Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2018 1 09 /04 /avril /2018 16:12

Notre-Dame-Des-Landes,

face à la vengeance étatique : solidarité, action !

 

Le gouvernement l'avait promis lors de son annonce d'abandon du projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes en janvier dernier, sa vengeance viendra en avril avec l'expulsion de la ZAD.

C'est donc cette nuit à 3h du matin que l'opération a été lancée avec 2500 gendarmes accompagnés de blindés, l'objectif étant d'expulser environ 100 personnes et la destruction d'une quarantaine de bâtisses dites « illégales ». Des barricades enflammées ont été érigées sur la « route des chicanes » où se concentre la résistance des Zadistes face aux forces du désordre.

Nous dénonçons cette énième tentative d'expulsion par la violence et nous nous joignons à l'appel des occupant-e-s de la ZAD :

  • les rejoindre dès que possible pour mener la résistance

  • participer aux rassemblements ce soir à 18h dans tout l'hexagone organisés par les comités de soutien (environ 80 villes pour l'instant)

  • participer à la manifestation de samedi 14 avril à Nantes (15 h Place du Cirque)

  • dimanche 15 avril, convergence vers la ZAD pour réoccuper les lieux

 

Face aux expulsions, aux violences policières et à un État qui veut sa vengeance, contre leur monde, la solidarité est notre arme, soutien à tous les occupant-e-s de la ZAD !!!

 

09/04/2018

Fédération Anarchiste

 

Notre-Dame-Des-Landes,  face à la vengeance étatique : solidarité, action !

Conjurée des années durant par le mouvement, une nouvelle tentatives d’expulsions sur la zad de Notre dame des landes a commencé. Dès 3h du matin, l’opération s’est déployée dans toute sa brutalité : interminables files de fourgons bleu marine, chars blindés, lacrymos, premiers blessés et premières arrestations. Les gendarmes ont annoncé que les journalistes étaient strictement interdits "sur tout le dispositif" et leur ont bloqué l’accès au site. Ils ont affirmé que la prise d’images de presse était prohibée et que les médias devraient se contenter de celle fournies par la gendarmerie.

 

Ces expulsions confirment la prétention du gouvernement à rétablir le droit tout en s’asseyant grossièrement dessus. La préfecture n’a même pas daigné laisser la possibilité aux habitants de la zad d’avoir accès aux bases minimales du droit au logement, en l’occurrence des procédures nominatives et contradictoires en cas de volonté d’expulsion. Les habitants de la plupart des lieux de la zad s’étaient pourtant nommés et identifiés à plusieurs reprises au cours des dernières années.

 

Le double jeu lamentable de la préfecture s’affiche aujourd’hui dans toute son hypocrisie : l’annonce de la recherche d’une évolution "sereine et apaisée de la situation" tout en envoyant 2500 policiers ici raser des habitats. On nous annonce un tri qui va s’opérer selon des catégories qui sont de pures fictions qui ne répondent un rien d’autre qu’aux besoins du story telling répressif dans lequel le gouvernement s’est enfermé. Il n’y pas ici de radicaux d’un côté et de paysans de l’autre mais un ensemble de façons entremêlées de partager ce territoire. Contrairement à ce qu’affirme Gérard Collomb, personne ne s’est d’ailleurs régularisé individuellement ces dernières semaines au dépend des autres. L’ensemble du mouvement a proposé un cadre de convention collective pour l’ensemble des habitants et projets.

 

Mais le gouvernement ne pouvait pas simplement admettre que le projet d’aéroport était inutile, il fallait absolument qu’il se venge de ceux qui l’avaient forcé à cet abandon. La terre se meurt, les formes économiques les plus brutales atrophient nos vies, et partout des personnes aspirent à sortir cet état de fait. Elles étaient 30 000 le 10 février à s’engager à soutenir l’avenir de la zad. Mais Le message politique du gouvernement est ce matin très clair : il ne devra être laissé aucune possibilité à des espaces d’expérimentation.

 

Notre colère est ce matin profonde face au lamentable gâchis que représente la destruction engagée des maisons et espaces de vie que nous avons construits ici. Notre émotion est grande à l’idée que l’expérience collective de la zad soit mise en danger par le déferlement policier. La zad ne disparaîtra pas pour autant. Nous habitons ici, nous sommes enraciné.e. s à ce bocage, nous ne partirons pas. Nous saluons le courage des personnes qui nous ont déjà rejoint.e.s sur le terrain et ont répondu aux appels. En 2012, l’arrogance écrasante de l’État a fini par se retourner contre lui. Dans un contexte de montée des grèves, manifestations, occupations dans tout le pays, gageons que l’expulsion de Notre Dame des Landes deviendra un nouveau moteur de la révolte qui se diffuse ici et maintenant. Cette opération de destruction se retournera de nouveau contre ses auteurs.

 

Nous appelons toutes celles et ceux qui peuvent nous rejoindre dès maintenant ou dans les prochains jours à venir sur la zad. Plus de 80 rassemblements sont d’ores et déjà prévus partout en France ce soir, à Nantes et Rennes à 18h entre autres. La réponse face à ces expulsions se trouvera aussi dans la durée. Une manifestation est appelée à Nantes ce samedi et une convergence sur la zad ce week-end.

 

Partager cet article

Repost0
Published by anars56
8 avril 2018 7 08 /04 /avril /2018 21:46

Pour celles et ceux qui ne peuvent se rendre à la ZAD, voici les lieux de RDV dans le Morbihan :

 

AURAY : le soir même à partir de 18h00 devant la mairie, suivi d’une déambulation sonore dans les rues. Contact : nddl.auray@free.fr

 

LORIENT : rassemblement le soir-même devant la FNAC à 18h

 

PONTIVY : Le jour de l’ intervention armée et policière sur la ZAD : Rassemblement devant la sous-préfecture, à 18h. Ramenons de quoi manifester notre colère (banderoles, instruments, casseroles ...)

 

QUESTEMBERT : rassemblement au rond point de bel air (axe Vannes / Redon) le jour même à 17h30 (contact : collectifzadquestembert@riseup.net)

 

VANNES : Le premier jour des expulsions ou démarrage des travaux, rassemblement à 18 heures devant la préfecture, rassemblement en lien avec des agriculteurs de " Copain 56". Ce soir là, nous déciderons collectivement de la forme à donner dans les jours suivants à notre opposition déterminée

 

Toutes infos utiles sur zad.nadir.org

 

Partager cet article

Repost0
Published by anars56
27 mars 2018 2 27 /03 /mars /2018 21:56

Salut,


1. en pièce jointe, l'affiche et le tract (à faire tourner) pour la manifestation régionale de samedi 31 mars après-midi à Lorient, contre les bombardements de l'armée turque au Kurdistan syrien. Nous avons signé cet appel (à l'initiative d'Alternative libertaire Lorient) Pour un co-voiturage depuis Vannes, nous demander (avant vendredi midi).

 

2. Ce mardi 27 mars, Yannis Youlountas et Jean-Jacques Rue passaient en procès pour avoir fait capoter, l'été 2017, l'initiative xénophobe "Défend Europ" en Méditerranée, portée par un réseau identitaire européen. Total soutien à Yannis et JJ ! http://anars56.over-blog.org/2018/03/le-groupe-rene-lochu-soutient-yannis-youlountas-et-jean-jacques-rue-militants-anti-fascistes-poursuivis-en-justice-par-le-reseau-ide

 

Justement, nous recevrons Yannis Youlountas, le mardi 17 avril, à Vannes, pour un ciném'anar avec son dernier film "L'amour et la révolution. Non, rien n'est fini en Grèce". Entrée libre ! Qu'on se le dise :-)

 

3. Jeudi 24 mai, à Vannes, nous recevrons Charles Reeve pour son nouveau livre "Le Socialisme sauvage. Essai sur l'auto-organisation et la démocratie directe dans les luttes de 1789 à nos jours". Il y aura aussi probablement une intervention de sa part à Auray.

 

4. Une nouvelle radio associative est née à Lanester il y a quelques mois : http://radiobalises.com/ Zéro publicité, on respire.

 

5. Bon, assez de temps passé devant l'ordi ! Même s'il n'est encore guère ensoleillé, le printemps s'annonce social : à ne pas manquer ! Tant de rêves, temps de grèves.

 

A la fin de l'agenda (toujours incomplet par définition tant il y a d'initiatives), vous trouverez une lettre de Pinar Selek (sociologue persécutée par l’État turc) que nous a fait suivre une amie lorientaise, active également, entre autres, au CIRA de Marseille (Centre d'information et de recherches sur l'anarchisme).

 

Pour d'autres infos, luttes, rencontres, fêtes et agendas, se reporter auprès des ami-e-s de Rennes Infos, Indymedia Nantes, Brest médias libres, Zad NDDL et Expansive Info (Rennes), L'en-dehors.

 

Et du côté de la Fédération anarchiste :

Radio libertaire : https://www.radio-libertaire.net/

Monde libertaire : https://www.monde-libertaire.fr/ (dont le mensuel "papier" reparaît depuis janvier 2018 : pour les abonné.e.s et pour les ventes militantes. De fait, il est disponible auprès du groupe René Lochu !)

Librairie Publico : https://www.librairie-publico.com/ ou https://fr-fr.facebook.com/Librairie-Publico-686079881469961/

 

Le groupe René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun des RDV ci-dessous.

 

Les nouveautés par rapport au précédent agenda débutent par *

 

@narchas salutations.

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

* Rencontres avec Alèssi Dell'Umbria, auteur d'un documentaire sur le Mexique, d’une monumentale histoire de Marseille, d’un essai détonnant sur les révoltes des banlieues et d'une étonnante étude sur l'ex-royaume de Naples. Au-delà des formes de résistance, il donne la parole aux opprimés et démontre la richesse et la vitalité de leurs pratiques artistiques et sociales. Ces rencontres (cantine, échanges et émissions de radio en public) auront lieu :

- À DOUARNENEZ LE MERCREDI 28 MARS, de 13h à 15h30, au Local (5-7, rue Sébastien Velly), avec une cantine à prix libre suivie d'une émission de radio en public

- À QUIMPER LE MERCREDI 28 MARS, de 20h à 21h30, aux ateliers des jardins du pôle Max Jacob (4, boulevard Dupleix), dans le cadre d'un

échange - participation libre

- À BREST LE JEUDI 29 MARS, de 19h à 20h30, au Patronage laïque Guérin (1, rue Alexandre Ribot), dans le cadre d'une émission de radio

en public - entrée libre et gratuite

Toutes les informations ici : https://www.facebook.com/events/150528845766538/

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Jeudi 29 mars - Vannes - 20h cinéma la Garenne. Projection du film de Claude Hirsch : Les coriaces sans les voraces (sur les Scopti, la coopérative des Fralib). Vente de thés et d'infusion de la SCOP.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

* Jeudi 29 mars – Brest – 20h Cinéma Les Studios - Ciné-débat autour du film « La bombe et nous », animé par les membres de l’Université Européenne de la Paix de Brest. « Brest la ville dont on parle de libérer d'une enceinte militaire un espace au coeur de la ville... Brest, dont la reconversion industrielle ne peut s'envisager sans faire de choix par rapport à l'arme atomique. ». Entrée payante (tarif cinéma Art et Essai). http://la-bombe-et-nous.com/, Université Européenne de la Paix. Soirée organisée avec le soutien du CIAN 29 et des Amis du Monde Diplomatique

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

* Vendredi 30 mars – Vannes – 20h30 Cinéma la Garenne - Projection du documentaire "Open the Border" (Ouvrir la frontière), réalisé par Mikael Baudu, suivi d'un échange avec le réalisateur, qui présentera son deuxième film sur la guerre en Syrie. Film multilingue (kurde, arabe, breton, anglais), sous-titré. Echanges en breton et en français avec le réalisateur (traduction simultanée) à l'issue du documentaire. 6 €. https://www.facebook.com/events/346991269135499/

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

* Samedi 31 mars – Port-Louis (56) – De 16h à 20h. Palestine, journée de la terre. L’accès à l’eau dans les Territoires palestiniens. 16h : projection du film de Frédéric Vigné : « L’eau de chez nous l’eau de chez eux », 17h : Exposé de Bernard Albert, géographe. La coopérative Al Sanabel, une belle histoire de résistance . 8h : Expositions, témoignages, documentaire sur la coopérative « Les raisins de la résistance ». Achats de produits palestiniens : huile d’olives, épices, savons... 19h30 : pot de clôture de la journée. Salle des fêtes Locmalo. Organisée par l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) du pays de Lorient www.afpslorient.com

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

* Samedi 31 mars - Auray (56) - Cinéma Ti Hanok : 20h45 Projection du film de Claude HIRSCH : Les coriaces sans les voraces (sur les Scopti, la coopérative des Fralib), en présence du réalisateur. l

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Vendredi 30 mars - Vannes - Projection débat "Gens de Gaza, vivre dans l'enfermement" avec le réalisateur Vivian Petit. 20h, maison des associations. Organisée par le comité Vannes de l'association France Palestine Solidarité

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Samedi 31 mars - Lorient - Manifestation contre les bombardements et massacres de l'armée turque d'Erdogan dans la région kurde de Syrie, notamment à Afrin, et en soutien au projet politique de "confédéralisme démocratique" au Rojava. Appel d'organisations associatives, politiques et syndicales. Rdv 14h devant l'église de Kerentrech.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

* Samedi 31 mars et dimanche 1er avril - Rochefort en Terre (56) - Les 14 ans du Café de la Pente. Concerts, jeux,...

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

* Mercredi 4 avril – Rennes - Causerie populaire « Autisme & inclusion sociale et scolaire » - 20h30 local la Commune (17 rue Châteaudun), par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste. Majoritairement exclus du système scolaire, certains autistes non verbaux ont cependant appris à communiquer à l'écrit hors institution ; des exemples de parcours seront présentés, pour bousculer les préjugés. La soirée sera animé par un père, avec la présence de son fils, 18 ans, autiste non verbal qui s'exprime à l'écrit, qui sera accompagné par son Auxiliaire de Vie Scolaire, très impliquée pour son inclusion - notamment à l'université où il est inscrit en première année.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

* Jeudi 5 avril – Muzillac (56) – Cinéma Jeanne d'Arc – 20h30 Projection débat « Retour en Algérie » en présence du réalisateur, Emmanuel Audrain et d'anciens en Algérie du pays de Muzillac. Documentaire qui s'attache à cette "libération par la parole" que propose "l'Association des anciens appelés en Algérie et leurs amis, contre la guerre". « « Parfois, il faut désobéir… Oser dire Non ! ». Ils redistribuent leur retraite d'anciens combattants à des associations algériennes.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Dimanche 8 avril - Lorient - 12h Pique-nique vég. Chacun.e apporte un plat végétal, une boisson et on partage. Table de presse : droits des animaux, recettes, questions sanitaires, écologiques et sociales en rapport avec la production / consommation de chair animale et son alternative l'alimentation végétalienne. Rdv au pied de la tour de la découverte, pas très loin de l'hôtel Gabriel.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------


Dimanche 8 avril - Rochefort en Terre (56), café de la Pente. 20h Conférence gesticulée, théâtre, débat "Culture à toutes les sauces" par Anaïs Vaillant. Prix libre

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Mardi 17 avril - Vannes - 20h "L'AMOUR ET LA RÉVOLUTION. Non, rien n'est fini en Grèce", un film de Yannis Youlountas. Projection-débat avec le réalisateur sur les luttes sociales et les alternatives en Grèce. Maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz. Entrée libre. Organisée par le groupe libertaire René Lochu (Vannes).

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Mercredi 18 avril - Concoret (56) - Maison d'Ernestine : Les paysans et l’anarchisme dans l’Espagne de 1936

Les Giménologues évoqueront le projet communiste libertaire tel qu’il fut expérimenté en Aragon en 1936 et 1937, et notamment comment la collectivisation des terres, l’abolition du fermage, du métayage et du salariat furent organisées comme point de départ vers l’émancipation morale et matérielle du paysan.

Cette histoire sera l’occasion de casser l’image d’Épinal d’une paysannerie forcément réactionnaire et éternellement asservie, pour reposer la question aujourd’hui des voies d’émancipation des paysans.

Les Giménologues sont les auteurs de A Zaragoza o al charco ! Aragon 1936-1938. Récits de protagonistes libertaires et Les chemins du communisme libertaire en Espagne (1868-1910), récemment paru. 19H suivi d'un buffet

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Samedi 28 avril - Vannes - "La Fédération anti-nucléaire Bretagne (Fan-Bretagne) organise de 10h à 20h à la maison des associations à Vannes un colloque sur les anciennes mines d'uranium et le risque radon avec la présence des associations de Bretagne et Pays de Loire du Collectif Mines Uranium (CMU), de la CRIIRAD et du réalisateur Larbi Benchiha. Au moment où le risque de catastrophe nucléaire en France augmente, où la recherche extractive en Bretagne risque de reprendre à proximité des filons d'uranium, où le risque radon augmente dans nos habitations de plus en plus confinées, informons-nous"

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Lettre de Pinar Selek

Publiée le 24 mars 2018

 

Chères amies, chers amis,

 

Il m’est difficile d’écrire cette lettre car je viens d’apprendre une mauvaise nouvelle au sujet du Cauchemar qui me menace depuis 20 ans. Oui, début juillet 1998, c’est-à-dire il y a vingt ans, je me suis trouvée dans les mains des bourreaux qui ont ensuite jeté mon corps comme un cadavre en prison. J’y suis restée deux ans et demi, sans pouvoir utiliser mes mains, mes bras, en voyant mes longs cheveux tomber, tomber…

La résistance, la mort, les cris et tant d’autres choses.

 

J’ai vécu tout cela bien avant le gouvernement actuel. Aujourd’hui, la Turquie est prise dans une spirale d’horreur. Plusieurs amis et même mes avocats sont en prison, la plupart sont en exil, une partie résiste avec beaucoup de difficultés. C’est un contexte de guerre qui nourrit le nationalisme et les violences de toutes sortes. Il n’y a pas de liberté. Il y a la peur. Mais la peur existe depuis longtemps. Mon procès est un exemple de la continuité historique du système répressif. Je suis aussi devenue l’objet d’une lutte symbolique et historique. L’Etat profond, qui est plus stable que les gouvernements, m’a choisie depuis 20 ans pour m’accuser d’un massacre.

 

Il y a trois jours, c’est ma sœur qui m’a donnée la nouvelle. Elle faisait des efforts pour ne pas pleurer. J’ai ensuite parlé avec mon père. Sa voix était plus triste que jamais. Il est assez compliqué de vous résumer ici ce qu’ils m’ont expliqué au téléphone. Vous recevrez bientôt un communiqué du mon Comité de Soutien qui expliquera la situation en lançant un appel à la mobilisation. Je vous invite à suivre dans les temps qui viennent les initiatives qui seront menées par les collectifs de solidarité.

 

La décision du tribunal n’est pas encore tombée, mais les documents que mes avocats ont reçus sont inquiétants pour la suite. La décision peut tomber à tout moment. Il y a deux possibilités : si la Cour suprême ne valide pas le cinquième acquittement, ce sera alors la condamnation à perpétuité. La condamnation pour un crime qui n’a pas eu lieu plus une condamnation à payer tous les dommages liés à l’explosion du Marché aux épices. Mes neufs livres qui continuent à être réédités régulièrement en Turquie et tout ce à quoi j’ai œuvré jusqu’à mes 38 ans, âge du début de mon exil, seront confisqués. Plus important : ma famille sera en danger.

 

Nous nous sommes dits au téléphone : « Nous resterons fort ». Pourtant ce n’est pas facile. Je sens une fatigue, comme une maladie. Mon père m’a dit : « Il faut faire du bruit. Les réactions depuis l’Europe peuvent être utiles… » Je lui ai assuré que je m’y emploierai, mais je ne veux pas, je ne peux pas le faire. Il m’est plus difficile que vous ne l’imaginez de devoir faire appel à votre solidarité active, dans ce contexte où les priorités sont déjà nombreuses. En plus, quand je parle de ce procès, je ressens une douleur physique qui m’empêche de respirer. C’est également le cas maintenant, alors que je vous écris cette lettre.

 

En 2010, à la suite de longs examens, un rapport psychologique mené par des experts attestait toutes les tortures que j’avais subies. J’avais alors lu, avec inquiétude, la liste des problèmes post-traumatiques qu’ils avaient diagnostiqués. Oui, c’était vrai. Et avec la persécution juridique et politique, la torture continue. Même si j’ai beaucoup de ressources et une forte volonté de ne pas les laisser me détruire, je ne vais pas bien.

 

Cette année ma nouvelle vie a commencé à prendre forme. Je suis arrivée à me situer dans les luttes pour la justice et les libertés, dans ce pays dont je fais partie. Je suis française maintenant. De surcroît, j’ai trouvé mon nouveau chez moi à Nice qui m’a offert l’amour et l’inspiration. J’ai fini l’écriture de mon nouveau roman qui m’a fait l’effet d’une renaissance. Le soutien du programme PAUSE m’a donné plus d’opportunités pour me stabiliser. Grâce à la complicité de mes collègues avec qui je partage les mêmes curiosités et à la participation de mes étudiant.e.s, j’avance dans mes recherches et mes enseignements.

 

S’il n’y avait pas cette énorme solidarité qui m’accompagne depuis que je suis arrivée en France, je n’aurais pas pu reconstruire ma vie. Grâce à vous, mes ami.e.s, j’ai continué à écrire, à enquêter, à enseigner et à militer. Les menaces de tous les jours m’ont perturbé mais à chaque fois je suis arrivée à me sortir de ce film d’horreur. Je vais m’en sortir. Mais plus difficilement. J’ai une flamme dans chacune de mes cellules.

 

Vous avez peut-être vu « Le rêve des Montagnes », un spectacle de Yeraz, groupe des danses arméniennes ? Il est extraordinaire. Vers la fin on entend un cri : « Vous avez volé notre montagne. Mais nous sommes les montagnes ». Avec des larmes d’émotion, j’ai murmuré plusieurs fois : « Vous avez volé ma vie. Mais je suis la Vie ».

 

Les jours qui viennent sont susceptibles d’être plus durs pour moi. Mais je vous le promets : je serai la Vie… qui coule et qui crée.

Avec vous.

 

Je vous embrasse.

Pinar

 

 

(Cette lettre que je vous ai écrit hier soir, sera lue par le comédien Robin Rennuci, ce 22 mars, lors de la commémoration du mai 68, à l’Université de Nanterre)

Partager cet article

Repost0
Published by anars56
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 21:39

Le groupe René Lochu soutient Yannis Youlountas et Jean-Jacques Rue, militants anti-fascistes poursuivis en justice par le réseau identitaire et xénophobe européen "Defend Europ". Nous sommes signataires de l'appel ci-dessous.

 

(Dans le cadre de notre soirée cinémanar, nous recevrons d'ailleurs Yannis Youlountas le mardi 17 avril à Vannes, pour son nouveau film "L'amour et la révolution. Non, rien n'est fini en Grèce", à la maison des associations, 20 h.)

 

Soutien à Yannis Youlountas et Jean-Jacques Rue poursuivis en justice par un réseau identitaire
MOBILISATION DE SOUTIEN
AUX SOLIDAIRES PAR-DELÀ LES FRONTIÈRES
YANNIS YOULOUNTAS ET JEAN-JACQUES RUE
POURSUIVIS PAR LES IDENTITAIRES DE DEFEND EUROPE
 
LUNDI 26 ET MARDI 27 MARS 2018
ANTIBES ET NICE
 
Durant l'été 2017, une expédition raciste a tenté d'entraver le sauvetage en mer des migrants en mer Méditerranée par les ONG. Telle une milice fasciste, les principaux dirigeants identitaires européens ont affrété le navire C-Star contre les associations humanitaires et les personnes qui fuient la guerre et la misère, parmi lesquelles des enfants.
 
Heureusement, sur l'une et l'autre rive, des centaines de militants antiracistes et antifascistes se sont mis en réseau pour les en empêcher. Dès lors, la débâcle de l'expédition DEFEND EUROPE a été retentissante : première alerte en Egypte, blocage du bateau à Chypre, abandon du projet d'escale en Crète, manifestations en Sicile, nouvel abandon en Tunisie, panne au large de la Libye et, enfin, capitulation au large de Malte suivie de la fuite des chefs identitaires européens.
 
Quelques mois après cet échec total, Defend Europe contre-attaque en Justice pour se venger.
 
Les chefs identitaires allemand, français et italien de Defend Europe poursuivent Yannis Youlountas, seul membre visible du réseau antifasciste DEFEND MEDITERRANEA, opposé à l'action de DEFEND EUROPE, pour « diffamation » et « injures publiques », principalement pour l'utilisation du mot « nazi » dans plusieurs communiqués tels que : « Les nazillons toujours coincés sur leur bateau », « La croisière nazie s'amuse », « Un navire d'aide aux migrants envoyé au secours des nazillons en panne » ou encore « Décidément, le bateau nazi au pavillon mongol nous fait beaucoup rire ».
 
Ils poursuivent également Jean-Jacques Rue, journaliste satirique et ami de Yannis, pour avoir partagé et commenté, avec beaucoup de colère, de verve et non sans humour, l'une des publications de ce dernier.
 
Ils leur demandent à tous les deux des sommes colossales (plusieurs dizaines de milliers d'euros chacun) non seulement dans le but de gagner beaucoup d'argent, mais aussi de mettre en grandes difficultés ces deux militants aux revenus modestes. Jean-Jacques Rue risque même jusqu'à 3 ans de prison pour un soi-disant « appel au meurtre », alors que c'est, au contraire, le fait de vouloir gêner les actions de sauvetage en mer qui est à l'évidence une mise en danger de la vie d'autrui.
 
Le procès aura lieu le mardi 27 mars 2018 à 13h30 au Tribunal correctionnel de Nice (Palais de Justice).
 
Nous vous invitons à venir soutenir et rencontrer Yannis Youlountas et Jean-Jacques Rue durant trois moments de discussion, de partage, de convergence de luttes et de solidarité par-delà les frontières :
 
LUNDI 26 MARS À ANTIBES au cinéma Le Casino (av. du 24 août)
18h30 Projection de Sur la route d'Exarcheia, récit d'un convoi solidaire en Utopie de Eloïse Lebourg / 19h30 Rencontre avec Yannis Youlountas et Jean-Jacques Rue / 20h30 Projection de L'Amour et la Révolution de Yannis Youlountas / 21h50 repas
 
MARDI 27 MARS À NICE devant le Palais de Justice
A partir de 13h00 RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN FACE A LA XENOPHOBIE (avant et pendant le procès de Yannis et Jean-Jacques)
 
MARDI 27 MARS À NICE à la salle de FSGT (27, rue Smollet)
Dès la fin du procès, accueil et rencontre  / 19h30 Projection de Sur la route d'Exarcheia, récit d'un convoi solidaire en Utopie de Eloïse Lebourg / 20h30 débat « Construction de la solidarité par-delà les frontières », puis repas partagé et musique !
 
Premiers signataires :
Comité de soutien de Yannis et Jean-Jacques, SOlidarité MIgrant.e.s COllectif 06 (Artisans du monde 06, ATTAC France, Citoyens solidaires 06, Défends Ta Citoyenneté !, FCPE, FSU 06, LDH section de Nice, Ligue des Droits de l'Homme Paca, Mouvement de la Paix, MRAP 06, Planning familial 06, RESF 06, Roya Citoyenne, Solidaires 06, Solidaires étudiant.e.s Nice, Syndicat des Avocats de France, Vallées solidaires 06), Navires de Sauvetage en Méditerranée PROACTIVA-OPENS ARMS, Réseau antifasciste DEFEND MEDITERRANEA, Collectif d'Action contre le C-Star Chypre, Groupe antifasciste de Crète, Action Antifasciste Marseille, Groupe Antifasciste Lyon et environs, Union Antifasciste Toulousaine, Groupe ROUVIKONAS Athènes, Collectif artistique et solidaire ANEPOS, Fédération Anarchiste, Alternative Libertaire, CGA, Site antifasciste LA HORDE, Coordination permanente des médias libres, Union syndicale SOLIDAIRES, CGT Ford, CGT Carsat, CNT, Sud Santé Sociaux, Emancipation Tendance intersyndicale, Collectif Solidarité France-Grèce pour la Santé, Union Juive Française pour la Paix, France Palestine Solidarité, Food not bombs Paris, Cuisines Sociales L'AUTRE HUMAIN Grèce, CADTM France, Réseau École Buissonnière Pédagogie Freinet Grèce, Réseau cinémas Utopia, Siné Mensuel, Mediacoop, Alternatives et Autogestion, Primitivi, Paroles de Bibs 63 Images, Communication antifasciste, Groupe ELAFF 81, Berceau d'un autre monde, Collectif Albert Thomas 37, Collectif antifasciste Pays de Quimper, Action Antifasciste 04, Collectif Antifa 95, Ras le Front Rouen, GENEPI, La Cimade Figeac, Transport People and Care, Collectif Justice et Libertés, Association pour la Démocratie à Nice, Union locale des syndicats CGT de Bordeaux-Nord, CGT Educ'action 06, CGT RSI Aquitaine, Collectif Grèce-austérité Grenoble, Association Couserans Parlestine, Groupe René Lochu 56, Association collégiale Taupins 44, Habitat et Citoyenneté, Collectif Pour que Personne ne dorme à la Rue, Tous citoyens, RESF 48, RESF 63, Collectif AGIR, SNMD-CGT de la Cité nationale de l'Histoire de l'immigration, Collectif Migrants 83, Solidarité migrant-es portes de Gascogne, L'Auberge des Migrants Calais, La Maison Solidaire St-Etienne, Solidarité Migrants Wilson, Tous Migrants, Cuisine des Migrants La Chapelle, NOTARA 26 Athènes…
 
Liste en cours. Contact du Comité de soutien de Yannis Youlountas et Jean-Jacques Rue pour rejoindre les signataires de l'appel : yetjj@youlountas.net (collectifs, organisations et associations uniquement, ni individus ni partis politiques, merci)
 
 
 
Pot commun « Solidarité avec Yannis et Jean-Jacques » :
https://www.lepotcommun.fr/pot/hvfshv5n
 
 

Partager cet article

Repost0
Published by anars56
25 mars 2018 7 25 /03 /mars /2018 20:12
Lorient : Stop au massacre et à l'occupation turque d'Afrin. Soutien au Rojava. Samedi 31 mars

Le groupe René Lochu soutient et participera à cette mobilisation régionale initiée par Alternative libertaire Lorient. Nous avons décidé d'être signataires de cet appel, comme plusieurs organisations associatives, syndicales et politiques.

 

Quelques sources d'informations sur les luttes au Kurdistan : http://www.kedistan.net/

 

 

 

Lorient : Stop au massacre et à l'occupation turque d'Afrin. Soutien au Rojava. Samedi 31 mars

À l'appel de :

 

La communauté des Kurdes de Lorient / L'Association culturelle des Alévis de Lanester et du Morbihan / Conseil Démocratique des Kurdes de Rennes / Amitiés Kurdes de Bretagnes / Union Départementale CGT 56 / CGT-educ'action 56 / UD-CNT-29 / Interco CNT-22 / SLB (syndicat des travailleurs de Bretagne) / Union syndicale SOLIDAIRES 56 / Alternative Libertaire / Breizhistance / Collectif de vigilance antifasciste 22 / Ensemble 56 / France insoumise Hennebont / France insoumise Pontivy / Groupe libertaire René Lochu / Génération S / Insoumis du centre Finistère / Insoumis du pays de Lorient / Ligue des droits de l'Homme Concarneau, Riec sur Belon, Quimperlé / Nouveau Parti Anticapitaliste Bretagne / Parti Communiste Français 56 / Union démocratique bretonne

 

Partager cet article

Repost0
Published by anars56
20 mars 2018 2 20 /03 /mars /2018 15:19
Actus anars 56 du 19 mars 2018

Salut,

 

en très bref :

 

Jeudi 22 mars - Grèves et manifestations contre la politique du gouvernement, notamment à l'encontre des services publics (mais pas que !). RDV à 10h30 : Lorient (Cosmao Dumanoir), Vannes (la gare et l'hôpital) et au port de Le Palais à Belle-Ile.

 

---------------------------------------

 

Vendredi 23 mars - Port-Louis (56) - 20h : Théâtre, poésie et musique ! (Re)découvrir la poésie de Gaston COUTE, le fameux poète paysan, un brin anarchiste avec le spectacle "Sur la Grand'route" par 2 comédiens de la compagnie Udre-Olik. "Poésie du réel de G. Couté, pleine de chair et de misère, de révolte et d'enthousiasme." Entrée libre. Il est conseillé de réserver.

 

---------------------------------------

 

Jeudi 29 mars - Vannes - 20h cinéma la Garenne. Projection du film de Claude HIRSCH : Les coriaces sans les voraces (sur les Scopti). Vente de thés et d'infusion de la SCOP.

 

---------------------------------------

 

Vendredi 30 mars - Vannes - Projection débat "Gens de Gaza, vivre dans l'enfermement" avec le réalisateur Vivian Petit. 20h, maison des associations. Organisée par le comité Vannes de l'association France Palestine Solidarité

 

---------------------------------------

 

Samedi 31 mars - Lorient - Manifestation contre les bombardements et massacres de l'armée turque d'Erdogan dans la région kurde de Syrie, notamment à Afrin, et en soutien au projet politique de "confédéralisme démocratique" au Rojava. Appel d'organisations associatives, politiques et syndicales. Rdv 14h devant l'église de Kerentrech.

 

---------------------------------------

 

Mercredi 4 avril – Rennes - Causerie populaire « Autisme & inclusion sociale et scolaire » - 20h30 local la Commune (17 rue Châteaudun), par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste. Majoritairement exclus du système scolaire, certains autistes non verbaux ont cependant appris à communiquer à l'écrit hors institution; des exemples de parcours seront présentés, pour bousculer les préjugés. La soirée sera animé par un père, avec la présence de son fils, 18 ans, autiste non verbal qui s'exprime à l'écrit, qui sera accompagné par son Auxiliaire de Vie Scolaire, très impliquée pour son inclusion -notamment à l'université où il est inscrit en première année.

 

---------------------------------------

 

Dimanche 8 avril - LORIENT - 12h Pique-nique vég. Chacun.e apporte un plat végétal, une boisson et on partage. Table de presse : droits des animaux, recettes, questions sanitaires, écologiques et sociales en rapport avec la production / consommation de chair animale et son alternative l'alimentation végétalienne. Rdv au pied de la tour de la découverte, pas très loin de l'hôtel Gabriel.

 

---------------------------------------

 

Mardi 17 avril - Vannes - 20h "L'AMOUR ET LA RÉVOLUTION. Non, rien n'est fini en Grèce", un film de Yannis Youlountas. Projection-débat avec le réalisateur sur les luttes sociales et les alternatives en Grèce. Maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz. Entrée libre. Organisée par le groupe libertaire René Lochu (Vannes).

 

---------------------------------------

 

Mercredi 18 avril - Concoret (56) - Maison d'Ernestine : Les paysans et l’anarchisme dans l’Espagne de 1936

Les Giménologues évoqueront le projet communiste libertaire tel qu’il fut expérimenté en Aragon en 1936 et 1937, et notamment comment la collectivisation des terres, l’abolition du fermage, du métayage et du salariat furent organisées comme point de départ vers l’émancipation morale et matérielle du paysan.

Cette histoire sera l’occasion de casser l’image d’Épinal d’une paysannerie forcément réactionnaire et éternellement asservie, pour reposer la question aujourd’hui des voies d’émancipation des paysans.

Les Giménologues sont les auteurs de A Zaragoza o al charco ! Aragon 1936-1938. Récits de protagonistes libertaires et Les chemins du communisme libertaire en Espagne (1868-1910), récemment paru. 19H suivi d'un buffet

 

---------------------------------------

 

Samedi 28 avril - Vannes - "La Fédération anti-nucléaire Bretagne (Fan-Bretagne) organise de 10h à 20h à la maison des associations à Vannes un colloque sur les anciennes mines d'uranium et le risque radon avec la présence des associations de Bretagne et Pays de Loire du Collectif Mines Uranium (CMU), de la CRIIRAD et du réalisateur Larbi Benchiha. Au moment où le risque de catastrophe nucléaire en France augmente, où la recherche extractive en Bretagne risque de reprendre à proximité des filons d'uranium, où le risque radon augmente dans nos habitations de plus en plus confinées, informons-nous"

 

---------------------------------------

 

Hé, c'est tout pour ce soir.

 

@ bientôt dans la rue, à pieds ou en vélo, par mail, au téléphone ou à notre cinémanar du mardi 17 avril avec le dernier film de Yannis Youlountas sur la Grèce "L'amour et la révolution" (beau programme n'est-il pas ? En effet, comment et pourquoi séparer ces 2 là, si bien faits pour s'entendre ?! :-))

 

@narchas salutations.

 

Partager cet article

Repost0
Published by anars56
13 février 2018 2 13 /02 /février /2018 11:02

 

Cinquantenaire de MAI 68. Tournée avec Claire Auzias autour de son livre «Trimards - "Pègre" et mauvais garçons de Mai 68» (Atelier de création libertaire)

 

 

Présentation du livre et discussion avec l'auteure (qui a participé à Mai 68 à Lyon)

 

 

- Mercredi 14 février 19h30 au café littéraire Sous les palmiers, la plage (8 Bd de Verdun) à SAINT-NAZAIRE

 

- Jeudi 15 février 19h30 Local B17 (17 rue P. Bellamy) à NANTES

 

- Vendredi 16 février 14h à la librairie Vent de Soleil (17 rue du Château) à AURAY

 

- Vendredi 16 février 20h au Théâtre de la Chimère (Cité Allende, 12 rue Colbert) à LORIENT

 

- Samedi 17 février 19h au local-librairie-bibliothèque la Commune (17 rue de Châteaudun), du groupe la Sociale de la Fédération anarchiste, à RENNES

 

 

 

"Le livre de Claire Auzias présente la passion que fut Mai 68 en France, mais aussi sa complexité. Le tableau qu’elle nous présente de ces «  trimards  » et autres mauvais garçons, nous invite à sérieusement réviser nos classiques sur la révolution. Trimards à Lyon, loulous à Grenoble, zonards à Nantes, katangais à Paris ou Mouvement révolutionnaire octobre à Bordeaux, pour Claire Auzias ce lumpenproletariat était l’autre face de la Révolution."

 

 

 

Trimards et marginaux de Mai 68. Claire AUZIAS, en tournée en BRETAGNE du 14 au 17 février 2018.

 

"Katangais à Paris, trimards à Lyon, zonards à Nantes... ils ont été escamotés de la mémoire de Mai 68, ces enragés marginaux de Mai, que les clichés ont vite présentés comme des mercenaires sans foi ni loi, supplétifs, gros bras.

 

Claire Auzias tord le cou à ces clichés et montre que certains sont restés des militants d'extrême gauche, après Mai 68 et sa gueule de bois. Ils ne sont peut-être pas tous nés révolutionnaires patentés, bardés de théories, mais ils le sont devenus, au contact des barricades et des assemblées générales. Cette étude méticuleuse, très documentée, croisant témoignages, archives et rapports de police, met à jour une grande diversité. Tous n'ont pas le même profil partout. Sous-prolos et déclassés, inclassables sans doute, chômeurs en transit ou intermittents du boulot, marginaux des syndicats quand ils ont un travail fixe, gens de la rue, mineurs en fugue et en rupture avec les structures d'éducation spécialisée et de l'enfance en danger, autant dire de contrôle de leur adolescence en prélude à la prison. On pourra multiplier les formules, "loubards" selon la terminologie d'époque, "graines de crapule" à écouter  le parti de l'ordre, "non organisés" pour le monde militant, en tous cas non-étudiants. Même si ce sont le plus souvent les étudiants en lutte qui les ont sollicités et accueillis. Ces révoltés qui ont saisi Mai 68 comme une zone d'aventure révolutionnaire sont déjà en rébellion contre la vie subie.

 

Les fantasmes leur ont collé à la peau. Gens de peu ou de rien, sans attaches, sans biens, ils seraient prêts à tout, indomptables, imprévisibles, et donc inquiétants pour les militants aimant les catégories et les cases bien identifiées à leurs yeux. Le regard porté sur ces trimards-zonards-katangais n'est d'ailleurs jamais loin d'un préjugé de classe de la part des étudiants vis-à-vis de ces  gens qu'on veut bien utiliser puis écarter quand ils échappent au contrôle et aux plans pré établis.

 

L'auteure cherche dans l'histoire du mouvement ouvrier les fondements de ce compagnonnage parfois distant. Mais le concept de lumpen-prolétariat est un peu fourre-tout aux contours imprécis, rebut des pauvres, reliquat de ruraux relevant de l'ère pré-industrielle et jugés dangereux pour la classe ouvrière, ou corps social diffus, rétif à la domestication. La notion n'échappe pas toujours  à des jugements englués de morale. Pour Marx et Engels, le lumpen, ce "prolétariat en haillons" est un terme méprisant, "lie d'individus dévoyés de toutes les classes", et désignant des strates sociales utilisées pour des visées contre-révolutionnaires, enrôlés comme supplétifs des milices bonapartistes pour mater les insurrections du XIXe. Pour Bakounine, cette canaille-là est en revanche auréolée d'un parti-pris positif. La mémoire de ces voyous de 68 s'est souvent laissée piéger par l'héritage des représentations marxistes. Ce bouquin leur rend utilement hommage."

 

Source : INDYMEDIA NANTES

Partager cet article

Repost0
Published by anars56
4 février 2018 7 04 /02 /février /2018 10:47

Rassemblement initié par le mouvement contre l’aéroport et pour l’avenir de la ZAD (Naturalistes en lutte, Copain, habitant.e.s de la Zad, Acipa, Coordination des opposants)

 

Programme

 

Infos pratiques pour le 10 février

 

Des cars partent de Lorient, Auray, Pontivy, Vannes etc... et il y a du covoiturage.

10 février : Enracinons l'avenir sur la ZAD (Nddl)

Partager cet article

Repost0
Published by anars56
11 janvier 2018 4 11 /01 /janvier /2018 22:46

Dans le cadre du FSL 56 – Forum Social Local -  une exposition sur la menace atomique aura lieu à Vannes au château de l’Hermine du vendredi 19 au vendredi 26 janvier 2018.

 

Exposition organisée par Stop nucléaire 56 – Trawalc’h et le Mouvement de la Paix.

 

Horaires : de 10h à 19h.

 Exposition à Vannes du 19 au 26 janvier 2018 : la menace atomique

Exposition multimédia, avec notamment l’exposition photo « Hiroshima-Nagasaki, Bombe atomique », réalisée par le Mouvement de la Paix, qui présente la bombe et illustre les conséquences de son usage sur les populations civiles.

 

L’actualité fait de la bombe atomique une question centrale à laquelle nous devons être sensibilisés : modernisation des arsenaux nucléaires, conflits à hauts risques au Moyen-Orient, en Corée du Nord, Prix Nobel de la Paix décerné récemment à la Campagne Internationale pour Abolir les Armes Nucléaires (ICAN)…

 

Ouvert à tout public – Gratuit. Visites commentées pour les scolaires afin de découvrir la question de l’arme atomique sous son aspect historique et scientifique.

 

Contact (infos & réservation public scolaire) :

 

06 65 72 31 66

 

contact@stop-nucleaire56.org

Partager cet article

Repost0
Published by anars56
19 décembre 2017 2 19 /12 /décembre /2017 19:11
Soutien aux faucheurs jugés pour détérioration volontaire de pesticides. LORIENT. Jeudi 21 septembre

 

Parce que des Faucheurs Volontaires ont, dans des magasins, peint des bidons contenant du glyphosate -reconnu cancérigène probable par l'OMS- pour les rendre impropres à la vente, 4 d'entre eux  sont convoqués au tribunal de Lorient.

 

Venez les soutenir le 21 décembre devant le tribunal à partir de 15h.

 

Nous en ferons le procès du glyphosate*, alors que celui-ci est de nouveau autorisé par l'Europe sous la pression des lobbies agricoles et industriels. 

 

Programme :

 

Mercredi 20 décembre à 20h30 :

 

Diffusion du documentaire de Marie Monique Robin : "le Round Up face à ses juges". Salle de projection, cité Allende (12 rue Colbert) à Lorient. Prix libre.

 

Jeudi 21 décembre :

 

      A partir de 15h, rassemblement devant le tribunal pour soutenir les Faucheurs.

     Quatre témoins se succéderont à la barre.

     A l'extérieur du tribunal, animations diverses, prises de paroles.

 

     A partir de 19hsoirée festive à la salle de Kerfléau sortie Lorient dir. Caudan. Restauration et musique.

 

Vendredi 22 :

 

     A 16h, animation dans le centre ville de Lorient sur le thème : "Le Père Noël est-il vraiment une ordure avec ses boîtes de Round Up dans sa hotte ?"

 

*Nous sommes 25 à avoir fait faire des analyses sous contrôle d'huissier et nous avons tous du glyphosate dans nos urines.

 

Soutien aux faucheurs jugés pour détérioration volontaire de pesticides. LORIENT. Jeudi 21 septembre

Partager cet article

Repost0
Published by anars56

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 10 novembre - Vannes, Lorient et Pontivy - Appel unitaire à la grève. Rassemblements (autorisés) des personnels de l’Éducation Nationale (écoles, collèges, lycées) pour l'amélioration des conditions sanitaires, pour l'allègement des effectifs et le recrutement de personnels (ceux des listes complémentaires etc...) . 10h30 Vannes, devant la DSDEN (3, Allée du Général Le Troadec), 10h30 Lorient devant la sous-préfecture, 10h30 à Pontivy à La Plaine. A l'appel des syndicats de l’Éducation Cgt, Fo, Fsu et Sud

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 10 décembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Autonomes" (documentaire de François Bégaudeau), en présence de Benjamin Constant, présent dans le film. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements