Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 19:51

Entre Halloween et Noël, c'est un peu la période des déguisements. Le déguisement est aussi le symbole du carnaval. Or nombre de fêtes populaires, à l'instar des carnavals, revêtent désormais un aspect commercial prédominant alors qu'elles bousculaient - peu ou prou - l'ordre en place. Pourtant, cette récupération ne fonctionne pas encore partout. Des carnavals, ancrés dans une culture populaire, font de la résistance et font vivre une forme de subversion vivace et stimulante, tout en s'inscrivant dans la société actuelle.
Le carnaval de Cayenne est de ceux-là.
Zoom !

 

Dispositifs scénographiques des touloulou sales (carnaval de Cayenne) :
performance urbaine et émancipation sociale


par notre camarade Blodwenn Mauffret, docteure en Études théâtrales / Laboratoire SeFeA (scènes francophones et écritures de l'altérité)– Paris 3 – Sorbonne et membre du groupe libertaire Lochu ! 

 

Introduction :

Cette présente analyse s'inscrit au sein d'un travail de doctorat en Études Théâtrales qui aborde le carnaval de Cayenne à travers sa dramaticité. Cette recherche s'ancre à partir de plusieurs travaux de terrain où nous nous sommes positionnées en observatrices mais aussi en carnavalières. La problématique majeure de notre étude doctorale interroge la relation qu'entretiennent l'esthétique et la subversion à travers l'histoire du carnaval de Cayenne, de la colonisation à l'époque contemporaine. Elle interroge les mécanismes d'ajustement qui ont amené esclaves et « gens de couleur libres » à retourner une fête religieuse, au service d'une coercition imposée par l'ordre colonial et esclavagiste, en une pratique subversive contre l'ordre imposé. L'histoire du carnaval, des premiers temps de la colonie jusqu'à la période contemporaine, est constituée d'esthétiques originales qui rendent possible des subversions de tout type. La tradition dramatique carnavalesque est fortement marquée par la pratique du Détour pouvant se définir par l'exacerbation du caractère dérisoire de l'être créole. Le grotesque européen mêlé à la dérision militante créole, offrent-ils un héritage théâtral permettant d'exprimer une digne rage, une humanité perdue, une utopie nouvelle ?
Ce présent article questionne une pratique carnavalesque contemporaine, les touloulou sales, qui s'inscrit dans cette tradition dramatique du Détour et du grotesque. Pour cela, nous interrogerons non pas tant les discours produits par les représentations carnavalesques des touloulou sales mais, plutôt, les dispositifs scénographiques propres à leur performance. En quoi et comment les matériaux concrets et préalables à la représentation, à la mise en place d'un discours, narrent-ils le politique, bousculent-ils l'ordre en place au profit d'une émancipation sociale ?

Lire la suite de ce très intéressant texte (20 pages en pdf)


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

bebe.jpg

 

 

Blodwenn Mauffret a soutenu sa thèse «  Le carnaval de Cayenne : esthétique et subversion – Histoire d'un phénomène festif issu du fait colonial » sous la direction de Mme Sylvie Chalaye le 5 décembre 2012 à Paris 3 et a obtenu la mention très honorable et les félicitations du jury. Elle est l'auteure de nombreux articles scientifiques sur le carnaval et d'un ouvrage Le carnaval de Cayenne. Le jeu carnavalesque : une esthétique de proximité, Matoury : Éditions Ibis Rouge, 2005.

 

Résumé :

 

Touloulou sale désigne dans le carnaval de Cayenne toute personne qui se déguise à peu de frais et défile sans musiques ni chorégraphies préétablies à la différence des groupes à thème organisés et régis en association loi 1901. Les touloulou sales vont à l'encontre du carnaval-parade, du carnaval-spectacle, mis en place depuis les années 1970. Ils sont l'expression d'une culture populaire qui affirme sa pauvreté et bouscule l'ordre établi. Les matériaux préalables à la performativité carnavalesque et visibles au sein des dispositifs scénographiques manifestent l'esthétique grotesque bakhtinienne qui permet au carnavalier de s'affranchir des points de vue prédominants sur le monde et de mettre en place une utopisation du monde.

 

Mots clés : carnaval, Guyane française, grotesque, matérialité, subversion

 

Abstract :

Dirty touloulou is the name of the people who disguise themselves at little cost in the Cayenne carnival. The dirty touloulou parade without a rehearsed choreography or music contrary to the organised carnival bands. Their aesthetics are poles apart. The dirty touloulou band are in opposition to the carnival-parade, the carnival-show, a new aesthetic beginning in the 1970's. They are the manifestation of the people's culture. They assert their poverty. They contest the social order.  The materials required for carnival performance and apparent in the scene setting, are the expression of the European grotesque. This aesthetic was clearly defined by M. Bakthine. The grotesque enables dirty touloulou to free themselves from prevailing opinions about the world and to produce a new utopia.


Keywords : carnival, French Guiana, grotesque, materiality, subversion.

 

(traduction Alexandra Evain)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 2 octobre - Angers - 14h Rassemblement de soutien à Vincenzo devant la Cour d'appel (rue Waldeck Rousseau). Pour sa totale liberté. Pour des covoiturages, contactez le comité de soutien.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 3 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 19h Ciné-débat "Numéro 387" de Madeleine Royer suivi d'un échange avec SOS Méditerranée. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 3 octobre - Lorient, café Komment ksé ? - 19h30-22h00 Conférence gesticulée "Burnout.com Le management à contresens" par Arthur MOLVEAU – 19h30 – 22h

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 5 octobre - Etel, cinéma la Rivière - 20h30 Ciné-rencontre "Je veux vivre avec vous" (sur l'immigration) avec la réalisatrice Kristell Menez.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 6 octobre - Vannes, cinéma La Garenne - 20h Ciné-rencontre "Le char et l'olivier. Une autre histoire de la Palestine", documentaire de Roland Nurier. Projection en sa présence. Organisé par l'AFPS Vannes (Association France Palestine Solidarité)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 7 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Le char et l'olivier. Une autre histoire de la Palestine", documentaire de Roland Nurier. Projection en sa présence. Organisé par l'AFPS Vannes (Association France Palestine Solidarité). Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 10 octobre - Rochefort en Terre, café de la Pente - 20h30 Soirée concert du Planning familial. Dans le cadre de son week-end annuel la Fédération de Bretagne du Planning Familial vous propose une soirée festive avec des artistes militantes ! Rouge Feu (Slam), Ratur (Rap), DJ Set Lysistrata (set féministe). L’entrée est à prix libre pour financer la caisse IVG hors délai du Planning 35

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 10 et dimanche 11 octobre - Melrand - Week-end festif et solidaire sur la question des exilé.e.s, Organisé par HAPAX, RESF Pontivy - Soutien aux familles exilées et KerOchap. Conférences gesticulées, spectacles, concerts, tables rondes, repas... Réservation obligatoire : 07 66 09 06 90. Prix libre

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 11 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-rencontre "Je veux vivre avec vous" (sur l'immigration) avec la réalisatrice Kristell Menez. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 13 octobre - Questembert, cinéma Iris - 20h30 En partenariat avec Cinéphare, ciné-rencontre "La nuit venue" (polar social, quasi documentaire) avec le co-scénariste Frédéric Farrucci

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 15 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Un pays qui se tient sage" de David Dufresnes (sur les violences policières), avec Gwendal Le Roy, éborgné lors d'une manifestation à Rennes. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 17 octobre - Lorient - 14h30 Place de la Mairie - Rassemblement "Notre assiette pour demain" organisé par le collectif lorientais contre Bayer Monsanto

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 17 Octobre - Rennes - 14h : Débat - Animation et exposition sur l’amiante, avec Virginie Dupeyroux, auteure et animatrice de http://amiante-et-mensonge-notre-perpetuite.com/ au local la commune, 17 rue de Châteaudun, Rennes. Par le groupe la Sociale de la Fédération anarchiste

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 19 octobre - Quimperlé (29), cinéma la Bobine. - 20h30 Proposé par l'association Chlorofilm, ciné-rencontre "Antigone" (sur une famille d'immigré.e.s algérien.ne.s au Canada) de Sophie Deraspe, en présence du producteur Marc Daigle

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 27 Octobre - Rennes - 20h. Réunion publique : « Les résistances paysannes : une autre conception du progrès » avec Silvia Pérez-Vitoria (universitaire, auteure de « La riposte des paysans » et « Manifeste pour un XXIème siècle paysan », elle collabore aux revues « L’Ecologiste » et « Nature et Progrès »…). - Salle 12 Maison des associations 6 Cours des Alliés. Par le groupe la Sociale de la Fédération anarchiste

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 12 novembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h45 Ciné-débat "La cravate" (sur le parcours d'un militant d'extrême-droite), en présence du co-réalisateur Etienne Chaillou. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 10 décembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Autonomes" (documentaire de François Bégaudeau), en présence de Benjamin Constant, présent dans le film. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements