Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 08:51

Devant la pression et la violence du syndicat agricole patronal FDSEA et des Jeunes Agriculteurs du Tarn exercées toute la semaine autour de la Zad du Testet, opposée au barrage de Sivens, auxquelles s'ajoute le laisser-faire des gendarmes (avec indubitablement l'appui des différentes autorités de l'Etat jusqu'en haut lieu), des individus ont estimé jeudi dernier qu'il fallait soutenir les copains et copines de la Zad et ont proposé qu'au minimum un rassemblement soit organisé rapidement. Nous avons donc rebondi sur l'idée et un appel à été lancé à l'arrachée pour se rassembler devant la Préfecture de Vannes ce vendredi 6 mars en soirée.

 

Une bonne quinzaine de personnes se sont donc positionnées devant les grilles de la Préfecture pour exprimer leur solidarité avec les opposant-e-s au barrage de Sivens, qui ont été expulsé-e-s dans l'après-midi. Une pancarte avait été réalisée à partir d'une affiche détournée de la Zad de Notre-dame-des-landes, une autre avait été confectionnée avec une photo d'une banderole de la FDSEA du Morbihan, posée sur la Presqu'île de Rhuys la semaine passée, avec le très fin slogan "Non aux sangliers, oui à la cochonne"...  Décidément, du Tarn au Morbihan, en passant par la Somme (ferme-usine des 1000 vaches), la FNSEA ne fait rien pour infirmer sa réputation de beaufs productivistes.

 

Quoiqu'il en soit, nous continuerons à exprimer notre soutien à tous et toutes les zadistes et à dénoncer l'agriculture industrielle, modèle agricole capitaliste et donc destructeur.

 

Compte rendu du Télégramme (du 7 mars 2015) : http://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/barrage-de-sivens-une-quinzaine-de-militants-en-soutien-aux-zadistes-07-03-2015-10549581.php

 

A noter que le compte-rendu de Ouest-France "Manifestation de solidarité aux zadistes du Tarn" (lien non disponible) recèle une erreur : il n'y avait pas que des membres du groupe Lochu car il y avait aussi des individus, des membres du Collectif de Vannes anti aéroport de Notre-dame-des-landes et d'autres organisations.

 

Le texte ci-dessous a été distribué au rassemblement hier soir :

EN SOLIDARITE AVEC LA ZAD DU TESTET
VOILA LE VRAI VISAGE DE LA FNSEA ET DE SES ADHERENTS

C'est à cause d'eux que nous devons rembourser des pénalités pour ne pas être aux normes européennes (nitrates) sur l'eau du robinet.
Entre 2007 et 2012, les pollueurs ont été  les plus avantagés : 15 milliards d'euros (taxes perçues par les agences de l'eau), c'est la part des redevances payées par les usagers domestiques soit 87% de la part du gâteau ; 6% par l'agriculture industrielle, 7% par les industriels. Expertise faite par la Cour des comptes.

Donc ils nous polluent, ils empoisonnent et réduisent en esclavage les animaux.
Depuis une semaine Ils organisent des blocus de routes, violent en toute impunité la loi avec la complicité des pouvoirs publics et des forces de l'ordre.

Dans la forêt de SIVENS où il y a déjà eu un mort, Rémi FRAISSE, ils maltraitent les zadistes, les personnes venues les soutenir ainsi que des agriculteurs militants pour des projets plus respectueux de l'environnement.

Ce projet n'est pas viable et n'est pas transparent au niveau montage financier :
L'agence de l'eau Adour-Garonne qui devait financer la moitié du barrage de Sivens, sous forme de subvention de plus de 4 millions d'euros versées à la CACG (compagnie chargée de construire l'ouvrage), et devinez  qui préside la commission d'attribution des aides le vice président en charge de l'eau du Conseil général du Tarn (commanditaire du barrage) et qui est dans le même temps administrateur de la CACG.
Et ce barrage selon les experts du ministère de l'écologie ne bénéficierait qu'à une trentaine de gros irriguants, or la FNSEA est le seul syndicat agricole représenté au sein de l'agence de l'eau.

Résistons face aux lobbyistes et capitalistes de tous bords

 

 

Zad du Testet. Rassemblement de soutien à Vannes hier.
Partager cet article
Repost0
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 21:04

Ce vendredi 6 mars, 18h30, devant la Préfecture de Vannes (Place du Général de Gaulle) :

rassemblement pour dénoncer la brutalité des milices de la FDSEA du Tarn, la complaisance de la gendarmerie... et pour continuer à revendiquer l'arrêt du projet de barrage de Sivens, et non sa simple réduction, contre l'agro-industrie productiviste, pour soutenir les zadistes et autres opposants au barrage.

Appel du groupe Lochu et d'individus

 

Informations :

https://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/

http://www.reporterre.net/A-Sivens-les-milices-de-la-FDSEA

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 21:32

On ne cachera pas notre satisfaction même si, à nos yeux, elle et il n'auraient jamais dû être poursuivi-e-s. On constate qu'on permet à la police des choses sans commune mesure avec ce qu'on essaie d'interdire aux manifestants.

 

Selon le site Kamyapoil :

 

VERDICT : Camille à couettes et Camille à barbe sont RELAXEES !!!


Mercredi 7 janvier à Rennes, deux événements indissociables ont eu lieu. Dans les deux cas, il s’agit de défendre la Liberté d’expression. Dans les deux cas, le sang versé émeut. Mais un de ces événements mobilise énormément, et l’autre beaucoup moins.

Ce jour là, l’attaque terroriste du Charlie Hebdo bouleverse et trouve rapidement un écho bien au delà du pays. Très vite, on entend parler de la Liberté d’expression qui doit absolument être respectée, qu’il faut absolument défendre. Déclaration présidentielle de circonstance et pourtant tellement cynique : moins de trois mois se sont écoulés depuis la mort de Rémi Fraisse à Sivens, et moins d’un an après que trois personnes soient éborgnées à Nantes lors d’une manifestation contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. L’état français réprime durement les mouvements qui s’opposent à ces projets motivés par l’appât du gain en prétextant l’intérêt général. L’abus de pouvoir et l’incohérence sont évidents, mais pas pour tout le monde. (Lire la suite)

 

Selon Ouest-France : Aéroport NDDL. Relaxe pour les deux zadistes dénudés

Ils s'étaient mis nus face aux forces de l'ordre en 2012, à Notre-Dame-des-Landes. Ils ont été relaxés ce mercredi matin.

Un premier jugement du tribunal de Saint-Nazaire les avait condamnés à quinze jours de prison avec sursis, pour « outrage à personne dépositaire de l'autorité publique »

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 21:51

Ce mercredi 18 février, la Cour d'Appel de Rennes rendra son verdict quant à l'appel d'Erwan (Camille à barbe) et Elise (Camille à couettes). Cf. détails ci-dessous. Nous portons une attention particulière à cette affaire de criminalisation militante (une de plus !) car Erwan est venu à plusieurs reprises à Vannes où nous l'avons rencontré : lors de son tour à vélo il y a 2 ans pour faire part de son procès, de ce qui l'avait conduit à agir ainsi de manière pacifiste, et le 8 novembre dernier pour notre rassemblement suite à la mort de Rémi Fraisse (tué par la grenade d'un gendarme sur la Zad de Sivens). La veille, il était à Lorient, invité par le Collectif lorientais contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, avec d'autres "lanceurs d'alerte" et militants syndicalistes poursuivis. Certains d'entre nous avaient aussi été au tribunal de St-Nazaire lors du jugement en première instance.

Voici le site qui relate leur lutte : kamyapoil.

Que nos camarades soient relaxéEs !

 

Merci à Reporterre et à Isabelle R. pour la reproduction de l'article ci-dessous.

 

Isabelle Rimbert (Reporterre)

samedi 10 janvier 2015

 

Condamnés en 2013 à quinze jours de prison avec sursis pour s’être promenés nus devant les forces de l’ordre, deux militants anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont comparu en appel. « Il y a un problème de liberté d’expression par rapport à un acte symbolique », martèle leur avocat. « Outrage », ou « geste poétique » ?


 

- Rennes, reportage


Soutenus par une centaine de militants bravant le froid matinal, Erwan et Elise, les « Camille à poil », comparaissaient mercredi 7 janvier devant la cour d’appel de Rennes. En mars 2013, le tribunal de Saint Nazaire les avait condamnés à quinze jours de prison avec sursis pour s’être dénudés devant les gendarmes en novembre 2012, lors de la vaine tentative d’évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

 

"Problème de liberté d’expression"


L’avocat des prévenus a axé sa plaidoirie sur la définition, imprécise selon lui, de l’outrage par l’article 433.5 du code pénal, et le fait que cet article n’a jamais été soumis au contrôle du conseil constitutionnel. « Un outrage qui est mal défini vient sanctionner un délit d’opinion », a plaidé l’avocat. « Les éléments constitutifs de l’outrage par geste sont flous, la définition légale du délit n’est pas claire. De plus, l’outrage est-il dans le geste ou dans le ressenti de la personne qui se sent outragée ? »


- Erwan et Elise avec leur avocat -

 

Selon la jurisprudence, le lancer d’œufs, le renvoi de bombes lacrymogènes ou les crachats ont été qualifiés d’outrage. Pas la nudité, a ajouté l’avocat qui met en avant la portée symbolique du geste, évoquant au passage le célèbre tableau de Delacroix, dans lequel la Liberté guidant le peuple avance dépoitraillée.

 

« Il s’agit d’une condamnation pour l’exemple, et il y a un problème de liberté d’expression par rapport à un acte symbolique », a-t-il martelé. Pour lui, il y a là matière à une QPC, question prioritaire de constitutionnalité, procédure juridique de contrôle de constitutionnalité sur une loi promulguée.

 

Procès politique


Ces arguments ont été jugés « de faible portée » par l’avocat général, pour qui l’article en question est « conforme à la constitution », et ne donne pas lieu à une QPC. Au terme du délibéré, le président de la cour a donné raison au parquet, refusant de soumettre la question à la cour de cassation « faute de caractère sérieux ».

 

Interrogés à la barre, Erwan et Elise ont réfuté le caractère outrageant de leur geste, renvoyant la cour aux vidéos dans lesquelles on les voit déambuler tranquillement, « sans provocation, sans intention d’outrager ni attitude irrespectueuse ».

 

Elise a réaffirmé le fait que, si elle « ne se sent pas capable de porter des banderoles, ou de lancer des projectiles », la nudité est pour elle un moyen d’expression poétique qui lui permet de représenter la fragilité de la nature. Erwan, en larmes, a également asséné à la cour : « J’ai énormément de mal à comprendre que nous soyons traités comme des criminels pour avoir simplement enlevé nos vêtements, alors que d’autres n’auront pas à répondre d’actes bien plus graves », évoquant les mutilations par flashball et la mort de Rémi Fraisse.

 


 

 

- Erwan entouré de clowns -


L’avocat général a demandé la confirmation de la peine prononcée par le tribunal de Saint-Nazaire, et l’avocat des prévenus a requis la relaxe.

 

A la sortie du tribunal, Elise s’est dite « agréablement surprise par le fait d’avoir été écoutée, contrairement à la première audience, mais un peu déçue que la question de constitutionnalité n’ait pas été retenue ». Erwan, lui, ne se sent « pas naïf sur le caractère très politique de cette affaire », et regrette « que l’on n’ait pas saisi l’occasion de ce procès pour reparler de la criminalisation des militants ».

 

Un procès politique de plus dans le dossier de Notre-Dame-des-Landes ? Rendez-vous le 18 février, date du rendu de la décision de la cour d’appel de Rennes.


 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 17:42

Ernestine

 

"LE PROJET

 

Concoret est une petite commune étonnante par son dynamisme associatif, l'implication des habitants dans la vie de la commune et l'existence de nombreux collectifs - de vie et d'activités - .  Pourtant, les espaces de lien social dans le bourg que sont les commerces et les bars disparaissent progressivement.

C'est face à ce constat que l'envie de créer une maison d'activités ouverte à tous dans le bourg est apparue : un lieu convivial, de rencontre et d'échange... Ainsi, nous imaginons la création d'un bar associatif mais aussi un espace qui puisse accueillir des spectacles, des rencontres, des réunions, une sorte de foyer pour petits, moyens et grands, un espace modulable aux envies des uns et des autres. Un collectif d'une vingtaine de personnes se réunit depuis quelques mois pour mettre en œuvre cette idée.

De son temps, Ernestine, conteuse musicienne a fait résonner sa maison de paroles et de chants. Située place du patis vert, au centre du bourg, cette maison est actuellement en vente au prix de 50 000 € et nous semble idéale pour accueillir cette dynamique.

Nous souhaitons que ce lieu construit et géré collectivement reste indépendant des banques et des institutions, que l'investissement de départ soit le fruit d'un soutien citoyen pour permettre un fonctionnement au quotidien autofinancé sans une trop grande pression financière.

Par soutien citoyen nous entendons aussi bien l'achat de parts, les dons en numéraire ou en nature, que le bénévolat durant les travaux.

Notre collectif fonctionne de manière horizontale : tout le monde peut s'exprimer dans le respect et l'écoute des autres et les décisions sont prises au consensus. Des commissions de travail sont chargées d'étudier divers aspects du projet (juridique, financier, associatif...) dans le but de faciliter les prises de décision en assemblée plénière.

Une  association a été créée le 17 juin 2014.

Si vous êtes intéressé-e, si vous souhaitez participer à l'organisation, aux travaux, au financement ou de quelque manière que ce soit,

contactez nous !

 

maison_ernestine@riseup.net

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 23:41
Jeudi 22 janvier à 20h00.

Palais des Arts et des congrès, théâtre Anne de Bretagne. Place de Bretagne. Vannes.

Affiche_soir_e_22_janvier-medium
 


Projection débat autour du documentaire « Vivre l'utopie » (*) https://www.youtube.com/watch?v=Smle6ZBFG6E ou comment l'expérience de 1936 en Espagne nous donne à réfléchir sur notre autogestion et émancipation aujourd'hui.

 

Organisée par le groupe libertaire Lochu et la fédération anarchiste Vannes.

20h00. Entrée libre.


Si nous avons choisi ce très bon documentaire qui présente l'œuvre constructive de la révolution espagnole de 1936-39 et les grandes idées-force de l'anarchisme, c'est pour deux raisons :

 

- le très beau roman de Lydie Salvayre « Pas pleurer » qui a eu le Prix Goncourt 2014 relate la vie de la mère de l'auteure qui, à 15 ans, en 1936, dans un petit village d'Espagne, découvre les idées libertaires face au soulèvement franquiste. Si l'anarchisme y est présenté de manière sympathique et généreuse (ce qu'il est !), il paraît bien malgré tout idéaliste. Le documentaire montre au contraire les réalisations autogestionnaires, la prise en main collective des terres et usines, la soif de culture et d'émancipation qui animaient les exploité-e-s d'alors.

 

- La seconde raison, c'est que c'est l'occasion de reparler de révolution sociale, d'autogestion à grande échelle et de nous interroger sur les alternatives aujourd'hui, ce que sont émancipation et autogestion aujourd'hui et ce qu'elles pourraient être. Au plaisir de vous retrouver ce soir là peut-être.

 

(*) « Vivre l'utopie »

Réalisateur : Juan Gamero
Genre documentaire
Durée : 1h36
Année : 1997


Titre original : Vivir la utopía


Le 19 juillet 1936, les tra­vailleurs espa­gnols des­cen­daient dans la rue, pre­naient les armes et pro­vo­quaient la grève géné­rale dans de nom­breu­ses régions d'Espagne pour répon­dre à la ten­ta­tive de coup d'Etat natio­na­liste à carac­tère fas­ciste déclen­ché la veille. Cette réac­tion, qui peut appa­raî­tre comme spon­ta­née, fut l'œuvre des orga­ni­sa­tions syndicales (CNT et dans une moindre mesure UGT) et politiques telles que la FAI (d'inspiration anarchiste) et du POUM (Parti marxiste anti-stalinien).

Link_go

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 19:12

Ce mardi 13 janvier, un nouveau groupe d'extrême droite, récupérateur et manipulateur comme il se doit, avait décidé d'organiser un rassemblement à Vannes contre la prétendue islamisation de l'Europe.


Un appel à contre rassemblement a, dans la foulée, été lancé par le Comité de vigilance contre l'extrême-droite (CVED) du Morbihan. Pour notre part, nous nous sommes joint-e-s à cet appel, sur la base suivante : contre la haine xénophobe et contre l'oppression politique et religieuse.


Craignant des troubles à l'ordre public, la Préfecture a décidé d'interdire les deux rassemblements, sous peine de sanctions pénales.


appel manif 130115 VannesUn site d'informations relayant les thèses de cette extrême-droite a trouvé malin de sous-entendre que la "contre manifestation (...)" laissait "supposer un soutien à l’islamisme". Or l'appel du CVED précisait "non à la récupération nauséabonde des cadavres de Charlie Hebdo et autres victimes du fascisme islamiste". Mais, pour nous, groupe Lochu, qui sommes athées et anticléricaux, donc contre toutes les religions, y compris musulmane, laquelle n'est à nos yeux, ni moins, ni plus oppressive que les autres, il est cocasse de voir que ce qui caractérise en premier lieu l'extrême-droite reste la malhonnêteté.


D'ailleurs nous avons bien compris que leur rejet de l'islam est un rejet uniquement centré sur cette religion, alors que l'oppression est pourtant exercée par tous les systèmes religieux. De plus, il est un faux nez de leur racisme pour rejeter, par amalgame, tou-te-s les immigré-e-s et personnes d'origines "étrangères". Or, nous, libertaires, trouvons bien plus riche de vivre dans une société fondée sur la diversité, au milieu d'une mosaïque.


Enfin, nous savons bien que le problème social, c'est le capitalisme, générant la misère à côté du luxe le plus insultant... qui entraîne les replis religieux et xénophobes, jusqu'au fanatisme, comme réponses illusoires. Or la véritable opposition à l'exploitation capitaliste, c'est la lutte pour l'autogestion, pas la nation, ni la « guerre sainte ».

Antifascistes, antireligieux, anticapitalistes, contre le patriarcat, tant qu'il le faudra !

 

Compte-rendu selon Ouest-France

"Manifestation interdite. Forte présence policière à Vannes  

Le préfet a interdit deux manifestations prévues ce soir craignant des débordements. L'une se faisait à l'appel de mouvements d'extrême droite et la seconde d'extrême gauche.

Lundi en fin d’après-midi, le préfet du Morbihan a pris un arrêté interdisant deux manifestations qui devaient être organisées ce mardi soir à Vannes. Elles n’ont pas eu lieu.

La première a été lancée par le collectif « Lucide Breizh ». Sur Facebook, le collectif, proche d’Adsav, un mouvement nationaliste breton, appelait à un rassemblement contre l’islamisme. La seconde manifestation, pour contrer la première, était organisée par le collectif antifasciste du Morbihan. 

Une quinzaine de policiers

Une forte présence policière a été mise en place, dès 19 h, dans un premier temps autour des halles de Vannes. Ce déploiement des forces de l’ordre n’a pas dissuadé une trentaine de personnes, du collectif antifasciste, de se rassembler. Pas moins de 15 policiers en tenus et de la brigade anticriminalité ainsi que des motards étaient postés à différents endroits de la ville.

Sur le port, à 20h, aucun membre du collectif "Lucide Breizh" ne s'est rassemblé. À 20 h 30, il n’y avait plus de présence policière."

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 21:47

NON, JE N’IRAI PAS MANIFESTER AVEC LE PS ET L’UMP !

(contre tous les intégrismes : de la religion, de la nation et de l’argent)

OUI,
Bien sûr,
J’emmerde les intégristes de tous bords,
Et j’emmerde aussi les pseudo-remparts fachos qui ne valent pas mieux,
MAIS,
J’emmerde AUSSI les Sarkollande et Valsuppé qui ont tué Rémi Fraisse et plusieurs de mes sœurs et frères anonymes de toutes les couleurs,
Qui raflent les Roms et détruisent leurs maisons de fortunes et leurs affaires personnelles,
Ces tyrans en cravates et limousines qui se servent cette semaine de la mort de mes confrères de Charlie
Pour justifier leurs lois sécuritaires, inégalitaires, destructrices et répressives au service du capitalisme débridé,
Ces clones du PASOK et de Nea Demokratia qui ont mis à genoux des millions de personnes martyrisées en Grèce
Et qui provoquent avec leurs copains du PSOE et du PP l’expulsion et le suicide de milliers de familles désemparées en Espagne,
Alors,
NON !
NON, C’EST NON !
Même à la mémoire de mon ami Tignous,
Je ne manifeste pas avec ces gens-là,
Qui sont tous, en réalité, derrière les mots, des ennemis de la liberté et de l’égalité
Et qui sont également des intégristes assassins,
Des intégristes du Dieu Argent.
NON !
JE NE MANIFESTE PAS AVEC LE PS ET L’UMP !

Je ne manifeste qu’avec les amoureux de la liberté et de l’égalité,
Pas avec leurs ennemis,
Pas avec les assassins de Rémi Fraisse,
Pas avec les rafleurs de Rroms,
Pas avec les bourreaux des Grecs et des Espagnols en lutte.

J’emmerde les intégristes,
J’emmerde le Front National,
Mais j’emmerde aussi le PS, dont Thierry Carcenac, le président du Conseil Général du Tarn,
Vient d’annoncer sa candidature à la même fonction, avec le soutien de son parti, malgré la mort retentissante de Rémi.
Et j’emmerde l’UMP, qui servira sans vergogne de marche-pied, le moment venu,
Pour donner le pouvoir à Marine Le Pen, en échange de strapontins.

On ne transige pas avec ces gens-là :
INTÉGRISTES DE LA RELIGION, DE LA NATION OU DE L’ARGENT.
On ne manifeste pas aux côtés des uns contre les autres.
On les combat tous.
Car ils se servent les uns des autres
Pour nous écraser,
Pour nous empêcher de changer ce monde.
REFUSONS DE MANIFESTER AVEC EUX.
Dégagons-les.
Partout.

Yannis Youlountas

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 10:20

1--2-.jpg
Le massacre de ce mercredi est une attaque terroriste qui est venue couronner les attaques incessantes dont Charlie a fait l'objet par les différentes religions, par certains politiciens et même par l’État français.

Tous ont essayé de tuer la liberté de penser, de dire, d'écrire, de dessiner, en multipliant les procès pour étouffer le journal. Pour faire taire toute critique, à commencer par celle des religions. Celles-ci sont des projets politiques d'asservissement, dont les femmes sont les premières victimes.

Charlie Hebdo n'a jamais reculé.

Il est plaisant d'entendre le chef actuel de l’État français reconnaître que cette "attaque terroriste vise au cœur de la France" ; nous espérons bien que la liberté totale de penser et de le dire soit au cœur de toutes et de tous. La sensibilité anarchiste de plusieurs journalistes de Charlie Hebdo était de notoriété publique, et trouve ainsi un écho dans l'hommage qui leur est rendu.

Le commando assassin de Charlie Hebdo a voulu montrer aux Musulmans qu'il pouvait avec succès attaquer la critique de la religion, et la vaincre. Ils ont échoué : les Musulmans, dans leur grande majorité, réprouvent ce lâche attentat. Même si l'extrême droite, par quelques provocations, s'est empressée d'apporter son soutien à la stratégie islamiste intégriste.

Les appels à "l'unité nationale" voudraient faire croire que la « France » est attaquée. Or, seule, la liberté de la presse l'a été. Cette manipulation est un écran de fumée qui vise à masquer que la société française est de plus en plus inégalitaire et liberticide. Cette tactique est en elle-même une attaque contre la liberté de penser et veut transférer l'émotion soulevée au seul profit de la France néo-libérale et de ses institutions.

D'ailleurs, de nombreux élus aux larmes trompeuses, vont profiter de cette attaque terroriste contre la liberté, pour la détruire encore plus en aggravant les lois dites anti-terroristes et en augmentant les moyens répressifs de l’État. Or, ces mêmes lois ont surtout servi à réprimer l'opposition (Tarnac) et les luttes sociales (Sivens, Notre-Dame-des-landes, l'opposition au nucléaire, etc, etc...). Contre ça aussi, Charlie Hebdo s'était engagé !

nidieunimaitre.jpgEn 1996, à Lorient, des journalistes et dessinateurs de Charlie Hebdo avaient participé à notre action contre le financement public de la venue du Pape à Sainte Anne d'Auray et contre son discours d'Ordre Moral. D'autres ont collaboré au journal le Monde libertaire.

Nous pleurons aujourd'hui la mort de plusieurs de nos compagnons de route, de nos frères en idées. Notre tristesse se tourne en révolte et en résistance contre toutes les dictatures, y compris contre la dictature rampante du néo-capitalisme. Ils nous laissent pour défendre la liberté, cette liberté pour laquelle ils ont été tués.

NOUS SOMMES TOUS DES CHARLIE.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 16:44

 

Charlie Hebdo

Nous avons bien aimé les deux textes suivants :

 

Celui de Ronald Creagh (que nous avions reçu à Vannes il y a quelques années) :


"Charlie Hebdo : le 11 septembre de la liberté d’expression

 

L’assassinat des dessinateurs de Charlie Hebdo n’est pas le 11 septembre de la France [1]. L’État français avait, lui aussi, attenté à la liberté d’expression : n’avait-il pas interdit le journal Hara Kiri, le prédécesseur de Charlie Hebdo  ? D’ailleurs, les meurtriers ne se sont pas attaqués à un prestigieux journal de l’establishment comme Le Monde, mais à un petit hebdomadaire impertinent, courageux et pauvre.

Leur acte a été dirigé contre la liberté d’expression. Même s’il y a peut-être eu des manipulations, son inspiration est religieuse : une fatwa a bien été lancée et elle a été appliquée contre les athées par des individus convaincus de réaliser un acte religieux sublime en étouffant la liberté de parole. Lire la suite..."

 

 

et celui paru sur Paris luttes infos :

"Charlie : le bal des vautours

 

Du NPA au FN, en passant par le PS et l’UMP, chaque parti y va de son petit commentaire, et se retrouve des sympathies pour un journal dont ils n’ont le plus souvent jamais été proches... quand il ne faisait pas l’objet de vives attaques (de la part de Zemmour ou Le Pen par exemple).

 

Décryptage. Lire la suite..."

 

Ainsi que les textes et dessins du site Kedistan, sur les anarchistes turcs (et autres combattant-te-s pour l'émancipation en Turquie) : http://kedistan.fr/

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 24 septembre - Planguenoual (22) - De 11h à 22h, festival "Dérivages", "algues vertes en mots et en images" : militant, festif et culturel. Conférences, scène musicale, auteurs, dessinateurs, concours photos, vente aux enchères... Organisé par le collectif Halte aux marées vertes

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 24 septembre - Liffré (35) - 11h Seconde marche Climat "Bridor dehors", à l'appel du Comité Local pour l'Environnement et la Résilience Ecologique à Liffré-Cormier. Grand projet inutile : Sevailles 2, tête de bassin versant (Le CHEVRE affluent de la VILAINE) menacé par le plus gros projet d’usine de surgelés au monde (30m de haut sur 25ha). Par Louis Le Duff, milliardaire Breton et PDG du groupe Le Duff. La Préfecture d'Ille-et-Vilaine a donné son autorisation...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 24 septembre - Nantes - 12h Manifestation en soutien à Vincenzo Vecchi et contre la criminalisation des mouvements sociaux. Rdv au Miroir d'eau (face au château). Pour la défense de nos droits fondamentaux, contre l'application d'une loi fasciste en France, pour la liberté définitive de notre ami. Pique-nique à midi,prises de paroles à partir de 14h, batucada, chorales, fest deiz...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 24 septembre - Hennebont - 16h Mobilisation du Mouvement de la Paix "Rendez-vous de la paix" entre autres pour le désarmement nucléaire total. Musiques, marche et pot de la paix. Rdv au Square de la Paix

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 28 septembre - Josselin, cinéma Le Beaumanoir - 20h15 Ciné-débat autour du documentaire « Un monde sous vide »,  Prix Jouvence au Festival du Film Vert 2022. Organisé par Josselin en transition

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 29 septembre - Grève et manifestations interprofessionnelles et intersyndicales (Cgt, Fsu et Solidaires) "Augmentez les salaires pas les profits" pour la hausse des salaires, des pensions, allocations et minimas sociaux, etc. 10h30 Lorient (L'Orientis), Pontivy (la Plaine), Vannes (le port) et 11h Belle-Ile (le port du Palais)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 30 septembre - Lorient - 20h30 Conférence-débat "L’extrême-droite à l’Assemblée nationale" présentée par VISA (Vigilance et Initiatives syndicales antifascistes), organisée par le Collectif antifasciste du Morbihan (dont le groupe René Lochu est membre). Entrée libre

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 1er octobre - Josselin, centre culturel l'Ecusson - De 14h à 18h, 9éme édition de la « Journée de la Transition » (atelier, conférence "Objection de croissance, bien vivre et gratuité" par Paul Ariès, exposition, buvette...). Organisé par Josselin en transition

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 8 octobre - Vannes - Nouvelle mobilisation du comité vannetais de soutien à Vincenzo Vecci, juste avant son passage à la Cour de Cassation de Paris, mardi 11 octobre

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Du vendredi 14 au samedi 15 octobre - Melrand (56) - 5ème week-end festif et solidaire à Kerochap, au profit de RESF (Réseau éducation sans frontière) Pontivy. Cabaret, diner, spectacle (vendredi 20h, 20 euros) / Spectacles, concerts, animations enfants, marché de producteurs (samedi dès 14h), et 19h Fest noz. Prix libre

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements

Sam 17 septembre à Corcoué sur Logne (44)

 

 

Sam 24 septembre à Planguenoual (22)

 

 

Sam 24 septembre à Liffré (35)

 

 

Sam 1er octobre - Josselin en transition