Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 18:31

banderole FZ

Banderole de la FA Rennes

Vannes : 12 000 manifestantEs, (ci-dessous le texte du tract que nous avons diffusé)

Lorient : 25 000,

Pontivy : 3 000, 

Belle-Ile : 250

Rien n'est à négocier : le Capital doit payer

 


La journée de grève interprofessionnelle du 7 septembre est une étape importante de la mobilisation contre la casse des retraites. Mais la question qui se pose maintenant, c’est celle des suites à donner à cette journée. A nous de construire un mouvement social d’ampleur, le blocage de l’économie et du pays, pour que le gouvernement retire son projet.

 


L’affaire Woerth montre au grand jour les liens unissant gouverne-ment et patronat. Ce sont ces mêmes liens qui motivent le projet actuel de casse des retraites. Ce projet n’a en effet qu’un seul but : nous faire travailler toujours plus longtemps et nous laisser des retraites misérables dans le seul intérêt des capitalistes. Bien qu’encore inégalitaire, le système par répartition, concession que la bourgeoisie et l'État avaient du faire face aux luttes sociales, leur est intolérable : parce qu'il repose sur le principe de la solidarité et parce qu'il représente un immense gâteau que veulent se partager les assurances et les fonds de pension.

 

Le travail salarié, c'est déjà le vol organisé des richesses que nous produisons, mais aussi de notre vie, par le patronat, les actionnaires et l'État. Le racket sur nos retraites, c'est l'extension de ce vol légal, qui aura pour conséquence de nous déposséder de quelques années de plus de notre vie, avec à la clé une explosion prévisible des maladies professionnelles et des accidents du travail. Alors qu’avec les richesses produites, on pourrait très bien réduire le temps de travail, réduire la durée de cotisation et augmenter les salaires et les retraites !

 

L'État se fait l'instrument de la liquidation du système par réparti-tion, fidèle à son rôle d'instrument des classes dominantes. Il n'y a donc rien à attendre de lui, ni donc des gouvernements quelle que soit leur couleur politique.

 

Mais plusieurs signes montrent que le gouvernement n’est pas si sûr de son coup : écrans de fumée sécuritaires et racistes cet été mais aussi reculade sur l’aide au logement pour les étudiantEs. Rien n’est joué aujourd’hui !


 

Poursuivre, amplifier et radicaliser la mobilisation

 


Les confédérations syndicales refusent pour le moment d’appeler à une nouvelle date de grève interprofessionnelle après le 7. Si l’on veut gagner, c’est à nous de nous organiser. Partout où c’est possible, il faut organiser des assemblées générales de salariéEs pour décider ensemble des suites à donner au 7. Dans certains secteurs professionnels (RATP, SNCF, Éducation, Impôts…), la grève reconductible est en débat et pourrait démarrer par endroits. Il faut s’appuyer sur ces secteurs pour généraliser la mobilisation, que ce soit par la grève, des manifestations, des débats, des actions, etc. Tout est bon à prendre pour faire en sorte que les salariéEs s’engagent dans un mouvement interprofessionnel, avec l’objectif d’un blocage de l’économie et du pays.

 

Mais s’il y a urgence à construire la mobilisation, il ne faudrait pas pour autant oublier d’être clair sur les buts de celle-ci. La CFDT a d’ores et déjà annoncé à son congrès en juin qu’elle trahira dès que le gouvernement donnera quelques garanties sur la pénibilité. Les communiqués de l’intersyndicale nationale sont plus que flous en terme de revendications. Les bureaucraties syndicales et les organisations réformistes, qui cherchent à aménager le capitalisme, ne parlent presque que de l’allongement de l’âge minimum de départ de 60 à 62 ans (et de 65 à 67 pour une retraite à taux plein). Mais s’il faut toujours cotiser 41,5 ans pour avoir une retraite à taux plein, bien des salariéEs ne pourront pas totaliser cette durée. Ces organisa-tions sont en train de se ménager une porte de sortie : si le gouvernement maintient l’âge de départ à 60 ans mais ne revient pas sur le reste de la réforme, elles sortiront la tête haute mais il s’agira bel et bien d’une régression sociale pour les salariéEs. Ce qu’il faut exiger, c’est le retrait total du projet.


 

Gagner cette lutte est important pour changer durablement le rapport de force social en France.

Grève générale contre le capital & l’État !

 

La Fédération Anarchiste est une organisation de lutte qui se bat pour une révolution radicale et globale.

Nous voulons construire une société libre sans classe ni Etat, sans patrie ni frontière, garantissant l'égalité économique et sociale pour touTEs et la liberté de l'individu. Rendre possible l'édification d'un ordre social basé sur l'entraide, la solidarité, fondé sur le respect absolu de l'intégrité physique et morale de l'individu, voilà l'idéal qui nous anime et que nous souhaitons partager avec le plus grand nombre pour un monde meilleur.

Pour ce faire nous prônons l'autogestion des luttes par les concernéEs, les décisions prises en assemblées générales, le mandatement révocable.

N'attendant rien des échéances électorales où les partis politiques se suivent et se ressemblent, nos moyens sont le débat d’idées, l'action directe, la grève générale, la recherche permanente d'alternatives au capitalisme, ici et maintenant.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 2 octobre - Angers - 14h Rassemblement de soutien à Vincenzo devant la Cour d'appel (rue Waldeck Rousseau). Pour sa totale liberté. Pour des covoiturages, contactez le comité de soutien.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 3 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 19h Ciné-débat "Numéro 387" de Madeleine Royer suivi d'un échange avec SOS Méditerranée. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 3 octobre - Lorient, café Komment ksé ? - 19h30-22h00 Conférence gesticulée "Burnout.com Le management à contresens" par Arthur MOLVEAU – 19h30 – 22h

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 5 octobre - Etel, cinéma la Rivière - 20h30 Ciné-rencontre "Je veux vivre avec vous" (sur l'immigration) avec la réalisatrice Kristell Menez.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 6 octobre - Vannes, cinéma La Garenne - 20h Ciné-rencontre "Le char et l'olivier. Une autre histoire de la Palestine", documentaire de Roland Nurier. Projection en sa présence. Organisé par l'AFPS Vannes (Association France Palestine Solidarité)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 7 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Le char et l'olivier. Une autre histoire de la Palestine", documentaire de Roland Nurier. Projection en sa présence. Organisé par l'AFPS Vannes (Association France Palestine Solidarité). Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 10 octobre - Rochefort en Terre, café de la Pente - 20h30 Soirée concert du Planning familial. Dans le cadre de son week-end annuel la Fédération de Bretagne du Planning Familial vous propose une soirée festive avec des artistes militantes ! Rouge Feu (Slam), Ratur (Rap), DJ Set Lysistrata (set féministe). L’entrée est à prix libre pour financer la caisse IVG hors délai du Planning 35

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 10 et dimanche 11 octobre - Melrand - Week-end festif et solidaire sur la question des exilé.e.s, Organisé par HAPAX, RESF Pontivy - Soutien aux familles exilées et KerOchap. Conférences gesticulées, spectacles, concerts, tables rondes, repas... Réservation obligatoire : 07 66 09 06 90. Prix libre

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 11 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-rencontre "Je veux vivre avec vous" (sur l'immigration) avec la réalisatrice Kristell Menez. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 13 octobre - Questembert, cinéma Iris - 20h30 En partenariat avec Cinéphare, ciné-rencontre "La nuit venue" (polar social, quasi documentaire) avec le co-scénariste Frédéric Farrucci

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 15 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Un pays qui se tient sage" de David Dufresnes (sur les violences policières), avec Gwendal Le Roy, éborgné lors d'une manifestation à Rennes. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 17 octobre - Lorient - 14h30 Place de la Mairie - Rassemblement "Notre assiette pour demain" organisé par le collectif lorientais contre Bayer Monsanto

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 17 Octobre - Rennes - 14h : Débat - Animation et exposition sur l’amiante, avec Virginie Dupeyroux, auteure et animatrice de http://amiante-et-mensonge-notre-perpetuite.com/ au local la commune, 17 rue de Châteaudun, Rennes. Par le groupe la Sociale de la Fédération anarchiste

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 19 octobre - Quimperlé (29), cinéma la Bobine. - 20h30 Proposé par l'association Chlorofilm, ciné-rencontre "Antigone" (sur une famille d'immigré.e.s algérien.ne.s au Canada) de Sophie Deraspe, en présence du producteur Marc Daigle

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 27 Octobre - Rennes - 20h. Réunion publique : « Les résistances paysannes : une autre conception du progrès » avec Silvia Pérez-Vitoria (universitaire, auteure de « La riposte des paysans » et « Manifeste pour un XXIème siècle paysan », elle collabore aux revues « L’Ecologiste » et « Nature et Progrès »…). - Salle 12 Maison des associations 6 Cours des Alliés. Par le groupe la Sociale de la Fédération anarchiste

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 12 novembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h45 Ciné-débat "La cravate" (sur le parcours d'un militant d'extrême-droite), en présence du co-réalisateur Etienne Chaillou. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 10 décembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Autonomes" (documentaire de François Bégaudeau), en présence de Benjamin Constant, présent dans le film. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements