Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2020 4 19 /03 /mars /2020 18:32
L’entraide n’est pas un vain mot

(communiqué du Secrétariat aux relations extérieures de la Fédération anarchiste, publié le 17 mars 2020)

 

 Les annonces de confinement faites hier soir par le président français sont utiles, et nous ne le nierons pas. Au contraire, nous, o.e.rganisés au sein de la Fédération Anarchiste, savons qu’une des valeurs les plus importantes est l’entraide. L’entraide qui signifie aussi prendre soin des plus affaibli.e.s et fragiles de notre société. Il n’y a pas de réelle liberté sans prise en compte des autres.

 Nous ne pouvons que rejeter l’idée que seules la police et l’armée seraient aujourd’hui la solution au respect des consignes face à cette pandémie. Si, depuis des semaines, le gouvernement français n’avait pas minimisé les choses, n’avait pas refusé de prendre en compte l’alerte des soignantes, soignants et des scientifiques, nous aurions pu avoir une prise de conscience collective forte dès le début de l’épidémie. La plus belle pantalonnade étant le maintien des élections. Mais comme toujours le business est passé avant l’humain dans la tête de l’État, préoccupé avant tout par la protection des possédant.e.s.

 Dans le même temps, nous ne pouvons que regretter l’attitude égoïste et malsaine de ceux et celles qui ont pillé les stocks de masques, de gel hydroalcoolique ou bien ont dévalisé les supermarchés, poussé.e.s parfois par la peur, souvent par un instinct de survie nombriliste. Priver celles et ceux qui en ont le plus besoin des moyens de protection nécessaires ou de nourriture n’est pas acceptable. La solidarité passe aussi par une forme d’autodiscipline face au danger.

 La Fédération Anarchiste souligne qu’il y a trop d’oublié.e.s dans tout cela : les personnes emprisonnées ne sont pas protégées efficacement, tout comme les personnes sans domicile fixe, sans papiers, en squat de fortune, etc... Elles sont des centaines de milliers à devoir subir sans pouvoir se protéger concrètement. Ce n’est là, malheureusement, que la continuité de la société dans laquelle nous vivions avant le covid19. C’est pour nous plus qu’inadmissible. À nous là aussi de faire jouer l’entraide dès que c’est possible.

 Nous apportons tout notre soutien et nos remerciements à celles et ceux qui continuent à travailler parce que leurs métiers sont nécessaires : les soignantes et soignants, les aidantes et aidants, celles et ceux qui contribuent au maintien des approvisionnements, les travailleurs et travailleuses de la propreté etc.... Vous êtes des centaines de milliers à prendre des risques pour garantir que nous puissions vivre sereinement cette période. Risques accrus par l’incapacité, l’absence de volonté du patronat (privé et étatique) de garantir la sécurité. Combien de masques pour tous ceux et celles citées ? Combien de litres de gel hydroalcoolique ? Combien de mesures de distanciation de sécurité sanitaire ? Combien de réorganisations des lieux ? Nous saurons nous souvenir de tous les patrons et patronnes qui auront fait travailler des gens à des postes non nécessaires, juste pour garantir leurs profits, mettant en danger les salarié.e.s et leurs proches. Mais aussi de ceux et celles qui dirigent l’État et qui ont minimisé les dangers que représente ce virus pour ne pas freiner la machine capitaliste. Nous appelons d’ailleurs ceux et celles qui le peuvent à exercer leur droit de retrait au plus vite ! Ne crevons pas pour des Capitalistes ! Encore une fois, cette pandémie n’est pas une blague. Depuis le moyen âge nous savons que les mesures de confinement sont efficaces pour enrayer la progression des maladies. Appliquons l’entraide : protégeons-nous, protégeons nos proches, nos voisin.e.s et au fond protégeons nous toutes et tous.

 Il sera temps une fois ce funeste moment passé de nous débarrasser de ceux et celles qui depuis des années tuent la solidarité, vendent tout au privé et mettent à mal la protection sociale et sanitaire. Nous les sortirons aussi sûrement que nous l’aurons fait avec le coronavirus. Et nous serons particulièrement vigilantes et vigilants, après la crise, face aux mesures liberticides et répressives qui, n’en doutons pas, nous seront présentées une fois de plus comme nécessaires.

 Solidarité, entraide et courage.

Les relations extérieures de la Fédération Anarchiste
Partager cet article
Repost0
Published by anars56
13 mars 2020 5 13 /03 /mars /2020 10:01

Samedi 14 mars - Lanester - 12h30 Rassemblement & pique-nique à l'occasion de la journée internationale contre les violences policières (15 mars), devant l'entreprise Redcore (concepteur et fabricant d'armes pour la police), basée à Lanester, 165 rue Montagne du Salut. Il s'agira de dénoncer le commerce des armes et les violences policières. Chaque individu, chaque groupe, chaque organisation vient avec sa propre expression.

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by anars56
1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 18:29

Mercredi 4 Mars 20h30 - local la Commune
Causerie populaire : quels services publics défendre, pourquoi, comment ?

 

Service public ou Services au public ? Avec le système de retraite par répartition, le service public est bien souvent assimilé dans l’esprit du public à des réminiscences du Conseil National de la Résistance. Schématiquement, le pouvoir gaulliste et les staliniens s’allient alors dans le cadre d’un compromis historique pour mettre en place un vaste plan de nationalisation des entreprises privées à l’issue de la 2° guerre mondiale, le patronat ayant allègrement collaboré avec l’occupant nazi. C’est d’ailleurs dans ce cadre de paix sociale conjoncturelle (il fallait gommer les intérêts de classe pour reconstruire le pays…) que la Sécurité Sociale est mise en place.


C’est pourquoi les services publics sont encore aujourd’hui dans l’imaginaire collectif associé à la mise en place de l’État providence, État qui serait donc porteur de la vertu de protection de la population.
Toute la fiction politique des 30 glorieuses et la croissance associée a été fondée sur ce mythe. Il aurait ainsi suffit de bien voter pour un gouvernement « de gauche » pour défendre le « bien commun », les barrières de classe étant magiquement gommées.


La crise de taux de profit et la mondialisation des flux de services et marchandises mettent au 21°siècle crucialement la lumière sur le caractère erroné de cette analyse. Le capitalisme perçoit la Sécurité Sociale comme un manque à gagner (pour les compagnies d’assurance) et les services publics comme des entreprises à rentabiliser après avoir été privatisés. Et c’est bien l’État qui privatise le service public et casse la Sécurité Sociale, répondant en cela aux impératifs patronaux.


Tout pour le profit donc, rien de neuf sous le soleil capitaliste !


Mais de vrais services publics sont par essence même contradictoires avec les intérêts du système capitaliste, d'où le glissement sémantique désormais entre le Service Public et les services au public.


Dans ce cadre, faut-il défendre les services publics actuels comme nous défendons le système de retraite par répartition actuelle, même très perfectible ?


Si oui comment ? Et surtout quel type de services publics voulons-nous ?


Quels services publics peut-on imaginer sans État et dans le cadre d'une société égalitaire ?


Tu es cordialement invité.e à notre causerie populaire du Mercredi 4 mars prochain, 20h30 pour en débattre !


Au local la Commune 17 rue de Châteaudun, Rennes.

Groupe la Sociale de la Fédération anarchiste

Partager cet article
Repost0
Published by anars56
29 février 2020 6 29 /02 /février /2020 12:20

Article, rédigé par un membre du groupe, paru dans le Monde libertaire de février 2020, mensuel édité par la Fédération anarchiste

 

 

Libérez Vincenzo !

 

Vincenzo Vecchi est arrêté le 8 août à Rochefort en Terre (Morbihan) par la police française, à la demande de l’État italien (dont le ministre de l’Intérieur est encore Matteo Salvini, d’extrême droite, l’été dernier). Vincenzo a un mandat d’arrêt européen (MAE) à son encontre pour sa participation aux manifestations de Gênes en 2001 contre le sommet du G8 et pour une manifestation antifasciste non autorisée à Milan en 2006. Contrairement à ce qui est dit dans la presse, relayant ainsi le Pouvoir, s’il vit de manière clandestine, il ne vit pas caché en Bretagne : il mène sa vie à Rochefort en Terre depuis plusieurs années et est parfaitement intégré.

 

Il est emprisonné près de Rennes dans l’attente d’être extradé vers l’Italie. Il y reste plus de 3 mois ! Durant son incarcération une partie de sa famille (ex compagne et fille) est venue en France mais n’a pu lui rendre visite. Son ex amie est d’ailleurs l’objet de pression par la police italienne. Lors des deux premières audiences à la Cour d’Appel de Rennes (les 14 et 23 août), le comité de soutien et ses avocat.e.s (payé.e.s par le comité) montrent les failles du mandat d’arrêt délivré par l’Italie. Vincenzo a en effet déjà purgé la peine qui lui a été infligée pour la manifestation de Milan ! Il est pour le moins déloyal de le poursuivre encore à ce sujet. Concernant la manifestation de Gênes, les qualificatifs de « dévastation et saccage » qui lui sont reprochés ont pour origine la loi Rocco, promulguée dans les années 1930 durant la période fasciste mussolinienne. Notons qu’il suffisait juste d’être présent.e pour être poursuivi.e. : forme de culpabilité collective par « concours moral » aux dégradations commises durant une manifestation ! A ce titre une dizaine de personnes ont été condamnées entre 8 et 15 ans de prison ferme. Contre Vincenzo 12 ans et demi de prison ont été requis !

 

L’estimant injuste, Vincenzo a mis les voiles. Cette loi est ressortie des cartons italiens (Berlusconi était aux commandes) à l’occasion de la mobilisation à Gênes. Jusque là tout le monde ignorait son existence. Ce délit n’est d’ailleurs pas prévu en tant que tel en France. On se rappelle l’extrême violence de la répression en 2001 à Gênes, faisant un mort (Carlo Giulani) et des centaines de blessé.e.s. La Cour européenne des Droits de l’Homme parle même d’actes de torture dans les commissariats. Aussi, la justice française trouve pertinent de demander un complément d’information à l’Italie et prévoit une nouvelle audience pour décider de son extradition ou non vers les geôles italiennes. L’Italie renvoie un gros paquet de documents à charge. Mais, devant les failles du dossier et une erreur de procédure judiciaire, la Cour d’appel décide le 15 novembre de libérer Vincenzo, sans pour autant statuer sur le fond ! Soulagement néanmoins. Il est libéré et peut ainsi circuler sur le territoire français. En revanche le MAE est toujours en cours dans les autres pays de l’UE (Union européenne). Aussi s’il franchit les frontières de la France, il peut se faire arrêter à nouveau… La joie pour lui et les comités de soutien est de courte durée. 3 jours après, le procureur de la République saisit la Cour de Cassation et informe Vincenzo et ses avocat.e.s par... un tweet !
Le rendu a  lieu le 18 décembre : il casse la décision de la Cour d’appel au motif que Vincenzo aurait refusé d’avoir un avocat italien et renvoie le dossier à la Cour d’appel d’Angers. Néanmoins à Angers aussi un comité s’est créé et se montre actif. Dans l’attente Vincenzo peut potentiellement se faire coffrer à nouveau.

 

Le comité de soutien


A Rochefort en Terre existe depuis 2004 le café associatif dit de la Pente. Lieu culturel, artistique, de débats (le groupe René Lochu y a déjà organisé des rencontres), il a su fédérer sur ces 15 années un grand nombre de personnes, très diverses, prêtes à se mobiliser pour un copain. Les environs forment un territoire expérimental avec de multiples projets alternatifs. Aussi un comité de soutien s’est spontanément monté réunissant très vite une centaine de membres, avec des réunions quotidiennes en autogestion. Analyse de la situation, recueil de fonds pour payer les avocat.e.s, confection de pancartes, de banderoles, contacts avec la presse, manifestations, déplacements à Rennes, réalisation de vidéos (y compris de courts métrages)… avec des ressources multiples (liées entre autres à des activités militantes), création d’un site internet en plusieurs langues, échanges avec les réseaux italiens, avec des personnalités du monde culturel et politique… Bref en cette fin d’été, très vite l’affaire prend une dimension nationale. Police et justice françaises n’ont plus les coudées franches et se savent sous l’œil des projecteurs. Des comités se créent dans différentes villes de France et d’Italie, faisant signer des pétitions, organisant des rassemblements, des happenings. Nous mêmes participons aux rassemblements vannetais, y compris sur le plan logistique (tracts, pancartes, tables et matériels pour les pétitions...). Toute une chaîne de solidarité s’organise rapidement. Parmi les faits marquants, on se souvient de la belle lettre parue dans le Nouvel Obs, de l’auteur Eric Vuillard en soutien à Vincenzo.

 

Des membres du comité de soutien nous ont fait part de cette énergie, de cette puissance même qui a émergé pour organiser la solidarité. Il est vraisemblable que le pouvoir français ait sous-estimé l’ampleur de cette réaction surgie dans cette partie de la campagne reculée du Morbihan. Les manifestations actuelles contre la « réforme » des retraites sont aussi l’occasion de continuer à faire circuler par ici l’information par voie de tracts.

 

Le mandat d’arrêt européen

 

Outre obtenir la fin des poursuites contre Vincenzo, le gros boulot du comité de Rochefort-En-Terre est de travailler sur le mandat d’arrêt européen, cette entraide entre les États de l’UE dans la répression qui part du principe que les États se doivent une confiance réciproque dans les décisions de justice et procéder aux extraditions. Le MAE prévoit en effet qu’ils n’ont pas à vérifier les faits reprochés mais à livrer les personnes poursuivies dès qu’ils le peuvent à la « justice » de l’État demandeur. C’est la raison pour laquelle Vincenzo n’est pas d’abord passé par le tribunal en France mais directement par la Cour d’Appel. Sans la mobilisation des soutiens, il aurait rapidement été livré à la justice de Salvini ! Ce principe du MAE est très grave pour les libertés publiques et individuelles et même pour la notion de droit, dont se targue pourtant les États. A cette solidarité entre oppresseurs doit répondre, s’organiser la solidarité transfrontalière des opprimé.e.s, des opposant.e.s à l’ordre dominant. La revendication du droit à la « double défense » en fait partie : en cas d’arrestation, obtenir que les faits et la procédure soient réexaminés dans le système judiciaire du pays de l’interpellation, avec l’appui d’un.e avocat.e du pays d’origine et d’un.e avocat.e du pays « accueillant ».


Aussi la traduction des textes et la création (ou le renforcement) des liens avec des organisations militantes anticapitalistes, antifascistes, libertaires de l’Union européenne est une des activités primordiales pour notre propre liberté.

A ce jour, nous attendons toujours la date de passage à la Cour d’appel d’Angers.

Vincenzo et les autres incarcéré.e.s de Gênes doivent être libérés.

 

Site du comité de soutien : https://www.comite-soutien-vincenzo.org/

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by anars56
11 février 2020 2 11 /02 /février /2020 23:35

Mercredi 5 février, nous étions une cinquantaine devant la mairie d'Auray à exprimer notre refus que soient imposées la retraite à points et les nouvelles règles de calcul de l'assurance chômage, lesquelles sont des régressions sociales. Un départ en manifestation s'est spontanément auto-organisé.

https://www.letelegramme.fr/morbihan/auray/une-cinquantaine-de-manifestants-a-auray-contre-la-reforme-des-retraites-05-02-2020-12496563.php


https://www.ouest-france.fr/bretagne/auray-56400/auray-une-cinquantaine-de-personnes-ont-manifeste-contre-la-reforme-des-retraites-6723419

Forts de cette dynamique, nous avons décidé collectivement ensemble de renouveler la mobilisation. Aussi appelons nous toutes les personnes, syndiquées ou non, qui veulent faire entendre leur opposition, à se regrouper à nouveau, jeudi 13 février, à partir de 18h30 devant la mairie d'Auray. Une marche sera organisée.

Si tous et toutes les travailleurs seront touchés négativement par ces réformes, ce sont les plus précaires qui les subiront le plus, dont les personnels saisonniers, qui occupent une place centrale dans le pays d'Auray.

De l'argent ("un pognon de dingues") il y en a dans les caisses du patronat et chez les actionnaires : un autre partage des richesses est possible.

Ne sont perdus que les combats qui ne sont pas menés. Tout est encore ouvert !

Des individus concernés et déterminés

Partager cet article
Repost0
Published by anars56
2 février 2020 7 02 /02 /février /2020 22:47

Nous relayons :

 

"En tant que personnes concernées par la réforme des retraites et par celle de l'assurance chômage, nous appelons à un rassemblement devant la mairie d'Auray, mercredi 5 février à partir de 18h45.

Nous informerons sur les impacts de ces deux réformes qui annoncent de graves régressions sociales.
Le Pays d'Auray, avec ses activités saisonnières (tourisme, hôtellerie-restauration, ostréiculture...), sera particulièrement touché par les nouvelles règles d'indemnisation du chômage qui démarrent à compter du 1er avril 2020. Nous pensons qu'il ne faut pas s'y résigner mais organiser la résistance.

Un autre partage des richesses est possible.
Une autre façon de s'organiser en société et de prendre des décisions
collectivement est possible.

Aussi invitons-nous tous ceux et toutes celles qui veulent dire "Non à ces réformes de casse sociale" à participer à ce rassemblement, avec ou sans étiquettes syndicales ou politiques.

Signé :

Des individus concernés mais pas résignés
"

 

Partager cet article
Repost0
Published by anars56
20 janvier 2020 1 20 /01 /janvier /2020 19:18

Appel à un grand rassemblement anti OGM pour sauvegarder l’Amazonie !

 

Du collectif contre Bayer Monsanto,

 

Afin de faire savoir au grand public l’impact de leur choix de nourriture et d’agriculture sur l’Amazonie, réunissons nous de manière spectaculaire !

 

Pour cela, toutes les organisations impliquées localement diffusent cet appel et seront présentes.

 

Réalisons une forêt de sapin de noël place Aristide Briand et mimons un incendie pour signifier le ravage occasionné par les cultures de soja OGM. Les importations de ce soja à Lorient et dans 4 autres ports en France sont en augmentation.

 

Venez avec votre sapin

le vendredi 24 Janvier à 17h30 Place Aristide Briand, à Lorient.

 

Et voilà ce qui arrive quand on joue avec le feu !

 

 

La population doit être informée de la provenance de son alimentation. En effet, la moitié des protéines que mangent les animaux en France vient du soja OGM pesticidé produit au Brésil.

 

Les grandes firmes agricoles choisissent de raser la forêt pour agrandir toujours plus leur territoire puis d’employer la technique du brûlis pour enlever tous les végétaux restants. D’innombrables incendies débutent ainsi.

 

 

                                   

L’incendie est dans nos assiettes « et nous regardons ailleurs » !

 

Nous avons à prendre acte de nos responsabilités quant aux peuples chassés et tués, puis aux populations aspergées de pesticides. Le bilan sanitaire est partout catastrophique.

 

Ici et ailleurs, reprenons en main nos décisions alimentaires loin des partis pris des dirigeants et financiers en tous genres qui veulent préserver l’ordre établi.

 

L’État, la région Bretagne et les collectivités coresponsables de l’écocide mettent sous silence leur vraie politique agricole : des méthaniseurs partout, des bassines d’eau, des extensions de fermes intensives, la recherche pro intensive et génétique de l’INRA, la dépollution aux frais des contribuables, les incohérences budgétaires sur la BIO, des importations OGM insensées brûlant de surcroît l’Amazonie.

 

Nous ne devons pas faire confiance à un système « démocratique » représentant uniquement les intérêts de certains et non ceux de la population.

 

Les institutions se déresponsabilisent de leurs erreurs ou fautes graves en accusant justement leur propre fonctionnement (inertie, lourdeurs administratives, l’Europe…).

 

A nous de reprendre la main pour actionner les leviers locaux en ne s’en remettant pas aux « professionnels » de la politique et ainsi refuser les absurdités agricoles et alimentaires.

 

A vendredi !

 

Le collectif contre Bayer Monsanto

 

Pour ne pas devenir malades de l'agrochimie, informez vous !

Une chaîne mortifère sans fin :

Peuples chassés et violentés sur leurs terres ancestrales,

Militants et indiens tués par centaines,

Forêts primaires rasées,

Brûlis et incendies involontaires sur des milliers d’hectares,

Monocultures dévastatrices pour la biodiversité implantées de force,

Pesticides chimiques répandus sur les populations voisines,

Chaînes de camions interminables rendant le bord des routes invivables,

Transport maritime cramant 10 millions de litres de fuel pour un aller et retour Brésil Bretagne,

Impact sur la santé des dockers et travailleurs de l'agroalimentaire là-bas et en France,

Transport par milliers de camions pour redistribution locale,

Ingestion de soja toxique par les animaux,

Localement, monocultures de maïs pesticidé alliées au soja OGM pour viser un important rendement de lait ou de viande,

Bassines d’eau de milliers de m³, méthaniseurs, infrastructures d'argent public aux coûts faramineux pour préserver ce système agricole,

Ingestion des produits des animaux (lait, viandes, œufs et tous les produits transformés) par les humains.

Agriculture largement subventionnée et donc cautionnée par des institutions au discours de transition écologique mensonger.

 

Partager cet article
Repost0
Published by anars56
13 janvier 2020 1 13 /01 /janvier /2020 22:31

Bonjour,

Flash actus :

Vannes : mobilisation "retraites" de l'intersyndicale et des Gilets jaunes pour cette semaine :


LUNDI 13 janvier :

Matin : Saint Avé : Opération "Hervé Pellois" : devant la permanence de notre député PS macron-convaincu (10 Bis Rue Joseph Le Brix)

Matin : Questembert : Soutien au blocus en prévision parmi les lycéennes et lycéens de Berthelot (rdv à 7h50 devant le bahut)


MARDI 14 janvier :

Matin : Manif : 10h Le Port - La préfecture via les remparts puis la gare

Après-midi : organisation des actions de la semaine : cartographie des zones géographiques à couvrir, lieux et horaires à fixer, pancartes et banderoles...

 

-----------------------------

 

En pièce jointe, les 4 flyers que nous avons fait circuler à la manifestation vannetaise de jeudi 9 janvier.

 

Après le bilan de la manif de vannetaise de samedi, vous trouverez 1 rendez-vous complémentaire par rapport à l'actus précédent avec le retour de l'Université populaire du Pays de Lorient !

 

Bilan de cette mobilisation vannetaise du samedi 11 janvier 2020 :

 

9h30 : Quelques militant.e.s sillonnent le marché pour soutenir les grévistes, informer de la casse des retraites, appeler à la manifestation de ce matin et de mardi matin... La grande majorité des "client.e.s" dédaigne nos tracts et encore davantage les caisses de
soutien ! Certain.e.s commerçant.e.s et "client.e.s" nous méprisent cordialement, d'autres nous accusent de "prendre en otage" les pauvres citoyen.ne.s etc. Bref, la bourgeoisie versaillaise n'est pas loin ! Quelques client.e.s quand même... très peu, nous témoignent de leur soutien... Au final, si 50€ ont été récoltés dans le marché, c'est presque miraculeux.

 

10h30 : Départ de la manif : Du monde pour un samedi, environ 1200.
Slogans et orchestres de percu... Drapeaux syndicaux, pancartes maison... On a croisé des membres du comité de soutien à Vincenzo. On a pu vendre dans le cortège le Monde libertaire, mensuel édité par la Fédération anarchiste.

 

Action devant la mairie : des enseignant.e.s "costumé.e.s en bourgeois.es" ont pu s'introduire - avant d'être expulsé.e.s manu militari à chacune de leurs interventions* dans la salle municipale où le maire présentait ses vœux aux représentant.e.s des assos, avec présence des huiles locales, dont le député Pellois, PS passé à la ReM qui ne cesse de déclarer que la réforme Macron sur les retraites est "juste", "de gauche" "équitable" etc. et que les opposant.e.s n'ont rien compris. Ce dernier, cordialement invité par les manifestant.e.s qui ont investi bruyamment la place de la mairie à venir nous expliquer nos erreurs d'analyse n'a pas trouvé le chemin, comme les autres huiles ! La populace, ça doit voter tous les 6 ans et fermer sa gueule sans doute !

 

* le premier expulsé a réagi quand Robo (maire de Vannes) l'a joué : "La maison brûle et on regarde ailleurs"... l'une des expulsées s'est vue insultée par certains BCBG de l'assistance : "retourne au boulot, feignasse" etc. ... la haine de classe n'est vraiment pas un mythe !

 

Remise des quêtes en Solidarité aux grévistes - dont les cheminot.te.s - place de la gare avec discours et musique. Pas mal de grévistes cheminot.te.s de Vannes et d'Auray ont dépassé les 30 jours, dont le délégué syndical Cgt a clairement expliqué la privatisation de la SNCF devenue SA (Société anonyme) depuis le 1er janvier. Enfin, c'est 3284 €
qui ont été récoltés depuis jeudi ! Preuve que la solidarité n'est pas vaine, et que, malgré la diabolisation gouvernementale et médiatique constante, la grève reste populaire.

 

La manifestation s'est terminée par un repas solidaire avec différents plats et boissons amenés.

 

-----------------------------

 

Mardi 14 janvier - Lorient - De 15h à 19h Université populaire du pays de Lorient : "L'esclavage et la traite négrière" (conférences, lectures, échanges, exposition de livres...). Au Paquebot à l'UBS

 

-----------------------------

 

Une très bonne nouvelle ! Yannis Youlountas nous signale avoir gagné en cassation contre les identitaires de Defend europ :
http://blogyy.net/2020/01/08/defend-europe-battu-en-cassation-game-over-pour-les-nazillons/

 

@narchas salutations.

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by anars56
8 janvier 2020 3 08 /01 /janvier /2020 23:40

Bien le bonjour ou bonsoir,



un bref actus anars pour annoncer la mobilisation "retraite" dans le Morbihan (au grand dam des gouvernements (d'ici et d'ailleurs !) et des compagnies d'assurance, le mouvement se poursuit et est toujours soutenu) : on continue !


En 2020, nos grèves seront exaucées (inspiré par CQFD journal)



Au passage, retrouvez notre tract "Pas de pension ni de quartier pour le capitalisme !" pour la manif vannetaise du 17 décembre.



A découvrir :



1. l'émission "Sortir du capitalisme" sur Radio libertaire a une chaîne youtube ! Son programme est très diversifié. Analyse critique et/ou historique sur la société, la répression, la domination masculine, l'écologie libertaire...



https://www.youtube.com/channel/UCkjiRRRXTlBdqExOGt0vyhQ



2. Partage noir propose des textes intéressants, style "L’université et les libertaires"


Les ami.e.s de May qui autogèrent le local libertaire de Saint-Nazaire organisent de multiples rendez-vous (il est possible de s'abonner à leur lettre d'infos) : https://ladm.noblogs.org/



Ci-dessous, un agenda !



Le groupe René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement en intégralité dans chacun de ces rendez-vous.



---------------------------------------------------



Jeudi 9 janvier - 10h30 Grève et manifestations "La retraite par points, c'est de la retraite en moins", à l'appel de l'intersyndicale (Cgt, Fo, Fsu, Solidaires, Unef), Confédération paysanne et Gilets jaunes. Vannes (la Rabine, le Port), Lorient (gare d'échanges, cours Chazelles), Pontivy (la Plaine), Belle-île (port Le Palais).



Hennebont, 16h, devant la permanence du député J-M Jacques. Quai du port (à l'appel de l'intersyndicale)



Vannes, de 17h à 19h, tintamarre devant la Sécurité Sociale à l'occasion des vœux de la direction (à l'appel de l'intersyndicale) : 60 rue Anita Conti, Parc tertiaire Laroiseau



---------------------------------------------------



Samedi 11 janvier - Vannes - Mobilisation retraite (appel de l'intersyndicale) - 9h30, sur le marché, diffusion de tracts et collecte d'argent en soutien au grévistes. Puis départ à 10h30 depuis la Place de la République



---------------------------------------------------



Samedi 11 janvier - Lorient - Café associatif Comment k'sé ? - 19h Causerie avec "Isabelle Attard : comment je suis devenue anarchiste". Une députée devient anarchiste !


---------------------------------------------------

 


Samedi 18 janvier - Augan, café Le champ commun - 21h Conférence sur le blues. Blues noir, rock blanc, histoires d'émancipation. Vision d'en France n°3. Assiette gourmande, entrée prix libre.
 


---------------------------------------------------
 


Du lundi 20 au dimanche 26 janvier - Theix-Noyalo, Vannes, Plescop, Baud - Forum social local du Morbihan "Résistances et alternatives" (films, conférences, débats, animations rencontres et ateliers...)


---------------------------------------------------

 


Vendredi 7 février - Rochefort en Terre, café de la Pente - 20h Rencontre débat "Isabelle Attard : comment je suis devenue anarchiste". Une députée devient anarchiste ! Animation : groupe Heritbam. Entrée libre


---------------------------------------------------



Vendredi 7 février - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Le char et l'olivier. Une autre Histoire de la Palestine" (documentaire). Avec l'AFPS (Association France Palestine Solidarité). Tarifs habituels


---------------------------------------------------

 


Mercredi 19 février - Auray, cinéma Ti Hanok - 18h Projection en avant-première de Basta Capital, en présence du réalisateur Pierre Zellner. 20h 7ème cérémonie des doigts d'or (les Oscars du capitalisme) par l'Eglise de la très Sainte Consommation


---------------------------------------------------

Jeudi 5 mars - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Plogoff. Des pierres contre les fusils" en présence d'Erwan Moalic (président de l'association des amis de Félix et Nicole Le Garrec (réalisateur-trice du film)). Tarifs habituels



---------------------------------------------------



Pour d'autres infos, luttes, rencontres, fêtes et agendas, se reporter auprès des ami-e-s de Rennes Infos, Indymedia Nantes, Bourrasque-infos (Brest), Zad NDDL, Expansive Info (Rennes), Démosphère Rennes, L'en-dehors, Le monde libertaire

Partager cet article
Repost0
Published by anars56
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 23:48

A Saint-Nazaire, vendredi 20 décembre à partir de 18h

 

C’est le Nonoyël aux Ami-e-s de May contre l’orgie rituelle !

 

Festivités / Cuizine maison / Concerto de tapage
Chants de NoNoyël / Magie Rouge et Noire
Jeux étranges / Boissons surprises

 

Pour en finir avec le père Noël :
– un patron de plus exploitant les lutin.e.s dans ses usines à cadeaux pourraves
– un chantre de la surconsommation polluante
– un lobbyiste du capitalisme et de l’endoctrinement marchand dès l’enfance

 

Pour autant, on a bien envie de se retrouver ensemble dans une ambiance festive et décalée. Aussi on propose de faire un No Noël déglingos.


On vous réserve quelques surprises mais pour être dans le jeu il vous faudra être habillé-es rétro/ringard-e/décalé-e > Tenue correcte fortement déconseillée !

 

AUTOGESTION
GREVE GENERALE !

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by anars56

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 10 novembre - Vannes, Lorient et Pontivy - Appel unitaire à la grève. Rassemblements (autorisés) des personnels de l’Éducation Nationale (écoles, collèges, lycées) pour l'amélioration des conditions sanitaires, pour l'allègement des effectifs et le recrutement de personnels (ceux des listes complémentaires etc...) . 10h30 Vannes, devant la DSDEN (3, Allée du Général Le Troadec), 10h30 Lorient devant la sous-préfecture, 10h30 à Pontivy à La Plaine. A l'appel des syndicats de l’Éducation Cgt, Fo, Fsu et Sud

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 10 décembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Autonomes" (documentaire de François Bégaudeau), en présence de Benjamin Constant, présent dans le film. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements