Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 21:42

Quel candidat à la présidentielle française de 2012 a pu déclarer : "Je ne peux m’engager à ne jamais utiliser d’arme nucléaire contre quelque peuple que ce soit" ?

 

Avant de répondre, examinons le sens de cette formule.
Ce type (puisque c'est un homme) assume d'avance qu'il serait prêt à éradiquer un peuple tout entier : le gouvernement qui lui a déclaré la guerre et ses militaires évidemment mais aussi la population dans son ensemble (les pro-gouvernement mais également les opposants, les indécis, les enfants, les vieillards, les prisonniers...), l'infrastructure civile du pays visé, son architecture et ses oeuvres d'art...
Les animaux, forêts et lacs seraient aussi emportés par le feu nucléaire.
Les survivants - humains, animaux, plantes - et leurs descendants auraient à se débattre avec la radioactivité qui en résulterait... laquelle se répartirait petit à petit aux pays voisins... puis à tout le globe.

Ce fou qui revendique la dissuasion nucléaire, au nom de la paix évidemment mais aussi pour "conforter la puissance de la France"... c'est Jean-Luc Mélenchon !

Lire la Réponse de Jean-Luc Mélenchon à l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) (janvier 2012)

Evidemment, sa formule peut être reprise par toutes les autres composantes politiques favorables à la folie de la soit-disant "dissuasion" nucléaire (PS, UMP, MPF, FN...). Laquelle est complètement inadaptée aux "nouvelles menaces" auxquelles on prétend que le pays serait exposé... Même un ancien ministre de la Défense français (de 1985 à 1986), Paul Quilès, déclare avec un général de l'Armée de l'air, Bernard Norlain, "Arrêtez la bombe !" titre d'un ouvrage qui vient de sortir... après avoir déjà écrit l'an passé "Nucléaire, un mensonge français : réflexions sur le désarmement nucléaire".

Comment expliquer qu'un individu comme Mélenchon soit prêt à assumer le feu nucléaire si ce n'est le goût du pouvoir ?
Et c'est derrière ce fêlé que se fédère la gauche de la gauche ? Qu'en pensent ses militant-e-s, ses électrices et électeurs ?


Décidément et définitivement, nous n'en sommes pas !

 

Lire également Le parti du peuple en marche (Monde libertaire 1706, 16-22 mai 2013) qui analyse le phénomène JLMélenchon...

 


Voyage sur un missile - Une scène de Docteur Folamour (ici le film en entier)
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 10 novembre - Vannes, Lorient et Pontivy - Appel unitaire à la grève. Rassemblements (autorisés) des personnels de l’Éducation Nationale (écoles, collèges, lycées) pour l'amélioration des conditions sanitaires, pour l'allègement des effectifs et le recrutement de personnels (ceux des listes complémentaires etc...) . 10h30 Vannes, devant la DSDEN (3, Allée du Général Le Troadec), 10h30 Lorient devant la sous-préfecture, 10h30 à Pontivy à La Plaine. A l'appel des syndicats de l’Éducation Cgt, Fo, Fsu et Sud

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 10 décembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Autonomes" (documentaire de François Bégaudeau), en présence de Benjamin Constant, présent dans le film. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements