Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 21:38

Affiche semetaZAD03 A4c-ce728

Samedi 13 avril, RV fourche en main à 10h pour deux cortèges, l'un au départ des Ardillères, l'autre au départ de la Paquelais-Bois Rignoux RV à 10h.


Pour plus d’infos, visuels : zad.nadir.org/semetazad contact : semetazad@riseup.net

Rendre fertile ce qu’ils veulent rendre stérile :

Le 17 novembre nous étions 40 000 à reconstruire, le 13 avril nous occuperons et cultiverons pour que la zad échappe au béton

Appel

Depuis le 16 octobre, la résistance déterminée à l’opération d’expulsion de la ZAD incarne un espoir : celui que nos vies, nos habitats, nos champs ne soient plus broyés par les logiques marchandes et par les visions stériles de l’aménagement du territoire. Plus de 200 comités locaux de solidarité ont fleuri ces derniers mois, et ici où là, du bocage nantais aux autres zones à défendre, nous voulons de nouveau envisager des victoires.

 

Le 17 novembre, nous avons montré que malgré l’invasion policière, ils ne pourraient pas vider la ZAD de ses habitant-e-s et que nous pouvions être 40 000 à revenir et reconstruire. Début janvier, une assemblée agricole lançait un appel à projets sur les terres de la ZAD expropriées par Vinci pour remettre en place les potagers détruits et les démultiplier avec l’arrivée de nouveaux et nouvelles paysan-ne-s. Vergers, blés, légumineuses, poules et potagers...une dizaines d’initiatives s’élaborent d’ores et déjà.

 

Le début du mois d’avril sera un moment charnière : la fin de la « commission de dialogue » proposée par le gouvernement pour « mieux expliquer la nécessité de l’aéroport » signifiera le retour possible d’opérations d’expulsions de grande ampleur. En face, la dynamique d’occupation de la ZAD, relancée le 17 novembre dernier, se tourne à présent vers des projets agricoles destinés à s’implanter dans la durée. La remise en culture, en masse, des terres expropriées sera notre manière de tirer le trait sur un dialogue fantoche – et de célébrer les quelques mois passés à (re)construire, malgré l’incessante occupation militaire des routes du bocage. Cette manifestation sera aussi une manière de prendre de l’avance sur d’éventuels travaux en allant s’installer sur une partie des terres menacées à court terme.

Cette manifestation sera le fruit de ce qui se compose progressivement entre des paysans et des occupant-e-s venu-e-s s’installer pour défendre la zone : défrichage et occupation des terres maraîchères du Sabot en mai 2011, défense de la ferme du Rosier puis de la Châtaigne à l’aide de plusieurs dizaines de tracteurs enchaînés en novembre, occupation in extremis avant sa destruction de la ferme de Bellevue fin janvier... Au-delà de ces quelques dates emblématiques, la régularité des assemblées agricoles ainsi que les complicités nouées au quotidien, aussi bien autour d’un repas que derrière une barricade, ne cessent d’invalider les catégories fermées dont use le pouvoir pour qualifier et diviser les opposant-e-s au projet d’aéroport.

 

Ce qui se joue aujourd’hui à NDDL rappelle et renouvelle l’histoire dense de certains mouvements paysans locaux au cours des décennies passées : liens forts avec les grèves et mouvements de 68, actions directes face aux diktats de l’industrie, occupations de terre contre les « cumulards »...

 

Forte de ce terreau, la manifestation du 13 avril, en écho à la journée mondiale des luttes paysannes en appelle à une communisation des terres et des pratiques. Nous entendons par là :

 

- une forme de partage en porte à faux avec les grandes concentrations agricoles et les freins posés à l’accés au foncier pour les projets d’installation paysanne.

- l’entraide, la mutualisation de moyens, d’outils, mais aussi les possibilités d’installations collectives

- un dialogue fécond entre savoir-faire agricole traditionnel et pratiques expérimentales, entre professionnel-le-s et paysan-ne-s hors-cadre.

- des réflexions communes autour de la question alimentaire : sur une production autonome en rupture avec les logiques agro-industrielles, sur les liens possibles avec Nantes et ses habitant-e-s.

- la capacité de relier la question agricole à des formes de vie, d’habitat et à des luttes sociales.

 

En pratique il s’agira, le 13 avril, de partir outils en mains en plusieurs cortèges depuis les bourgs alentours et de converger sur la ZAD pour se redéployer en direction des différents projets et chantiers agricoles. Au programme et suivant les facteurs hydrométriques : plantation de vergers, de haies et de bosquets aromatiques, pose de ruches, défrichage, repiquage de semis, installation de structures (serres, cabanes à outils...), drainage des terrains, nettoyage des fossés, réparations des clôtures détruites durant les affrontements et balisage des chemins forestiers... Seront aussi prévus des foires aux semences, des expositions de variétés anciennes et aujourd’hui clandestines, des discussions et ateliers autour des pratiques agricoles – et en soirée, des fêtes, bals et banquets.

 

Nous invitons donc à cette occasion tou-te-s les opposant-e-s au projet d’aéroport à se mobiliser. Venez fêter le retour du printemps et montrons-leur qu’ici comme ailleurs, nous ne voulons ni de leur aéroport ni du monde qui va avec. Rendre fertile ce qu’ils veulent rendre stérile, là est notre force.

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 14:12

Pour la 4ème année consécutive, le festival Unies sont nos cultures, initié par l'asso mala semilla (mauvraie graine) a réussi son pari de conjuguer diverses activités artistiques "de rue" et "du cirque". Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des grafs qui ont été réalisés ce jour là dans la rue Florian Laporte que le public (acteurs et spectateurs) occupait.

La projection du film "A tornallom", proposée par le collectif libertaire de Lorient, a réuni une trentaine de personnes. Ce documentaire revenait sur une lutte contre l'extension d'un port à Valence en Espagne au début  des années 2000. Résistance de paysans et paysannes qui ne voulaient pas quitter leur maison ni voir leurs jardins recouverts de bitume... Dans le local, on pouvait voir une expo sur la lutte à la Zad (NDDL). Un groupe de zadistes avait d'ailleurs fait le déplacement.

Les concerts ont fait le plein les deux soirs ! Bonne musique, bonne ambiance, bonnes paroles !

Aux côtés du groupe anarchiste Crabes (No pasaran) de Quimper, de Keep the rage, du collectif du pays de Lorient contre l'aéroport de NDDL, d'Alternative libertaire (Lorient), nous avons tenu une table de presse l'après-midi.

bus caillou

barbe rousse

zad partout

K I want you

Partager cet article
Repost0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 19:47

 

Grèves et manifestations en Bretagne contre l'ANI mardi 9 avril


Vannes 10h30 la rabine (où vous pourrez nous rencontrer !)
Lorient 10h30 maison des syndicats
Belle-Ile 11h00 le port
Pontivy 11h30 la plaine

Brest 11h00 place de la liberté
Quimper 11h00 place de la résistance
Morlaix 11h00 place de la mairie

St Brieuc 11h00 place de la préfecture

St Malo 11h30 devant la sous préfecture
Rennes 11h00 place de la gare
Redon 17h00 devant la sous préfecture

Nantes 10h30 place du Commerce
St-Nazaire 10h30 la gare
Ancenis 10h30 station Esso
Chateaubriant 10h30 Mairie

 

 

 

En avril, ne te démobilise pas d’un fil

 

Nous avons déjà assez largement décortiqué dans des précédents tracts l’accord nauséabond signé le 11 janvier dernier entre les différentes composantes du patronat et 3 directions syndicales (CFDT, CFTC et CGC) dont il faudra bien un jour qu’elles rendent des comptes aux salariés. Notons au passage que miraculeusement, ce qui n’a rien d’étonnant pour la CFTC, le gouvernement vient d’annoncer pour les deux dernières leur représentativité pour les quatre années à venir. A quelques décimales près, elles auraient dépassé en compilant toutes les élections professionnelles dans le privé, les seuils fatidiques, mis en place par la loi liberticide de 2008, de 8 % pour les branches et 10 % pour les accords interprofessionnels.


Miraculeusement encore, le poids « relatif » de ces 3 organisations dépasse légèrement les 50 % ce qui a permis une large opération de propagande médiatique du ministre Sapin, notamment pour expliquer que l’accord du janvier était majoritaire ! Pitoyable mais instructif.


Il reste que désormais la balle est dans le camp du parlement sommé par le chef de l’Etat et le patronat de transposer en loi cet accord de la honte. Accord qui met à bas une partie du code du travail et qui s’inscrit totalement dans la politique d’austérité et de baisse du coût du travail que les marchés imposent partout en Europe, tant ils sont persuadés que le rapport de force penche en leur faveur, eux qui savent précisément ce que lutte de classe signifie. Nul doute (la CFDT le revendique déjà) qu’une version fonction publique (mobilité forcée, baisse des salaires…) de cette loi sera concoctée dans la foulée.


Tout semble donc une fois de plus bien ficelé : un gouvernement de gauche qui va tout faire pour mettre en œuvre une loi dont Sarkozy avait rêvé, 3 syndicats pour faire le sale boulot mais qui en tireront de larges bénéfices, des médias majoritairement aux ordres qui nous expliquent sans rire que plus les patrons peuvent licencier facilement et plus le chômage va baisser, et des patrons qui pensent déjà aux prochaines régressions sociales qu’ils vont exiger au nom de la compétitivité (retraite par exemple).


Il y a juste une petite fausse note, limitée pour l’instant, certes, mais réelle et qui inquiète déjà les observateurs avertis. C’est l’axe CGT-FO qui est en train de se dessiner et qui agrège Solidaires et FSU.


Et c’est cela la bonne nouvelle et le point d’appui pour le mouvement social.Les appareils par définition peuvent être recadrés par le pouvoir mais si d’aventure à la base, dans les boites, les bureaux, les administrations, entre unions locales voire départementales l’unité réelle se construit, tout change et le dispositif qui semblait bien ficelé explose. Il va sans dire que nous avons tout à y gagner. Au-delà du nombre de manifestants, qui n’est pas une garantie de victoire si le fond revendicatif est vérolé, c’est cet axe de résistance qu’il faut renforcer.

 

C’est donc bien à cette unité à la base, de classe au sens strict du terme que des militantes et militants anarchistes et anarchosyndicalistes œuvrent. Nous ne nous payons pas de mots. Nous savons que la besogne est rude, obscure mais aussi potentiellement féconde.

 

Nous appelons tous ceux et toutes celles qui partagent cette analyse et cette volonté à venir discuter, partager idées et actions.

 

(reprise d'un tract du groupe la Sociale de la FA Rennes)

Partager cet article
Repost0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 10:09

TunisieWEB.jpgEditions du Monde libertaire

Collectif, Le mouvement anarchiste et syndical en Tunisie

150 pages
8 euros

Parution : avril 2013

 

Les révolutions arabes ont offert un nouveau souffle pour les luttes internationales. Elles ont ouvert de nouveaux champs d'espoir.

En Tunisie, les anarchistes continuent leur œuvre de résistance et de construction d'un mouvement libertaire au sein du mouvement révolutionnaire. Ils se structurent au sein du mouvement Désobéissance.

Après avoir participé aux diverses luttes sociales qui ont agité le pays, après avoir chassé Ben Ali en janvier 2011, après avoir organisé une Rencontre des Peuples en lutte, à Tunis, en novembre 2011, ils ont repris le travail quotidien pour l'émancipation et l'égalité sociale. Ils sont en lien avec les organisations syndicales, les organisations de chômeurs, de femmes, etc.

A travers ces textes et interviews, on retrouve la volonté de conserver l'unité des révolutionnaires et de poursuivre ce qui a été entamé dans la lutte contre le système Ben Ali : la liberté, la justice, l'égalité économique et sociale.

 

Fédération anarchiste

secrétariat IFA (Internationale des Fédérations anarchistes)

Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 20:26
controle-abusif.png
"Le Collectif NDDL de la Presqu’île de Rhuys s'est invité au marché de Sarzeau samedi matin (30 mars 2013).

Samedi matin, quelques adhérent-e-s du Collectif de la Presqu'ile de Rhuys en soutien à la préservation du bocage de Notre Dame Des Landes, se sont mobilisés et rassemblés sur le marché de Sarzeau afin  d'informer le public sur ce projet d’aéroport à Notre Dame des Landes, jugé inutile, coûteux et destructeur et afin d'effectuer une collecte pour la Zone à défendre (aliments, bois de chauffage, vêtements, couvertures, etc...).

Un groupe de gendarmes est arrivé et a demandé l'évacuation des lieux aux membres du Collectif présents pour le motif qu’ils n’avaient aucune autorisation pour manifester... alors qu'il ne s'agissait que d'une simple action pacifiste se limitant à de l'information avec distribution de tracts et d'une collecte pour soutenir les occupants sur le site du projet de construction d'un aéroport !
Suite à la décision des membres du Collectif de rejoindre un stand tenu par des anti-aéroport, des relevés d’identité ont été effectués.
Le Collectif s’indigne de telles vérifications sur des personnes non violentes et simplement conscientes d’une aberration écologique et économique ; alors qu'il y a un manque total d'informations sur le déficit que cela engendrera, et apparaissant sur le rapport effectué par un cabinet indépendant d'experts, et aussi sur le fait très souvent méconnu que Vinci s'est engagé sans risque dans un projet où, en cas d'annulation ou de déficit, il sera largement dédommagé par l’Etat (donc les contribuables) par d'avantageuses indemnités, versées pendant plusieurs décennies, pour compenser le manque à gagner...

Pourquoi cette intervention alors que d’autres, violents envers l’environnement, ne sont jamais inquiétés par les policiers (dégradations, abattages d’arbres, expulsions et démolitions de maisons et de fermes implantées souvent depuis de nombreuses générations, etc..., sur NDDL et d'autres lieux de projets tout aussi inutiles coûteux et destructeurs de l'environnement...) ?"

Partager cet article
Repost0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 19:22


« Dans toute société, le pauvre doit manifester beaucoup d’humilité et exhiber des preuves convaincantes de sa condition malheureuse pour ne pas être soupçonné d’être un mauvais ‘‘pauvre’’. »  Robert Castel

Pour trouver le Monde libertaire près de chez vous, cliquer ici.

ML-1701-recto.jpgML-1701-verso.jpgActualité

Un point syndical, par Kintpuash, page 3

Des qui méritent une correction, par G. Goutte, p 5

Météo pluvieuse et syndicale, par J.-P. Germain, page 6

Ils ont un pape, par Juanito, page 7

La Chronique frénétique de Rodkol, page 8

Autogestion en Thessalonique, par les ouvriers de Vio. Me, p 9

L’U. E. frappe à Chypre, par M. Cailloux, page 10

Arguments

Le tabac nous roule, par Moriel, page 11

Le progrès qu’y disent, par J.-P. Tertrais, page 12

Les télé-insanités, par N. Potkine, page 15

International
Artistes libres de Cuba, par M. Salinas, page 16

Expressions

Une école expérimentale, p 19

Le Darwinisme d’après J. Monjot, page 19

Un bon livre sur Francisco Ferrer, par H. Lenoir, page 20

Mouvement

Les féministes du Réseau Ruptures, page 21

Vie du mouvement et Radio libertaire, page 22

L’Agenda des sorteux, page 23

Illustrations
Aurelio, Jhano, Kalem, Krokaga, La Sala, Nemo, Riri, Schoëvaërt

Partager cet article
Repost0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 11:29

Au programme : des artistes graphiques, des musiciens, les arts du cirque, des percussions africaines, du sound système (avec Juisotronic), des démonstrations de skateboard et de roller derby (avec les Morues de Lorient)... et bien d'autres animations à découvrir sur place. Mais aussi des ateliers et des débats information autour de valeurs solidaires, militante, antifascistes et anticapitalistes. Ce sera aussi l'occasion de voir une exposition itinérante proposée par les militants de la Zad (Zone à défendre) de Notre-Dame-des-Landes.

 

Nous y tiendrons un stand le dimanche après-midi.

Ca se passe à Lorient, rue Florian Laporte. La rue est réservée pour le festival. Les festivalières et festivaliers l'occupent donc !

 

unies sont nos cultures

 

 

Dimanche 15h : Projection débat du collectif libertaire de Lorient autour du documentaire "A tornallom". Le terme signifie l'entraide entre paysans pour les travaux des champs. Le port de Valence veut s'agrandir sur les jardins historiques de La Punta. Là-bas, les habitants décident de s'organiser pour lutter contre cette expansion et invitent les jeunes de la ville à se joindre à leur mouvement.

projection-film te168-kor

Partager cet article
Repost0
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 13:41

Salut,
voici un p'tit agenda tout frais avec des trucs déjà pour ce jeudi 28 mars ! Le groupe Lochu sera d'ailleurs à la chaîne humaine de Vannes pour annoncer le 13 avril "sème ta zad" et le 11 mai "chaîne humaine à NDDL".
Mais il sera possible de rencontrer des membres du groupe à l'un ou l'autre de ces événements : festival Unies sont nos cultures à Lorient ce w-e,  pique-nique végétarien le 6 avril, antinucléaire le 13 avril mais à d'autres aussi. :-)

Le 9 avril se profile une nouvelle mobilisation sociale-syndicale contre l'Accord national interprofessionnel (ANI) très régressif en matière de droits du travail...


Les nouveautés débutent par *
Le groupe libertaire Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement, intégralement, dans chacun des événements annoncés ci-dessous. Pour d'autres rdv, voir Rennes infos, Indymédia Nantes, Zad nadir

@narchas salutations.


------------------------------------------------


Du jeudi 14 au samedi 30 mars - Lanester (56) - Festival de chansons françaises à textes "Mars m'enchante" avec Chloé Lacan, Courir les rues & sa band, Agnès Bihl, Cie Les paletuviers "Mon pantalon est décousu" (jeune public), Les grandes bouches, Karim Gharbi, Jeanne Garaud, Romain Didier, Chanson plus


------------------------------------------------


* Jeudi 28 mars - Vannes - Mini chaîne humaine en solidarité avec la lutte contre l'aéroport de NDDL, pour annoncer les 2 grands prochains RDV sur la zad : sème ta zad le 13 avril et la chaîne humaine http://www.chaine-humaine-stop-aeroport.org/fr/ du 11 mai - 18h30 esplanade du port - organisée par le collectif Nddl pays de Vannes

------------------------------------------------

* Jeudi 28 mars - Etel - Cinéma la Rivière : Projection du documentaire "5 caméras brisées" (VOST)  sur le conflit israélo-palestinien - Film dont le Monde libertaire est partenaire 20h30

------------------------------------------------

* Vendredi 29 mars - Gurunhuel (22) - Concert anarcho punk à PK2 précédé de projections en début de soirée. Avec Guns'n'ganseblumchen, Petra Schelm, Gethen, Brotchen des todes - Prix libre - Organisé par Crazy youth - 20h - Lieu-dit : Kerr Herriet

------------------------------------------------

* Samedi 30 mars - Rennes - Concert de soutien à des anarchistes boliviens emprisonnés au bar La Bascule (15h00 : apéro poétique avec boissons prix libre. 19h00 Fausses Notes (punk musette), Fresh Caen-Camp (hip hop révolté), Dernière Mesure (hip hop révolté), Dj Glook Machine (mix ska et rocksteady) - Organisé par le collectif  "Brûle ta banque "

------------------------------------------------

Samedi 30 mars - Lorient - Festival libertaire Unies sont nos cultures - Concerts au Galion anarcho punk et sound anti-system avec Broken (Kreizbreizhkistan), The Decline (Rennes), Chas gourlen (Breizh), Rudy's Back - Organisé par Mala semilla - 6 euros - 19h

--------------------------------------------------

Dimanche 31 mars - Lorient - Festival libertaire Unies sont nos cultures - A partir de 12h : projection vidéo, débat, graff, table de presse, percus , expo... (avec la participation du groupe libertaire Lochu entre autres) - Au Galion - 19h Concerts anarcho punk, dub, électro, hip hop avec Cartouche (Paris), Unité Mau Mau (Rennes), Dub à mix (Paris), Rain desert (Lorient) - 6 euros
Projection de "A tornallom", un documentaire espagnol - 48mn - 2005 (Une rencontre passionnée et riche, entre générations, entre pratiques collectives et d'entraide, entre logiques urbaines et paysannes.) Organisée par le collectif libertaire de Lorient.

--------------------------------------------------

* Mercredi 3 avril - Vannes - Cercle de silence contre les expulsions de sans-papiers et contre le racisme (y compris d'Etat) - de 18h30 à 19h30 - Esplanade du port

--------------------------------------------------

* Vendredi 5 avril - Auray - Cinéma les Arcades : Projection du documentaire "Notre pain quotidien", sur l'industrie agro-alimentaire, suivi d'un débat avec Isabelle DB de l'association végétarienne de France - Organisée par l'asso Veg en scène - 4 euros - 20h30

--------------------------------------------------

* Samedi 6 avril - Séné (56) - Pique-nique végétarien. ChacunE apporte un plat végétal, une boisson, à partager. Ouvert aux personnes déjà végétariennes et aux curieux. Une table de presse sera à disposition sur les droits des animaux, l’écologie, les rapports Nord-Sud, les aspects nutritionnels du végétarisme ainsi que des recettes. Midi. Place Coffornic. Organisé par le collectif Veg 56

--------------------------------------------------

* Samedi 13 avril - de Brennilis à Nantes - Transport symbolique de déchets radioactifs provenant de la centrale de Brennilis (29) et à destination du Bugey (01) - Etape à Lorient : 13h et à Vannes : 15h Porte St Vincent (port) - Organisé par la Fédération antinucléaire de Bretagne

--------------------------------------------------

Samedi 13 avril - Gurunhuel (22) - Concert anarcho punk (5 groupes de Bretagne) de soutien au local autogéré PK2 - Rétroprojection - Prix libre 20h - Orga : PK2 + DZP

--------------------------------------------------

Samedi 13 avril - Notre-dame-des-Landes (44) - Sème ta ZAD ! Manif et plantations en tous genres (mais en autogestion !)

--------------------------------------------------

* Mercredi 17 avril - Rennes - Conférence-débat "Sexisme, racisme : même combat ?" avec Rokhaya Diallo, militante féministe et antiraciste. Elle est fondatrice de l'association antiraciste Les indivisibles et auteure de l'ouvrage Racisme, mode d'emploi. 20h / Maison de Quartier Villejean. Organisée par l'association Questions d'égalité. Entrée libre

--------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 22:55

Collectif « Brûle ta banque »


Le 30 mars au bar La Bascule. 2, rue de la Bascule à Rennes


 

Le 30 mars à partir de 19h00 concert des Fausses Notes (punk musette) suivi de Fresh Caen-Camp et de la Dernière Mesure deux bons groupes de hip hop révolté... Enfin Dj Glook Machine viendra nous faire une petite session de mix ska et rocksteady.
Auparavant dans l’après midi aura lieu un apéro poétique avec boissons prix libre a partir de 15h00 le rendez vous étant devant le bar le Bon Accueil au canal st martin (un endroit abrité est prévu en cas d’intempérie). Cet apéro sera une scène ouverte alors ramenez des textes ou chansons de votre composition ou d’autres auteurs de votre choix...


Pourquoi ce concert ?

Pour participer aux frais d’avocats d’anarchistes boliviens emprisonnés...

 

Voici un résumé de la situation :


Le 29 Mai 2012, 13 personnes ont été arrêtées dans le cadre de l’investigation initiée par le FELCC (Forces Spéciales du Combat Contre le Crime) après quelques attaques contre des symboles du pouvoir. La plupart furent libérés quelques heures ou dans les jours suivants, après avoir collaboré avec les enquêteurs. De ces 13 personnes, 3 restent incarcérées, Henry étant l’un d’entre eux.

Henry a été arrêté le 29 alors qu’il sortait du travail ; ce même jour ils perquisitionnèrent la maison de ses parents et le jour suivant ils perquisitionnèrent sa propre résidence (après lui avoir demandé son adresse). Le 30, le ministre du gouvernement présenta les inculpés et les preuves obtenues dans les perquisitions devant les caméras des médias. Les preuves préparées pour le spectacle étaient ridicules, allant des autocollants, revues, drapeaux, bannières et posters à un revolver (dont le propriétaire fut relâché dans les premiers jours). Les images de ce lynchage public furent transmises par la chaine de télévision d’Etat.

Henry a été emprisonné depuis ce jour dans la prison de San Pedro, dans la ville de La Paz, en Bolivie. Les charges retenues contre lui sont « terrorisme » et « tentative d’homicide », avec une sentence possible maximale de 20 ans de prison. L’accusation de « terrorisme » fait de lui le responsable d’une série d’attaques explosives et incendiaires contre des distributeurs de billets qui eurent lieu depuis 2011 et revendiqués par la FAI/IRF. La « tentative d’homicide » est basée sur une attaque à la bombe fumigène sur le vice ministre de l’environnement en 2011.

Les cellules de la FAI/IRF qui ont revendiqué ces attaques ont rendu clair le fait que l’Etat frappait les mauvaises personnes, mais malgré cela ils ont gardé Henry en détention préventive.

Henry lui-même a déclaré qu’il connaissait la FAI/FRI seulement grâce à leurs communiqués qu’ils ont postés sur plusieurs pages internet.

Aujourd’hui, l’avocat d’Henry essaye de faire changer la prison préventive en assignation à résidence, mais les démarches sont bloquées par les suspensions répétitives des auditions (la plupart du temps dûes à l’absence d’un procureur, du dossier d’investigation ou de l’une des deux parties). La quatrième audience a été suspendue car l’une des personnes arrêtées avait demandé un changement de juge, alors que la cinquième a été suspendue par la défense elle-même pour l’absence d’une transcription.

Il y a eu sept audiences suspendues jusqu’à ce qu’à la huitième, qui a eu lieu le jeudi 29 novembre 2012, on lui refuse l’assignation à résidence.

Lors de la dernière en date, le 17 janvier 2013, l’audience qui devait avoir lieu pour la demande d’assignation à résidence du compagnon Henry a été suspendue à la demande du compagnon lui-même, qui a décidé de rejeter l’affaire dans le premier tribunal, car il affirme que le juge en charge de ce tribunal a beaucoup de préjugés contre lui. Maintenant, ils doivent attendre la nomination d’un nouveau tribunal, et il n’y a donc pas de prochaine date fixée pour une nouvelle audience.

 

Pour plus d’infos, une brochure a été réalisée :

PDF - 1.1 Mo
Chronique d’un
chemin caillouteux
Partager cet article
Repost0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 14:39


Pour trouver le Monde libertaire près de chez vous, cliquer ici.


ML-1699-recto.jpgML-1699-verso.jpgActualité

Les femmes ne veulent pas de l’austérité, par S. Gérardin, p 3

Colère sociale, par G. Goutte, page 5

La Météo syndicale de J.-P. Germain, page 6

Kiosquiers, jusqu’au bout, par P. Salcedo, page 7

La Chronique néphrétique de Rodkol, page 8

Vous avez dit Chávez ? par El Libertario, page 9

Arguments

L’Afrique mise à mal, par P. Schindler, page 10

Écologie ou écologisme ? par Ph. Pelletier, page 11

Une histoire de « vieux croyants » de N. Potkine, p 14

Le néodarwinisme en question, par T. Lodé, page 15

Histoire
Les mémoires de Kropotkine, par P. Sommermeyer, page 17

Expressions

Enfumages, par Max, page 20

Le ciné de René, par R. Hamm, page 21

Mouvement

La vie du mouvement, page 22

L’agenda libertaire, page 23

Illustrations
Aurelio, Faujour, Krokaga, Lardon, La Sala

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 10 novembre - Vannes, Lorient et Pontivy - Appel unitaire à la grève. Rassemblements (autorisés) des personnels de l’Éducation Nationale (écoles, collèges, lycées) pour l'amélioration des conditions sanitaires, pour l'allègement des effectifs et le recrutement de personnels (ceux des listes complémentaires etc...) . 10h30 Vannes, devant la DSDEN (3, Allée du Général Le Troadec), 10h30 Lorient devant la sous-préfecture, 10h30 à Pontivy à La Plaine. A l'appel des syndicats de l’Éducation Cgt, Fo, Fsu et Sud

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 10 décembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Autonomes" (documentaire de François Bégaudeau), en présence de Benjamin Constant, présent dans le film. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements