Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 20:05

Pour trouver, près de chez vous, l'hebdomadaire édité par la fédération anarchiste, cliquez ici !

 

Le Monde Libertaire # 1665 du 22 au 28 Mars 2012

"La liberté est un bagne aussi longtemps qu’un seul homme est asservi sur la Terre."  Albert Camus

 

ML-1665-recto.jpgML-1665-verso.jpg

 

 

 

 

Le Monde Libertaire # 1666 du 29 Mars au 4 Avril 2012

«Nous pouvons [...] nous déterminer à faire [...] une guerre éternelle, irréconciliable, à notre grand ennemi qui triomphe maintenant, et qui, dans l'excès de sa joie, régnant seul, tient la tyrannie du ciel.» Le Diable (in Le Paradis perdu de John Milton)

ML-1666-verso.jpg

ML-1666-recto.jpg

Partager cet article
Repost0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 20:32

Compte-rendu très largement inspiré de celui de Jack Palmer, paru sur Indymedia Nantes ce dimanche 25 mars (avec plein de photos !). Merci à lui !

Manifestation du 24 Mars à Nantes : guerre au pouvoir !
Un bref récit partiel et partial de la manifestation contre le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes, à Nantes, le samedi 24 mars.

1.jpg

3 cortèges devaient converger vers le centre de la Métropole, en provenance du nord, de l'est et du sud.

12h30, Rond Point de Rennes, côté nord : un rendez vous avait été lancé pour un cortège anticapitaliste (voir l'appel : http://nantes.indymedia.org/article/25315). Des dizaines de personnes commencent à se rassembler sous un grand soleil en attendant la colonne de tracteurs. Des militants d'Europe Écologie et des membres de l'ACIPA sont aussi présents.

Un impressionnant cortège de tracteurs est accueilli par des applaudissements, des slogans, un fumigène. Plus d'une centaine de tracteurs défilent sous nos yeux. Aussitôt, le cortège anticapitaliste se structure pour démarrer.

Ce cortège de plusieurs centaines de manifestants et manifestantes est créatif, actif, révolté. Les slogans sont offensifs (Ce n'est pas les squatteurs qu'il faut expulser, mais le capitalisme qu'il faut éliminer / De droite, de gauche, arrêt immédiat de l'aéroport / Vinci dégage, résistance et sabotage / Le terrorisme d'Etat ne passera pas / Aéroport Capitalisme Arrêt immédiat / Qu'il soit bleu, rose ou vert, le capitalisme détruit nos vies / Contre l'aéroport et son monde, résistance autogestion / Ce n'est pas les paysans qu'il faut expulser, mais le capitalisme qu'il faut éliminer...etc.) et des chansons sont entonnées (sur la Commune de Paris...). Les organisations libertaires distribuent à tout va le 4 pages réalisé en commun et leur propre presse, beaucoup de tracts circulent sur tout un tas de luttes en cours (chantier THT, solidarité avec des personnes arrêtées lors de précédentes actions...). 

 

Beaucoup de tags, de pochoirs, de jets de peinture fleurissent tout au long de la rue Paul Bellamy. La permanence d'Europe Écologie (du député De Rugy) est redécorée, quelques militants verts viennent s'interposer, le ton monte un peu. Il faut rappeler à ce sujet les déclarations policières matraquées par ce parti plusieurs jours avant la manif dans les médias locaux : par exemple, dans un communiqué, Europe Écologie-les Verts « condamne par avance toutes les dégradations et violences qui pourraient avoir lieu avant, pendant ou après la manifestation » (source : http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-A-Nantes-le...u.Htm) se faisant même auxiliaire de police en annonçant par avance les supposés coupables, dans une dépêche à l'AFP "Nous espérons que les appels à converger des milieux anarchistes mondiaux (sic) ne viendront pas masquer notre message"... Il est vrai que le message d'EELV est clair : dans l'accord électoral avec le PS, alors que c'était soi-disant un point non négociable, l'aéroport n'est même pas cité...


L'hélicoptère survole ce cortège nord et en particulier les "anticapitalistes". Des BACeux sont présents à chaque coin de rues, des flics prennent des photos depuis certains bâtiments... Mais cette surveillance est encore relativement "légère" comparée à l'hyperprésence policière qui va suivre.

Le déploiement répressif annoncé par les médias a bien eu lieu. 1500 policiers, des véhicules anti-émeutes (lanceurs d'eau), des dizaines de cars de CRS, de gendarmes mobiles, des gros groupes de dizaines de BACeux, et surtout l'hélicoptère qui survolait la manifestation avec vacarme.

Nantes n'avait jamais connu un tel dispositif policier. La terreur d'État avait été importée depuis Notre Dame des Landes au cœur même de Nantes. (article de la presse bourgeoise : Nantes sur le pied de guerre avant la manif : http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-Nantes-sur-...u.Htm)

Sur le Cours des 50 Otages (rebaptisé pour le coup "Place des 500 tags" !), face à la préfecture, les trois cortèges se rassemblent. Plusieurs milliers de personnes convergent. La foule est très hétérogène. Parmi les slogans lus sur un mur, celui-ci :  "je veux une vie riche, pas une vie de riche" etc...  Au milieu des manifestants : des vaches, des chèvres, chevaux...

Les véhicules anti-émeute sont exhibés au niveau de la préfecture, le dispositif est impressionnant. Malgré cette intimidation, la grille anti-émeute et la préfecture sont barbouillées de terre et de purin. Une brigade de clowns fait un sketch. Après un moment de flottement, la manifestation démarre par la rue de Strasbourg. 10 000 manifestants (?) peut-être plus défilent. Le chiffre importe peu : l'offensivité créative et la participation effective et joyeuse des manifestants sont frappantes. Beaucoup de banderoles diverses et faites mains également.

Un dragon coloré crache une fumée blanche sur les flics, sur les bâtiments officiels, sur les banques. Une Batucada joue et donne du rythme. La manifestation passe devant la mairie : des dizaines de CRS la protègent, le bâtiment est rempli de policiers. La mairie, comme le reste des bâtiments, est tout de même taggée.

La manif est toujours très créative, de nombreuses affiches sont apposées, des pubs détournées, les locaux de banque, d'agence immobilières et autres nuisibles sont "redécorés". Les graffitis sont polyglottes : espagnols, italiens, français. L'ambiance est festive et enragée. Après une déambulation dans le centre ville, retour sur le cours des 50 Otages pour y rester. On se fixe au niveau de la place du Cirque. Le bocage s'installe en pleine métropole. Des arbustes, des fleurs et des légumes (des poireaux !) sont plantés sur la chaussée dans la terre apportée à cet effet : la métropole recouvre de bitume et stérilise la campagne... en retour les campagnards déposent de la terre par-dessus le béton !

Les flics sont déjà en position pour nous prendre en étau : ils sont positionnés partout, bloquant toutes les rues environnantes. L'hélicoptère continue sa surveillance bruyante.

Mais la réappropriation de la ville est effective : des arbres sont plantés, les murs remplis de slogans, les banques complètement repeintes par le dragon qui crache à présent des litres de peinture.

Les flics avaient installé pour l'occasion une caméra "360°" sur le toit de l'Hôtel la Pérouse, pour fliquer -encore plus- tout le rassemblement. Un manifestant parvient à monter sur le toit, et sectionne le câble de la caméra sous les applaudissements de la foule. Dans la foulée, cet Hôtel de luxe est maculé de peinture rouge. Pendant ce temps, une partie de la rue commence à être dépavée. Une rangée de policiers trônent en haut d'un escalier surplombant le cours : une barricade de grilles et de bacs de végétaux est installée face à eux en bas de l'escalier, les empêchant de charger. Une grande banderole est attachée pour leur masquer la vue du rassemblement.
Des BACeux descendent pour essayer de harceler des manifestants isolés, plusieurs dizaines de personnes répliquent aussitôt et font reculer les flics.

Vers 17h, un feu est allumé dans un brasero. Très rapidement, le feu s'étend, il se transforme en immense brasier qui crépite et qui explose. D'autres foyers partent, des fumigènes sont allumés. Un épais panache de fumée noire vient perturber l'hélicoptère pendant que des feux d'artifices sont tirés. Mais la peur n'est pas de notre côté : la batucada continue à donner le rythme, il y a aussi un accordéon, des gens dansent, jouent. La scène est étonnante. La fête et la révolte sont réunis. La foule est toujours hétérogène. Des flics postés en haut de l'escalier essuient rageusement des jets divers.

Les flics, malgré leur déploiement considérable semblent hésiter face à cette ambiance. Des passants se greffent aux manifestants, d'autres vont et viennent. Il n'y a plus vraiment de clivage entre manifestants et non-manifestants en cette fin de samedi après midi ensoleillée.

Avant le crépuscule, les flics décident de faire le ménage. Après des sommations inaudibles, des centaines de forces de l'ordre commencent à charger. Toutes les rues vomissent des rangées de CRS. Une charge de BAC est accueillie par une nuée de projectiles. Le risque que le cortège soit découpé par les policiers est alors grand. Le recul est rapide. Le rapport de force est trop défavorable. Malgré tout, quelques personnes allument des barricades de fortune le long du cours des 50 otages : pneus, poubelles, cartons, palettes. Cela n'empêche pas la progression inexorable des flics. Ce qui reste du cortège s'éparpille : le long de l'Erdre, rue Paul Bellamy, place Viarme ou les BACeux chargent et interpellent.

Vers 21h, les flics contrôlent totalement la ville. Des rangées de CRS quadrillent toutes les grandes artères. En même temps, les équipes de nettoyage entrent déjà en scène : il faut aseptiser la Métropole socialiste, effacer les stigmates de cet après-midi de résistance le plus vite possible.

Les journaflics annoncent dans la soirée 7 interpellations et 5 Garde à Vues. D'autres manifestant-e-s auraient été repoussés jusqu'au Rond Point de Rennes le long de la rue Paul Bellamy. Pas plus d'infos là-dessus.

 

  6.jpg

 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 14:07

Nuisibles pour la majeure partie de la population et les milieux naturels... mais profitables pour les capitalistes et les castes politiciennes gestionnaires du dit système capitalo !

banderole-societe-totalitaire-240312.JPG

 

Lexique :

LGV : Lignes à grande vitesse (trains)

THT : Lignes à très haute tension (électricité)

TAV : Treno a alta velocità, train à grande vitesse en italien (ligne à grande vitesse Lyon-Turin),

 

Rejoignez le cortège anticapitaliste ! Rejoignez la fédération anarchiste !

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 22:59
Salut,
voici un agenda mis à jour.
Sachez d'abord que nos ami-e-s occupant la maison commune (squat) de Ker-Béthanie à Groix ont été expulsé-e-s... et la destruction du lieu a commencé (des recours juridiques ont été lancés). Le récit des basses oeuvres des démolisseurs et le rôle bien lamentable du maire de l'île peut être consulté ici : http://groix.revolublog.com/derniers-jours-de-ker-bethanie-a44785095

Le grand rendez-vous cette semaine, c'est la manif de Nantes anti aéroport de Notre-Dame-des-Landes (44) et, en son sein, le cortège anticapitaliste (Rdv à 12h30 au rond-point de Rennes) avec 2 supers banderoles. Détails ici.
Un covoiturage (et non un car) est organisé depuis Vannes : Rdv au parking, rue de Strasbourg, derrière la gare Sncf,  à 11h. Envoyez un mail à martineleseur@orange.fr si vous souhaitez y participer.

Si vous saturez de la propagande électorale et que vous cherchez des alternatives à leur système, prétendument démocratique... ou si vous restez persuadé-e-s que c'est le moins pire des systèmes, n'hésitez pas à venir en débattre avec nous le lundi 2 avril, dès 20h, au café coopératif l'Eloge de la lenteur à Vannes. Ici, 2 textes portant un regard critique sur le système électoral : http://anars56.over-blog.org/article-au-second-tour-je-vote-finance-101323201.html et http://anars56.over-blog.org/article-il-y-a-des-gens-qui-sont-morts-pour-avoir-le-droit-de-vote-101523164.html

Nous nous retrouverons ensuite le dimanche 8 avril à Lorient (port de pêche), pour la journée libertaire "unies sont nos cultures", organisée par l'asso Mala Semilla, à laquelle nous participons.

D'autres agendas peuvent vous donner d'autres événements, celui du Forum social local 56 : http://fsl56.org/agenda/debut avec lequel nous échangeons des infos et ceux d'Indymedia Nantes http://nantes.indymedia.org/colonne_centrale et Rennes infos http://www.rennes-info.org/

Le monde libertaire peut être consulté ici : http://www.monde-libertaire.fr/

Comme d'hab', le groupe ne se reconnaît pas obligatoirement dans chaque événement relayé dans cet agenda.

Courage et détermination. Amour et rage !
@narchas salutations,
le groupe libertaire Lochu - Ferrer et la FA Vannes - Lorient

-----------------------------------------------------------------------

Mercredi 21 mars - Rennes - Conférence-débat "La question animale : une question politique cruciale"  Avec Y. Bonnardel, militant égalitariste et libertaire, animateur des éditions Tahin Party - Université Rennes 2 Villejean - Amphithéâtre B6 - de 19h à 22h - Organisé par le collectif rennais pour les animaux.

-----------------------------------------------------------------------

* Mercredi 21 mars - Lorient - Concert de musique indépendante, dans le cadre du festival Les femmes s'en mêlent http://www.lfsm.net/fr/, avec Dillon, Mirel Wagner et Ela Orleans - 20h30 - 13,7 euros au Manège (10 rue Colbert) -

-----------------------------------------------------------------------

* Mercredi 21 mars - Rennes - Réunion-débat sur l'actualité politique et économique et les perspectives de changement social dans un cadre libertaire - Par le groupe la sociale de la fédération anarchiste - Carrefour 18 est au 7 rue d’Espagne, Metro Italie. Entrée libre.

-----------------------------------------------------------------------

* Vendredi 23 mars - Vannes - Accueil d'étrangers espérantistes à la Salle des Alizés, rue du Ponant (Cliscouët) - 20h - Organisé par Esperanto-Vannes http://www.esperantovannes.fr/, avec Miguel Ángel González Alfonso, responsable à l’enseignement au sein de l’Association Cubaine d’Espéranto, en tournée en France. Il habite la Havane (Cuba).

-----------------------------------------------------------------------

Vendredi 23 mars - Rennes - Cantine de la maison de la grève https://maisondelagreve.boum.org/, au bar la Bascule, 2 rue de la Bascule.

-----------------------------------------------------------------------

Samedi 24 mars - Nantes - Grande manif pour l'arrêt immédiat du projet d'aéroport à Notre-Dame des Landes. A l’appel de tous les opposant-e-s au projet d’aéroport. Dès midi, 3 cortèges pour rentrer dans la ville. Au sein de ce gigantesque rassemblement, prendra place un cortège anticapitaliste, regroupant les organisations libertaires : 12h30 rond-point de Rennes (rue P. Bellamy)

-----------------------------------------------------------------------

* Samedi 24 Mars - Vannes - Action contre les oeufs de batterie chez Monoprix, de 15h à 17h, devant le Monoprix, Place Joseph Le Brix. Distribution de tracts, signature de cartes postales, poule dans une cage. Organisée par Nea.

-----------------------------------------------------------------------

Dimanche 25 mars - Kervignac (56) - Troc vert, dans le cadre de la semaine des alternatives aux pesticides - de 9h30 à 13h, place de l'église - Ouvert à tous
http://www.fsl56.org/_media/agenda/quaidesdunes/201203-semainesanspesticides.pdf

-----------------------------------------------------------------------    

Dimanche 25 mars - La Torche (Plomeur, 29) - Pour une Terre sans pesticides : Pique-nique à 12h, marche à 14h - Rdv : Parking de la Torche - Organisé par un collectif d'assos écolos -
https://sites.google.com/site/alertealouest/vie-du-collectif/marches-pour-une-terre-sans-pesticides/25-mars-2012-pour-une-terre-sans-pesticides-a-la-torche

-----------------------------------------------------------------------

* Mercredi 28 mars - Arradon (56) - Conférence "L'accès à la terre en Inde" avec Madame Lillykutty V.S., représentante du mouvement non-violent EKTA PARISHAD qui soutient les populations indiennes les plus pauvres afin qu'elles puissent faire entendre leurs voix et retrouvent leur dignité - 20h30 - Médiathèque (Rue Plessis) - Organisée par Arradon Terre du Monde/Peuples Solidaires

-----------------------------------------------------------------------

Vendredi 30 mars - Rennes - Cantine de la maison de la grève https://maisondelagreve.boum.org/, au bar du Panama, 28 rue Bigot de Préameneu, quartier Gare Sud.

-----------------------------------------------------------------------

Samedi 31 mars - Vannes - Pique-nique végétarien à l'aire de pique-nique en contrebas de la rue Larmor-Gwened, dès midi. Chacun-e apporte à boire et à manger végétal puis nous partageons. Nappe de presse : droits des animaux, aspects sociaux et environnementaux, livrets de recettes végétaliennes, tracts, &c. Déjà végétarien-ne, végétalien-ne ou curieux-euse, bienvenue à la (re-)découverte du végétarisme. Organisé par Veg 56.

-----------------------------------------------------------------------

* Lundi 2 avril - Vannes - 20h - Discussion-débat "Ils rêvaient de changer le système. C'est le système qui les a changés. Elections, non ! Autogestion, oui !" - Café coopératif L'Eloge de la lenteur (16 rue de Chateaubriand)

-----------------------------------------------------------------------

* Mardi 3 avril - Inzinzac Lochrist (56) - Projection débat avec le réalisateur de "Mémoires d'ouvriers" - 20h30 Cinéma le Vulcain - Tarif normal

-----------------------------------------------------------------------
* Mercredi 4 avril - Vannes - Cercle de silence de soutien aux sans-papiers et contre les expulsions - Esplanade du port - De 18h30 à 19h30

-----------------------------------------------------------------------

Jeudi 5 avril - Auray - Théâtre, spectacle Sacco et Vanzetti, de Dau et Catella - Centre Culturel Athéna - 20h30 - de 8,90 à 15,6 euros

-----------------------------------------------------------------------

Du lundi 2 au samedi 7 avril - Zad (NDDL 44) - Semaine artistique (concerts, ateliers, poésies, marionnettes) http://telescopage-imaginaire.eklablog.com/

-----------------------------------------------------------------------

* Dimanche 8 avril - Lorient - Journée libertaire "Unies sont nos cultures", organisée par MALA SEMILLA, rue Florian Laporte (Port de pêche) - Graf de 9h à 19h - Apéro Jazz Manouche à 12h - Sound System avec OVS et Jouicy Tronic de 14h à 18h - Tables de presse (AL, Brest burning, CNT, Crabes, FFC, groupe libertaire Lochu-Ferrer et FA Vannes-Lorient, Paysans solidaires, Squat de Groix, etc.) de 12h à 19h - Projection-débat "volem rien foutre al pais" de Pierre Carles de 16h à 18h30 - Atelier enfants animé par Le K-Fée de 14h à 18h - Bouffe toute la journée - Concert anarcho-punk au bar le Galion avec BAKOUNINE - MAUVAISE GRAINE - CHAS GOURLEN - FAUTE DE FRAPPE à partir de 20h (4 euros)

-----------------------------------------------------------------------

* Jeudi 12 avril - Pénestin (56) - 20h30, au Bateau Livre, l'association Sanmélé propose "NOUS DEUX", un documentaire de Valérie Denesle (Des personnes âgées de plus en plus nombreuses et de plus en plus seules. Des jeunes dans l'incapacité financière de se loger... et si ces deux générations tentaient l'aventure de la cohabitation...). Un échange avec un responsable de l'association Nantes'Renoue suivra la projection. Participation libre.

-----------------------------------------------------------------------

Du lundi 9 au dimanche 15 avril - Zad (NDDL 44) - Semaine d'échanges et de partages de savoirs

-----------------------------------------------------------------------

* Vendredi 20 avril - Vannes - Concert de soutien au Réseau Education Sans Frontières 56 au bar "L'Eloge de la lenteur" (16 rue de Chateaubriand), avec Sons Of Flaherty (celtic folk acoustik - Vannes), Bakounine (d-beat - Quintin), Heaven Sucks (metal hardcore - Rennes), Broken (angry dub punk - Brest), Murder One (hardcore rural - Vannes) - 19h30 précises - entrée gratuite.

-----------------------------------------------------------------------

* Samedi 21 avril - Guegon (56) - Projection du film “Faim de pétrole” ou une autre histoire de l'énergie de Anthony Brault (Scop Le Pavé) - L'association “Commun Possible” invite l'association “Josselin en Transition” à débattre autour du film - 14h à Coët Bugat

-----------------------------------------------------------------------

* Mardi 24 avril - Vannes - Théâtre « Les monologues du vagin », d'Eve Ensler, interprété par des comédiennes d'Arts en Scènes. Entrée libre et gratuite. De 20h30 à 22h. IUT de Vannes.

-----------------------------------------------------------------------

* Samedi 28 avril - Grand-Champ - Théâtre « Les monologues du vagin », d'Eve Ensler, interprété par des comédiennes d'Arts en Scènes. Entrée libre et gratuite. De 20h30 à 22h. Rue de Penhoët.

