Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 18:09
Récemment, pour la presse "grand public", pas anar pour 2 sous, nous avons répondu à quelques questions pour nous présenter. Pour éviter tout malentendu ou interprétation, nous avions préparé assez rapidement un support écrit qu'on vous reproduit ici du coup !

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Que dénoncez-vous ?


Ce qui fonde notre engagement anarchiste, c'est la dénonciation constante de toutes les inégalités sociales et des injustices de tous ordres : exploitation capitaliste, aliénation étatique, système de domination masculine, racisme...


Ces inégalités et injustices ne sont pas le fruit du hasard et encore moins les "conséquences naturelles" de la vie en société. Elles sont en réalité le fruit de volontés politiques clairement définies et sont mises en place pour le plus grand profit d'un petit nombre de privilégiés et de privilégiées, au détriment de l'écrasante majorité des populations du globe.


A partir de ce simple constat et de l'évidente réalité que les politiques d'exploitation et d'aliénation sont menées malgré les conséquences terribles dans lesquelles elles placent des centaines de millions d'individus - misère, déclassement, famine, racisme, aliénation, déficit culturel, etc. - nous nous sentons fondés à nous organiser et à organiser la lutte contre les conséquences de ces politiques et contre ceux qui les mènent, à savoir les États, les gouvernements, le patronat et les institutions d'aliénation et de coercition : Armées, Polices, Justice, Religions, etc.


Le groupe libertaire Lochu ne se propose pas de participer au Pouvoir. Il lutte pour l'abolition de toutes les formes de pouvoir et d'autorité. Antiétatique, il ne tient pas à développer, ni en son sein ni dans la société future, des relations de dominant-e-s / dominé-e-s. Seules des relations égalitaires sont susceptibles d'engendrer une organisation harmonieuse et égalitaire de nos vies.


Nous rejetons, ce faisant, le recours à l'électoralisme qui favorise la distinction politicienne dominant-e/dominé-e, qui offre à une catégorie de « citoyens » et de « citoyennes » la possibilité de décider pour les autres et qui pérennise la domination et l'aliénation de l'État sur l'ensemble des individus. Ce rejet concerne toutes les consultations : municipales, cantonales, régionales, nationales et européennes.


Nous nous revendiquons de la lutte des classes et favorisons autant que faire se peut les luttes sociales, les luttes à caractère syndical et les luttes de citoyens et de citoyennes qui s'auto organisent dans le but de faire reculer l'exploitation et la domination !


Nous favorisons l'action directe des individus et des groupes afin de réaliser, dès à présent l'auto-organisation, seule alternative réelle à la politique politicienne et à la délégation de pouvoir.


Nous prônons un mode organisationnel, le fédéralisme libertaire, qui a pour objet d'assurer les rapports des individus entre eux, de l'individu avec le groupe et des groupes entre eux. Il a pour base l'autonomie des individus et des groupes et repose pour l'essentiel sur la Solidarité et l'Entraide. C'est pourquoi certains membres du groupe ont choisi de s'associer à la fédération anarchiste (FA), ce qui nous permet de disposer d'une radio (Radio Libertaire accessible ici via internet), d'un hebdomadaire (Le monde libertaire, disponible en kiosque), d'une structure d'éditions de livres et brochures (les Editions du Monde libertaire), d'un secrétariat aux relations internationales, de matériel militant... Grâce à ce pacte fédératif et d'entraide, certains groupes ont pu acquérir des locaux et ont ainsi ouvert une bibliothèque, vidéothèque et un espace librairie.


Nous avons l'ambition d'aboutir à une société basée sur le communisme libertaire d'où les aspects de l'exploitation et de l'aliénation auront disparu.


Qu'est-ce être anarchiste aujourd'hui et qui composent actuellement le groupe ?


Il n'y a pas de portrait type des anarchistes. Les anarchistes sont des hommes ou des femmes, jeunes ou ancienNEs, qui sont révoltéEs par l'injustice et pour qui le pouvoir est un problème en soi. Les anarchistes essayent de se libérer des conditionnements et déterminismes sociaux qu'ils et elles jugent néfastes à leur propre émancipation. Se cultiver en permanence pour comprendre la complexité du monde est donc une tâche importante des personnes se réclamant de l'anarchisme. Dans leurs relations avec autrui, les anarchistes essaient de construire des rapports qui ne soient pas de domination, de discrimination, de manipulation ou d'exploitation. Au-delà de cette démarche individuelle, les anarchistes, estimant que le capitalisme et la démocratie parlementaire sont nuisibles au développement d'une vraie humanité, oeuvrent pour une transformation sociale autogestionnaire par touTEs et pour touTEs.


La tâche principale des anarchistes est de lutter contre toutes les inégalités, contre la "justice" de ceux et celles qui possèdent, de dénoncer sans relâche les comportements antisociaux de celles et ceux qui veulent diriger nos vies. Les anarchistes sont là pour soutenir les revendications des exploitéEs, stimuler l'audace et inciter chacun et chacune à se prendre en mains, à s'auto-organiser, sans hiérarchies, sans politicienNEs, pour transformer le quotidien.

Les anarchistes proposent des garde-fous pour éviter les prises de pouvoir : le mandat impératif et la révocabilité du mandat pour assurer la coordination des activités humaines. Ceci implique le refus des élections où l'on signe un chèque en blanc sans réelle possibilité de contrôle. De plus, actuellement, le système électoral maintient le mythe d'un intérêt général alors que le système est tout entier organisé pour favoriser les classes aisées.


On trouve donc les anarchistes dans de multiples milieux : quand ils/elles sont salariéEs, ils/elles peuvent agir via un syndicat ou en s'impliquant dans les comités de grève. Des anarchistes sont aussi investiEs dans des associations écologistes, les pratiques alternatives alimentaires (Amaps, groupements d'achats...), la culture alternative, des lieux de vie, les lycées, les facs...


Le groupe libertaire Lochu-Ferrer réunit sur Vannes, Lorient et les environs des individus qui se réclament de l'anarchisme et qui entendent peser dans le débat public en présentant les idées libertaires sous leur véritable jour. Il existe pour structurer nos luttes affirmer au grand jour nos aspirations et nos opinions. Le groupe n'est pas monolithique. Nous appréhendons diversement certains sujets de société.


Parallèlement à notre engagement quotidien dans les luttes revendicatives, sociales, culturelles et écologistes, nous privilégions le débat public. Cette forme de rencontres est la base de toutes réflexions communes. Pour nous, l'élaboration d'une autre société ne peut pas être imposée de manière autoritaire par de soit-disant spécialistes mais devra être le fruit de la réflexion de toutes et de tous. Personne ne détient de vérité toute faite.


Comment se faire entendre et de qui ?


De qui ? De tout le monde !  Même si nous nous adressons en priorité aux personnes exploitées, qu'elles en aient conscience ou non, pour les inciter à renverser l'ordre existant et pour construire des rapports sociaux égalitaires.

Si des personnes en situation de privilèges ou de domination renoncent à leur statut nous nous en félicitons...

Mais nous constatons que cette démarche est très marginale, malgré les arguments rationnels... Il faudra bien secouer le système qui justifie leurs positions... jusqu'à arriver à une structuration horizontale de la société, sans pyramide.


Pour nous faire entendre, nous avons une confiance limitée dans les médias conventionnels tant ils sont liés aux puissances d'argent, il faut bien le dire. Les anarchistes ont donc mis en place des médias alternatifs.

Pour notre part, nous avons un blog, nous diffusons nos annonces via Indymedia Nantes, via la presse anarchiste, via Radio libertaire. Nous utilisons aussi les outils classiques du militantisme : l'affichage libre, la distribution de tracts, la prise de paroles dans les réunions publiques d'autres mouvements. Nous initions nos propres réunions publiques sur les thèmes que nous définissons.


Par rapport à la venue de Charlie Bauer...


Les libertaires se sont toujours intéressés aux marges, à ce que la société essaie de maintenir dans l'ombre... Or cette face cachée et ce qui s'y passe est révélateur du degré de civilisation d'une société. Nous proposons donc de questionner l'enfermement et la prison, le rôle qu'ils jouent dans les rapports sociaux...

Charlie Bauer a connu la prison durant plus de 20 ans et même les quartiers d'isolement.. Cette machine à broyer les individus a laissé d'inévitables et terribles cicatrices mais n'a pas réussi à écraser son être... Il a toujours résisté.

Charlie Bauer a mis de côté la lutte armée et continue son combat au moyen du verbe.

Il a beaucoup de choses à nous apprendre sur le fonctionnement de la société, sur ce qui est fait au nom du Peuple, au nom de la Justice. C'est pourquoi nous l'accueillons.


A qui s’adresse le forum sinagot ?


Le forum social de Séné s'intitule "Pour un autre monde". Il met la priorité sur "l'humain avant le profit".

Précisons tout de suite que le FSL de Séné n'est pas un porte-voix anarchiste. Plus de 50 stands et mouvements divers l'organisent et y participent, certains fortement éloignés des idées libertaires d'ailleurs. Il est un lieu de débats, d'échanges dans lequel les opinions sont respectées, ce qui n'empêche pas les convictions. Mais il a le mérite d'avoir permis de se rencontrer des groupes et des individus qui ne l'auraient pas fait dans une autre circonstance, qui ont réussi à se fédérer et à monter ce projet.

Le forum sinagot est donc très pluriel. Il est ouvert à toutes et à tous et invite le public à venir nombreux. Il a été organisé pour permettre une entrée libre. A cet effet, pour la journée du samedi, un espace gratuit de "garderie" a même été mis en place avec des professionnelLEs.

Partager cet article

Repost 0
Published by anars56 - dans Anarchisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er lundi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été. Pas de permanence lundi 2 octobre 2017.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
Notre prochaine soirée publique :
 
 
 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout novembre (du 1er au 30 !) - Le mois du documentaire 2017, 17ème édition. 113 séances en Bretagne

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 2 novembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "La question démographique et ses implications politiques", avec Jean-Pierre Tertrais, par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 10 novembre - Vannes - Soirée débat du groupe Lochu. Nous accueillons Alain Leduc pour son ouvrage "Octave Mirbeau, le gentleman-vitrioleur"

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 7 décembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "Migrants. Témoignage de sympathisants sur leur expérience à Calais en soutien à la lutte des migrants", par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements