Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 14:10

Ci-dessous un message de Yannis Youlountas, qui sera à Vannes, vendredi 7 juin, à notre invitation. A ne pas manquer !

- - -

Après divers supports, à commencer par des livres, j'ai le plaisir de vous annoncer la sortie mon premier long-métrage :
NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES



Un film sur la résistance grecque et les alternatives
dont voici
LA BANDE-ANNONCE :
http://nevivonspluscommedesesclaves.net
Quelques photos :
http://nevivonspluscommedesesclaves.net/spip.php?article17
L'affiche :
http://nevivonspluscommedesesclaves.net/spip.php?article21
Pourquoi un film gratuit ?
http://nevivonspluscommedesesclaves.net/spip.php?rubrique2

« NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES » :
UN
SLOGAN QUE LA RÉSISTANCE GRECQUE NOUS INVITE À REPRENDRE
Le titre du film et sa chanson éponyme sont inspirés de la principale devise qu'on trouve aujourd'hui sur les murs, sur les panneaux publicitaires vides et dans les médias alternatifs en Grèce.
Le plus souvent associée à des dessins très significatifs :
http://nevivonspluscommedesesclaves.net/spip.php?article22

« NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES » :
UNE
CHANSON DE LUTTE À PARTAGER EN SOLIDARITÉ AVEC LA RÉSISTANCE GRECQUE
Nous vous invitons à découvrir, à télécharger gratuitement et à partager autour de vous cette chanson de lutte en solidarité avec la résistance grecque, don du groupe de rébétiko Ta Limania Xena.
http://nevivonspluscommedesesclaves.net/spip.php?article12

Prochaines occasions de nous rencontrer (Dédale, FST...) :
29/04 PARIS - 30/04 VILLEJUIF - 03/05 ST-OUEN-L'AUMÔNE - 25&26/05 GRAULHET - 30/05 CASTRES - 02/06 GAILLAC - 04/06 TOULOUSE - 07/06 VANNES - 08/06 ST-NAZAIRE
Tous les détails :
http://youlountas.net/spip.php?article401

Avec les intervenants grecs (qui vous saluent à la fin de la bande-annonce), l'équipe du film et les musiciens (Ta Limania Xena, Serge Utgé-Royo, Jean-François Brient, Cyril Gontier : tous bénévoles), on a fait notre maximum dans un esprit de rapprochement et de convergence des luttes. Maintenant, tout dépend du bouche à oreille !
On compte sur vous pour passer le mot !
Leurs mots.
Salut et... Banzaï !

Yannis
blog : http://youlountas.net
Repost 0
Published by anars56
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 18:03

Communiqué de la Fédération Anti-nucléaire Bretagne

 

"Nouveau tir de missile nucléaire au large de la Bretagne !


Un nouveau tir de missile M51 devrait avoir lieu le 4 mai 2013 (*), entre 6h 20 et 9h 40, à partir d’un sous-marin nucléaire au large de Penmarc’h (cf carte ci-dessous). Le dernier tir remonte au 27 janvier 2010 (4ème essai) et beaucoup de bigoudens, et notamment les marins-pêcheurs langoustiniers, avaient entendu et suivi le décollage du missile.

Alors que la Corée du Nord continue d’exercer un chantage à l’arme nucléaire et de procéder à des essais de missiles, ce nouvel essai d’un missile français est une véritable provocation et marque la volonté de François Hollande de relancer l’armement nucléaire, et ce dans la droite ligne de ses prédécesseurs Sarkozy, Chirac,

 

En violation caractérisée du TNP (Traité de Non Prolifération), la France développe le missile nucléaire M51. Sous couvert d'une prétendue "modernisation" de l'arsenal existant, c'est à une véritable relance de l'armement nucléaire que l'on assiste. Le missile M51 est en effet constitutif d'un changement radical de doctrine : il s'agit d'une arme conçue pour être utilisée sur le champ de bataille. C'est là un renversement complet de la doctrine de la dissuasion nucléaire, renversement assumé par Jacques Chirac le 19 janvier 2006 dans son discours de l'Ile Longue et non remis en cause depuis.

Avec le missile M51, plus précis et donc permettant l'utilisation de bombes nucléaires de puissance réduite, le gouvernement français poursuit un objectif de banalisation des armes nucléaires et radioactives, et de leur usage. La Fédération anti-nucléaire Bretagne rappelle que toute arme nucléaire ou radioactive est dévastatrice, et entraîne de graves conséquences sanitaires à moyen et long terme. L’usage d’armes à l'uranium appauvri employées en Irak, et probablement encore très récemment au Mali, le démontrent. D'une portée de 6000 km, le missile M51 menace jusqu'à la Chine.

Cette nouvelle violation du TNP vient malheureusement confirmer le mépris du gouvernement français pour le droit international. En contradiction totale avec les dispositions du TNP, François Hollande a une nouvelle fois tenté le 15 février 2013 de vendre des réacteurs nucléaire à l'Inde, un des 3 seuls pays au monde non signataires du traité. Le Sénat a même été saisi d’un projet de loi « relatif à la répartition des droits de propriété intellectuelle dans les accords de développement des utilisations pacifiques de l'énergie nucléaire ». La France contribue ainsi à saboter purement et simplement le TNP, dans le seul but de vendre à l'étranger les réacteurs nucléaires d'Areva. La Fédération anti-nucléaire Bretagne rappelle les liens indissociables entre nucléaire civil et nucléaire militaire, la technologie du nucléaire civile étant une passerelle directe vers la fabrication d'armes nucléaires.

La Fédération anti-nucléaire Bretagne appelle tous les Français à exiger du Président Hollande et du gouvernement qu'il respecte enfin le Traité de Non-prolifération, en engageant la France dans la voie du désarmement nucléaire. Elle demande d’urgence le désarmement de tous les sous-marins nucléaires français et le démantèlement de leurs réacteurs nucléaires avant la catastrophe !

 

(*) Des reports sont possibles aux 5/7/15/26 mai (6h 20 – 9h 40), aux 26/30 juin (6h 20 – 8h 30) et aux 1er/7 juillet (6h 20 – 8h 30). Ces reports sont toutefois conditionnés à la disponibilité du BEM Monge qui était en escale à Boston le 9 avril et participe à la « Grande Armada » à Rouen du 6 au 16 juin 2013.

Carte_tir_M51_2013

 

La Fédération Anti-nucléaire Bretagne a été constituée le 27 octobre 2012 à Pontivy. Elle a pour but de structurer et d’amplifier l’action régionale du mouvement anti‑nucléaire breton, et d’agir pour l’arrêt immédiat du nucléaire.

Plateforme disponible sur les sites www.stop-nucleaire56.org et www.sortirdunucleairecornouaille.org "

 

Le groupe Lochu est membre actif de cette fédération antinucléaire.

Repost 0
Published by anars56 - dans antimilitarisme
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 21:42

“Un processus d’accompagnement politique est nécessaire pour établir, à défaut d’une pleine adhésion, une confiance minimale entre les différentes composantes d’un pays ainsi que vis-à-vis de l’autorité étatique. Sans cette confiance minimale, l’État rencontrera les plus grandes difficultés à établir un monopole sur l’usage de la force” – Livre Blanc Défense et Sécurité nationale 2013 (p. 80).


terminator

 

Le livre blanc est sorti : horreur ! l’Etat PS s’apprêterait donc à saborder l’armée française avec la suppression de 24.000 postes entre 2014 et 2019 ? La droite hurle au scandale ; oubliant que sous Sarkozy, la dernière loi de programmation militaire, courant de 2009 jusqu’en 2014, en avait supprimé 54.000. Quant à Mélenchon et à Le Pen, c’est à qui renchérira le plus sur la gloire de l’armée de la Patrie : le coprésident du Parti de gauche parle d’un “nouvel étiolement de la puissance militaire de la France”, quant à la présidente du FN, elle préconise d’interdire que le budget de la Défense passe sous la barre des 2% du PIB (il est actuellement à 1,5%, ce qui est déjà bien assez monstrueux).


Que les fanatiques, de droite ou de gauche, de la Grande Muette et de l’Etat (qui ne sont qu’une seule et même chose) se rassurent tout de même. Sur les plus de 285.000 postes dépendant actuellement du Ministère de la Défense (dont plus de 218.000 militaires et près de 67.000 “civils”), il en restera tout de même environ 260.000 en 2019. Pour le menu détail des postes de chair à canon supprimés, il faudra attendre la nouvelle loi de programmation militaire, examinée en automne par le parlement.


Surtout, on oublie de dire que le budget du ministère de la Défense est… maintenu. Il continue de caracoler en tête des premiers postes de dépense avec l’Education Nationale (où, ce n’est pas un hasard, l’on apprend aussi à obéir). La machine de guerre (pardon, de maintien de la paix) de la Brave Patrie consume tout de même 11% du budget de l’Etat, ce qui est honorable. Pas moins de 179,2 milliards en euros constants devront être consacrés à l’institution bidassière, entre 2014 et 2019. Si l’on déduit cette coquette somme des 364 milliards d’euros prévus entre 2014 et 2025, il y aura même une augmentation entre 2020 et 2025, avec 184,8 milliards.


Saperlipopette, maiz’alors, pourquoi ces suppressions de postes et de casernes, si elles ne répondent pas au prétexte foireux de la “crise” et du manque de sous ? Pour rediriger l’argent public vers autre chose que de rémunérer des êtres humains, eussent-ils le crâne rasé et le cerveau dûment lavé pour tuer et être tués : les “crises”, c’est bien connu, sont l’occasion de dégraisser le personnel pour augmenter les profits. En l’occurrence, s’il s’agit pour Hollande de “sanctuariser” le budget de l’armée, c’est pour préserver ”l’impératif industriel”, à l’échelle française comme à l’échelle européenne.


Jugeons-en : l’industrie militaire en France pèse actuellement plus de 4.000 entreprises, avec un chiffre d’affaires global de 15 milliards d’euros, exportant entre 25% et 40% de sa philanthropique production. Hormis l’entretien du parc nucléaire militaire océanique et aéroporté, faisant “l’excellence de notre industrie de défense”, le livre blanc affiche le soutien de l’Etat aux vendeurs de canons pour la recherche technologique et le développement des matériels de guerre innovants. Tuer oui, mais avec inventivité !


Les industries de boucherie traditionnelle ne seront pas les seules favorisées par l’Etat ; au nom de la lutte contre le “terrorisme” et les risques “d’instabilité politique”, aussi bien dans certaines régions du monde que sur le territoire national (sécurité intérieure et extérieure faisant “continuité”), le renseignement et la “cyberdéfense” sont appelés à se développer encore plus. Les technologies big-brotheriennes de flicage des moyens de communications, dont internet, sont une priorité (le LB appelle cela la “capacité informatique offensive”). Avec développement des satellites, des systèmes d’interception électromagnétique, et autres “charges utiles adaptées aux aéronefs” (sic). A l’intérieur, il faudra encore accroître vidéosurveillance, flicage des communications, biométrie et autres vigipirateries, pour renforcer notamment le “dispositif gouvernemental de lutte contre la radicalisation”. Le parc technologique gravitant autour du dispositif Frontex est aussi appelé à se développer, contre les hordes d’immigré-e-s menaçant notre beau pays (au nom de la lutte contre les “trafics d’êtres humains”). Dans la même obsession étatiste de la surveillance total, un accroissement substantiel de la flotte de drones est aussi annoncé, bien que la France compte déjà 30 engins tactiques et 12 de surveillance de théâtre. La machine remplaçant l’humain pour broyer les humains, c’est vieux comme la baisse tendancielle du taux de profit.


L’Etat-VRP devra comme de bien entendu persévérer encore dans son concours diplomatique pour augmenter les exportations d’armes estampillées Franchouillie. Et aider les industriels aux nécessaires ”restructurations”… Bref, si on lit entre les lignes, ce livre blanc est tout bénef pour les capitalistes vendeurs d’armes ou de technologies de surveillance bien de chez nous, biberonnés depuis toujours par les mamelles de l’Etat, qui pourvoit généreusement à leur gloutonnerie en leur déversant le bon lait de l’argent public.


Les priorités stratégiques (renforcement du contrôle des territoires d’outre-mer, d’Afrique, du Proche-Orient et du Golfe arabo-persique) couvrent elles aussi les intérêts d’autres lobbys industriels bien connus, ceux ayant le monopole sur certains minerais (dont l’uranium), le pétrole ou le gaz, toutes choses indispensables à la sacro-sainte Croissance du Développement Durable du Profit. Quant aux belles promesses d’en finir avec la Françafrique, c’en est fini : l’occupation de nombreux pays d’Afrique par l’armée française n’est pas un instant remise en question.


Comment les révolutionnaires peuvent-ils-elles lutter face à l’ogre militariste, coeur même de l’Etat, lorsque celui-ci promet de seconder les forces de police et de gendarmerie en cas de “crise intérieure” ? Le dogme de la lutte armée généralisée n’a guère montré son efficacité face à la puissance de feu des Etats, ou alors au prix de nouveaux Etats plus sanglants encore à la clé. Mais s’il est facile, aux types mêmes de l’organisation autoritaire que sont l’Etat et le capitalisme, de surveiller et de réprimer des organisations aux décisions centralisées, il est beaucoup moins aisé de contrecarrer la puissance d’un mouvement social d’ampleur si elle est animée, de façon aussi décentralisée que solidaire, par une multiplicité d’initiatives autonomes de lutte et de vie, librement fédérées et résolues à se défendre contre la violence de toutes les formes de domination.