-----------------------------------------------------------------------

Vendredi 4 mai - Lorient - 20h30 - Causerie-débat avec Mathieu Rigouste (chercheur en sciences sociales), auteur de "Les marchands de peur" (sur l'idéologie sécuritaire, comment et pourquoi elle se construit... et sur le commerce qu'il y a autour !), co-organisée avec la CNT 56 - Cité Allende (12 rue Colbert), salle audiovisuelle

-----------------------------------------------------------------------

Du vendredi 11 au dimanche 13 mai - Paris 4ème - Salon du livre libertaire aux Blancs-Manteaux : http://salonlivrelibertaire.cybertaria.org/

---------------------------------------------------

Samedi 12 mai - Saint-Nazaire - 30ème anniversaire du lycée expérimental - Tables rondes-discussions "L'évaluation émancipatrice", avec Charlotte Nordmann / "Résistance et création", avec Miguel Benasayag et Angélique Del Rey / "Comment dire l'école ?", avec Joël Kérouanton, auteur en résidence au lycée depuis 3 ans / des ateliers animés par des élèves et des Mees (Membres de l'Équipe Éducative) "La résistance dans la création et dans les productions" / "Résister pour quoi ou contre quoi ?" / "Evaluation ici et ailleurs" / "Le rapport au temps". Des concerts le soir avec : Serafine, Pang Pung, Piranha, K/W/A/Y, One Thousand Directions, Les modules étranges. Infos : http://30ansdulyceexp.eklablog.com/accueil-c17052876

---------------------------------------------------

Dimanche 13 mai - Saint-Nazaire - 30ème anniversaire du lycée expérimental - Des expos, performances, spectacles... Infos : http://30ansdulyceexp.eklablog.com/accueil-c17052876

---------------------------------------------------

* Samedi 23 et dimanche 24 juin - Montreuil (93) - Foire à l'autogestion sur le site de la Parole errante, avec des stands, des espaces de débat retransmis à la radio, des projections de films, un concert, un village du livre, un espace enfants, des ateliers pratiques… http://www.foire-autogestion.org/

---------------------------------------------------

Du vendredi 13 au dimanche 15 juillet - Concarneau - Vélorution universelle 2012 - Infos : http://velorutionuniverselle.org/articles/ et http://www.heureux-cyclage.org/La-Velorution-Universelle-2012,757.html

---------------------------------------------------

* Du 8 au 12 août - St-Imier (Jura Bernois, Suisse) - Rencontre internationale de l'anarchisme - http://www.anarchisme2012.ch/

---------------------------------------------------
Partager cet article
Repost0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 11:33

banderole-nddl-240312.JPG

 

Bandeau 24 mars nddl

Covoiturage depuis Vannes : Rdv à 11h au parking, rue de Stasbourg, derrière la gare SNCF

 

Suite à une initiative de différents groupes et organisations libertaires de la grande région nantaise, un collectif s’est constitué pour l’organisation d’un cortège anticapitaliste, au sein de la manifestation contre l’aéroport de Notre-dame-des-Landes, le 24 mars à Nantes. Comme le dit l’appel commun « ni ici ni ailleurs » les projets de ce genre « servent en premier lieu les intérêts de banques, d’actionnaires de multinationales et de politiciens. Ils s’imposent par la force quand les simulacres de concertation (débats, enquêtes ...) n’ont pas suffi à faire taire les oppositions. » Selon nous, ce projet, soutenu à droite comme à gauche par les grands partis de gouvernement, n’est pas une simple aberration économique, ni le délire d’élus désireux d’inscrire leur nom dans la pierre de projets pharaoniques. C’est un projet qui s’inscrit parfaitement dans la logique de redéploiement capitaliste, destiné à remodeler l’espace pour le plus grand profit des classes dominantes et des puissances d’argent. Ce projet d’aéroport s’inscrit dans une conception du monde que nous combattons : « Contre l’aéroport et son monde, autogérons nos vies ! ». Si notre but immédiat est bien l’arrêt du projet, celui–ci s’inscrit dans un engagement plus global contre le capitalisme et pour une société sans classe ni Etat. C’est là le sens de notre présence dans le cortège et nous appelons tous ceux et toutes celles qui le partagent à nous y rejoindre.

Rendez-vous à Nantes : 12h30 au rond-point de Rennes

 

L'EXCELLENT "4 pages" réalisé pour l'occasion est disponible ici en pdf (le lien fonctionne enfin !)

 

Collectif pour un cortège anticapitaliste :

 

Groupe libertaire Lochu et Ferrer, Vannes Lorient (FA), oclnantes@free.fr, nantes@alternativelibertaire.org, scalpnaoned@samizdat.net, nantes@federation-anarchiste.org, ocl.st-nazaire@orange.fr, ols@no-log.org, Cnt St-Nazaire et Vendée, ocl-poitou@orange.fr

24mars naoned

Affiche-24-3

Déroulement global de la journée dans laquelle s'intègre le cortège anticapitaliste

 24 MARS 2012 - NANTES / NAONED MANIFESTATION POUR L'ARRÊT IMMÉDIAT DU PROJET D'AÉROPORT A NOTRE-DAME DES LANDES 

A l’appel de tous les opposant-e-s au projet d’aéroport

 

3 CORTÈGES POUR RENTRER DANS LA VILLE

Au Nord :

Tracteurs, vélos : rdv 12h Esplanade du Cardo
Piétons : rdv 12h30 rond-point de Rennes

 

A l’Est :

Tracteurs, vélos : rdv 12h à la Haluchère
Piétons : rdv 12h30 rond point de Paris

 

Au Sud :

Tracteurs, vélos, piétons : rdv 12h à Pirmil


MANIFESTATION DANS LE CENTRE VILLE

Départ de la manifestation

13h30 Place du Pont Morand (près de la préfecture)

 

OCCUPATION PLACE DU CIRQUE A PARTIR DE 15h00

Partager cet article
Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 18:53
Selon Radio Bro Gwened du 10 février 2012

Dans le cadre de nos émissions de politique générale dans cette année 2012 chargée en élections ; présidentielle suivie de près par les législatives, nous avons donné aussi la parole à ceux qui considèrent que les élections ne sont la panacée ni de la Démocratie, ni de l'action politique : les libertaires. Deux d'entre eux, anarchistes morbihannais, ont accepté de répondre à nos questions et de livrer leurs sentiments sur les échéances électorales à venir."

 

Lien vers l'émission qui dure 25 minutes (écoutable sans téléchargement : http://www.radiobreizh.net/bzh/episode.php?epid=1931)

 

 

"Si le refus de voter trouve sa raison d'être dans l'analyse du rôle historique du parlement et des institutions démocratiques en tant qu'instruments de domination politique aux mains des classes possédantes, pour nous anarchistes, ce refus a aussi une signification plus générale, qui dépasse la simple critique de ces institutions, pour devenir refus de délégation de pouvoir en faveur d'un parlement, d'un Etat, d'un parti ou d'une avant-garde quelconque. C'est déjà l'esquisse de la société à venir et le choix des moyens pour l'obtenir.

Face à une situation qui s'assombrit de jour en jour, cessons de nous bercer d'oppositions fictives, arrêtons de rechercher l'alternative au fond du puits parlementariste et construisons-la par l'action directe, en dehors et contre les gouvernements, tous les gouvernements, sans attendre la permission de quiconque."

Gaetano Manfredonia

Emission téléchargeable en mp3, par là :

http://bit.ly/zx91nR
ou
http://www.mediafire.com/?rnx395myshbe79b

Partager cet article
Repost0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 22:32

« Aimez-vous les uns sur les autres. »    Jacques Prévert

 

Pour plus d'infos (sommaire, où trouver le journal, et même pour le télécharger, etc.), cliquez sur les images !

 

ML-1664-recto.jpgML-1664-verso.jpg

Partager cet article
Repost0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 22:15

Dimanche à 12h10, un groupe anti nucléaire s’invitait à l’émission de Stéphane Paoli sur fRance Inter. L’antenne n’a pas été coupée et on peut entendre ce passage

http://podcast.blog.lemonde.fr/2012/03/11/incident-nucleaire-sur-france-inter/

 

La réaction de Stéphane Paoli sera jugée par de nombreux auditeurs comme professionnelle... Néanmoins Stéphane Paoli n’a pas laissé les militants s’exprimer ... Stéphane Paoli fait son émission et en "bon" professionnel qu’il est, juge et décide de ce qui se passe et se dit dans son émission, sur sa radio. Son argumentation "vous seriez venus me voir avant, je vous aurai laissés" ... sous entendu "vous exprimer", n’est assortie d’aucune garantie. Vous imaginez ce "grand journaliste " répondre positivement à la requête d’une bande de gueux qui veulent s’exprimer ainsi à l’antenne ? Ce serait vraiment une première. Stéphane Paoli travaille dans sa radio et fait son émission, pourtant sa radio est une radio publique mais nous savons ce qu’il en est d’une radio d’Etat... Stéphane Paoli aurait pu accorder au nom de la liberté d’expression 5 minutes, ce qui aurait été largement suffisant pour annoncer l’action à la gare du nord à 14 heures... mais il ne l'a pas fait car c’est lui qui décide, puisque c’est son émission... Il se trouve qu’il m’est arrivé d’écouter parfois son émission... Le 29 janvier dernier, Stéphane Paoli a consacré la seconde moitié de son émission, soit 30 minutes, au Japon et à ....., au risque séismique, exclusivement au risque séismique !!! A aucun moment, vous imaginez, la réalité nucléaire n’a été évoquée par lui même ou par ses invités !!! L’émission est réécoutable là :

http://www.franceinter.fr/archives-diffusions/137517/2012-01

Ecoutez de 0 à 3’, l’intro et la suite de 53’ 44 à la fin.........

 

laissedoPendant 30 minutes, Stéphane Paoli parle avec ses invités des pires tremblements de terre qui se sont passé au Japon et de ce qui risque d’arriver sans jamais, à aucun moment, parler des conséquences sur les réacteurs nucléaires qui sont au nombre de 54...... C’est depuis cette émission que je m’étais dit que Stéphane Paoli, lui aussi, faisait partie de cette bande de "Chiens de garde" . Parler de Fukushima, du Japon, des tremblements de terre sans évoquer, sans prononcer à aucun moment, le mot centrale ou le mot nucléaire, il fallait le faire et Stéphane Paoli l’a fait !

 

Un gueux

Partager cet article
Repost0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 23:12

 

C'est ce qui nous est régulièrement opposé quand on critique le système électoral d'un point de vue anarchiste. Regardons de plus près ce que cela signifie.

 

   Déjà, on peut constater qu'il y en a aussi qui sont morts au combat pour imposer le fascisme, le bolchevisme, une idéologie religieuse, ou une autre dictature, etc... Cela en fait-il pour autant des personnes estimables dont nous devrions suivre la voie ?


   Deuxièmement, ce genre de réplique toute faite, qui se veut un argument, émane parfois de certains individus, qui ne font rien pour améliorer la société, pour une plus grande justice sociale. Ils ne font pas grève, ne manifestent pas pour quelque cause que ce soit, font leurs courses dans la grande distribution y compris le dimanche, ne défendent pas l'environnement, ne sont pas solidaires de leurs collègues de travail qui subissent les tracasseries de la hiérarchie et ils répètent les inepties proférées dans les grands médias sans esprit critique... etc.

   Ils nous font la leçon de la citoyenneté, de leur grande vertu démocratique en déposant un bout de papier dans une urne, en faveur d'une personne qu'ils ne connaissent pas la plupart du temps, et sur laquelle ils n'ont aucun contrôle de ce qui est dit et fait en leur nom. Bref, ils tentent lamentablement de justifier leur apathie permanente. Et elles et ils sont nombreux... malheureusement !

   Le système actuel ne semble pas les révolter... Mais peut-être les élections servent-elles d'abord à cela justement : canaliser et encadrer la révolte ?

 

   Faisons abstraction de celles et ceux qui se trompent de colère : les racistes, les xénophobes ou les identitaires !

 

   Examinons maintenant plus attentivement la véracité de l'affirmation "des morts pour le droit de vote".


   Est-il vrai que, dans l'Histoire, des sans-culottes, des petites gens, des ouvriers et ouvrières, des paysannes et paysans de tout pays, se sont révolté-e-s et se sont fait casser la gueule, massacrer, pour avoir le droit de vote tel qu'il est aujourd'hui ?

 

   La réalité est différente. Quand des révolté-e-s ont rédigé leurs doléances, quelque soit l'époque et le lieu, le ou la représentant-e qu'ils et elles chargeaient de les porter, était tenu-e de les défendre. Il ou elle portait les revendications, issues des réflexions et débats liés à la vie quotidienne des individus, sous un joug quelconque, qui cherchaient à s'en émanciper. Les délibérations étaient élaborées par l'ensemble des concerné-e-s. L'élu-e ou le ou la délégué-e avait en ce sens un mandat impératif et était révocable.


   Or, de nos jours, en France et ailleurs, l'élu-e a un mandat représentatif au motif qu'il ou elle saurait ce qu'est l'intérêt général au delà des intérêts particuliers. Mais nous vivons dans une société de classes : de riches et de pauvres, d'exploiteurs/euses et d'exploité-e-s (même s'il y a plusieurs degrés dans l'une et l'autre classe), de dominant-e-s et de dominé-e-s. De fait, l'intérêt général, prétendument porté par les élu-e-s (parlementeurs, gouvernementeurs) singe singulièrement les intérêts de la classe dominante... dont les textes, issus de ses clubs de réflexion (pour mieux asseoir sa domination), sont parfois adoptés à la virgule près par les chambres (nationales et européennes) de soi-disant représentant-e-s du peuple... Le mandat de l'élu-e est un chèque en blanc mais c'est la classe dominante (les très riches, l’oligarchie) qui tient le crayon, et non la majorité du corps électoral. Telle est notre réalité quotidienne !

 

   Croyez vous vraiment que les pauvres, les révolté-e-s de tous temps et de tous lieux soient mort-e-s pour cela ? Ne crieraient-ils et elles pas plutôt au vol, à la manipulation, à l'escroquerie ?


   En France, c'est justement le droit de vote, tel qu'il est, qui a servi de prétexte aux « républicains », pour réprimer et tuer celles et ceux qui se sont battus pour la démocratie directe (les enragé-e-s de 1791 et les Communard-e-s fédéré-e-s de 1871). De fait, le droit de vote actuel ne donne pas de droit au votant ou à la votante. Se croyant citoyen-ne, il ou elle n'est qu'un sujet.

 

voter-c-est-abdiquer.jpg   Aussi, les gens "de gauche" que l'on côtoie dans les luttes, dans la construction d'alternatives (groupements d'achats de produits bios, Amap, etc...), au lieu de nous inciter (en vain il est vrai... et pour cause !) à voter pour leurs champions ou championnes respectives seraient bien plus inspiré-e-s de défendre l'autogestion plutôt qu'à faire des courbettes à quelques élu-e-s locaux en vue de recueillir les signatures nécessaires à leurs candidat-e-s pour se présenter … et à légitimer ainsi le fonctionnement actuel de la société… sous tutelle  !

 

Abstention ! Révolution ! Autogestion !

Partager cet article
Repost0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 19:22
AFFICHE ANTIFASCISTE 

 

Le 8 mars 2012 au soir, quatre militantes et militants de la Fédération anarchiste, ainsi que sept autres camarades d’Action antifasciste, du NPA et d’Alternative libertaire ont été arrêté-es à Paris et placé-es en garde à vue. Il leur est reproché de s’être livré-es à des dégradations en réunion. En réalité, leur action était un collage destiné à refuser la banalisation de l’extrême droite et à informer sur la tenue des « Assises Nationales de la Nationalité, de la Citoyenneté et de l’Identité », prévues pour le samedi 10 mars dans le 12ème arrondissement. Cette manifestation à visée prétendument citoyenne est déjà la deuxième du genre, elle véhicule ouvertement pour le compte du Bloc identitaire les prises de position xénophobes et racistes les plus abjectes.

 

Dans cette affaire, les forces de répression de l’Etat ont clairement indiqué quel est leur camp naturel ; la garde à vue a été prolongée jusqu’au samedi 10 mars à 22 heures, l’emprisonnement a duré jusqu’au dimanche 11 dans l’après-midi, sans aucun fondement juridique aux termes du droit bourgeois, et les rassemblements organisés en soutien ont été neutralisés avec l’efficacité qu’on connaît à la police de ce pays quand il s’agit d’écraser les luttes sociales. De toute évidence, le pouvoir d’Etat a décidé de frapper fort et d’envoyer un message d’encouragement aux fascistes de tout poil. Mise en relation avec les déclarations récentes du ministre de l’Intérieur et la tonalité générale de la campagne électorale, cette série de gardes à vue, prouve, s’il en était besoin, que l’extrémisme de droite est un rouage essentiel à la stabilité du capitalisme et de l’Etat, et qu’on ne s’en débarrassera définitivement qu’en détruisant le système économique et politique qui lui accorde sa protection.

 

La Fédération anarchiste soutient l’action des militant-es arrêté-es et exige l’arrêt des poursuites engagées contre elles et eux , elle dénonce une atteinte à la liberté d’expression et le caractère inédit des mesures de garde à vue suivie de détention pour collage d’affiches.

 

La Fédération anarchiste remercie l’ensemble des personnes qui ont manifesté leur soutien immédiat sans céder aux intimidations policières. D’ores et déjà, la solidarité s’organise : une souscription est ouverte ; il suffit pour cela d’envoyer un chèque à l’adresse suivante : PUBLICO, 145 rue Amelot ,75011 PARIS, à l’ordre de « Publications Libertaires », en rajoutant la mention « Solidarité 8 mars » au dos. Les informations sur les différentes initiatives de soutien à venir seront communiquées au fur et à mesure.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 24 septembre - Planguenoual (22) - De 11h à 22h, festival "Dérivages", "algues vertes en mots et en images" : militant, festif et culturel. Conférences, scène musicale, auteurs, dessinateurs, concours photos, vente aux enchères... Organisé par le collectif Halte aux marées vertes

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 24 septembre - Liffré (35) - 11h Seconde marche Climat "Bridor dehors", à l'appel du Comité Local pour l'Environnement et la Résilience Ecologique à Liffré-Cormier. Grand projet inutile : Sevailles 2, tête de bassin versant (Le CHEVRE affluent de la VILAINE) menacé par le plus gros projet d’usine de surgelés au monde (30m de haut sur 25ha). Par Louis Le Duff, milliardaire Breton et PDG du groupe Le Duff. La Préfecture d'Ille-et-Vilaine a donné son autorisation...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 24 septembre - Nantes - 12h Manifestation en soutien à Vincenzo Vecchi et contre la criminalisation des mouvements sociaux. Rdv au Miroir d'eau (face au château). Pour la défense de nos droits fondamentaux, contre l'application d'une loi fasciste en France, pour la liberté définitive de notre ami. Pique-nique à midi,prises de paroles à partir de 14h, batucada, chorales, fest deiz...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 24 septembre - Hennebont - 16h Mobilisation du Mouvement de la Paix "Rendez-vous de la paix" entre autres pour le désarmement nucléaire total. Musiques, marche et pot de la paix. Rdv au Square de la Paix

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 28 septembre - Josselin, cinéma Le Beaumanoir - 20h15 Ciné-débat autour du documentaire « Un monde sous vide »,  Prix Jouvence au Festival du Film Vert 2022. Organisé par Josselin en transition

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 29 septembre - Grève et manifestations interprofessionnelles et intersyndicales (Cgt, Fsu et Solidaires) "Augmentez les salaires pas les profits" pour la hausse des salaires, des pensions, allocations et minimas sociaux, etc. 10h30 Lorient (L'Orientis), Pontivy (la Plaine), Vannes (le port) et 11h Belle-Ile (le port du Palais)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 30 septembre - Lorient - 20h30 Conférence-débat "L’extrême-droite à l’Assemblée nationale" présentée par VISA (Vigilance et Initiatives syndicales antifascistes), organisée par le Collectif antifasciste du Morbihan (dont le groupe René Lochu est membre). Entrée libre

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 1er octobre - Josselin, centre culturel l'Ecusson - De 14h à 18h, 9éme édition de la « Journée de la Transition » (atelier, conférence "Objection de croissance, bien vivre et gratuité" par Paul Ariès, exposition, buvette...). Organisé par Josselin en transition

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 8 octobre - Vannes - Nouvelle mobilisation du comité vannetais de soutien à Vincenzo Vecci, juste avant son passage à la Cour de Cassation de Paris, mardi 11 octobre

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Du vendredi 14 au samedi 15 octobre - Melrand (56) - 5ème week-end festif et solidaire à Kerochap, au profit de RESF (Réseau éducation sans frontière) Pontivy. Cabaret, diner, spectacle (vendredi 20h, 20 euros) / Spectacles, concerts, animations enfants, marché de producteurs (samedi dès 14h), et 19h Fest noz. Prix libre

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements

Sam 17 septembre à Corcoué sur Logne (44)

 

 

Sam 24 septembre à Planguenoual (22)

 

 

Sam 24 septembre à Liffré (35)

 

 

Sam 1er octobre - Josselin en transition