Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 19:12

Ce mardi 13 janvier, un nouveau groupe d'extrême droite, récupérateur et manipulateur comme il se doit, avait décidé d'organiser un rassemblement à Vannes contre la prétendue islamisation de l'Europe.


Un appel à contre rassemblement a, dans la foulée, été lancé par le Comité de vigilance contre l'extrême-droite (CVED) du Morbihan. Pour notre part, nous nous sommes joint-e-s à cet appel, sur la base suivante : contre la haine xénophobe et contre l'oppression politique et religieuse.


Craignant des troubles à l'ordre public, la Préfecture a décidé d'interdire les deux rassemblements, sous peine de sanctions pénales.


appel manif 130115 VannesUn site d'informations relayant les thèses de cette extrême-droite a trouvé malin de sous-entendre que la "contre manifestation (...)" laissait "supposer un soutien à l’islamisme". Or l'appel du CVED précisait "non à la récupération nauséabonde des cadavres de Charlie Hebdo et autres victimes du fascisme islamiste". Mais, pour nous, groupe Lochu, qui sommes athées et anticléricaux, donc contre toutes les religions, y compris musulmane, laquelle n'est à nos yeux, ni moins, ni plus oppressive que les autres, il est cocasse de voir que ce qui caractérise en premier lieu l'extrême-droite reste la malhonnêteté.


D'ailleurs nous avons bien compris que leur rejet de l'islam est un rejet uniquement centré sur cette religion, alors que l'oppression est pourtant exercée par tous les systèmes religieux. De plus, il est un faux nez de leur racisme pour rejeter, par amalgame, tou-te-s les immigré-e-s et personnes d'origines "étrangères". Or, nous, libertaires, trouvons bien plus riche de vivre dans une société fondée sur la diversité, au milieu d'une mosaïque.


Enfin, nous savons bien que le problème social, c'est le capitalisme, générant la misère à côté du luxe le plus insultant... qui entraîne les replis religieux et xénophobes, jusqu'au fanatisme, comme réponses illusoires. Or la véritable opposition à l'exploitation capitaliste, c'est la lutte pour l'autogestion, pas la nation, ni la « guerre sainte ».

Antifascistes, antireligieux, anticapitalistes, contre le patriarcat, tant qu'il le faudra !

 

Compte-rendu selon Ouest-France

"Manifestation interdite. Forte présence policière à Vannes  

Le préfet a interdit deux manifestations prévues ce soir craignant des débordements. L'une se faisait à l'appel de mouvements d'extrême droite et la seconde d'extrême gauche.

Lundi en fin d’après-midi, le préfet du Morbihan a pris un arrêté interdisant deux manifestations qui devaient être organisées ce mardi soir à Vannes. Elles n’ont pas eu lieu.

La première a été lancée par le collectif « Lucide Breizh ». Sur Facebook, le collectif, proche d’Adsav, un mouvement nationaliste breton, appelait à un rassemblement contre l’islamisme. La seconde manifestation, pour contrer la première, était organisée par le collectif antifasciste du Morbihan. 

Une quinzaine de policiers

Une forte présence policière a été mise en place, dès 19 h, dans un premier temps autour des halles de Vannes. Ce déploiement des forces de l’ordre n’a pas dissuadé une trentaine de personnes, du collectif antifasciste, de se rassembler. Pas moins de 15 policiers en tenus et de la brigade anticriminalité ainsi que des motards étaient postés à différents endroits de la ville.

Sur le port, à 20h, aucun membre du collectif "Lucide Breizh" ne s'est rassemblé. À 20 h 30, il n’y avait plus de présence policière."

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 21:47

NON, JE N’IRAI PAS MANIFESTER AVEC LE PS ET L’UMP !

(contre tous les intégrismes : de la religion, de la nation et de l’argent)

OUI,
Bien sûr,
J’emmerde les intégristes de tous bords,
Et j’emmerde aussi les pseudo-remparts fachos qui ne valent pas mieux,
MAIS,
J’emmerde AUSSI les Sarkollande et Valsuppé qui ont tué Rémi Fraisse et plusieurs de mes sœurs et frères anonymes de toutes les couleurs,
Qui raflent les Roms et détruisent leurs maisons de fortunes et leurs affaires personnelles,
Ces tyrans en cravates et limousines qui se servent cette semaine de la mort de mes confrères de Charlie
Pour justifier leurs lois sécuritaires, inégalitaires, destructrices et répressives au service du capitalisme débridé,
Ces clones du PASOK et de Nea Demokratia qui ont mis à genoux des millions de personnes martyrisées en Grèce
Et qui provoquent avec leurs copains du PSOE et du PP l’expulsion et le suicide de milliers de familles désemparées en Espagne,
Alors,
NON !
NON, C’EST NON !
Même à la mémoire de mon ami Tignous,
Je ne manifeste pas avec ces gens-là,
Qui sont tous, en réalité, derrière les mots, des ennemis de la liberté et de l’égalité
Et qui sont également des intégristes assassins,
Des intégristes du Dieu Argent.
NON !
JE NE MANIFESTE PAS AVEC LE PS ET L’UMP !

Je ne manifeste qu’avec les amoureux de la liberté et de l’égalité,
Pas avec leurs ennemis,
Pas avec les assassins de Rémi Fraisse,
Pas avec les rafleurs de Rroms,
Pas avec les bourreaux des Grecs et des Espagnols en lutte.

J’emmerde les intégristes,
J’emmerde le Front National,
Mais j’emmerde aussi le PS, dont Thierry Carcenac, le président du Conseil Général du Tarn,
Vient d’annoncer sa candidature à la même fonction, avec le soutien de son parti, malgré la mort retentissante de Rémi.
Et j’emmerde l’UMP, qui servira sans vergogne de marche-pied, le moment venu,
Pour donner le pouvoir à Marine Le Pen, en échange de strapontins.

On ne transige pas avec ces gens-là :
INTÉGRISTES DE LA RELIGION, DE LA NATION OU DE L’ARGENT.
On ne manifeste pas aux côtés des uns contre les autres.
On les combat tous.
Car ils se servent les uns des autres
Pour nous écraser,
Pour nous empêcher de changer ce monde.
REFUSONS DE MANIFESTER AVEC EUX.
Dégagons-les.
Partout.

Yannis Youlountas

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 10:20

1--2-.jpg
Le massacre de ce mercredi est une attaque terroriste qui est venue couronner les attaques incessantes dont Charlie a fait l'objet par les différentes religions, par certains politiciens et même par l’État français.

Tous ont essayé de tuer la liberté de penser, de dire, d'écrire, de dessiner, en multipliant les procès pour étouffer le journal. Pour faire taire toute critique, à commencer par celle des religions. Celles-ci sont des projets politiques d'asservissement, dont les femmes sont les premières victimes.

Charlie Hebdo n'a jamais reculé.

Il est plaisant d'entendre le chef actuel de l’État français reconnaître que cette "attaque terroriste vise au cœur de la France" ; nous espérons bien que la liberté totale de penser et de le dire soit au cœur de toutes et de tous. La sensibilité anarchiste de plusieurs journalistes de Charlie Hebdo était de notoriété publique, et trouve ainsi un écho dans l'hommage qui leur est rendu.

Le commando assassin de Charlie Hebdo a voulu montrer aux Musulmans qu'il pouvait avec succès attaquer la critique de la religion, et la vaincre. Ils ont échoué : les Musulmans, dans leur grande majorité, réprouvent ce lâche attentat. Même si l'extrême droite, par quelques provocations, s'est empressée d'apporter son soutien à la stratégie islamiste intégriste.

Les appels à "l'unité nationale" voudraient faire croire que la « France » est attaquée. Or, seule, la liberté de la presse l'a été. Cette manipulation est un écran de fumée qui vise à masquer que la société française est de plus en plus inégalitaire et liberticide. Cette tactique est en elle-même une attaque contre la liberté de penser et veut transférer l'émotion soulevée au seul profit de la France néo-libérale et de ses institutions.

D'ailleurs, de nombreux élus aux larmes trompeuses, vont profiter de cette attaque terroriste contre la liberté, pour la détruire encore plus en aggravant les lois dites anti-terroristes et en augmentant les moyens répressifs de l’État. Or, ces mêmes lois ont surtout servi à réprimer l'opposition (Tarnac) et les luttes sociales (Sivens, Notre-Dame-des-landes, l'opposition au nucléaire, etc, etc...). Contre ça aussi, Charlie Hebdo s'était engagé !

nidieunimaitre.jpgEn 1996, à Lorient, des journalistes et dessinateurs de Charlie Hebdo avaient participé à notre action contre le financement public de la venue du Pape à Sainte Anne d'Auray et contre son discours d'Ordre Moral. D'autres ont collaboré au journal le Monde libertaire.

Nous pleurons aujourd'hui la mort de plusieurs de nos compagnons de route, de nos frères en idées. Notre tristesse se tourne en révolte et en résistance contre toutes les dictatures, y compris contre la dictature rampante du néo-capitalisme. Ils nous laissent pour défendre la liberté, cette liberté pour laquelle ils ont été tués.

NOUS SOMMES TOUS DES CHARLIE.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 16:44

 

Charlie Hebdo

Nous avons bien aimé les deux textes suivants :

 

Celui de Ronald Creagh (que nous avions reçu à Vannes il y a quelques années) :


"Charlie Hebdo : le 11 septembre de la liberté d’expression

 

L’assassinat des dessinateurs de Charlie Hebdo n’est pas le 11 septembre de la France [1]. L’État français avait, lui aussi, attenté à la liberté d’expression : n’avait-il pas interdit le journal Hara Kiri, le prédécesseur de Charlie Hebdo  ? D’ailleurs, les meurtriers ne se sont pas attaqués à un prestigieux journal de l’establishment comme Le Monde, mais à un petit hebdomadaire impertinent, courageux et pauvre.

Leur acte a été dirigé contre la liberté d’expression. Même s’il y a peut-être eu des manipulations, son inspiration est religieuse : une fatwa a bien été lancée et elle a été appliquée contre les athées par des individus convaincus de réaliser un acte religieux sublime en étouffant la liberté de parole. Lire la suite..."

 

 

et celui paru sur Paris luttes infos :

"Charlie : le bal des vautours

 

Du NPA au FN, en passant par le PS et l’UMP, chaque parti y va de son petit commentaire, et se retrouve des sympathies pour un journal dont ils n’ont le plus souvent jamais été proches... quand il ne faisait pas l’objet de vives attaques (de la part de Zemmour ou Le Pen par exemple).

 

Décryptage. Lire la suite..."

 

Ainsi que les textes et dessins du site Kedistan, sur les anarchistes turcs (et autres combattant-te-s pour l'émancipation en Turquie) : http://kedistan.fr/

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 12:01

Avec leur accord, nous reproduisons volontiers le communiqué du collectif Vannes féministe en réponse à Nicolas Guéguen, professeur en sciences du comportement à l'Université de Bretagne Sud, qui a, dans une "étude" menée à Vannes, voulu montrer le "pouvoir de séduction des femmes selon la hauteur de leurs talons" (!)... et dont la presse (Ouest-France et Libération en tête) s'était lamentablement faite le relais, espérant probablement faire un buzz (lucratif)...

 

Lettre ouverte au Professeur Guéguen

"Monsieur le Professeur Guéguen,

 

Vous venez de publier une étude sur le pouvoir des talons hauts, lorsqu’ils sont portés par les femmes. Pour être prises au sérieux par des hommes, qui accepteront alors de répondre à leur questionnaire, celles-ci doivent augmenter leur potentiel séduction grâce aux quelques centimètres accordés par le fameux talon.

 

Deux choses Monsieur Guéguen. D’une part, à l’heure où l’on célèbre les 40 ans de la loi Veil consacrant une avancée pour les femmes dans leur droit à disposer librement de leur corps, il est fort regrettable de devoir lire des travaux de recherche, menés par un universitaire vannetais, focalisés sur l’asservissement de la femme à son corps.

 

Ne pensez-vous pas qu’il serait plus intéressant pour un chercheur d’offrir sa sagesse à une question plus historique, et peut-être moins légère que celle du port de talons ? Comme le fait d’oeuvrer à ouvrir le débat sur les stéréotypes de genre et à faire adopter des lois comme la loi Veil, qui restent des pans historiques majeurs de l’avancée des droits de la Femme ?

 

Au contraire, en vous focalisant sur la façon dont les femmes doivent jouer de leur physique pour inciter les hommes à répondre à un questionnaire, ne craignez-vous pas que votre étude alimente l’argumentaire de ceux qui souhaiteraient reléguer la femme à un physique, une apparence, un désir ? A moins que vous ne pensiez que la femme doive se cantonner à une hauteur de talons, un tour de poitrine ou de hanches, une couleur de cheveux ?

 

D’autre part, votre étude donne une image fort peu agréable de l’homme présenté comme un assoiffé de chair féminine, un vulgaire jouet dominé par ses fantasmes et incapable de raison, ce qui est assez regrettable, n’est-ce pas ? Quelle image de l’homme du 21ème siècle renvoyez-vous! Nous vous serions reconnaissantes de ne plus nous mettre dans la position du ver au bout de l’hameçon. Position que nous qualifierions d’inconfortable, vous en convenez.


Par ailleurs, nous serons ravies lorsque nous lirons votre étude sur l’apparence physique des hommes et le comportement des femmes, qui sera, sans nul doute lourde d’enseignements… Nous l’attendons avec impatience !

 

Le pied vous passionne, nous aussi nous aspirons à être traitées sur un pied d’égalité, et ne pensez pas que nous prenons notre pied à mettre les pieds dans le plat.

 

Vannes féministe vous salue bien."

 

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 22:26

Présentation de la soirée : Education et pédagogie libertaire. Vannes. Vendredi 13 juin.

 

 

 

 

Nous remercions chaleureusement chacun des intervenants et le public qui a participé.

Nous remercions aussi beaucoup François pour le prêt du matériel et pour le montage de la vidéo.

 

Évidemment, ce n'est pas en une seule soirée que l'on épuise le sujet. D'autres expériences restent à relater, à analyser, des réflexions sont encore à mener. À venir sans doute...

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 22:11

Ce dimanche 7 décembre après-midi, le collectif vannetais anti-aéroport à Notre-Dame-Des-Landes a déployé des banderoles sur deux ponts surplombant la voie express, sur laquelle circulent plusieurs milliers de voitures par heure. Cette action, pour rappeler aux bons souvenirs des sinistres qui nous gouvernent que nous ne lâcherons rien, s'inscrivait dans le cadre d'une campagne plus large de l'ACIPA, intitulée "Tous sur les ponts contre les GPII : Contre les Projets inutiles et Imposés, les 6 et 7 décembre".
Les deux équipes du collectif ont eu chacune le droit à un contrôle d'identité, avec toutefois un traitement différent : l'une par la police nationale qui nous a contraints à retirer les banderoles alors qu'il n'a rien été demandé de tel à l'autre groupe, contrôlé par la gendarmerie.
Des membres du groupe Lochu ont été aperçus dans ce déploiement de banderoles...

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 23:58

"Un appel était lancé à bloquer l’usine Nobelsport mercredi 3 décembre.

Une personne présente sur place a écrit un compte-rendu des événements de la journée que nous publions ici.


Environ 200 personnes présentes à la manif, à noter la présence de pas mal de personnes de Rennes et de Notre-dame-des-landes.

 

Nous nous sommes tout d’abord tous retrouvés au bourg de Pont-de-Buis (29), avant de partir en cortège avec le camion sono vers le site de Nobelsport. Pendant la marche, nous n’avons croisé que deux ou trois personnes de Pont-de-Buis.
Arrivés devant la grande porte, des clôtures du site ont été ouvertes, et un groupe a pu entrer sur un petit périmètre du site. Les gendarmes étaient là, une vingtaine peut-être, surtout des jeunes, certainement encore en formation à Châteaulin.
D’autres clôtures ont sauté, laissant plusieurs ouvertures sur le site, et obligeant les gendarmes à se répartir sur les différentes brèches.
Les banderoles ont été installées, des inscriptions peintes.

Puis la cantine s’est installée pour servir à manger aux personnes, réparties entre les ouvertures du site, les différents gendarmes et la cantine. Temps convivial donc, temps de discussion en petits groupes, avec feu et musique.
Vers 14h30-15h, nous nous sommes regroupés pour discuter de l’action, faire un bref retour sur comment la journée avait été organisée, et sur les suites à donner.

Beaucoup d’idées ont été proposées, ce qu’il en ressort je trouve c’est la motivation et la détermination des personnes : un prochain rendez-vous a été fixé au week-end du 9-10 janvier à Brest pour organiser une autre action, et entre temps, une invitation à multiplier ce genre d’actions sur ces cibles.

Lors de l’assemblée générale a été adoptée l’idée de “désécuriser” le site lors de la marche retour vers bourg.
Nous sommes donc repartis en musique et les différents portails du site ont été forcés, et des clôtures ont de nouveau sauté, faisant courir les flics sur le site d’une porte à l’autre.

Retour au bourg vers 17h, sans soucis, et avec beaucoup de sourires aux lèvres."

 

 

 

 

 

Selon Ouest-France : Rémi Fraisse. Une manif devant l'usine de munitions militaires


Partager cet article
Repost0
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 22:04

Appel du Collectif 29 contre les répressions policières


Contre la violence d’État, son INjustice, sa police et ses armes :

bloquons l'usine Nobelsport (fabricant d'armement de répression)


PONT-DE-BUIS (FINISTERE) - MERCREDI 3 DÉCEMBRE

 

Dsarmons-la-police-medium
 

Le 26 octobre dernier, Rémi Fraisse, étudiant de 21 ans est décédé sur le site de Sivens dans le Tarn lors de la manifestation qui a rassemblé plusieurs milliers d’opposant-es au barrage. Il a été tué par l’explosion d’une grenade offensive de la gendarmerie. 


Ce drame n’est pas un accident, il est le résultat de plusieurs mois de violences policières croissantes envers les opposant-es pour imposer un projet inutile dont la pertinence est aujourd’hui même remise en cause par un rapport d’experts : trop coûteux, pas adapté aux besoins réels, entraînant des dégradations et destructions environnementales sans réelle prise en compte des solutions alternatives possibles et existantes... 


Loin d'être une exception, la mort de Rémi Fraisse s'ajoute à la liste déjà longue des victimes de la répression policière. Malik Oussekine tué lors d'une manifestation en 1986, Wissam El Yamni tabassé à mort par des policiers le 9 janvier 2012, Amine Bentounsi tué d'une balle dans le dos à Noisy-Le-Sec, Abdelhak Goradia tué lors d'une reconduite à la frontière en août 2014... 


La répression à laquelle ont dû faire face les opposant-es au barrage de Sivens n’est pas isolée. De nombreux-ses manifestant-es sont gravement blessés et mutilés par les forces de l’ordre dans le cadre de luttes légitimes, des dizaines de syndicalistes sont poursuivis suite à des grèves.  


C’est par peur de voir se multiplier les résistances et les alternatives que le gouvernement crée un climat de violences et de criminalisation des mouvements sociaux et écologiques. Un jeune de 21 ans est mort, tué par la police, tandis que médias et gouvernement nous font croire que ce sont les manifestant-es qui sont violents.


Cette violence répressive qui ne vise qu’à défendre la loi du profit ne doit pas rester sans réaction. Partout en France exigeons :

 

- l'arrêt immédiat de toutes les poursuites judiciaires à l'encontre des personnes ayant participé aux manifestations des dernières semaines, mais aussi aux manifestations de soutien aux ZAD de Notre Dame des Landes et du Testet.

- l'amnistie pour toutes les personnes condamnées.

- la libération des camarades emprisonnés, notamment Enguerrand, en grève de la faim et maintenu arbitrairement en détention par le procureur de Nantes. 

 

Partout en France organisons-nous pour lutter contre toutes les violences policières, dans les villes, les quartiers, les facs, les ZAD ! 

Partout en France, bloquons les usines qui fabriquent les armes qui blessent, mutilent et tuent. Ces usines sont complices et actrices de la violence d’État. 

 

A Pont-de-Buis dans le Finistère, l'usine Nobelsport fabrique des grenades, lacrymogènes et flash-balls qu'elle vend à l'armée et à la police. 

 

Alors, mercredi 3 décembre, rendez-vous à Pont-de-Buis, à partir de 10h devant l’espace François Mitterrand pour une manif et un blocage de l’usine Nobelsport.

 

Exigeons :

L’interdiction des armes soi-disant non létales utilisées par le bras armé de l'État (grenades, flash-ball, Taser...)

 Le désarmement de la police

La fin des violences policières et judiciaires.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 22:40

Photo-pleine-page-001-copie-1.jpg

 

Manif contre les violences policières à Nantes le 22/11/2014. Action pacifiste. Jugement à Rennes le 7 janvier 2015. Kamyapoil.free.fr

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 10 novembre - Vannes, Lorient et Pontivy - Appel unitaire à la grève. Rassemblements (autorisés) des personnels de l’Éducation Nationale (écoles, collèges, lycées) pour l'amélioration des conditions sanitaires, pour l'allègement des effectifs et le recrutement de personnels (ceux des listes complémentaires etc...) . 10h30 Vannes, devant la DSDEN (3, Allée du Général Le Troadec), 10h30 Lorient devant la sous-préfecture, 10h30 à Pontivy à La Plaine. A l'appel des syndicats de l’Éducation Cgt, Fo, Fsu et Sud

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 10 décembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Autonomes" (documentaire de François Bégaudeau), en présence de Benjamin Constant, présent dans le film. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements