Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 18:39

« Combien faut-il d’électeurs pour changer une ampoule ?

   Aucun. Les électeurs ne peuvent rien changer. »

   David Graeber

 

Pour trouver le monde libertaire près de chez vous, cliquer ici.

 

 

ML-1703-recto.jpgML 1703 versoActualité

Les anars face à l’ANI, par Fabrice, page 3

La valse des rabots, par Justhom, page 5

Vous avez dit « indigne ! », par R. Duffour., page 5

La météo syndicale de J.-P. Germain, page 6

Clin d’oeil coréen, par N. Potkine, page 7

La chronique frénétique de Rodkol, page 8

International
Le mur des Brics, par J. Bedeau, page 9

Histoire
Ça bardait le 19 juillet 36, par R. Pino, page 11

Arguments

Saleté numérique, par le groupe de Martigues, page 15

Des ânes et des fauves, par E. Zaporija, page 18

Expressions

Saprés luddites, par A. Bernard, page 19

Sapré Léo, par P. Salcedo, page 21

Mouvement

Radio et vie du mouvement, page 22

L’agenda anar, page 23

Illustrations
Aurelio, Jhano, Kalem, Krokaga, La Sala, Nemo, Riri

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En bonus, la couverture du ML précédent (1702). Un chef d'Etat dans toute sa splendeur...

 

ML-1702-recto.jpg

 


 


Repost 0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 10:06

Communiqué du collectif NDDL de la Presqu'île de Rhuys

 

presqu-ile-de-rhuys-nddl.JPG

 

Aujourd'hui (11 avril 2013), après deux jours de pluie et de tempête, quelques membres du collectif ont décidé d'aller remettre en place les panneaux.


Panneaux bien placés, sur l'axe principal de la Presqu'île que certains d'entre nous ont vu couchés lundi (et qu'on croyait être l'oeuvre de vandales pro-aéroport). Quelle n'a pas été notre mauvaise surprise de constater qu'ils ont été embarqués depuis, à l'aide d'un gros tracteur qui s'est un peu embourbé d'ailleurs, et qui a laissé de grosses traces sur ce terrain privé jouxtant la route (où nous avons eu bien sûr l'autorisation de planter les panneaux !).

Nous sommes alors allés dans un des autres endroits. Là, les panneaux étaient simplement couchés. Nous les avons donc redressés et cloués.


presqu ile de rhuys nddl 2En allant au troisième endroit, on a retrouvé à terre un panneau. Nous avons alors décidé d'aller le planter là où les 2 consécutifs (chaine humaine + panneau texte) ont été enlevés radicalement. Alors que nous finissions de planter le panneau solidement, on a aperçu au loin un policier municipal qui relevait nos plaques d'immatriculation. Pas besoin de faire le guet et chercher qui étaient les cow-boys qui avaient soustrait de la vue les informations concernant la chaine humaine et l'aberration de ce projet ;- ) , on tenait la réponse ! En effet, il nous a alors renseigné(e)s : les 2 panneaux ont été enlevés sur ordre de la Préfecture !!! Ce qui nous semble totalement dénué de sens. Il paraitrait que cela relève de trouble à l'ordre public ?! Le policier municipal (sympa au demeurant), nous a dit que la Préfecture avait le droit d'intervenir même sur les terrains privés. Là, en l'occurrence, les panneaux seraient incitatifs à la rebellion ! Un deuxième est alors arrivé après que le premier l'ait appelé en renfort (puisqu'il n'était pas question qu'on l'enlève nous-même malgré la demande !). Ce dernier, nous a demandé "pourquoi vous faites de la propagande pour une chaine humaine qui se passe à Notre dame des Landes" ? on lui a alors rétorqué que dans toutes la France fleurissent de tels panneaux (reste à espérer qu'ils n'aient pas le même sort que sur la Presqu'île).


presqu ile de rhuys nddl 3  Le Collectif se demande si la Préfecture ne dépasse pas ses prérogatives ? * On aimerait bien connaître les recours possibles. Entre le contrôle au marché (avec de nombreux policiers) plus ces enlèvements de panneaux, nous constatons que notre Collectif dérange en haut lieu... Bien entendu, il doit y avoir un lien avec le fait que M. Ayrault possède une résidence secondaire ici, avec son sympatique combi garé devant chez lui ;- ), garant d'une légende "love peace" non ? Il ne semble pas que les panneaux "chaine humaine", à la connotation si pacifiste pourtant, suscitent ce type d'élan :- )) (le deuxième policier en s'en prenant à notre panneau à coups de pieds l'a démontré ).

 

Les membres du collectif présents, suite à une "réunion" impromptue, ont decidé  d'en remettre dans le même champ,  mais en carton !!! (concernant la chaine humaine),  parce qu'une majorité des panneaux est confisquée pour le moment, et vue  leur vie éphémère ! "On lâche rien !""

 

------------------------------------------------------------------------------


* Notamment,  l'article 431-1 du code pénal : "Le fait d'entraver, d'une manière concertée et à l'aide de [...] destructions ou dégradations au sens du présent code, l'exercice de la liberté d'expression [...] ou de manifestation est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende." 


Note anars 56 :

 

Deux hypothèses pourraient expliquer cette décision arbitraire démesurée, qui ne peut que avoir eu l'aval en haut lieu, c'est-à-dire du cabinet du Premier ministre... :

   - On peut le voir comme un aveu de faiblesse du Pouvoir, une peur de la contagion de la "rébellion"... ce qui est particulièrement encourageant !

   - On peut le voir aussi comme la position d'un baron de retour sur ses terres n'acceptant aucune contestation. Que tout soit lisse pour Monseigneur Ayrault...


Repost 0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 01:05

Salut,

Si nous avons pu savourer les journées artistiques et libertaires "Unies sont nos cultures" les 30 et 31 mars à Lorient, et d'autres moments aussi, reconnaissons que la mobilisation sociale et syndicale (Cgt-Fo-Fsu-Sud) contre le très régressif ANI de mardi 9 avril n'était guère à la hauteur des enjeux : un recul considérable des droits du travail... voté allègrement par les parlementeurs... avec l'aval du gouvernement et de son "opposition", du patronat et des syndicats signataires complices (Cfdt, Cftc, Cgc)... et conforté par le système me(r)diatique. Et pourtant, en avril, ne te démobilise pas d'un fil !
Voilà ci-dessous de quoi se rattraper un peu... avec tout plein de RDV bien chouettes pour faire bouger le vieux monde ! Dont une palanquée dès demain (Sème ta ZAD !).

Photo d'un tag bien inspiré, découvert sur un banc de Vannes.

Les petites filles

Le groupe Lochu reçoit le 6 ou le 7 juin (date à confirmer) à Vannes, le philosophe libertaire Yannis Youlountas qui viendra nous parler de la Grèce, de l'austérité qui frappe là-bas, mais surtout des résistances sociales qui s'y mènent et des nombreuses alternatives autogérées qui se mettent en place.

Nos ami-e-s du groupe Crabes (No pasaran Quimper) nous informe que tous les samedis matins, à Quimper, place Terre aux Ducs, le collectif Nddl construit une cabane en soutien à la lutte contre l'aéroport de NDDL. Ils et elles en sont quasiment à la 20ème cabane érigée ainsi sur la place publique !

Un collectif libertaire s'est monté récemment sur Lorient. Il est joignable à cette adresse : collectiflibertaire.lorient(a)riseup.net

Actuellement, à l'affiche des cinémas, tournent 2 documentaires sortis en partenariat avec le Monde libertaire : "5 caméras brisées" (sur la guerre Palestine / Israël) et "La saga des Contis, au coeur d'une révolte ouvrière" (sur la lutte ouvrière chez Continental) :

Voici une vidéo biographique sur l'anarcho syndicaliste suisse "André Bösiger" dont voici la fiche wikipedia. Personnage assez étonnant, dynamique, que le groupe libertaire Francisco Ferrer avait reçu à Lorient en 1994 (ou 1995), à l'occasion de la sortie de ses "mémoires d'un rebelle". Il est clair que le vocable "résignation" lui était étranger. Et pourtant il affichait bien 80 balais au compteur ! Il est décédé en 2005. C'est quelqu'un de chouette à (re)découvrir. On doit cette vidéo au cinéaste pacifiste Bernard Baissat : http://bbernard.canalblog.com/archives/2013/01/04/26064833.html

Plein d'autres infos sur Rennes infos et sur Indymedia Nantes.

 
Plein d'initiatives aussi au Café le champ commun à Augan, au Café de la Pente à Rochefort en Terre et à l'Eloge de la lenteur à Vannes.

Même s'il est possible et parfois même très probable de nous croiser à l'un au l'autre des événements relayés ci-dessous (et pour certains où nous sommes impliqué-e-s dans l'organisation), cela ne signifie pas pour autant que le groupe s'y reconnaît obligatoirement intégralement.


Les nouveautés débutent par *


@narchas salutations.

--------------------------------------------------

* Samedi 13 avril - Campénéac (56) - Festival "Bienvenue chez les Fous" (concerts et films décalés/barrés) - 20h - 4 euros - Chez Noom - Les landes de Belleville, route de Néant-sur-Yvel

--------------------------------------------------

* Samedi 13 avril - Saint Nolff (56) - Théâtre "Montserrat" (A l'époque des indépendances sud-américaines, "Montserrat" dénonce la sauvagerie de la répression espagnole. Mais au-delà des massacres, cette œuvre poignante est un questionnement sur l'engagement personnel, collectif, politique. Comment la folie de quelques-uns peut pousser l'être humain dans ses retranchements. Que se donne-t-on comme limites lorsque d'autres n'en ont plus ?) d'Emmanuel Roblès, par la troupe oZon le théâtre - 20h30 - Salle Kervel -  Entrée : 5 € au profit de l'association France Palestine solidarité.

--------------------------------------------------

Samedi 13 avril - de Brennilis à Vannes - Transport symbolique de déchets radioactifs provenant de la centrale de Brennilis (29) et à destination du Bugey (01) - Etapes à Lorient : 13h place Aristide Briand et à Vannes : 15h esplanade du port - Organisé par la Fédération antinucléaire de Bretagne

--------------------------------------------------

Samedi 13 avril - Gurunhuel (22) - Concert anarcho punk (5 groupes de Bretagne : Urban attack, 22 Longs riffs, Dezes, Caldeira + 1 autre) de soutien au local autogéré PK2 - Rétroprojection - Prix libre 20h - Orga : PK2 + DZP

--------------------------------------------------

Samedi 13 avril - Notre-dame-des-Landes (44) - Sème ta ZAD ! Manif et plantations en tous genres (mais en autogestion !) contre l'aéroport et son monde et pour l'accès à la terre - 10h - Amène ta fourche ! Rdv dans les bourgs alentours de NDDL

--------------------------------------------------

* Lundi 15 avril - Vannes - 18h15-20h15 - Réunion interne du groupe Lochu (actualités, préparation des prochains événements...) - Maison des assos, rue Tannerie

--------------------------------------------------

* Lundi 15 avril - Vannes - 20h30 - Réunion du collectif Vannes NDDL - Eloge de la lenteur (16 rue Chateaubriand)

--------------------------------------------------

* Mardi 16 avril - Baud (56) - Cinéma le Celtic : projection débat "Des abeilles et des hommes" - 20h30 - Coorganisé par l'Amap Evel, Chemins équitables, le syndicat de la vallée du Blavet - En présence d'apiculteurs professionnels

--------------------------------------------------

Mercredi 17 avril - Rennes - Conférence-débat "Sexisme, racisme : même combat ?" avec Rokhaya Diallo, militante féministe et antiraciste. Elle est fondatrice de l'association antiraciste Les indivisibles et auteure de l'ouvrage Racisme, mode d'emploi. 20h / Maison de Quartier Villejean. Organisée par l'association Questions d'égalité. Entrée libre

--------------------------------------------------

* Jeudi 18 avril - Locminé (56) - Cinéma le Club : projection débat "Des abeilles et des hommes" - 20h30 - Coorganisé par l'Amap Evel, Chemins équitables, le syndicat de la vallée du Blavet - En présence d'apiculteurs professionnels

--------------------------------------------------

* Samedi 20 avril - Auray (56) - Action directe non violente et festive : Venez fêter 1 an de NON changement et de non réforme bancaire - 9h30 devant le Monoprix (11 rue Foch) - Organisée par les Indigné-e-s

--------------------------------------------------

* Samedi 20 avril - Tréméven (29) - Concert de soutien (rock + chanson) aux opposant-e-s à l'aéroport de NDDL, organisé par le collectif Nddl de Quimperlé et par le collectif Tomahak, avec 39°9, Zilou, Stonebirds - 20h30 salle municipale - Participation libre, restauration - Apéro offert

--------------------------------------------------

* Samedi 27 avril - Lorient - Vélorution (balade festive à vélo) contre l'aéroport Nddl, pour un monde sans avions mais également contre les puces Rfid (Korrigo) dans les transports en commun - 10h Place de l'Hôtel de ville - Midi : pique-nique festif à partager - Apportez des légumes pour la confection d'une soupe sur place. organisé par le collectif Nddl de Lorient

--------------------------------------------------

* Dimanche 28 avril - Brennilis (29) - A l’occasion du 27ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, pour exiger l’arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire avant la catastrophe. 12h : pique-nique au camping de Nestavel, 14h : rassemblement devant la centrale. Organisé par la fédération anti nucléaire de Bretagne - Covoiturages possibles depuis le Morbihan -

--------------------------------------------------

* Mercredi 1er mai - St Gildas de Rhuys (56) - Journée bio de 9h à 17h avec des stands associatifs et militants

--------------------------------------------------

* Mercredi 1er mai - Etel (56) - Cinéma la Rivière - Documentaire "la saga des Contis (lutte ouvrière chez Continental) - 20h30

--------------------------------------------------

* Vendredi 3 mai - Sarzeau (56) - Le Mor Braz, Un territoire marin sous pression : Yves Lebahy, Président des Géographes de Bretagne, les plongeurs de l'association Estuaire Loire Vilaine et de l'association subaquatique de Rhuys, viennent nous présenter en images et nous démontrer les dommages (pollutions marines à 80% issue des activité humaines terrestres), déjà avérés dans notre baie - 19h - Espace culturel l'Hermine - Entrée gratuite

--------------------------------------------------

* Samedi 4 et dimanche 5 mai - Trégunc (29) - Festival grains de sable, 5ème édition de la foire alternative et bio - Avec un super programme de conférences (nucléaire, semences paysannes, objection de croissance, Ogm...), des films (Sentiers de l'utopie...), du théâtre, des ateliers pour enfants et adultes. organisé par l'asso PARESSE. Programme complet.

--------------------------------------------------

* Dimanche 5 mai - Vannes - Pique-nique végétarien (chacun-e apporte un plat), avec table de presse (droits des animaux, écologie, aspects sociaux, nutritionnels, recettes...) - Midi - Rue Larmor Gwened (dans l'anse près du pont de Kérino)

--------------------------------------------------

Samedi 11 mai - NDDL - Chaîne humaine autour de la ZAD, contre le projet d'aéroport - 14h30

--------------------------------------------------

* Vendredi 31 mai - Inzinzac Lochrist (56) - Cinéma le Vulcain - projection du documentaire de Michael Moore "Sicko" (sur le système de santé américain) - en partenariat avec l'UD CGT du Morbihan pour ses 100 ans

--------------------------------------------------

Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 23:10

Fédération Anti-nucléaire Bretagne

6 rue de la Tannerie – 56000 VANNES

Email- Tel : 06 65 72 31 66

Communiqué du 8 avril 2013 : 


Le 1er mars 2013, le Conseil d’Etat a rejeté les deux recours déposés concernant, d’une part, le démantèlement de la centrale nucléaire de Brennilis et, d’autre part, l’entreposage des déchets radioactifs issus notamment des démantèlements, appelé ICEDA, au Bugey (Ain). EDF va ainsi pouvoir reprendre prochainement le démantèlement des échangeurs de Brennilis et leur transport vers le site du Bugey.


Les échangeurs sont au contact du fluide de refroidissement radioactif et permettent de transférer la chaleur provenant de la réaction nucléaire à la turbine vapeur qui elle-même entraîne l’alternateur produisant l’électricité. Le métal de la multitude de tubes et des parois des échangeurs était en contact direct avec les produits radioactifs et a été fortement irradié. Des radioéléments, et notamment du plutonium, s’y sont déposés. A l’origine, le démantèlement de ces échangeurs aurait dû attendre une période de décroissance radioactive de 40 ans, mais pour des raisons politiques et économiques, celui-ci a été avancé par décret en 2011. Les échangeurs de Brennilis sont au nombre de 16, pèsent 37 tonnes, soit une masse brute de 600 tonnes et, une fois conditionnée pour son transport, de plusieurs milliers de tonnes ! Et ce n’est qu’un début car il va rester ensuite à démanteler le bloc réacteur et le bâtiment du réacteur proprement dit…


Pour rejoindre le centre ICEDA du Bugey, les déchets nucléaires issus du démantèlement vont devoir traverser la Bretagne, probablement les départements du Finistère, du Morbihan et de Loire-Atlantique, puis le centre de la France et la vallée du Rhône, mettant en péril, et pour une très longue durée, toutes les zones traversées en cas d’accident, d’attentat,… ou de catastrophe naturelle !


Ce déplacement de déchets radioactifs n’a aucun sens, car il ne règle ni le problème du démantèlement, ni le problème de déchets nucléaires dont on ne sait que faire.


La moins mauvaise solution consiste à laisser le réacteur en l’état et à se donner les moyens de le surveiller durant de nombreuses décennies, jusqu’à ce qu’une solution aux déchets radioactifs soit trouvée, ou que la décroissance naturelle de la radioactivité les rendent moins nocifs (10 périodes, soit pour le cobalt 60, majoritaire dans la cuve, 50 ans).


Parce que le démantèlement et le transport des déchets radioactifs mettent en danger toutes les populations des régions traversées, la Fédération anti-nucléaire Bretagne appelle tous les citoyens à se rassembler le samedi 13 avril pour bloquer symboliquement un transport de déchets issus de Brennilis à :

 

Brennilis : 9h 30, devant la centrale,

Quimper : 11h, place de la Résistance

Lorient : 13h, place Aristide Briand

Vannes : 15h, esplanade du Port.

 

La Fédération anti-nucléaire Bretagne appelle également à un grand rassemblement à Brennilis, le dimanche 28 avril, à l’occasion du 27ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, pour exiger l’arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire avant la catastrophe.

12h : pique-nique au camping de Nestavel, 14h : rassemblement devant la centrale

 

(Le groupe Lochu est partie prenante de cette mobilisation).

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 21:38

Affiche semetaZAD03 A4c-ce728

Samedi 13 avril, RV fourche en main à 10h pour deux cortèges, l'un au départ des Ardillères, l'autre au départ de la Paquelais-Bois Rignoux RV à 10h.


Pour plus d’infos, visuels : zad.nadir.org/semetazad contact : semetazad@riseup.net

Rendre fertile ce qu’ils veulent rendre stérile :

Le 17 novembre nous étions 40 000 à reconstruire, le 13 avril nous occuperons et cultiverons pour que la zad échappe au béton

Appel

Depuis le 16 octobre, la résistance déterminée à l’opération d’expulsion de la ZAD incarne un espoir : celui que nos vies, nos habitats, nos champs ne soient plus broyés par les logiques marchandes et par les visions stériles de l’aménagement du territoire. Plus de 200 comités locaux de solidarité ont fleuri ces derniers mois, et ici où là, du bocage nantais aux autres zones à défendre, nous voulons de nouveau envisager des victoires.

 

Le 17 novembre, nous avons montré que malgré l’invasion policière, ils ne pourraient pas vider la ZAD de ses habitant-e-s et que nous pouvions être 40 000 à revenir et reconstruire. Début janvier, une assemblée agricole lançait un appel à projets sur les terres de la ZAD expropriées par Vinci pour remettre en place les potagers détruits et les démultiplier avec l’arrivée de nouveaux et nouvelles paysan-ne-s. Vergers, blés, légumineuses, poules et potagers...une dizaines d’initiatives s’élaborent d’ores et déjà.

 

Le début du mois d’avril sera un moment charnière : la fin de la « commission de dialogue » proposée par le gouvernement pour « mieux expliquer la nécessité de l’aéroport » signifiera le retour possible d’opérations d’expulsions de grande ampleur. En face, la dynamique d’occupation de la ZAD, relancée le 17 novembre dernier, se tourne à présent vers des projets agricoles destinés à s’implanter dans la durée. La remise en culture, en masse, des terres expropriées sera notre manière de tirer le trait sur un dialogue fantoche – et de célébrer les quelques mois passés à (re)construire, malgré l’incessante occupation militaire des routes du bocage. Cette manifestation sera aussi une manière de prendre de l’avance sur d’éventuels travaux en allant s’installer sur une partie des terres menacées à court terme.

Cette manifestation sera le fruit de ce qui se compose progressivement entre des paysans et des occupant-e-s venu-e-s s’installer pour défendre la zone : défrichage et occupation des terres maraîchères du Sabot en mai 2011, défense de la ferme du Rosier puis de la Châtaigne à l’aide de plusieurs dizaines de tracteurs enchaînés en novembre, occupation in extremis avant sa destruction de la ferme de Bellevue fin janvier... Au-delà de ces quelques dates emblématiques, la régularité des assemblées agricoles ainsi que les complicités nouées au quotidien, aussi bien autour d’un repas que derrière une barricade, ne cessent d’invalider les catégories fermées dont use le pouvoir pour qualifier et diviser les opposant-e-s au projet d’aéroport.

 

Ce qui se joue aujourd’hui à NDDL rappelle et renouvelle l’histoire dense de certains mouvements paysans locaux au cours des décennies passées : liens forts avec les grèves et mouvements de 68, actions directes face aux diktats de l’industrie, occupations de terre contre les « cumulards »...

 

Forte de ce terreau, la manifestation du 13 avril, en écho à la journée mondiale des luttes paysannes en appelle à une communisation des terres et des pratiques. Nous entendons par là :

 

- une forme de partage en porte à faux avec les grandes concentrations agricoles et les freins posés à l’accés au foncier pour les projets d’installation paysanne.

- l’entraide, la mutualisation de moyens, d’outils, mais aussi les possibilités d’installations collectives

- un dialogue fécond entre savoir-faire agricole traditionnel et pratiques expérimentales, entre professionnel-le-s et paysan-ne-s hors-cadre.

- des réflexions communes autour de la question alimentaire : sur une production autonome en rupture avec les logiques agro-industrielles, sur les liens possibles avec Nantes et ses habitant-e-s.

- la capacité de relier la question agricole à des formes de vie, d’habitat et à des luttes sociales.

 

En pratique il s’agira, le 13 avril, de partir outils en mains en plusieurs cortèges depuis les bourgs alentours et de converger sur la ZAD pour se redéployer en direction des différents projets et chantiers agricoles. Au programme et suivant les facteurs hydrométriques : plantation de vergers, de haies et de bosquets aromatiques, pose de ruches, défrichage, repiquage de semis, installation de structures (serres, cabanes à outils...), drainage des terrains, nettoyage des fossés, réparations des clôtures détruites durant les affrontements et balisage des chemins forestiers... Seront aussi prévus des foires aux semences, des expositions de variétés anciennes et aujourd’hui clandestines, des discussions et ateliers autour des pratiques agricoles – et en soirée, des fêtes, bals et banquets.

 

Nous invitons donc à cette occasion tou-te-s les opposant-e-s au projet d’aéroport à se mobiliser. Venez fêter le retour du printemps et montrons-leur qu’ici comme ailleurs, nous ne voulons ni de leur aéroport ni du monde qui va avec. Rendre fertile ce qu’ils veulent rendre stérile, là est notre force.

 

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 14:12

Pour la 4ème année consécutive, le festival Unies sont nos cultures, initié par l'asso mala semilla (mauvraie graine) a réussi son pari de conjuguer diverses activités artistiques "de rue" et "du cirque". Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des grafs qui ont été réalisés ce jour là dans la rue Florian Laporte que le public (acteurs et spectateurs) occupait.

La projection du film "A tornallom", proposée par le collectif libertaire de Lorient, a réuni une trentaine de personnes. Ce documentaire revenait sur une lutte contre l'extension d'un port à Valence en Espagne au début  des années 2000. Résistance de paysans et paysannes qui ne voulaient pas quitter leur maison ni voir leurs jardins recouverts de bitume... Dans le local, on pouvait voir une expo sur la lutte à la Zad (NDDL). Un groupe de zadistes avait d'ailleurs fait le déplacement.

Les concerts ont fait le plein les deux soirs ! Bonne musique, bonne ambiance, bonnes paroles !

Aux côtés du groupe anarchiste Crabes (No pasaran) de Quimper, de Keep the rage, du collectif du pays de Lorient contre l'aéroport de NDDL, d'Alternative libertaire (Lorient), nous avons tenu une table de presse l'après-midi.

bus caillou

barbe rousse

zad partout

K I want you

Repost 0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 19:47

 

Grèves et manifestations en Bretagne contre l'ANI mardi 9 avril


Vannes 10h30 la rabine (où vous pourrez nous rencontrer !)
Lorient 10h30 maison des syndicats
Belle-Ile 11h00 le port
Pontivy 11h30 la plaine

Brest 11h00 place de la liberté
Quimper 11h00 place de la résistance
Morlaix 11h00 place de la mairie

St Brieuc 11h00 place de la préfecture

St Malo 11h30 devant la sous préfecture
Rennes 11h00 place de la gare
Redon 17h00 devant la sous préfecture

Nantes 10h30 place du Commerce
St-Nazaire 10h30 la gare
Ancenis 10h30 station Esso
Chateaubriant 10h30 Mairie

 

 

 

En avril, ne te démobilise pas d’un fil

 

Nous avons déjà assez largement décortiqué dans des précédents tracts l’accord nauséabond signé le 11 janvier dernier entre les différentes composantes du patronat et 3 directions syndicales (CFDT, CFTC et CGC) dont il faudra bien un jour qu’elles rendent des comptes aux salariés. Notons au passage que miraculeusement, ce qui n’a rien d’étonnant pour la CFTC, le gouvernement vient d’annoncer pour les deux dernières leur représentativité pour les quatre années à venir. A quelques décimales près, elles auraient dépassé en compilant toutes les élections professionnelles dans le privé, les seuils fatidiques, mis en place par la loi liberticide de 2008, de 8 % pour les branches et 10 % pour les accords interprofessionnels.


Miraculeusement encore, le poids « relatif » de ces 3 organisations dépasse légèrement les 50 % ce qui a permis une large opération de propagande médiatique du ministre Sapin, notamment pour expliquer que l’accord du janvier était majoritaire ! Pitoyable mais instructif.


Il reste que désormais la balle est dans le camp du parlement sommé par le chef de l’Etat et le patronat de transposer en loi cet accord de la honte. Accord qui met à bas une partie du code du travail et qui s’inscrit totalement dans la politique d’austérité et de baisse du coût du travail que les marchés imposent partout en Europe, tant ils sont persuadés que le rapport de force penche en leur faveur, eux qui savent précisément ce que lutte de classe signifie. Nul doute (la CFDT le revendique déjà) qu’une version fonction publique (mobilité forcée, baisse des salaires…) de cette loi sera concoctée dans la foulée.


Tout semble donc une fois de plus bien ficelé : un gouvernement de gauche qui va tout faire pour mettre en œuvre une loi dont Sarkozy avait rêvé, 3 syndicats pour faire le sale boulot mais qui en tireront de larges bénéfices, des médias majoritairement aux ordres qui nous expliquent sans rire que plus les patrons peuvent licencier facilement et plus le chômage va baisser, et des patrons qui pensent déjà aux prochaines régressions sociales qu’ils vont exiger au nom de la compétitivité (retraite par exemple).


Il y a juste une petite fausse note, limitée pour l’instant, certes, mais réelle et qui inquiète déjà les observateurs avertis. C’est l’axe CGT-FO qui est en train de se dessiner et qui agrège Solidaires et FSU.


Et c’est cela la bonne nouvelle et le point d’appui pour le mouvement social.Les appareils par définition peuvent être recadrés par le pouvoir mais si d’aventure à la base, dans les boites, les bureaux, les administrations, entre unions locales voire départementales l’unité réelle se construit, tout change et le dispositif qui semblait bien ficelé explose. Il va sans dire que nous avons tout à y gagner. Au-delà du nombre de manifestants, qui n’est pas une garantie de victoire si le fond revendicatif est vérolé, c’est cet axe de résistance qu’il faut renforcer.

 

C’est donc bien à cette unité à la base, de classe au sens strict du terme que des militantes et militants anarchistes et anarchosyndicalistes œuvrent. Nous ne nous payons pas de mots. Nous savons que la besogne est rude, obscure mais aussi potentiellement féconde.

 

Nous appelons tous ceux et toutes celles qui partagent cette analyse et cette volonté à venir discuter, partager idées et actions.

 

(reprise d'un tract du groupe la Sociale de la FA Rennes)

Repost 0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 10:09

TunisieWEB.jpgEditions du Monde libertaire

Collectif, Le mouvement anarchiste et syndical en Tunisie

150 pages
8 euros

Parution : avril 2013

 

Les révolutions arabes ont offert un nouveau souffle pour les luttes internationales. Elles ont ouvert de nouveaux champs d'espoir.

En Tunisie, les anarchistes continuent leur œuvre de résistance et de construction d'un mouvement libertaire au sein du mouvement révolutionnaire. Ils se structurent au sein du mouvement Désobéissance.

Après avoir participé aux diverses luttes sociales qui ont agité le pays, après avoir chassé Ben Ali en janvier 2011, après avoir organisé une Rencontre des Peuples en lutte, à Tunis, en novembre 2011, ils ont repris le travail quotidien pour l'émancipation et l'égalité sociale. Ils sont en lien avec les organisations syndicales, les organisations de chômeurs, de femmes, etc.

A travers ces textes et interviews, on retrouve la volonté de conserver l'unité des révolutionnaires et de poursuivre ce qui a été entamé dans la lutte contre le système Ben Ali : la liberté, la justice, l'égalité économique et sociale.

 

Fédération anarchiste

secrétariat IFA (Internationale des Fédérations anarchistes)

Repost 0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 20:26
controle-abusif.png
"Le Collectif NDDL de la Presqu’île de Rhuys s'est invité au marché de Sarzeau samedi matin (30 mars 2013).

Samedi matin, quelques adhérent-e-s du Collectif de la Presqu'ile de Rhuys en soutien à la préservation du bocage de Notre Dame Des Landes, se sont mobilisés et rassemblés sur le marché de Sarzeau afin  d'informer le public sur ce projet d’aéroport à Notre Dame des Landes, jugé inutile, coûteux et destructeur et afin d'effectuer une collecte pour la Zone à défendre (aliments, bois de chauffage, vêtements, couvertures, etc...).

Un groupe de gendarmes est arrivé et a demandé l'évacuation des lieux aux membres du Collectif présents pour le motif qu’ils n’avaient aucune autorisation pour manifester... alors qu'il ne s'agissait que d'une simple action pacifiste se limitant à de l'information avec distribution de tracts et d'une collecte pour soutenir les occupants sur le site du projet de construction d'un aéroport !
Suite à la décision des membres du Collectif de rejoindre un stand tenu par des anti-aéroport, des relevés d’identité ont été effectués.
Le Collectif s’indigne de telles vérifications sur des personnes non violentes et simplement conscientes d’une aberration écologique et économique ; alors qu'il y a un manque total d'informations sur le déficit que cela engendrera, et apparaissant sur le rapport effectué par un cabinet indépendant d'experts, et aussi sur le fait très souvent méconnu que Vinci s'est engagé sans risque dans un projet où, en cas d'annulation ou de déficit, il sera largement dédommagé par l’Etat (donc les contribuables) par d'avantageuses indemnités, versées pendant plusieurs décennies, pour compenser le manque à gagner...

Pourquoi cette intervention alors que d’autres, violents envers l’environnement, ne sont jamais inquiétés par les policiers (dégradations, abattages d’arbres, expulsions et démolitions de maisons et de fermes implantées souvent depuis de nombreuses générations, etc..., sur NDDL et d'autres lieux de projets tout aussi inutiles coûteux et destructeurs de l'environnement...) ?"

Repost 0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 19:22


« Dans toute société, le pauvre doit manifester beaucoup d’humilité et exhiber des preuves convaincantes de sa condition malheureuse pour ne pas être soupçonné d’être un mauvais ‘‘pauvre’’. »  Robert Castel

Pour trouver le Monde libertaire près de chez vous, cliquer ici.

ML-1701-recto.jpgML-1701-verso.jpgActualité

Un point syndical, par Kintpuash, page 3

Des qui méritent une correction, par G. Goutte, p 5

Météo pluvieuse et syndicale, par J.-P. Germain, page 6

Ils ont un pape, par Juanito, page 7

La Chronique frénétique de Rodkol, page 8

Autogestion en Thessalonique, par les ouvriers de Vio. Me, p 9

L’U. E. frappe à Chypre, par M. Cailloux, page 10

Arguments

Le tabac nous roule, par Moriel, page 11

Le progrès qu’y disent, par J.-P. Tertrais, page 12

Les télé-insanités, par N. Potkine, page 15

International
Artistes libres de Cuba, par M. Salinas, page 16

Expressions

Une école expérimentale, p 19

Le Darwinisme d’après J. Monjot, page 19

Un bon livre sur Francisco Ferrer, par H. Lenoir, page 20

Mouvement

Les féministes du Réseau Ruptures, page 21

Vie du mouvement et Radio libertaire, page 22

L’Agenda des sorteux, page 23

Illustrations
Aurelio, Jhano, Kalem, Krokaga, La Sala, Nemo, Riri, Schoëvaërt

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er lundi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été. Pas de permanence lundi 2 octobre 2017.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
Notre prochaine soirée publique :
 
 
 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout novembre (du 1er au 30 !) - Le mois du documentaire 2017, 17ème édition. 113 séances en Bretagne

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 2 novembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "La question démographique et ses implications politiques", avec Jean-Pierre Tertrais, par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 10 novembre - Vannes - Soirée débat du groupe Lochu. Nous accueillons Alain Leduc pour son ouvrage "Octave Mirbeau, le gentleman-vitrioleur"

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 7 décembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "Migrants. Témoignage de sympathisants sur leur expérience à Calais en soutien à la lutte des migrants", par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements