Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 18:17

Le Canard enchaîné de ce mercredi 29 septembre nous fait remarquer ce « commentaire de Sarkozy, le 23 septembre, au soir de la journée de mobilisation contre la réforme des retraites :

« Les syndicats écartent l’idée de grève générale ou de grève reconductible. C’est là l’essentiel. On va gagner cette bataille. On se souviendra de cette victoire, pas du nombre de manifestants. Mais la partie n’est pas totalement jouée. Ce n’est donc pas le moment de déconner. » »

Effectivement, tout n’est pas joué ! Sarkozy nous dit même exactement ce qu’il faut faire pour le bousculer : la grève générale et/ou la grève reconductible ! Alors, qu’est-ce qu’on attend ?

Manifestations à partir de 10h :

- Vannes : La Rabine,

- Lorient : Place de la mairie,

- Pontivy : La Plaine,

- Belle-île : Le Palais embarcadère


Il nous semble important aussi de faire la grève des achats les jours de grève et de manifestations. C'est une participation au blocage de la machine économique.

Une victoire sociale sur la question des retraites aurait vraisemblablement une onde de choc positive au-delà des frontières hexagonales. Les classes populaires des autres pays pourraient s’en servir comme appui pour mettre un coup d’arrêt aux régressions sociales menées par l’ensemble des gouvernements. Se battre aujourd’hui pour le système par répartition des retraites est donc un acte de solidarité pour les générations actuelles et futures mais aussi pour les exploitéEs de tous les pays.

Nous ne leur devons rien, la bourgeoisie nous doit tout !

RETRAIT TOTAL DU PLAN RETRAITE ! (tract de l'OCL / OLS)

Pour la bourgeoisie, qui mène la danse, la réforme des retraites est indispensable afin, paraît-il, de « sauver » le régime par répartition. En fait, l’application d’une telle réforme – cotiser plus et plus longtemps pour être bien moins pensionné – ouvrira au contraire la voie à une retraite complémentaire par capitalisation que seuls les hauts revenus pourront se payer.
Sous prétexte de réduire la dette publique, cette réforme est encore un moyen supplémentaire de diminuer les dépenses sociales. Le but étant de nouvelles sources de profit pour le marché capitaliste.
Si cette réforme des retraites passe, le reste suivra. C’est pourquoi nous n’avons d’autre stratégie que de nous donner les moyens d’arracher son retrait total.
Ainsi que l’a dit le mouvement en Grèce : « Les peuples n’ont pas de dette, ils ne doivent rien à personne ». La « crise » actuelle n’est pas la nôtre. Les seuls à bénéficier de la situation présente sont ceux qui en sont responsables. Alors, qu’ils paient !

ARRÊTONS D’ÊTRE DUPES...

Nous n’accordons aucun crédit aux confédérations syndicales qui, unies ou non, nous convoquent de temps à autre à une journée de « mobilisation » sans lendemain : les syndicats ne font rien d’autre que défendre leur position de « partenaire social » face à l’État, et leurs actions visent non à créer le rapport de forces nécessaire pour le faire plier mais à agréger un mouvement d’opinion capable d’obtenir quelques aménagements de l’ordre existant avant de nous inviter à rentrer sagement à la maison.
Le combat mené autour de la réforme des retraites n’est pas non plus celui d’un large regroupement de gauche contre un gouvernement de droite, comme le disent certains. Les gouvernements de gauche en Europe (tels ceux de l’Espagne et de la Grèce) appliquent exactement la même politique que ceux de droite : recul de l’âge de départ à la retraite, baisse des salaires, privatisations, etc. En France, si la gauche revient au pouvoir, elle fera pour le capital ce que la droite n’a pas pu ou su faire.

... ET OPTONS POUR LE SEUL CHOIX POSSIBLE !

Nous qui sommes aujourd’hui dans la rue, en nous révoltant, nous avons plus à gagner qu’à perdre. D’autres formes de lutte sont nécessaires, comme ne plus faire payer les usagers : transports, électricité, etc. et occuper des lieux stratégiques, tout en sachant qu’il nous faudra arrêter tout, réfléchir et agir collectivement afin de faire reculer l’État.
Auto-organisons-nous à la base pour mettre le plus vite possible le capitalisme à la poubelle, une fois pour toutes et avant qu’il ne nous détruise.

Une révolution est à faire, une autre société à construire !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Grève générale en Espagne.

Le 29 septembre en Espagne : La Fédération anarchiste solidaire.


La population qui vit en Espagne subit une série de régressions sociales de la part du gouvernement socialiste Zapatero, dans un contexte d’effondrement de l’économie et de chômage massif. Pour déréguler davantage encore le marché du travail à travers de nouvelles lois dictées par le patronat, les réformes touchent les droits du travail, les rémunérations des gens privés d’emploi, la durée des contrats à durée déterminée, offre la création d’un marché lucratif de recherche d’emplois parallèlement à l’INEM (équivalent de l’ANPE), l’augmentation de la TVA et baisse ou gel des salaires et pensions diverses, accentuation de la chasse aux travailleurs sans papiers... L’attaque est dure, et généralisée : des millions de travailleurs et travailleuses vont donc payer durement la crise économique, et permettre à l’Etat espagnol et aux patrons d’imposer une logique néo-libérale.

 

Alors que les travailleurs et travailleuses de France luttent depuis des mois pour protester contre une nouvelle réforme du système des retraites, imposée par le gouvernement et le patronat français, la Fédération anarchiste invite les camarades espagnols à accentuer la pression en faveur de la grève générale, dans l’objectif du 29 septembre, jour de grèves et manifestations à travers tout le pays. Nous subissons nous aussi l’inertie des bureaucraties des syndicats majoritaires qui ne veulent pas exercer un rôle décisif ; c’est pourquoi nous vous encourageons à faciliter la convergence, avec les organisations sociales et syndicales qui se réclament de la révolution sociale, libertaire et autogestionnaire, vers l’union et l’action, afin d’obtenir la victoire par la grève générale et la paralysie de l’économie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er jeudi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog. Nous vous recommandons de télécharger adblock qui les neutralisera. Adblock, logiciel gratuit, fonctionne pour Mozilla, Internet explorer, etc...

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
 

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 10 juin - Vannes - 10h30 Rassemblement en mémoire de Clément Méric, antifasciste, tué par des néo-nazis. Clément, Brestois d’origine, militant anti-fasciste, anti-capitaliste et de la cause animale, a été assassiné le 5 juin 2013 par des néo-nazis à Paris. L’actualité nous confirme que ses combats sont toujours nécessaires. Programme : lecture publique de textes et chants de lutte, puis pique-nique. Le Kiosque, esplanade du port, la Rabine. Proposé par le groupe libertaire René Lochu

--------------------------------------------------------------------------

Dimanche 11 juin - Augan (56), café Le champ commun - 17h : 150 années de luttes à travers les chants italiens avec "Le chant des grenouilles", "Senti le rane che cantano…" Dans ce spectacle mêlant récits, chants et musique, nous vous ferons entendre d’autres voix : celles, orgueilleuses et enragées, des brigands méridionaux et de leur guerre désespérée contre le nouvel État ; celles des paysans et des ouvriers agricoles, dont les luttes pour une existence meilleures seront sans relâche ; celles des travailleurs des carrières de marbre de Toscane, des mineurs de soufre de Sicile ; les voix fières et impertinentes des mondines ; celles des émigrés qui, après des décennies de défaites, allaient poursuivre leur rêve de justice dans d’autres terres. Entrée libre. Petite restauration sur place

--------------------------------------------------------------------------

Mardi 13 juin - Inzinzac-Lochrist (56), cinéma le Vulcain - 20h30 Projection de "Bienvenus", comédie sur un centre d'accueil pour réfugié-e-s en Norvège. Débat avec Amnesty international

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 8 juillet - Hennebont (56) - 12h Pique-nique végétarien et végétalien. Chacun-e apporte un plat et on partage. Table de presse : droit des animaux, impacts sanitaires, sociaux, éthiques, écologiques de l'alimentation, de la production / consommation carnée et ovo lactée. Rdv à la bergerie, le long du Blavet sur le halage. Organisé par le collectif veg@net-c.fr

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 8 et dimanche 9 juillet - Notre-dame-des-landes (44) - De nos terres à la Terre : Résister, agir, vivre... Rassemblement annuel organisé par la Coordination des opposant-e-s. Plus d'infos : http://notredamedeslandes2017.org

--------------------------------------------------------------------------

 

Concerts

Autres événements