Source : Juanito, Pavillon Noir, 29 avril 2013

Repost 0
Published by anars56 - dans antimilitarisme
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 20:17

Vélorution à Lorient

 

Samedi matin à Lorient, une quarantaine de personnes se sont retrouvées pour une manifestation à vélo de soutien à la lutte contre l'aéroport de NDDL. Si l'accent était clairement en lien avec la lutte sur la Zad, il s'agissait aussi de dénoncer l'emprise de la bagnole dans les rues (organisée dans l'intérêt du capitalisme et de son Etat). Mais était aussi pointé du doigt le suivi de nos déplacements, forme de contrôle social, qu'impliquent les cartes à puce Korrigo dans les transports en commun.

La petite averse de grêle n'aura guère ralenti nos valeureux et valeureuses cyclistes, dont des personnes du Crade de Concarneau, venues en soutien.

Pas de drapeaux de partis politiques arborés : l'air était respirable !

Une expo de chouettes tableaux en lien avec la lutte contre l'aéroport et le monde qui va avec pouvait être observée sur les bancs de la "place rouge" de Lorient !

Pour finir, le slogan "des légumes pas du bitume" a été mis en application car une soupe roborative fut préparée en parallèle. Proposée à prix libre, elle fut dégustée avec plaisir.

Le soir, de nouveaux rendez-vous d'informations, débats et de solidarité, avec concerts, nous attendaient : qui à Bubry, qui à Concarneau...

 

------------------------------------------------------------------------

 

Dimanche à Brennilis !

 

Brennilis 280413 2

Alors que nous étions près de 70 personnes au pique-nique antinucléaire (9°c !), pour la manif, nous fûmes 160 à nous mobiliser (une personne a compté). Quelques bleus barraient l'accès à la centrale... derrière l'immense banderole confectionnée par une militante de Stop nucléaire 56 trawalc'h. D'autres étaient postés dans un autre coin. Pas de haute tension particulière...

Brennilis 280413 1

 

------------------------------------------------------------------------------------

 

Selon le Télégramme du 28 avril 2013

Brennilis. Environ 150 personnes rassemblées pour dire "Stop au nucléaire"

A l'appel de la Fédération anti-nucléaire Bretagne, environ 150 personnes se sont rassemblées ce dimanche, en début d'après-midi, devant la centrale de Brennilis (29), pour "exiger l'arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire avant la catastrophe". Bien loin des 800 personnes réunies voici deux ans sous le signe du 25e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl et seulement quelques semaines après celle de Fukushima.


"Une question de volonté politique"
"27 ans après Tchernobyl, rien n'est réglé". Chantal Cuisnier, porte-parole de la fédération, relayée par d'autres militants, notamment de Vivre dans les monts d'Arrée, a appelé à un autre avenir : "Il est très facile de se passer du nucléaire rapidement, c'est une question de volonté politique et de prise de conscience des citoyens".

En ligne de mire aussi, le démantèlement des échangeurs de chaleur de la centrale de Brennilis. "Le découpage de ces colonnes, alors qu'on ne dispose que d'estimations du taux de radioactivité qu'elles renferment, est la plus mauvaise option qui pouvait être retenue. Où iront ces déchets, alors que la construction du centre de stockage de Bugey est à l'arrêt ?".

 

-----------------------------------------------------------------------------------

 

Selon Ouest-France du 28 avril 2013

Nucléaire. Manifestation devant l’ancienne centrale de Brennilis

Environ 150 militants antinucléaires ont manifesté dimanche après-midi devant l’ancienne centrale nucléaire de Brennilis (Finistère) en cours de démantèlement afin d’exiger l’arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire.

Le rassemblement était organisé par la fédération antinucléaire de Bretagne à l’occasion du 27e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl.

« On manifeste symboliquement ici, car le démantèlement des échangeurs de chaleur de la centrale va commencer, et on s’opposait au découpage qui représente 600 tonnes de déchets radioactifs », a indiqué Chantal Cuisnier, porte-parole de la fédération.

En mars le conseil d’Etat avait rejeté le recours de plusieurs associations opposées au démantèlement partiel de la centrale. Sortir du Nucléaire Cornouaille réclamait notamment un débat public sur le démantèlement, le transport et le stockage des déchets radioactifs.

La fédération antinucléaire a également dénoncé le prochain tir d’essai de missile M51 depuis un sous-marin au large de la Bretagne qui est, selon les militants, prévu dans les jours qui viennent.

« Il s’agit d’une véritable provocation, et cela marque la volonté de François Hollande de relancer l’armement nucléaire », ont affirmé les militants.

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 17:27

Communiqué de la Fédération antinucléaire de Bretagne : 


Rassemblement à Brennilis le 28 avril pour exiger l’arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire avant la catastrophe.

La Fédération anti-nucléaire Bretagne appelle à un grand rassemblement à Brennilis, le dimanche 28 avril, à l’occasion du 27ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl (26 avril 1986), pour exiger l’arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire avant la catastrophe.

 avril 12h : pique-nique au camping de Nestavel, 14h : rassemblement devant la centrale

 Au départ du Morbihan, des covoiturages sont organisés à : 
 Vannes : 10h place de la Libération 
 Auray : 10h15 parking Leclerc 
 Lorient : 11h Bld Cosmao-Dumanoir 

 

Le nucléaire, une énergie d’avenir ?

Indépendance énergétique de la France ?


FAUX, l’uranium vient principalement du Niger, pays gravement contaminé pour notre confort électrique.

Une énergie d’avenir ?


FAUX, les réserves mondiales d’uranium exploitables sont estimées à 40 ans, et ce sous réserve d’une acceptation politique de son exploitation dans les pays exportateurs, sans parler de l’héritage empoisonné que laisse leur extraction comme les 200 anciennes mines en France (plus de 20 en Bretagne). Les investissements sont très lourds, et rien qu’en France, il faudrait trouver plus de 200 milliards d’Euros pour renouveler le parc nucléaire (coût de 30 EPR). Les Etats-Unis viennent de refuser ce pari au vu des risques industriels et financiers.

Lutte contre les gaz à effet de serre ?

FAUX, la production d’énergie représente 13% des émissions de GES et l’énergie nucléaire 2% de la consommation d’énergie dans le monde. Si l’on remplaçait les réacteurs nucléaires (435 dans le monde en 2011) par des centrales thermiques à gaz, les émissions de gaz à effet de serre n’augmenteraient que de moins de 1%.

Mais les déchets s’accumulent depuis 60 ans et aucune solution n’a été trouvée. Entre 250.000 et 300 000 tonnes de déchets radioactifs dans le monde que nous léguons sans scrupules aux générations à venir ; plus de 50.000 tonnes en France (environ 1.400 tonnes par an) auxquelles s’ajoutent les centaines de millions de tonnes de résidus et de rebuts radioactifs de l’extraction de l’uranium.


Et les catastrophes sont là, et le risque grandit toujours. En 2013, 27 des 58 réacteurs français vont atteindre ou ont dépassé leur limite d’âge de 30 ans de fonctionnement. Les échangeurs, les bétons,… sont fragilisés, peuvent céder ou ne pas résister dans une situation critique : séisme, inondation, erreur humaine, attentat,… Le recours à l’énergie nucléaire s’accompagne inévitablement de désastres et de victimes. Cancers, leucémies, dégénérescence de la moelle osseuse, brûlures atroces qui rongent la chair jusqu’à l’os, mutations génétiques, abandon de son lieu de vie à tout jamais, perte de ses racines.


Une seule solution : l’arrêt immédiat du nucléaire avant la catastrophe !

Au Japon, 52 réacteurs sur 54 ont été arrêtés en 14 mois après Fukushima. En France, dès demain, il est possible d’arrêter les 2/3 des réacteurs en suspendant les exportations, en faisant fonctionner les centrales thermiques et éoliennes sous-utilisées à leur potentiel réel, en réduisant de 5% la consommation électrique (éclairage urbain, chauffage électrique nocturne des entreprises,…). Le tiers restant peut être arrêté très rapidement par l’abandon du chauffage électrique, la sobriété énergétique, la mise en service massive de sources d’énergie renouvelables décentralisées et créatrices d’emplois."

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 16:17

(article repris au Collectif NDDL Pays de Lorient)

Soutien aux opposants au projet d’aéroport

Retrouvons-nous Samedi 27 avril 2013 à 10H place de l’hôtel de ville de Lorient, pour une balade à vélo, festive, joyeuse, colorée et non-violente. Venez dire non à l’aéroport à Notre-dame-des-landes !

Après la vélorution, la restauration : retour sur la place de l’hôtel de ville pour un pique-nique partagé « des légumes ! Pas du bitume ! » Discussions, animations sur place et soleil garanti…

Suivez Vélorution sur « Facebook », la police de proximité à l’instar de la carte Korrigo.

  

« Faites un cadeau aux générations futures, abandonnez votre voiture ! ».

Revendiquons les transports doux, et notamment le vélo pour une ville plus conviviale. La Vélorution (jeu de mot mêlant vélo et révolution) est un mouvement dont l’un des buts est de promouvoir l’utilisation des moyens de transports personnels non polluants (bicyclettes, patins à roulettes, planches à roulettes).

Si les revendications centrales du mouvement sont liées à la défense et à la promotion du vélo, Vélorution entend par ce biais ouvrir le débat sur toute la problématique environnementale induite par les transports et leurs conséquences sur le changement climatique. Le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes n’est pas seulement une absurdité économique, il montre combien nombre d’élus expriment leur mépris à l’égard des luttes écologistes. Loin d’être de doux rêveurs, les militants dénoncent depuis des années le bétonnage de terres agricoles, la destruction de la zone humide et du bocage.


« Le climat change, et toi ? »

Sans prendre en considération le réchauffement climatique, le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes sonne comme l’ultime fuite en avant  d’un monde qui court à sa perte. Toujours plus vite, toujours plus loin : du béton pour des avions et des parkings pour des autos.  Certaines villes refusent cette course insensée et ne « rêvent » ni d’aéroport ni de LGV (Ligne à grande vitesse), et se déclarent « villes lentes ».

velo-cariole_ouaibCes villes refusent cette logique du « toujours plus vite »  et décident de tout ralentir avec pour objectifs : augmenter la qualité de vie et réduire son empreinte écologique. Relocaliser l’économie, créer de nouveaux espaces propices aux relations humaines.

logomegaphoneSi la voiture nous éloigne les uns des autres, ralentissons la ville, créons de nouveaux liens sociaux ! Vélorution prône une action non violente mais soutenue, qui prendra fin lorsque l’automobile aura perdu une place significative dans la société en général et dans le paysage urbain en particulier.

images_velorutionLa balade s’effectue sous la responsabilité des participants.

Durant la manifestation : s’ autogérer !

- Ne pas rouler en file indienne mais occuper toute la voie de droite
- Respecter les feux et la signalétique
- Ne pas se séparer du groupe
- Il est moins dangereux de rouler à plusieurs que seul ! La sécurité est liée à la notion de « masse critique » . Plus on est nombreux, plus on diminue les risques.
 

 

Balade manifestive :

- Il faut se déguiser pour bien montrer aux automobilistes que nous, cyclistes, sommes dans une démarche militante (et non pour bloquer la rue de manière inutile).
- Décorez vos vélos et accrochez des drapeaux avec des slogans comme :  « 0 litre aux 100 ! » «on avance, on avance, on n’a pas besoin d’essence ! ».
- N’oubliez pas vos sonnettes et «pouëts pouëts !»

 

A voir : Un film de propagande et de vélosophie from Laurent Védrine on Vimeo.

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 21:36


«L’athéisme m’assure que je n’ai point, comme Jeanne d’Arc, à redouter la sainte grillade.» Olympe de Gouges

Pour trouver le Monde libertaire près de chez vous, cliquez ici. Il est en kiosque pour 3 semaines !

ML-1704-recto.jpgML-1704-verso.jpgActualité

De l’inutilité sociale des riches, par J.-P. Levaray, p 3

Un rouage administratif de plus, par P. Schindler, page 4

Une sorcière nous a quittés, par E. Vanhecke, page 5

La météo syndicale, par J.-P. Germain, page 6

Faut se remuer, par G. Goutte, page 7

Arguments

La Chronique néphrétique de Rodkol, page 8

Des camarades qui n’en sont pas, par M. Rajsfus, page 9

L’incontournable anarchie sociale, page 11

L’enfer sur mer, par N. Potkine, page 15

International
Des Slovènes se rebiffent, p 16

Expressions

Sévices capitalistes en Amazonie, par M. Gutel, p 17

Le mal, ce vide de la pensée, par M. Topé, page 18

Barbarie en Algérie, par T. Guilabert, page 19

Le martyr des tribus indiennes aux États-Unis, par Franck, p 20

La musique qui fait penser d’Hervé Krief, par Pascal, p 21

Mouvement

Radio et mouvement, page 22

L’agenda noir, page 23

Illustrations
Aurelio, Kalem, Krokaga, La Sala, Manolo Prolo, Nemo

Repost 0
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 17:56

Selon le Télégramme du 21 avril 2013

Indignés. Coup de force à l'agence de la BNP

Envoyer l'article à un ami

Ils voulaient célébrer « les un an de non changement ». Un groupe d'« indignés » de Vannes s'en est pris, sans violence, à l'agence bancaire de la BNP d'Auray hier matin. Celle-ci a dû fermer. Et va porter plainte.


Pourquoi Auray ? « Pour décentraliser nos actions ». Après en avoir mené plusieurs à Vannes et Lorient, le groupe des « indignés » de Vannes avait choisi Auray hier matin pour célébrer, avec quelques jours d'avance, « les un an de non-changement et de non-réforme bancaire ». Les « indignés » morbihannais s'étaient donné rendez-vous à 9 h 30 devant le Monoprix de la rue Maréchal-Foch. Mais leur véritable objectif se situait 300 mètres plus haut, à l'agence bancaire de la BNP de la rue Aristide-Briand. Les treize militants ayant répondu à l'appel ont investi le lieu à 10 h. En costumes, souvent datés, et pour trois d'entre eux le visage masqué, ils se sont alors mis à psalmodier en boucle un « Je vous salue Marie » on ne peut plus païen. Le texte n'était pas d'eux. Quoi que moins connu que l'« Ave Maria », il avait pourtant eu son heure de gloire le 20 janvier 2012 lorsque François Hollande l'avait prononcé au Bourget à l'occasion de son premier grand meeting de campagne.

« Appeler les flics »

indignes-20130421.jpg« Mon véritable adversaire, il n'a pas de nom, pas de visage (...) Cet adversaire, c'est le monde de la finance. Sous nos yeux, en vingt ans, la finance a pris le contrôle de l'économie, de la société et même de nos vies ». La scène n'a pas amusé les employés de la banque plus de 30 secondes. Le ton est rapidement monté : « Sortez ! On va appeler les flics ! ». Rien n'y a fait, ni les mises en demeure, ni une première tentative avortée de baisser le rideau métallique séparant l'espace réservé aux machines et celui où évolue le personnel. Les militants ont continué leur mise en scène, s'allongeant même sur le sol comme pour figurer la mort du peuple, victime de la finance. L'arrivée rapide de la gendarmerie puis de la police municipale n'a pas fondamentalement changé la donne. Sinon qu'à 10 h 30 tout le monde s'est retrouvé dehors, devant une banque fermée. Elle ne rouvrira plus de la matinée. À l'extérieur, les indignés ont distribué des tracts aux passants et automobilistes, et dénoncé au porte-voix aussi bien Sarkozy (« Il n'y a plus de paradis fiscaux, on a tout moralisé ») que Hollande (non-réforme bancaire, affaire Cahuzac) et la BNP, accusée d'avoir « 360 filiales dans les paradis fiscaux ».

Plainte de la banque

Le tout se voulait festif (gâteau d'anniversaire géant, cotillons, aspersion au cidre) et se conclut en tout cas sans incident vers 12 h, les manifestants prenant même le soin d'effacer les inscriptions sur les surfaces vitrées de la banque. Après cette matinée de fermeture forcée, le responsable des agences du Pays d'Auray, qui déplorait « la forme de l'action et le fait de ne pas pouvoir travailler », affichait l'intention de porter plainte.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Selon Ouest-France du 20 avril 2013

Auray. Le collectif Les indignés manifeste dans une banque

À Auray, le collectif Les indignés de Vannes a investi les locaux de la banque BNP Paribas ce samedi matin vers 10 h. Une dizaine de membres du collectif a réalisé une saynète dénonçant le milieu de la finance. Le collectif a ensuite monté un gâteau géant devant la banque. L’action a duré environ une heure. La banque a été fermée.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Discours intégral de François Hollande au Bourget en 2012 qui a été lu pendant l'action :

 

"Mon véritable adversaire, il n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti. Il ne présentera pas sa candidature. Il ne sera donc pas élu. Et pourtant il gouverne.

Cet adversaire, c'est le monde de la finance. Sous nos yeux, en vingt ans, la finance a pris le contrôle de l'économie, de la société et même de nos vies."


Note anars 56 : Aveu d'impuissance et de lucidité selon lequel un Chef d'Etat n'est qu'un administrateur des intérêts de la finance et plus largement du capitalisme, ses véritables donneurs d'ordre...

Et pourtant il se trouve toujours des gens pour voter, donnant à l'élu-e une légitimité imméritée... et souvent en se privant d'agir directement soi-même (ou fédéré-e à d'autres), de s'impliquer dans les luttes et la construction d'alternatives autogérées...

Repost 0
Published by anars56 - dans anticapitalisme
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 12:46

Auray 200413 indignees

 

"Tout au long de cette année, nous avons vu les promesses du gouvernement s’émietter les unes après les autres, notamment celles de s’attaquer aux responsables de la crise, bénéficiaires des rentes versées par l’État : les Banques.

 

Le renoncement du gouvernement à transformer le modèle de banques universelles vient, non pas satisfaire le bien commun ou une demande de la société, mais bien les banques les plus importantes, qui sont, en France : BNP-Paribas, Société générale, Crédit agricole et BPCE.

De plus, pendant que les politiques d’austérité se généralisent, le poids fiscal des sociétés du CAC 40 à taux moyen de 8 %, est quatre fois inférieur à celui de la PME soumise au régime commun d’imposition à 34,3 %.

 

Si on retire les plus gros contributeurs composés d’EDF, France Télécom, GDF et Renault dont L’Etat est actionnaire, les 36 groupes (avant remboursement du crédit impôt recherche) ont acquitté en moyenne en impôts 0,4 % de leurs 500 milliards d’euros de chiffre d’affaires réalisés en France !

 

Notre destin nous appartient, ne les laissons pas décider à notre place.

 

Par une action non-violente et festive, à l’occasion de la 1ère année de quinquennat, rendons hommage à la très grande témérité du gouvernement face à son amie, heu, non son « ennemie », la finance.

 

Code vestimentaire : costumes, cravate, tailleur, attaché case, cigares, cotillons…

RDV devant le Monoprix d’Auray (56) le samedi 20 avril 2013, à 9h30 !

 

Événement FB → https://www.facebook.com/events/156293494532358/

Contact → lesindignesdevannes@riseup.net"

Repost 0
Published by anars56 - dans anticapitalisme
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 19:07

 

Communiqué du 14 avril 2013 de la Fédération anti-nucléaire Bretagne : 


"Brennilis : Mobilisation des anti-nucléaires bretons.

 

Samedi 13 avril 2013, les anti-nucléaires bretons se sont mobilisés contre l’amateurisme dans le démantèlement et le transport des déchets radioactifs issus de la centrale nucléaire de Brennilis (29). Préparé par l’association Vivre dans les Monts d’Arrée, un pickup portant les trèfles radioactifs et transportant un bidon de déchets est parti de Brennilis à 10h. Il a été bloqué par une vingtaine de militant-e-s de Sortir du nucléaire Cornouaille à Quimper place de la Résistance, puis par une dizaine de militant-e-s à 13h à Lorient et enfin par une vingtaine de militant-e-s de Stop nucléaire 56 à Vannes entre 15 et 16h devant la porte St Vincent, tout cela dans des conditions météo très difficiles (1).

  • Quimper1
  • Lorient2

Photos et vidéos libres de droit sur : https://skydrive.live.com/redir?resid=5998D7CEA10BF3C1!139&authkey=!AGQDw98l3ygptMU

 

Le 1er mars 2013, le Conseil d’Etat a permis à EDF de reprendre le démantèlement partiel de la centrale nucléaire de Brennilis, et de commencer celui des échangeurs thermiques très contaminés. EDF effectue des transports de déchets radioactifs par camion, déchets constitués des équipements des travailleurs, des filtrations, des matériaux, des terres du chenal. Pour rejoindre Soulaines et Morvilliers, dans l’Aube, les déchets traversent la Bretagne et la France, d’ouest en est. Ces transports sont à la merci des risques d’accident, d’attentat,… ou de catastrophe naturelle !

Ce déplacement de déchets radioactifs n’a aucun sens, car il ne règle ni le problème du démantèlement, ni le problème de déchets nucléaires dont on ne sait que faire. Ce déplacement fait prendre des risques inconsidérés aux travailleurs du nucléaire, aux populations riveraines, à l’environnement ainsi qu’à l’économie des régions traversées.

 

Afin de pouvoir établir une carte de la circulation des transports radioactifs en Bretagne, qu’ils proviennent de Brennilis comme de la base de sous-marins nucléaires de l’Ile Longue, la Fédération anti-nucléaire Bretagne appelle tous les citoyens à l’informer de ces transports en envoyant un mail à info-rad@fan-bretagne.org

La Fédération anti-nucléaire Bretagne appelle à un grand rassemblement à Brennilis, le dimanche 28 avril, à l’occasion du 27ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, pour exiger l’arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire avant la catastrophe.

12h : pique-nique au camping de Nestavel, 14h : rassemblement devant la centrale"

 

(1) Note anars 56 : Pendant que nous étions ainsi sous la pluie, nous pensions aussi aux copines et aux copains qui étaient à la manif de mise en culture Sème ta ZAD, laquelle se déroulait au même moment... Pas de jaloux, tout le monde fut trempé !

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er lundi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été. Pas de permanence lundi 2 octobre 2017.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
Notre prochaine soirée publique :
 
 
 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout novembre (du 1er au 30 !) - Le mois du documentaire 2017, 17ème édition. 113 séances en Bretagne

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 2 novembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "La question démographique et ses implications politiques", avec Jean-Pierre Tertrais, par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 10 novembre - Vannes - Soirée débat du groupe Lochu. Nous accueillons Alain Leduc pour son ouvrage "Octave Mirbeau, le gentleman-vitrioleur"

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 7 décembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "Migrants. Témoignage de sympathisants sur leur expérience à Calais en soutien à la lutte des migrants", par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements