Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 18:44

La douleur est-elle différente lorsque ressentie par une femme ?

Des anarchistes US et la porno-torture
par Ben Barker *
 

Les soi-disant radicaux et l'industrie de l'exploitation sexuelle sont de plus en plus étroitement liés. J'aimerais pouvoir dire que j'ai été surpris lorsque j'ai appris aujourd’hui que l’édition 2013 de la Foire du Livre Anarchiste du Bay Area (San Francisco/Oakland, en Californie) va être organisée au Centre communautaire de l’Armurerie, qui appartient au producteur de porno-torture Kink.com.

Kink.com est tristement célèbre pour ses images de femmes « écartelées sur des chevalets, ligotées, à qui on pisse dans la bouche ou qu’on suspend par les pieds en les connectant à des électrodes, y compris dans le vagin » explique la militante féministe Gail Dines, qui soutient que ce site Web de pornographie contrevient de façon flagrante à la Convention contre la torture des Nations Unies.

Si vous vous méfiez de ce qu’en dit une féministe, laissons parler Kink.com lui-même. Sur le site, nous apprenons que ce projet a pris naissance lorsque son fondateur a décidé de « consacrer sa vie à soumettre de belles femmes volontaires à du ligotage strict ».

Ze shit hits ze fan

Évidemment, des féministes ont immédiatement sonné l'alarme et exigé des réponses et des changements des organisateurs du Salon du livre. Évidemment, on s’est contenté de les ignorer ou de les attaquer.

En toute équité, il faut reconnaître qu’une déclaration traitant des « préoccupations concernant le choix du site » a été presque immédiatement affichée sur le site du Salon. Sans surprise, cette déclaration a tenté de justifier leur décision, en parlant presque exclusivement d’un budget serré. Quant aux quelques lignes d’allusion aux protestations féministes, elles ont éludé toute responsabilité en affirmant qu' « il existe une critique politique valable de chaque lieu potentiellement disponible », parce que « nous vivons dans une société capitaliste, et jusqu'à ce que nous ayons créé une infrastructure explicitement anarchiste qui puisse prendre en charge ce type d'événement, de telles contradictions et compromis sont inévitables ».

Cul et collusion

Cela donnerait à croire que les organisateurs du Salon du livre anarchiste 2013 du Bay Area n’ont peu ou pas de liens avec Kink.com ou leur salle, et qu’ils s’imposent effectivement un certain compromis en se résignant à y tenir leur Salon, faute d’alternative. Mais la suite du texte démontre à quel point ils sont conscients des enjeux en cause. Les organisateurs écrivent: « Nous reconnaissons que la pornographie et la prostitution sont des questions controversées dans la communauté anarchiste. Le choix du Centre communautaire de l’Armurerie n'est pas une déclaration politique, et le comité exécutif du Salon du Livre Anarchiste n’adopte aucune position politique en ce qui concerne la pornographie. Nous acceptons que les membres de la communauté (et même des membres de notre comité) ont des opinions différentes sur cette question. Nous organiserons un débat sur les perspectives anarchistes en matière de pornographie lors du Salon du Livre, et si ce sujet vous intéresse, nous espérons que vous y assisterez.»

Et si c’étaient des Blacks ?

Le pattern devient familier: un grand événement à caractère politique est organisé dans un lieu controversé, ce qui suscite des dénonciations publiques. Cela ressemble assez à un autre incident, survenu le mois dernier, lorsqu’une bande de Républicains du Congrès américain ont réservé pour leur colloque annuel d'hiver une ancienne plantation esclavagiste à Williamsburg (Virginie) où, comme pour retourner le fer dans la plaie, ils ont prévu de discuter de « communication réussie avec les minorités et les femmes »...

Mais voici la différence entre les deux événements : Quand les Républicains ont annoncé le site de leur rassemblement, la gauche s’est manifestée avec vigueur pour les dénoncer comme racistes et insensibles à la réalité historique de l'esclavage. Lorsque les anarchistes ont annoncé le site de leur rassemblement, la gauche s’est manifestée avec vigueur… pour dénoncer les objectrices (et objecteurs) féministes comme étant puritain-es, moralistes et «anti-sexe».

Imaginez si les Républicains du Congrès avaient publié une déclaration similaire à celle des organisateurs du Salon du Livre Anarchiste 2013 du Bay Area. Ils auraient pu écrire: « Nous reconnaissons que la suprématie blanche et l'esclavage ont été des questions controversées au sein de la communauté Républicaine. Le choix de cette ancienne plantation esclavagiste ne constitue pas une déclaration politique, et le Comité républicain du Congrès n’adopte aucune position politique en ce qui concerne la suprématie blanche. Nous acceptons que les membres de la communauté (et même des membres du présent Comité) ont des opinions différentes sur cette question. Nous organiserons un débat sur les perspectives Républicaines en matière de suprématie blanche lors de ce colloque, et si ce sujet vous intéresse, nous espérons que vous y assisterez. »

Pensez-vous que cela aurait suffi à apaiser l'indignation de la gauche ?

Je prie les organisateurs du Salon du livre, et les anarchistes en général, de me répondre concernant cette seule question : La douleur est-elle différente lorsque ressentie par une femme ?
 

* Ben Barker est écrivain et organisateur communautaire à West Bend, au Wisconsin. Il est membre de l’organisation Deep Green Resistance et écrit actuellement un livre sur les propriétés toxiques des sous-cultures radicales et sur la nécessité de bâtir une vibrante culture de résistance.

Post-scriptum : Pour ne rien arranger, le propriétaire de Kink.com vient d’être arrêté pour possession de cocaïne à la suite de la mise en ligne d’un document Youtube alléguant l’existence d’une galerie illégale de tir au sous-sol de son Armurerie (http://gaw.kr/12HvsWB).

Texte transmis par Yly

Partager cet article

Repost0

commentaires

Prune 09/09/2013 17:22

Voilà pourquoi lorsqu'on me dit qu'il y a plus important que le féminisme, je réponds que c'est faux.

Comment pourrais-je faire confiance à des gens qui trouverais abominable que l'on fasse cela à, mettons, un chien (j'adore les chiens cela va sans dire et je ne veux pas faire de spécisme, c'est
pour le raisonnement), mais qui trouve cela "drôle", ou "excitant" lorsque c'est dirigé contre des femmes ? Et que dire de tous ceux qui se taisent et qui ne disent rien? Qui ferment les yeux?
Fermeraient-ils les yeux si l'on torturait un animal devant eux, trouveraient-ils qu'il s'agit d'un compromis acceptable? Qu'est-ce qui fait des femmes ces êtres que l'on peut torturer sans que les
hommes n'y trouvent rien à redire?

Comment faire confiance à de gens qui montreront beaucoup plus de gentillesse et d'humanité, que dis-je juste un minimum d'empathie, à un chien plutôt qu'à vous?

Je ne veux pas côtoyer ces gens ils me font peur (ça me parait légitime, le contraire serait étonnant)et ils me dégoutent.

Heureusement qu'il y en a quelques uns pour racheter les autres... Ça console un minimum.

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 2 octobre - Angers - 14h Rassemblement de soutien à Vincenzo devant la Cour d'appel (rue Waldeck Rousseau). Pour sa totale liberté. Pour des covoiturages, contactez le comité de soutien.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 3 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 19h Ciné-débat "Numéro 387" de Madeleine Royer suivi d'un échange avec SOS Méditerranée. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 3 octobre - Lorient, café Komment ksé ? - 19h30-22h00 Conférence gesticulée "Burnout.com Le management à contresens" par Arthur MOLVEAU – 19h30 – 22h

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 5 octobre - Etel, cinéma la Rivière - 20h30 Ciné-rencontre "Je veux vivre avec vous" (sur l'immigration) avec la réalisatrice Kristell Menez.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 6 octobre - Vannes, cinéma La Garenne - 20h Ciné-rencontre "Le char et l'olivier. Une autre histoire de la Palestine", documentaire de Roland Nurier. Projection en sa présence. Organisé par l'AFPS Vannes (Association France Palestine Solidarité)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 7 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Le char et l'olivier. Une autre histoire de la Palestine", documentaire de Roland Nurier. Projection en sa présence. Organisé par l'AFPS Vannes (Association France Palestine Solidarité). Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 10 octobre - Rochefort en Terre, café de la Pente - 20h30 Soirée concert du Planning familial. Dans le cadre de son week-end annuel la Fédération de Bretagne du Planning Familial vous propose une soirée festive avec des artistes militantes ! Rouge Feu (Slam), Ratur (Rap), DJ Set Lysistrata (set féministe). L’entrée est à prix libre pour financer la caisse IVG hors délai du Planning 35

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 10 et dimanche 11 octobre - Melrand - Week-end festif et solidaire sur la question des exilé.e.s, Organisé par HAPAX, RESF Pontivy - Soutien aux familles exilées et KerOchap. Conférences gesticulées, spectacles, concerts, tables rondes, repas... Réservation obligatoire : 07 66 09 06 90. Prix libre

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 11 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-rencontre "Je veux vivre avec vous" (sur l'immigration) avec la réalisatrice Kristell Menez. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 13 octobre - Questembert, cinéma Iris - 20h30 En partenariat avec Cinéphare, ciné-rencontre "La nuit venue" (polar social, quasi documentaire) avec le co-scénariste Frédéric Farrucci

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 15 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Un pays qui se tient sage" de David Dufresnes (sur les violences policières), avec Gwendal Le Roy, éborgné lors d'une manifestation à Rennes. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 17 octobre - Lorient - 14h30 Place de la Mairie - Rassemblement "Notre assiette pour demain" organisé par le collectif lorientais contre Bayer Monsanto

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 17 Octobre - Rennes - 14h : Débat - Animation et exposition sur l’amiante, avec Virginie Dupeyroux, auteure et animatrice de http://amiante-et-mensonge-notre-perpetuite.com/ au local la commune, 17 rue de Châteaudun, Rennes. Par le groupe la Sociale de la Fédération anarchiste

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 19 octobre - Quimperlé (29), cinéma la Bobine. - 20h30 Proposé par l'association Chlorofilm, ciné-rencontre "Antigone" (sur une famille d'immigré.e.s algérien.ne.s au Canada) de Sophie Deraspe, en présence du producteur Marc Daigle

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 27 Octobre - Rennes - 20h. Réunion publique : « Les résistances paysannes : une autre conception du progrès » avec Silvia Pérez-Vitoria (universitaire, auteure de « La riposte des paysans » et « Manifeste pour un XXIème siècle paysan », elle collabore aux revues « L’Ecologiste » et « Nature et Progrès »…). - Salle 12 Maison des associations 6 Cours des Alliés. Par le groupe la Sociale de la Fédération anarchiste

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 12 novembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h45 Ciné-débat "La cravate" (sur le parcours d'un militant d'extrême-droite), en présence du co-réalisateur Etienne Chaillou. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 10 décembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Autonomes" (documentaire de François Bégaudeau), en présence de Benjamin Constant, présent dans le film. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements