Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 16:12

On se rappelle que le label Produit en Bretagne, dont nous pensons avoir démêlé la supercherie entre ce qu'il prétend être et ce qu'il est en réalité, tant du point de vue social qu'écologique, a été fondé conjointement par des patrons de la grande distribution, de l'agroalimentaire et un journaliste de la presse régionale.

Aussi, nous semble-t-il pertinent de continuer à démasquer la grande distribution et l'industrie de l'agroalimentaire car elles fonctionnent partout pareil, quand bien même elles se drapent d'un ancrage dans le terroir. Ainsi, en plus de l'éco-blanchiment (greenwashing), il semble exister désormais le "local washing"...
Malgré ces habillages, les pratiques restent identiques, c'est-à-dire conformes aux logiques capitalistes de mépris des travailleurs & travailleuses & des consommatrices et consommateurs... sans compter le mépris des animaux et de l'environnement.
 
Ci-dessous un article recopié du Canard Enchaîné du 17 nov 2010.

 

 

"La grande illusion

D'accord, la grande distribution a tué le petit commerce et bousillé les entrées des villes, mais ne faisons pas la fine bouche, en contrepartie elle a rempli notre Caddie® d'un tas de chouettes produits.

 

Comptez 10 000 références : il suffit de regarder dans les rayons la ribambelle de yaourts, biscuits, tablettes de chocolat, plats cuisinés en tous genres, quelle abondance !

 

Sauf que tout ça c'est du vent, comme le démontre, de manière implacable, un ancien directeur de recherche agronomique. Dans son livre « L'alimentation durable », qui sort très discrètement cette semaine (Odile Jacob – 21 Euros 90) Christian Rémésy, spécialiste en nutrition, passe à la moulinette le contenu de nos chariots.

 

Bilan des courses : les deux tiers sont des produits industriels transformés, fabriqués avec pas plus d'une dizaine d'ingrédients de base. Toujours les mêmes. Des  « ingrédients de remplissage » dans le jargon. Du sucre la plupart du temps ajouté sous forme de sirop de glucose, de la matière grasse végétale comme l'huile de palme blanchie avec des solvants, des sous-produits de l'industrie laitière tels que la caséine, une protéine que l'agroalimentaire et les fabricants de peinture utilisent comme liant. Ajoutez-y des farines à gogo, c'est à dire tellement raffinées qu'elles ne valent plus grand chose sur le niveau nutritionnel, et le fameux amidon, que l'on retrouve un peu partout, juste pour donner du volume aux produits. Le tout réhaussé de sel et de saveurs artificielles : « Plus de la moitié des aliments ont maintenant le goût manipulé par les arômes », précise Rémésy.

 

Une malbouffe qui rapporte : « Plus le produit est transformé, plus la marge est importante ». Et tant pis si en prime, question santé, on déguste. « La grande distribution expose la population à une offre alimentaire à risque », s'énerve le chercheur. Voilà un livre qui a peu de chance de se retrouver en tête de gondole... "

Partager cet article
Repost0

commentaires

ROBERT GIL 06/12/2010 18:38


Le monopole de cinq grands groupes de distribution contrôle en France plus de 80% des produits de grande consommation. Les ententes sur les prix, les marges arrière ou les commissions imposées aux
fournisseurs font régulièrement débat. Ces pratiques s'apparentent à une véritable forme de racket.
Au nom du pouvoir d’achat, on veut développer l’ouverture des magasins le dimanche afin de favoriser une hypothétique concurrence et pour soit disant casser les prix. Tout ça pour quoi ? Pour tirer
l'emploi et les salaires vers le bas ! La grande distribution impose ses prix d'achat aux différents fournisseurs, lesquels à leur tour pour maintenir leur marge n’a d'autre choix que de bloquer
les salaires et de réduire leurs effectifs. Les prix qu'ils imposent à la filière agroalimentaire par exemple nécessitent des subventions aux producteurs pour qu'ils puissent s'en sortir : à la
sortie nous payons nos courses deux fois, une première fois par nos impôts et une deuxième fois lorsque nous les achetons !

conscience citoyenne responsable

http://2ccr.unblog.fr/


Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 10 novembre - Vannes, Lorient et Pontivy - Appel unitaire à la grève. Rassemblements (autorisés) des personnels de l’Éducation Nationale (écoles, collèges, lycées) pour l'amélioration des conditions sanitaires, pour l'allègement des effectifs et le recrutement de personnels (ceux des listes complémentaires etc...) . 10h30 Vannes, devant la DSDEN (3, Allée du Général Le Troadec), 10h30 Lorient devant la sous-préfecture, 10h30 à Pontivy à La Plaine. A l'appel des syndicats de l’Éducation Cgt, Fo, Fsu et Sud

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 10 décembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Autonomes" (documentaire de François Bégaudeau), en présence de Benjamin Constant, présent dans le film. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements