti Hanok à Auray

 

 

 

Ciné débat "Plogoff. Des pierres contre les fusils"