Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 14:21

Oser et comprendre l’anarchisme (texte repiqué car il est très bien)

L’anarchie, alternative au désordre

« L’Anarchie est la plus haute expression de l’ordre »

Elisée Reclus arton504-a0199.jpg

 

"C’est l’anarchie !"

 

" C’est l’anarchie ! ". Les gens de pouvoir, les médias utilisent à profusion le terme anarchie pour désigner le chaos économique, politique et moral de notre société. L’emploi du mot anarchie tendrait à faire croire que ce monde est livré aux mains de forces diaboliques qui veulent renverser le bel édifice que les peuples disciplinés, conduits par les États, ont bâti au cours des siècles. Pourtant, ce sont bien les Etats qui se partagent et gouvernent la planète. C’est bien à eux que l’on doit le désordre économique dans lequel nous vivons. Faire mieux que les États dans les domaines du chaos et de l’horreur est difficile...

 

Qui peut croire encore que le pouvoir est synonyme d’organisation ? Ceux qui vivent du pouvoir, très certainement. Mais pas les anarchistes. Le chaos institutionnalisé, le pouvoir et l’esclavage ont fait leur temps. Aujourd’hui, choisir l’anarchisme, c’est faire preuve de réalisme et de sens organisationnel.

 

Nos détracteurs (des fascistes aux marxistes en passant par les démocrates) nous considèrent comme des terroristes ou des idéalistes en retard d’une révolution. Il y a ceux et celles aussi qui prétendent défendre l’anarchisme, mais qui préconisent une société sans règle, sans morale, sans contrainte, dans laquelle on pourrait faire ce que l’on veut. Quel choix la ou le citoyen-ne raisonnable pourra-t-il/elle faire entre les propositions d’autoritaires de toutes sortes qui ont montré leur faillite, et celles des nihilistes de tout poil qui prétendent que demain on rasera gratis, tout étant résolu par la suppression pure et simple de toutes les institutions mises en place jusqu’à nos jours ?

 

La pensée libertaire englobe un projet de société différent de tous les modèles connus jusqu’à présent.


 

Alors, l’anarchie, c’est quoi ?

 

C’est l’état d’un peuple, et plus exactement encore, d’un milieu social sans gouvernement. Hormis les anarchistes, toutes et tous les philosophes, toutes et tous les moralistes, toutes et tous les sociologues, y compris les théoricien-ne-s démocrates et les doctrinaires socialistes, affirment qu’en l’absence d’un gouvernement, d’une législation et d’une répression qui assure le respect de la loi et sévit contre toute infraction à celle-ci, il ne peut y avoir que désordre et criminalité. Les anarchistes affirment que "l’anarchie est la plus haute expression de l’ordre ".

 


Anarchie et ordre ?

 

Notre ordre repose sur l’entente (principe de Liberté, opposé au principe d’Autorité). Au contraire, les autres propositions d’organisation de la société - socialisme, libéralisme, marxisme... - ont toujours octroyé à une minorité de privilégié-e-s le droit de gérer la société à la place des concerné-e-s et pour leur propre profit. Ce mode de gestion porte un nom : l’État. L’État est l’expression politique du régime économique auquel est soumise la société. Il permet et justifie l’oppression et l’exploitation de l’humain par l’humain : il confisque à l’individu son pouvoir - en dictature comme en démocratie (élections) - et met ce pouvoir au service du Capital (répression des mouvements sociaux, aides financières...).

 

L’État, à force d’être omniprésent, finit par se superposer à la société, et tente de faire croire qu’en-dehors de lui elle ne saurait fonctionner. Cette illusion est d’autant plus pathétique que l’État constitue de fait un groupe social à part entière, coupé des réalités des individus et des autres groupes sociaux. Il ne sert qu’à maintenir l’ordre (fonctions législative et répressive) au service des intérêts de la classe exploiteuse, qu’on la nomme patronat, bourgeoisie ou nomenklatura.

 

Il s’appuie pour cela sur une morale dégradante et humiliante pour l’être humain, secondé en ce sens par la religion qui légitime elle aussi l’exploitation et la domination, se contentant parfois d’en condamner les manifestations les plus brutales, sans jamais émettre de critique de fond ni proposer d’autre modèle que patriarcal, conservateur, hiérarchique et caritatif

 

Les anarchistes refusent ce modèle sociétaire, oppresseur, exploiteur, négation de l’individu et de ses aspirations. Ils et elles cherchent par tous les moyens à montrer qu’il est possible et souhaitable de vivre dans une société égalitaire, gérée directement et librement par ses diverses composantes : individus, groupements sociaux, économiques, culturels, et ce dans le cadre du fédéralisme libertaire.


 

Le refus de l’autorité.

 

Le refus de l’autorité n’est pas apparu avec les théories libertaires. Il les précède largement au travers des actes, des attitudes d’individus ou de groupements sociaux. Certains événements historiques nous le rappellent : par exemple les révoltes des esclaves dans la Rome antique, les jacqueries paysannes du Moyen âge, l’essor de la Renaissance, les philosophes des Lumières, la Révolution française. Plus près de nous, ces théories ont participé au déclenchement de la Révolution de 1848, de la Commune de Paris, de la Révolution russe et de la Révolution espagnole. Autant de lieux, de situations, dans lesquels des femmes et des hommes ont cherché à desserrer, voire à abolir l’étau oppressif dans lequel ils et elles se sentaient pris-es au piège.

 

En replaçant ces événements dans le contexte historique et social qui leur a donné naissance, on s’aperçoit qu’ils visent le même but : l’amélioration des conditions d’existence, le partage des richesses, le droit à la connaissance, l’instruction, le bien- être, bref une aspiration au bonheur. Ces mouvements de révolte ont été pour la plupart écrasés (les esclaves, les paysans, la Commune de Paris), ou récupérés au profit d’une classe ou d’un parti (la bourgeoisie émergente sous la Révolution française, les Bolcheviks dans la Révolution russe), ou encore détournés de leur but (les monarques dits " éclairés " du Siècle des Lumières). Car malgré l’embryon de liberté qu’ils contenaient, ils n’étaient pas suffisamment forts ni structurés pour renverser le cours des choses. Ils étaient des utopies dans le sens où ils ont osé projeter sur l’écran de l’avenir des images en contradiction avec celles de leur temps.


 

Héritages.

 

Cet héritage philosophique a été théorisé puis mis en pratique au XIXè siècle, coïncidant en cela - et non sans raison - avec l’apparition du nationalisme et de l’étatisme.

 

On s’accorde aujourd’hui à dire que Pierre-Joseph Proudhon est le "père" de l’anarchisme, le théoricien du système mutualiste et du fédéralisme, et l’inspirateur du syndicalisme ouvrier. Son influence sur le mouvement ouvrier a été réelle, puisqu’au sein de l’Association Internationale des Travailleurs (A.I.T.) existait un courant nettement proudhonien.

 

Le Congrès de Saint-Imier (1872) jette les bases de l’anarchisme. Les délégués réunis proclament " que la destruction de tout pouvoir politique est le premier devoir du prolétariat ", " que toute organisation d’un pouvoir politique soi-disant provisoire et révolutionnaire pour amener cette destruction, ne peut être qu’une tromperie et serait aussi dangereuse pour le prolétariat que tous les gouvernements existant aujourd’hui... ".

 

Ces idées, reprises de Michel Bakounine et de la Première Internationale, resteront présentes jusqu’à nos jours. Elles seront l’apanage de Louise Michel (Commune de Paris), du 1er Mai 1886 (Etats-Unis), de Fernand Pelloutier (Bourses du Travail), des explications du monde d’Elisée Reclus, éminent géographe, de Pierre Besnard (anarchosyndicalisme), de Pierre Kropotkine et du communisme libertaire, de Paul Robin et de son école libertaire de Cempuis, de Jean Grave et de ses quarante ans de propagande anarchiste, de Gustave Landauer, fusillé par la soldatesque en 1919 pour sa lutte au côté des Conseils Ouvriers de Bavière, de Nestor Makhno et de son engagement dans la révolution russe, de Sacco et Vanzetti, assassinés par la chaise électrique pour leurs idées, d’Erich Mühsam, poète et dramaturge allemand, mort dans un camp de concentration en 1933, de Buenaventura Durruti pendant la guerre d’Espagne, d’Armand Robin et ses langues multiples, pour ne citer que quelques-uns.

 

Après la seconde guerre mondiale, elles resurgiront et verront la création de la Fédération Anarchiste Francophone, de l’Internationale des Fédérations anarchistes dans le monde ; elles impulseront la reconstruction de la Confédération Nationale du Travail, anarchosyndicaliste, affiliée à l’A.I.T., elles souffleront dans les rangs de Mai 68 et de la contre-culture, dans le mouvement social...


 

De l’anarchie à l’anarchisme.

 

Ainsi donc, l’anarchie est ce que nous entrevoyons (société libertaire) ; l’anarchisme est le mouvement social qui poursuit la réalisation de l’idéal anarchiste. L’anarchisme est une lutte incessante, sous les formes les plus variées, contre les préjugés, l’obscurantisme, le fait autoritaire. Il s’articule principalement autour de deux types de tâches : les unes destructives, les autres reconstructives. Les actions destructives consistent à saper profondément le principe d’autorité dans toutes ses manifestations, le démasquer, combattre toutes les manœuvres par lesquelles il tente de se réhabiliter et de se survivre sous une autre forme. Les actions reconstructives, parfois parallèles aux destructives, visent à mettre en place un fonctionnement fédéraliste et de gestion directe. Pour cela, il faut un outil adapté, une organisation...


 

Organisation.

 

L’organisation est fonction du degré de conscience, atteint par les discussions, débats et confrontation d’idées, et dans l’action. Plus cette conscience sera grande et plus la vitalité de l’organisation sera élevée. Pour aboutir à une organisation souple et forte, en même temps conforme à l’esprit libertaire, il faut aller de la base au sommet, de l’unité au nombre, du particulier au collectif. Nous nous accordons entre individus et groupes sur un ensemble de principes généraux, de conceptions fondamentales et d’applications pratiques (voir nos " Principes de base ") : c’est le fédéralisme qui permet à chacun de rester lui-même, de se soustraire à tout écrasement, de garder son autonomie, de prendre une part active à la vie de l’organisation, d’émettre son opinion. Une telle organisation laisse à chacun de ses éléments la totalité des forces qui lui sont propres, tandis que par l’association de ces forces, elle atteint elle-même son maximum de vitalité.


Action.


 

L’action n’est pas l’agitation. Elle doit correspondre à un but, la révolution libertaire, et à une stratégie, plus circonstancielle. Parfois, la situation sociale est provisoirement calme, parfois elle s’emballe. L’organisation doit s’adapter à ces différentes phases. En tout état de cause, la place des militants et militantes anarchistes est dans la lutte sociale, expression de la lutte des classes, y compris dans les luttes dites réformistes (lutte contre la précarité, contre les licenciements, augmentation des salaires, défense des services publics...), avec nos pratiques antiautoritaires et d’action directe (contrôle et révocabilité des mandaté-e-s...), et nos perspectives d’ensemble.

 

C’est de la confrontation entre nos idées, nos pratiques, et les masses, que peut surgir ou naître progressivement la conscience révolutionnaire.


 

Des propositions.

 

L’anarchisme, enfin, est un ensemble de propositions et de pratiques tendant à l’émancipation totale de l'individu en société. Si la société existe en tant qu’entité sociologique, l’individu existe tout autant, sans rapport hiérarchique à cette société. C’est donc l’harmonie entre ces deux éléments que recherchent les anarchistes.

 

L’émancipation est de triple nature. Emancipation économique d’abord, par la réappropriation des outils de production, leur gestion directe par les travailleuses et travailleurs eux mêmes, et par la répartition égalitaire des richesses.

 

Emancipation politique ensuite, par le remplacement de la bureaucratie d’État, par une organisation fédéraliste des secteurs de la société, maintenant la cohésion et préservant l’autonomie.

 

Emancipation intellectuelle, enfin, via la prise en charge par l’individu de son rôle social, reléguant la religion et toute forme de soumission au musée des horreurs. Une société sans classe et sans État, organisée par et pour les femmes et les hommes, voilà ce que veut l’anarchisme.

 

L’anarchiste est par tempérament et par définition réfractaire à tout embrigadement qui trace à l’esprit des limites et encercle la vie. Il/elle nie le principe d’autorité dans l’organisation sociale. Il ne peut donc y avoir de catéchisme libertaire.

 

L’organisation anarchiste de la société, émanation directe de la volonté des individus et des groupements sociaux, ne pourra se réaliser qu’en dehors et contre la tutelle de tous les organismes et structures autoritaires établis sur l’inégalité économique et sociale.

 

Les fondements éthiques et organiques du fédéralisme libertaire sont : la liberté comme base, l’égalité économique et sociale comme moyen, la fraternité comme but. Cette définition marque la profonde différence entre le fédéralisme libertaire et le " fédéralisme étatique ".

 

Nous appelons de toutes nos forces une société de type fédéraliste, fondée sur la possession collective ou individuelle des moyens de production et de distribution (excluant toute possibilité pour certain-e-s de vivre du travail d’autres), l’entraide, l’abolition du salariat et de l’exploitation de l’humain par l’humain.

Les anarchistes n’accordent aucun crédit à un simple changement des personnes qui exercent l’autorité : les mêmes causes engendrent les mêmes effets. Toutes les formes d’autorité se tiennent. En laisser subsister une seule, c’est favoriser la réapparition de toutes.


 

Vers une société libertaire.

 

Pour arriver à instaurer une société libertaire, il faut se doter de moyens en accord avec la finalité. Tel que l’exprime Errico Malatesta, " ces moyens ne sont pas arbitraires, ils dérivent nécessairement des fins que l’on se propose et des circonstances dans lesquelles on lutte. En se trompant sur le choix des moyens, on n’atteint pas le but envisagé, mais on s’en éloigne, vers des réalités souvent opposées et qui sont la conséquence naturelle et nécessaire des méthodes que l’on emploie ".

 

Il est possible de vivre dans une société égalitaire, gérée directement et librement par ses diverses composantes (individus, groupements sociaux, économiques, culturels, ethniques...) dans le cadre du fédéralisme.

 

Les règles qui vont faire fonctionner une telle société sont basées sur des contrats mutuels, égalitaires, réciproques, pouvant être remis en cause à tout instant. Ces contrats peuvent être écrits ou tacites.


 

Mandatements.

 

Une telle société ne peut évidemment pas fonctionner sans entraide ni coopération volontaire. La délégation de responsabilité permettra de discuter au niveau fédéral. Mais attention, entendons-nous sur les mots : pour les anarchistes, chaque délégué-e reçoit un mandat précis. L’assemblée qui l’a mandaté-e exerce un contrôle permanent sur son travail, et, surtout, peut le ou la révoquer à tout moment si le travail qu’il ou elle effectue ne correspond pas à son mandat. Ceci dit, c'est le rapport de confiance qui prime, ce principe de révocabilité étant un garde-fou.

 

L’anarchisme est une proposition globale de société cherchant à promouvoir une civilisation réellement différente. Il oppose le principe de liberté au principe d’autorité, l’entraide à la loi de la jungle, l’égalité à la discrimination. " Aussi longtemps que la société sera basée sur l’autorité, les anarchistes resteront en état perpétuel d’insurrection. "

 

(Élisée Reclus).


 

Fédération anarchiste

Partager cet article

Repost 0
Published by anars56 - dans Anarchisme
commenter cet article

commentaires

daniel rené villermet 21/12/2009 20:36


_ _ ? ...... big-bang 0-1-dieu-i2-j3etc-4-5-6-7-8-9 etc la vie 100 dieu ..... ni

_ _ écoloj tr à tr lecture et litrature rigolottes pas gay ni pagaie


L'Ange Bleu : une approche différente de la pédophilie : 

__le text qi suit est la concqence de la pdofili

__pdofili en politic à cparer enfants et parents 100 papir remis ox fron1/3 doublé d'assassinats de remis dans "leurs pays"

__ou le profil du new ogre pdt répu repu franSS style nanométric 

__7 pdofili en ce momnt à petites jambes cs pas enfants en scolarit inégalitr dstinant crt1 ox activit de ministres ox otres travail d'ouvriers s'p ou éboueurs

__prolong en nanométrie de contrôle scolr en + de poliSS hiérarchie de contr1te de relijon/noblSS  

__7 pdofili cs pas là areva pille l'uranium du niger des enfants meurent f1 maladies sous les bombes populations parqés en albrta sable bitumineux 

__le droét de tuer ox fonctionnr armés dta transpire en vaz communiqant tlépatic chez le pdofil tueur d'enfants 
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
bonjour CECI N'EST PAS 1 SPAM 

art écolo / lard maigre / écolo art - à    l i r e 

GAFFE GROSS TEXT "ÉVOLUTIF" disons o + d'1fos o fil du time , 
pour 1fo 
pour 1fo 

+ page otobiografic en chantier (plr)

TRADUC' SUIT TEXT CI-D'SSOUS

sujet  :  REVENDIKTIONS sur "mes" fenêtres et volets (affiches a5) 
après manipulés par la trreur "boé filipe" peqnot scroc ( j'ai pas dit "pdofilipe" ) new à paris 1 puis 2 attaqes de bouche à "chantal hibon" ça d'vait arriv lemmrdeuz mafia/copro pratiqante de
colonialisme ordinr/co2 ordinr et "neraudau" pdt conseil s1dikl profSSion tacova/avok açuranSS voitures mnaSS vu sa bande ox groSS bras lettre s1ple 389 contentieux si l ne sont po1
retirés, le prétexte est ; harmonie immeuble chapitre 2 partie 4 règlement copro RC ri1 de précis o gutenbro/dforçtaSSion RC sur mes affiches, pste de juçtiSS fait dire tout et son contrr à
loés/règlements
-6 de continental inno100- éta/patrons kSSent kçons ces parasites !!  

60n de REVENDIKTIONS dont   

RÉGULARISATION MAçIVE
LOGEMENT POUR TOUS
NOS AFFICHES NE SONT PAS DES OGM retiré par mon amie, remiz 
NOS PLANTES NE SONT PAS DES OGM
LICENCIEMENT NON 
RENOUVELABLE OUI NUCLÉR NON (révrbr cour éclr mm si prsonne en uz) 
NO VIOLENSS NON OX AUTOMOBILES DANS LA COUR !!
REPASSAGE NON ( man ray ; ni dforçtaSSion ni nuclér ni renouvelable )

- pour 7 mafia suicidr est en harmonie immeuble 2-3-4 roues et + rentrent/sortent jours/nuits CO2 odeurs dang prq rafales bruits por1/3 coffres portail manoeuvres menés ox mâlouz voix sous le
porche guide d'ondes raisonne tambour etc po1 de exclamation bon sens RC 1trdit ça o 40 sur ce po1 o slogan À BAS LA LOI j'hadhr pas !! j'adhr à 7 À BAS LA LOI kanta ces lois vous fzant
ouvrier en + à bas salr et 100 papir.....
- 6119 drnir laide lettre de l'avok sinoa tacova pdt cs ces revendiktions sont des -lubies-
- souligner cela s'1poz sa posture de goujat justicier ne les résoudra po1 bi1 o contrr volant "son" confort par le pillage du trol'p et + encore des énrj foSSile
- de lubie n'en est pas 1 de csc de bo c en otoxmobile -avok açuranSS- qe ce cynic tas d'grSS viz côt activit avocat renouvelable il est jeune énrj foSSile vioc
- avok 100 auto paie la répare du vandalisme de ses chrs vois1 caSSeurs dont bohee - avok o poil sale chat1 + movie vue femme ox 3 orifis sex visit par d'otres avant de la rencontrer alors tr crève
100 fiche ni enfant ni p'tit enfant s'm pas lui mm vue à protez nantis s'adore en vaste loj en fond de cour -c- ni bruit ni co2
- tout à fait le profil 7 avok maSSif como 1 4x4 à te dbit je digr pas :
01- -écoloj copro- chooz dont pneu s'oqp 1 retrait
02- normal q'1 p'tit loj mal situé souffre de pires nuizanSS  
 
- harmonie immeuble : ravale bât -e- en plan saliSSures acclérés ox bruits/gaz "d" groSS kbles électro/nuclér o-dSSus des portes ravaler si pr6te ce travrs cour confondue avec les champs
élysées oui je préfr à movie hrbe/punez s1dic copro le comparer à ogm/nuclér/vivisection/nano oui très très chr ouvrage- en face 1 chatl1 pue l'€ des licenciés en crie ravale ni fait ni à fr retape
de l'ouvrage N/foés ql € ? .... oui mais noble partiqle "de" sue ni o turf en 3x8 4x6 chômage ni sous le pont à châtelet je sais de koé je parle 3ans 100 loj ni chambre otl ni squat etc titres de
mes "otobiografies" noms des autos squat faite "chambres à coucher"
_"LA R5 BLANCHE"
_"LA 2CV"
_"LA 4L"
_"l'austin"
- 1 belon "de" veut du fotovoltaïc no blm coffres-fort amies-is grands opn dlire administratif résolu pour mon amie ce ne sera paSSy cool !!

dictature edf-ogm-nanos trio prdant    

- copro coprofage cloportes en 40n jrouettes ; je râle vu ces milliers d'allées/vnues/jours gens sinois dans la cour c'est pas du pipo franchouillard mm le fstival folkloric des vieilles charrues
brille 3-4 jours sinois ctale en longs ans du l1di mat1 o p'tit jour jusq'o soir tomb nuit + zic concrète bruits gorges/crachats etc folklore vire à l'enfr ils visitent leur vraiment mal située en
fond de cour aSSoc' o lieu de "subventionné" louer sur rue ( poison/prison kpitaliste ils crèvent de f1 de polluSSion/réprSSion là-bas .... milliardiz sine mo1 q'ici ce fait o renouvelable fait
como ces cons blancs tue la planète ) ? - donc le mm noyo mafieu copro coprofage à 100% gens de la brouSSe colonisant paris cria o ra6sme qd je du chooz sine dev1 1suportable aller en TP et tl 1
kleenex malgré mes 22 ans hébrg o 40 j mn 1 lutte 1cs100te anti con veut me jet du 40 mm faSSon qe je l'ai ét d'n/usines de l'scroc 6tm fait groSS noyo redu miroit des ldorados groSS bites vrtiges
d'amour à ma pote l marcel veut le noyo redu qe gfaSS :

 RÉGULARISATION DE TOUS LES 100 PAPIER,
 
_revo'r po1 affr/objets kne dit qe je lui ai jet, ne cs de jet, piste réponse pilate ; la milliardiz jette la tr, anne schatzman copro mine de ri1 son alliée y'a + de 10 ans jet 1  de ses
affr/objet après des votes de dvote pln de dvoSSion socialo qi liés à pc/psu bagne/gagne o municipale colombes 1967 en 1969/70 rasent et ski y'a dedans ce squat art chuis core pas dans "lard
maigre" or j'entre à mes anti-sqlptures N/objets  réqprés, core po1 obsrv VILLERMET ou 7 posture écolo, bon mon amie vote plus, prvrs hommes politic ; depuis 30 ans je vote plus je jubile je
jouis inouï la préstory votait -l, s qe vot va me fr rajeunir me redonner le time prdu à ramer en 1trime chômage, s qe vot va m'évit de me fr laminer les ears ox aboiements de la meute à bohee tl
q'en ce momnt depuis N/heures ce 27119 chez 1 vois1 d'en face mimart le motard-admort ils ont l'r d'y être enfrmés  

- chiffonniers mes grand-parents patrnl vendaient ox gro6tes mon p'r chargeat des kmions "balles" de pas lo1 1 mètre qbe papirs tissus balez il fut éboueur - cantonnier ville de colombes 92700 -
manoeuvre - traçier - ouvrier s'p (os) chez "timken" ex -skf- gorges chodes ! a fait 36 po1 ap'lé armée -sto- refusé touche à tout qd 1 vie cloué o mm métier j'ai vu pl1 de ses s'p "ajusteur",
algrie : novembre 61 à janvier 63 exqz du pneu je n'y suis pas mort ni en mai 68 en piqets de grève ni accident du travail ni du sida etc
- -algrie- j'ai ét cool blanc como neige pas le mo1dre petit viol vol maSSacre non ri1 bont bot mm ça ne m'a pas empêché d'en chier cql colonialisme il cs po1 viz chaos banlieues .... pour le
profit des colons ne cs100 po1 de cvir en franSS et dans le monde dont le réuSSi éta-unis/knada anglo-saxons gnocideurs de populations du nord lat1 spagne/portugale gnocideurs en améric centrale
 
   
- à mon amie je lui ai jet - boés p1 colore bleu nuit paradis de l'ex colore du portail -a- basse tite table ronde 0 de 40 n° adrs rue blvil paris trous du q de chevalier de la table y tnait avait
ét à sa tante "aline", QELQES TIMES APRÈS EN BOÉS TABLE DCOLIER 2 PLACES RÉQPRÉ AVEC ANNE S'Y POSONS DEVANT SA PORTE O SOLEIL, LA DGNÉRÉE COPRO PENDANT QE NOUS SOMME EN CONG LA JETTE, MODL QE MA
TABLE DCOLIER EN COMMUNALE "VICTOR HUGO" COLOMBES ANNÉES 50 (chuis 1 pneu tordu)-, VANDALISME BI1 LÉGALE QI NE FAIT PAS DE VAGUE CHEZ MON AMIE ET DU CÔT DES LAIDS 2-3 OTRES ENSEIGNANTES DU 40
- 7 1CIDENT O EN BASSESSE N'EST PAS LE SEUL PLAN DE SALADES FOIREUX OGM DE LA COPRO COPROFAGE URANIUMINEUZ ANTI SCHATZMAN/VILLERMET L A + D'1 TOUR DE ZÉRO DU 40 DANS SON Q DE SAC O PLAC SUR LA
COLLINE BLVIL CR1 PO1 LA MONT DES OX (MALDIVES) L EST COOL AVEC CEUX DES COLLINES D'HOLLYWOOD ET DES 1000 DU RWANDA
       
new revendic 2389 
40 RUE BELLEVILLE AUTONOME (s1dic non)

new revendic 2699
ARGENT AUX POPULATIONS PAS AUX BANQUIERS rste affiché écrit franSSai j'ai parlé trop 30-9-9 mat1 retirée dchirée dans la journée à "ma" fenêtre 7 otre 

ARGENT OX POPULATIONS PAS OX BANKIERS 
  
SPAS POUBL, N/POUBL FAIBLE, IRSPECT TRIE CLECTIF anne la retire, lui arrive chez l jette n1porte koé à n1porte ql poubl    

- 20h59/289 labruti par lalcool tifs trou du q sal1gues nom : "mimart" loktr face chez "anne schatzman" rentre à moto coupe le moteur seulement sous le porche dentrée acclr vr 1 pi's loué à sa pote
copro "1/4bunar nathalie" 2 potes o chatel1 noble "de bourboulon" -sci- o vaste loj 4 nivox 7 fenêtres bl taille 2 portes logent 2 larrons belon/épouz, -


Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er lundi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été. Pas de permanence lundi 2 octobre 2017.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 21 septembre - Grève et manifestations contre les Ordonnances Macron et cie... 10h30 Lorient (Bld Cosmao-Dumanoir), Pontivy (la Plaine), Belle-île (le Port) à l'appel de l'intersyndicale Cgt, Fo, Fsu, Solidaires, Unef. IMPORTANT : l'intersyndicale réserve 2 cars au départ de Vannes (9h Place de la Libération) avec un passage par Auray et un car au départ de Ploërmel. Un cortège anticapitaliste et libertaire est aussi prévu sur Lorient à l'initiative d'Alternative libertaire.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 22 septembre - Lorient - Rassemblement de soutien à Laurent Guillou et Stéphane Rouxel ex-salariés de l’entreprise Nutréa-Triskalia, victimes des pesticides - 9h devant le Tribunal des Prud’hommes de Lorient (10 rue Georges Collier). Organisé par le Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l'Ouest

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 24 septembre - Vannes - 12h Pique-nique de rentrée proposé par le groupe libertaire René Lochu ! Repas, discussions, jeux, café zapatiste solidaire, table de presse et même livres gratuits... Apportez vos musiques et jeux. Aire de pique-nique dans l'anse, rue Larmor-Gwened. En cas de pluie : repli au kiosque à musique sur l'esplanade du port de Vannes.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 23 et dimanche 24 septembre - Muzillac (56) - La bio en fête "Terre en vie" : de 10h à 19h, exposants, animations enfants, forums, débats, concerts…

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Du mardi 26 (18h) au mercredi 27 septembre à 5h du matin - Vannes (et dans d'autres départements de Bretagne et de France) - « Nuits debout devant les abattoirs », organisé par l'association 269 Life libération animale. Abattoir Le Floc'h. S'inscrire et bien prendre en compte les consignes.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Du vendredi 29 septembre au dimanche 1er octobre - Theix-Noyalo (56) - Festival "FESTI’NOMADE". Evénement culturel, citoyen, militant autour des modes d'habitats alternatifs, légers, nomades en général et leur intégration au sein du nouveau quartier de Brestivan à Theix (56). 3 journées de rencontres, d’échanges, de conférences, spectacles vivants, films et concerts. Organisées en collaboration avec l'association ANTILABE et l'association HALEM. Lieu : alter quartier de Brestivan

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 30 septembre - Saint-Lô (Manche) - Manifestation contre le réacteur nucléaire EPR en construction (avec une multitudes d'anomalies graves) à Flamanville. Départs en car : Quimper, Quimperlé, Lorient, Auray, Vannes, Ploërmel... http://www.stop-nucleaire56.org/

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 4 octobre - Questembert (56) - 20h00 Soirée discussion "La gestion par les normes au service de l’industrialisation de l’agriculture : comment y résister ?", en présence de Yannick Ogor, auteur du livre « Le paysan impossible ». Centre Alan Meur. Entrée libre mais participation pour les frais d’organisation. Organisée par la Marmite

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 7 octobre - Josselin (56) - 5ème journée de la transition au Centre Culturel. Thème « Les circuits courts ». Forum associatif, espace de gratuité, projection de film, table ronde et débat, des animations autour d’alternatives (four solaire, poêle rocket, marmite norvégienne, climatiseur sans énergie), soupe aux cailloux, repas partagé le soir, stands en lien avec la résilience et la décroissance. Prise de son par la radio Plum’ FM

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 8 octobre - Riantec (56) - Pique-nique végétalien / vegan à partir de 12h à la plage de l'Ile de Kerner. Chacun-e apporte une préparation végétale qui est mise en commun. Table de presse : revues, tracts sur les droits des animaux, les aspects éthiques, sanitaires, écologiques et sociaux de la production / consommation de chair animale. Infos : veg56@net-c.fr

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 13 et Samedi 14 octobre - Vannes - L'Association France Palestine Solidarité 56 fête ses 15 Ans.
Vendredi : « Concert pour La Paix » au Jam Session, 4 place Bir Hakeim
Samedi (Centre socio-culturel Henri Matisse) : 14h « On récolte ce que l'on sème », film documentaire suivi d'un débat en présence du réalisateur palestinien Alaa Ashkar. Entrée libre et gratuite. 16h Goûter Palestinien (Thé, café, pâtisseries en vente sur place). 17h  « Chroniques de Gaza mai-juin 2016 », conférence-débat animée par Sarah Katz et Pierre Stambul de l'Union Juive française pour la Paix. 19h soirée festive Palestinienne (Buffet Palestinien accompagné par un spectacle de la troupe de dabké « Palestine ». Transmettre l’histoire et la culture de la Palestine à travers la Dabké, la danse folklorique palestinienne) - 15€  (repas et animations) – Réservations : 06.11.02.83.74 ou afps56@hotmail.fr

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 14 et dimanche 15 octobre - Rochefort en Terre, café de la Pente (56) - Des alternatives à la psychiatrie : atelier, débat, projection, rencontre. Partage d’expériences et de ressources avec des survivant.es du système de santé mentale. Animé par Gaëlle, Lise et Miran.
Samedi : 18h - Projection de Healing Voices (documentaire 2016), suivi d’un repas « auberge espagnole » avec une présentation-discussion autour du mouvement des entendeurs de voix.
Dimanche : 10h - Atelier, partage de savoirs-ressources pour faire face aux crises ou aux détresses psycho-émotionnelles. 13h repas « auberge espagnole ». 14h30 - Atelier de co-écoute : Se libérer du système de santé mentale

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout novembre (du 1er au 30 !) - Le mois du documentaire 2017, 17ème édition. 113 séances en Bretagne

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 10 novembre - Vannes - Soirée débat du groupe Lochu. Nous accueillons Alain Leduc pour son ouvrage "Octave Mirbeau, le gentleman-vitrioleur"

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Concerts

Autres événements

Evénement culturel, citoyen, militant autour des modes d'habitats alternatifs, légers, nomades...
Festi'nomade