Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 20:19
Salut,

Vous pourrez nous rencontrer en tant que groupe aux manifs du 1er mai avec une suite « spéciale » à Lorient (cf l’agenda !) et le 15 mai à Vannes pour la projection de l’An 01 au Palais des Arts de Vannes.
Ici ou là, vous pourrez potentiellement croiser quelques-un-e-s d’entre nous aux événements ci-dessous qu’on relaie même si on n’adhère pas obligatoirement à tout ce qui s’y fait ou s’y dit.


Retrouvez le Monde libertaire, 24 pages, le jeudi en kiosque pour 2 euros.

A la fac de Lorient, grèves et blocages se poursuivent (ooouais ! :-)) : Infos en direct sur les universités du Morbihan en lutte : http://sauvonslubs.blogspot.com/ D’ailleurs, ce jeudi 23 avril, à 10h, il y a une projection débat autour du film « the take » (entreprises récupérées et autogérées d’Argentine en 2003).

-------------------------------------------------------------------------

Demain, mercredi 22 avril dans l'émission La Fabrique de l'Histoire de 9h05 à 10h00 sur France Culture, interviendront les animateur-animatrice de l'émission Ras Les Murs (de Radio Libertaire) : interview de Jacques Lesage De La Haye (ancien prisonnier, psychologue, psychothérapeute reichien et écrivain, anarchiste militant, co-animateur d’une émission sur le monde carcéral dans le cadre de Radio libertaire) et Nicole Fontan avec des morceaux choisis de trois émissions. La Fabrique de l'histoire. Le thème en discussion pour la semaine est la prison : http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/dossiers/2009/prisons/index.php

C’est écoutable en direct ou podcastable dans la semaine !!

-------------------------------------------------------------------------

Tant qu’on y est dans les sons, découvrez le site anar sonore : http://anarsonore.free.fr/

-------------------------------------------------------------------------

Vendredi 24 avril – AURAY – « Grande distribution, le prix à payer », rencontre avec Christian Jacquiau, auteur de « les coulisses de la grande distribution » http://endehors.org/news/les-coulisses-de-la-grande-distribution - au Petit Théâtre (derrière la mairie) à 20h30 – 3 euros. Organisé par Aduce et l’Amap du Loch http://amapduloch.over-blog.com/categorie-712905.html

----------------------------------------------------------------------

Vendredi 24 avril au Bateau livre de PENESTIN (56), à 20h30, l’association "sanmélé" diffusera  "no London today" de Delphine Deloget, un documentaire qui relate quelques jours de la vie quotidienne de jeunes demandeurs d'asile à Calais dans l'attente de leur passage prochain vers l'"Eldorado" britannique. http://www.lacid.org/films_fiche.asp?id=512 S'en suivra une discussion avec Jacky Burgaud qui a passé quelques jours au coté de l'association de soutien aux réfugiés "Salam".

----------------------------------------------------------------------

Samedi 25 avril « Chernobyl day » - CONTRE LE DÉNI ET L’OUBLI, JOURNÉE INTERNATIONALE DE MOBILISATION CONTRE LE NUCLÉAIRE Pour commémorer Tchernobyl et dénoncer le nucléaire, ce choix industriel criminel et insensé, deux actions sont organisées sous la forme de Die-In avec masques blancs :
- A Lorient, 11h devant les halles de Merville,
- A Vannes, 11h devant les halles places des Lices.

---------------------------------------------------------------------

Samedi 25 avril - Vannes - place des Lices, devant les halles, de 10h à 12h diffusion de tracts anti vivisection de la Semaine mondiale pour les Animaux de Laboratoire http://semaine-mondiale-animaux-laboratoire.org/component/option,com_datsogallery/Itemid,19/func,viewcategory/catid,191/ par Veg 56

-------------------------------------------------------------------

Samedi 25 avril – Rennes : premier VegOuest Festival (festival végétarien pour aider et défendre les animaux), place de la république, de 10h à 24h. Programme complet : https://nantes.indymedia.org/article/16980

--------------------------------------------------------------------

Samedi 25 avril – Café de la Pente (ROCHEFORT EN TERRE) – 20h30 Présentation débat de la brochure « mauvaises intentions » sur la soit disant « mouvance anarcho autonome », prétexte à fichage, contrôle, répression : http://infokiosques.net/mauvaises_intentions avec des membres du collectif Mauvaises intentions

---------------------------------------------------------------------

Dans la semaine du 26 avril, le cinéma l'Iris de QUESTEMBERT va diffuser "Punishment park" de Peter Watkins. Une oeuvre malheureusement toujours d'actualité... http://iris.cinema.free.fr/

----------------------------------------------------------------------

Mardi 28/04 à PONTIVY, projection de "Le monde selon Monsanto" et débat avec Marie-Monique Robin. Au cinéma, horaires à préciser. Le film peut être vu là (qualité moyenne) : http://video.google.com/videoplay?docid=-8723985684378254371 Le débat qui était diffusé sur Arte peut être consulté ici : http://www.arte.tv/fr/Videos-sur-ARTE-TV/2151166,CmC=1969084.html (interviennent J. Bové, R. Sommer, C. Vélot)

--------------------------------------------------------------------

Jeudi 30 avril - MUZILLAC, conférence-débat avec François Veillerette, le président du MDRGF (Mouvement pour les droits et le respect des générations futures), sur les pesticides et leurs impacts sur notre quotidien. Entrée gratuite, salle du Vieux couvent.

---------------------------------------------------------------------

Vendredi 1er mai - Fête internationale des travailleurs et travailleuses contre l'exploitation et l'aliénation au travail. Point de départ des manifs dans le Morbihan (10h30 - attention ce
n'est pas le même lieu de RDV que pour les précédentes manifs) :
- Lorient : Mairie
- Vannes : Mairie
- Pontivy : la Plaine
- Ploërmel : à définir

Après le défilé, les groupes libertaires Francisco Ferrer et René Lochu (FA 56) proposent un pique-nique dans le parc Jules Ferry à Lorient, suivi d’une anarcha-pétanque et autres jeux anarchos-rigolos.

---------------------------------------------------------------------

Samedi 2 MAI 2009 - Pour les 10èmes rencontres de l’association POIL DE CAROTTE
3 artistes de talent à GUILLIGOMARC’H : Réservez votre soirée ! Lili CROS, Thierry CHAZELLE, Laurent KERMABON 20h30 - Salle de la Mairie. Entrée 6 euros (pour les enfants : 2 euros). http://a.pdc.free.fr Association dont l’activité est l’Accueil, l’Ecoute et l’Orientation de ses adhérents, enfant, jeune ou adulte, en souffrance morale dans la sphère privée (apaiser les conflits familiaux…).

--------------------------------------------------------------------

Vendredi 15 mai – Vannes – 20h30 au Palais des Arts (à confirmer) : projection-débat autour du film « l’An 01 » (sur écran 2 m X 2 m) http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27An_01 par le groupe libertaire René Lochu. Entrée libre.

------------------------------------------------------------------

CAMPEMENT VÉGAN EN BRETAGNE EN JUILLET 2009

Au coeur de la forêt de Paimpont du samedi 18 au vendredi 24 juillet 2009.
Infos : paimpontvegan2009@gmail.com
Le véganisme est une théorie et une pratique visant à éviter tout ce qui est relatif à « l’exploitation animale » : alimentation carnée et ovo lactée, expérimentation animale, cuir, corrida…

--------------------------------------------------------------------

Un Camp Action Climat à Notre Dame des Landes du 3 au 9 août 2009
http://www.bellamy17.lautre.net/spip.php?article68 ou
Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 23:33
Salut,
l'agenda est actualisé !
Au plaisir de peut-être vous croiser ici ou là.
Salutations émancipatrices !

En fin de massage : Bref historique de l'Histoire du 1er mai...

Radio libertaire en direct : http://www.federation-anarchiste.org/rl/
Radio libertaire en podcast : http://media.radio-libertaire.org/php/grille.php
Indymedia Nantes (plein d’infos sur Nantes, Rennes, Angers, St Nazaire, etc…) : https://nantes.indymedia.org/colonne_centrale
Infos en direct sur les universités du Morbihan en lutte : http://sauvonslubs.blogspot.com/

------------------------------------------------------------------------

Samedi 18 avril, Vannes, 11h00 : VIDEOSURVEILLANCE : Une certaine vision de la ville. Il y a un an, la mairie de Vannes mettait en place un important arsenal de vidéosurveillance au coeur de la ville...
Rendez-vous place des Droits de l'Homme à Ménimur, au pied de la caméra.
Organisé par association VPC.

------------------------------------------------------------------------

Assemblée Générale du CAFE DE LA PENTE le Samedi 18 avril à ROCHEFORT EN TERRE à 14h. réservée aux adhérents et adhérentes évidemment.

------------------------------------------------------------------------

Samedi 18 avril – ARZANO (près de Quimperlé) – Concert (à forte tendance anarcho punk !) contre la spéculation immobilière avec J’aurais voulu, Skuds and panic people, Varlin et Mauvaise graine. Salle des fêtes – 21h00 – 8 euros. Dès 19h00, projection du film catalan A Tornallom. Tables de presse. Organisé par la CBIL.

-----------------------------------------------------------------------

Dimanche 19 avril – VANNES – Les pique-niques végétariens recommencent !! RDV à midi, rue Larmor Gwened, dans l’anse de Kérino. Chacun-e apporte un plat végétal et une boisson et on partage. Table de presse. Infos : veg56@voila.fr

---------------------------------------------------------------------

Vendredi 24 avril – AURAY – « Grande distribution, le prix à payer », rencontre avec Christian Jacquiau, auteur de « les coulisses de la grande distribution » http://endehors.org/news/les-coulisses-de-la-grande-distribution - au Petit Théâtre (derrière la mairie) à 20h30 – 3 euros. Organisé par Aduce et l’Amap du Loch http://amapduloch.over-blog.com/categorie-712905.html

----------------------------------------------------------------------

Vendredi 24 avril au Bateau livre de PENESTIN (56), à 20h30, l’association "sanmélé" diffusera  "no London today" de Delphine Deloget, un documentaire qui relate quelques jours de la vie quotidienne de jeunes demandeurs d'asile à Calais dans l'attente de leur passage prochain vers l'"Eldorado" britannique. http://www.lacid.org/films_fiche.asp?id=512 S'en suivra une discussion avec Jacky Burgaud qui a passé quelques jours au coté de l'association de soutien aux réfugiés "Salam".

----------------------------------------------------------------------

Samedi 25 avril « Chernobyl day » - CONTRE LE DÉNI ET L’OUBLI, JOURNÉE INTERNATIONALE DE MOBILISATION CONTRE LE NUCLÉAIRE Pour commémorer Tchernobyl et dénoncer le nucléaire, ce choix industriel criminel et insensé, deux actions sont organisées sous la forme de Die-In avec masques blancs :
- A Lorient, 11h devant les halles de Merville,
- A Vannes, 11h devant les halles places des Lices.

---------------------------------------------------------------------

Samedi 25 avril – Rennes : premier VegOuest Festival (festival végétarien), place de la république, de 10h à 24h. Info et programme complet : jean-luc@droitsdesanimaux.net

--------------------------------------------------------------------

Samedi 25 avril – Café de la Pente (ROCHEFORT EN TERRE) – 20h30 Présentation débat de la brochure « mauvaises intentions » sur la soit disant « mouvance anarcho autonome », prétexte à fichage, contrôle, répression : http://infokiosques.net/mauvaises_intentions avec des membres du collectif Mauvaises intentions

---------------------------------------------------------------------

Dans la semaine du 26 avril, le cinéma l'Iris de QUESTEMBERT va diffuser "Punishment park" de Peter Watkins. Une oeuvre malheureusement toujours d'actualité... http://iris.cinema.free.fr/

----------------------------------------------------------------------

Mardi 28/04 à PONTIVY, projection de "Le monde selon Monsanto" et débat avec Marie-Monique Robin. Au cinéma, horaires à préciser. Le film peut être vu là (qualité moyenne) : http://video.google.com/videoplay?docid=-8723985684378254371 Le débat qui était diffusé sur Arte peut être consulté ici : http://www.arte.tv/fr/Videos-sur-ARTE-TV/2151166,CmC=1969084.html (interviennent J. Bové, R. Sommer, C. Vélot)

--------------------------------------------------------------------

Jeudi 30 avril - MUZILLAC, conférence-débat avec François Veillerette, le président du MDRGF (Mouvement pour les droits et le respect des générations futures), sur les pesticides et leurs impacts sur notre quotidien. Entrée gratuite, salle du Vieux couvent.

---------------------------------------------------------------------

Vendredi 1er mai - un peu partout, depuis 1889 : Fête internationale des travailleurs et travailleuses contre l'exploitation et l'aliénation au travail. Cette année sera une journée d'action syndicale unitaire (sur laquelle il  aurait à redire...).
Bref historique de l'Histoire du 1er mai en bas de ce message

---------------------------------------------------------------------

Samedi 2 MAI 2009 - Pour les 10èmes rencontres de l’association POIL DE CAROTTE
3 artistes de talent à GUILLIGOMARC’H : Réservez votre soirée ! Lili CROS, Thierry CHAZELLE, Laurent KERMABON 20h30 - Salle de la Mairie. Entrée 6 euros (pour les enfants : 2 euros). http://a.pdc.free.fr Association dont l’activité est l’Accueil, l’Ecoute et l’Orientation de ses adhérents, enfant, jeune ou adulte, en souffrance morale dans la sphère privée (apaiser les conflits familiaux…).

--------------------------------------------------------------------

Un Camp Action Climat à Notre Dame des Landes du 3 au 9 août 2009
http://www.bellamy17.lautre.net/spip.php?article68 ou http://www.campclimat.org/appel.htm

---------------------------------------------------------------------

1er MAI : JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTES POUR TOU-TE-S LES OPPRIMÉ-E-S

Le 1er mai 1886, un grand mouvement populaire émerge dans les centres industriels des Etats-Unis pour obtenir par la grève générale la journée de travail de 8 heures.
A Chicago, six ouvriers grévistes sont dès le lendemain abattus par la police. C’est au meeting de protestation qui a lieu le soir même qu’un agent provocateur jette une bombe parmi l’assistance. Cet événement sert  de prétexte à l’une des plus féroces répressions du mouvement ouvrier.
Ainsi, la Justice s’abat sur les militants les plus en vue. Ces porte-voix les plus vaillants de la grande lutte entre le capital et le travail sont inculpés de conspiration et de meurtre.
Cinq de ces militants, tous anarchistes, sont condamnés à mort.
L’un se suicide dans sa cellule. Les quatre autres sont pendus le 11 novembre 1887.
Le Congrès international de Paris, en 1889, proclame alors le premier mai jour férié du prolétariat universel.
En 1941, Pétain déclare le 1er mai  « Fête du Travail et de la concorde sociale ». En 1947, le 1er mai est officialisé « Fête du Travail ». Récemment, les enfants de Pétain en sont à fêter Jeanne d’Arc dans une grand messe nationaliste autour de valeurs xénophobes, d’autres vendent du muguet…
On est loin de la fête des travailleurs et travailleuses contre l’exploitation et l’oppression !

Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 14:58

Vous trouverez ci-dessous DEUX historiques de la lutte antinucléaire à Erdeven en 1975.

Le premier est tiré du Réseau Sortir du Nucléaire.

Le second, plus personnel, plus critique aussi, émane de Roger et Bella BELBEOCH, scientifiques militant au Comité Stop Nogent-sur-Seine. 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

TEXTE 1 : http://www.sortirdunucleaire.org/agir/actions/erdeven20050409/HistoireCRIN1.doc

PETIT HISTORIQUE DE LA LUTTE ANTI‑NUCLEAIRE A ERDEVEN EN BRETAGNE (MORBIHAN)

 

QUI DIT HISTORIQUE DE LA LUTTE A ERDEVEN DIT HISTORIQUE DU CRIN (Comité Régional d'Information Nucléaire) ET AUSSI HISTORIQUE DE LA POPULATION D'ERDEVEN.

 

En effet le CRIN est à l'origine de la lutte anti‑nucléaire en Bretagne mais comme il est issu de la population, qu'il a travaillé avec elle, évolué avec elle et gagné une bataille avec elle, on ne les dissociera pas. Car c'est là que réside toute la dynamique et l'impact de la lutte en Bretagne : une participation massive, active et constante de tous à l'activité d'un groupe pour informer d'abord la population des dangers du nucléaire, pour la défendre ensuite contre l'arbitraire d'une décision contraire à sa volonté.

 

Mais pourquoi cette réaction énergique et inattendue des gens d'Erdeven ? Sept ou huit centrales fonctionnent en France ou fonctionneront d'ici 1980. Mais construites dans l'indifférence générale, au mépris des plus légitimes inquiétudes des plus concernés, ne provoquant qu'une contestation très localisée, très écologique, leur implantation n'avait troublé ni les foules, ni les milieux scientifiques, encore moins les responsables politiques.

 

Que s'est-il passé à Erdeven où tout se serait passé comme ailleurs : population à peine informée, séduite par la patente, enquête d'utilité publique escamotée, décision municipale prise en un mois sans aucune information scientifique pour les élus.

 

Il faut noter tout de suite que sur le plan national dans les milieux scientifiques informés, l'annonce du programme nucléaire Messmer (200 tranches de 1000 MW d'ici l’an 2000 et le choix de la filière américaine Westinghouse au dépens de la filière française) faisait hurler. Mais ces hurlements étaient ouatés par le grand tapage gouvernemental du chantage à la crise énergétique (pétrole) et les belles affirmations de renforcement de sécurité, etc... ce qui rendait la contestation écologique inacceptable car anti‑scientiste, passéiste, voire mystique (l’Apocalypse Nucléaire).

 

Ceci ne touchait pas la commune d'Erdeven et ses environs :

Région à la foi rurale, maritime, ostréicole et touristique, il n’y a pas ici de pollution. Une plage superbe et déserte (protégée par une servitude militaire) accueille des milliers de touristes et de gens du pays. C’est le site choisi par EDF. La population très peu politisée y est très attachée à son sol, à la mer, à l’environnement intact, à la nature qui est pour elle sa ressource essentielle d'existence. Pas de réflexe écologique intellectuel. La NATURE ici C'EST LA VIE !

 

Dès l'annonce de la centrale d'Erdeven - Novembre 74 -, une poignée de personnes de la population d'Erdeven, d'Etel le port voisin, de Belz, créent le CRIN dont le but est d'informer sur les dangers du nucléaire. C'est une association "indépendante de tout parti politique" qui va, dans un électorat traditionnellement de droite, provoquer des remises en question fondamentales.

L'efficacité de l'information du CRIN est due à des impératifs de lutte qui ont été très vite bien compris par les membres du CRIN : Il s'agissait pour des gens simples, s'adressant à des gens simples, de diffuser une information pourtant complexe, très vite, complètement, dans un esprit ouvert et au plus grand nombre.

 

Cela a fortement motivé les gens du CRIN et leur a fait trouver un style de réunion, de contacts, de diffusion, de rapports humains et sociaux, nouveaux…

 

 

FEVRIER 75

Sur les 10 communes (favorables), 10 votent NON A LA CENTRALE, poussées par la pression populaire.

 

PAQUES 75

Une grande fête anti-nucléaire a lieu à ERDEVEN sur le site de la centrale. 15 000 personnes y participent. C’est un événement en BRETAGNE dont la presse régionale et nationale s’emparent avec étonnement.

A partir de ce moment, la concertation et la prise de conscience anti-nucléaire prend des proportions dépassant le cadre breton. Les élus locaux des autres sites bretons et vendéens sont contraints de refuser la centrale. Les élus régionaux prennent des positions ambiguës : OUI… MAIS.

Les milieux scientifiques s’émeuvent, l’opinion s’interroge, les syndicats et les partis politiques prennent position (les Fédérations Régionales du PS et du PC s’opposent au projet), les milieux EDF et gouvernementaux fulminent mais n’osent pas intervenir, un préfet est déplacé, le conseiller général et régional de la région d’Erdeven se couvre de ridicule. Les scientifiques, poussés par la contestation populaire d’Erdeven et d’ailleurs, signent l’appel des 400, font à Jussieu (Fac des Sciences) conférences et colloques, participent à des réunions d’information réunissant un vaste public populaire. Le Gouvernement réduit son programme nucléaire tandis qu’à l’intérieur de l’EDF des remous provoquent chez certains experts des prises de position critiquant la politique énergétique française.

Le CRIN quant à lui, poursuit son action d’information sous une forme nouvelle : réunions publiques moins nombreuses mais création d’un journal « A Tous Crins » où s’expriment tous ceux qu’intéressent les problèmes nucléaires et politiques qui en découlent, ouverture d’une permanence, lieu de rencontres et de réunions plus restreintes où des recherches dans les domaines économiques, énergie douces, etc… sont abordées.

 

AOUT 75

Une deuxième fête d’Erdeven a lieu (5000 personnes y participent avec enthousiasme : touristes, campeurs, jeunes, gens du pays,…)

 

SEPTEMBRE 75

Le Conseil Régional de Bretagne adopte par 52 voix contre 1 le projet d’une centrale nucléaire en Bretagne. C’est une décision politique aberrante car les dangers nucléaires leurs ont été exposés par une commission d’enquête et un document officiel ne leur a pas caché que les possibilités de relance économique sont des plus minces.

Le jour même, le 26 septembre, 14 des 30 syndicats, partis, associations, comités de défense, etc… et les comités locaux du CRIN réaffirment au cours d’une conférence de presse leur opposition à une centrale bretonne. L’indignation devant la décision arbitraire du Conseil Régional est ressentie profondément.

 

NOVEMBRE 75

Un bruit circule : un article de « Ouest-France » le confirme : « ERDEVEN EST DEFINITIVEMENT ABANDONNE PAR EDF » malgré les avantages du site. Motif : la contestation de la population y est trop forte.

C’est dans le Finistère, à Porsmoguer qu’EDF porte son choix. Mais à Porsmoguer, un CLIN existe, informe, mobilise la population.

Tous les CRINs de Bretagne, réunis en Fédération se réuniront le 5 décembre à Porsmoguer pour définir une forme de lutte commune afin de débarrasser définitivement la Bretagne de ce type d’industrie polluante et néfaste sur tous les plans.

 

La lutte anti-nucléaire du CRIN a fait parallèlement apparaître chez un nombre toujours plus grand de gens qu’inquiète l’incapacité du système à sortir de la crise, un désir profond d’avoir une action plus efficace, plus intelligente, plus écologique sur la gestion du pays dans lequel ils vivent et veulent continuer de vivre.

 

 

COMITE REGIONAL D’INFORMATION NUCLEAIRE

 
Permanence : 43 rue du Gal Leclerc

             BP 5

ETEL 56410 (France)

 

 Téléphone : 52.32.98

 

 

Copie d’un document d’information du CRIN

 

                                                                                   

 

 

Extrait du n° 0 de “A Tous Crins” :

 

Municipalités qui ont pris position :

Belz :                9 Non,                          11 nuls

Locoal-Mendon :                       13 Non,                2 nuls

Landévant :       11 Non,                        4 nuls

Sainte-Hélène :   11 Non,             2 Oui

Plouhinec :        Non à l’unanimité

Gâvres :            Non à l’unanimité

Etel :                 11 Non,             2 Oui,             5 abstentions

Quiberon :         13 Non,                                   4 abstentions

Erdeven :           14 Non,                        3 nuls

 

Ci-dessous, photo de la commémoration en 2005 des 30 ans de la lutte à Erdeven devant "la main verte" érigée à l'époque

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

 TEXTE 2 : 

Erdeven : une lutte exemplaire contre l'électronucléaire

Dimanche 11 Mars 2007. Extrait du site internet A-infos, http://www.ainfos.ca/07/mar/ainfos00206.html

texte lui-même repris de  La lettre d’information du Comité Stop Nogent-sur-Seine n° 111/112 juin-septembre 2006 http://www.dissident-media.org/stop_nogent/lettre_111_112.pdf


En 1974 le ministre d’Ornano publie un rapport dans lequel figure une liste de sites possibles de centrales nucléaires. Le gouvernement nucléocrate s’appuyait sur la crise pétrolière de 1973 pour accélérer la nucléarisation de l’électricité en France
(http://www.dissident-media.org/infonucleaire/electronuc_france.html) prévue depuis longtemps par le comité PEON (production d’électricité d’origine nucléaire) créé en 1950.

A Erdeven, petite localité au sud de Lorient, des habitants découvrent qu’on veut leur flanquer une centrale nucléaire. Il y a eu une réaction spontanée de la quasi totalité des habitants (mis à part le pharmacien qui a eu droit à l’inscription « collabo » sur sa vitrine).

A l’origine, quelques habitants décident de se rencontrer un soir dans le café du coin. Le bouche à oreille ayant joué l’afflux est tel que c’est une véritable
réunion publique qui doit se tenir dans un lieu plus approprié. Ce qui est intéressant dans la réaction des habitants d’Erdeven et des alentours c’est qu’il ne s’agissait pas seulement d’un refus d’un réacteur chez eux mais d’un refus de l’énergie nucléaire. Les réactions publiques de 1974 firent reculer le gouvernement et Erdeven fut supprimé des sites nucléaires. En mars 1975 une manifestation contre le nucléaire fut symbolisée sur la plage d’Erdeven par
l’inauguration d’une statue, une main ouverte exprimant le refus, portant sur l’énorme souche servant de socle « NON AU NUCLEAIRE » « NON aux CENTRALES
NUCLEAIRES 30 mars 1975 ».

 
Cette réaction unanime des habitants d’Erdeven et des localités voisines (Belz, Guidel ?) n’a guère eu de conséquences dans la ville de Lorient, pourtant proche,
et en particulier chez les politiciens lorientais.

Quand nous avons débarqué à Erdeven à quelques membres du GIT (Groupe Information Travail - Saclay) accompagnés de Roger nous avons été surpris. Dans la petite épicerie une affichette manuscrite disait « Mieux vaut les fesses à l’air qu’une centrale nucléaire » (l’année précédente un club nudiste s’était installé sur la plage, ce qui avait fait scandale). Au-dessus des pommes de terre trônait notre best-seller de février 75 sur « La sécurité du travail au Centre d’Etudes Nucléaires de Saclay » qui dénonçait
les entorses à la radioprotection ! « Dans le cadre du « tout électrique, tout nucléaire », il nous paraît important de montrer que tout n’est pas pour le mieux dans le meilleur des mondes, même dans un Centre
d’Etudes Nucléaires comme Saclay. Que dire alors des centres de production, La Hague et Marcoule, ou ceux de l’industrie privée comme Malvési, et des mines d’uranium comme celle de La Crouzille ».

Nous avons eu une réunion en petit comité avec des antinucléaires d’Erdeven. Nous avons appris que leur tentative de rallier les habitants de Plogoff à une action
plus globale contre le nucléaire, Plogoff étant aussi sur la liste des sites, avait échoué car à Plogoff ils avaient confiance en Giscard d’Estaing qui avait promis que les centrales ne seraient implantées qu’avec l’accord de la population. Ils ont su plus tard combien ils avaient été naïfs et la lutte des habitants de Plogoff a inauguré la guérilla antinucléaire. Mais avec le recul on voit que c’était uniquement contre la centrale de Plogoff, ce n’était pas un « NON au centrales nucléaires » en général.

Les militants d’Erdeven étaient pacifistes et chagrinés de voir que les marins-pêcheurs n’assistaient pas aux réunions. Eux, ils avaient acheté des cartouches. La venue du général La Bollardière, apôtre de la non-violence, les avaient laissés indifférents.

Nous avons eu un échange extrêmement intéressant  "Comment, vous êtes antinucléaires et vous travaillez au CEA " Nous étions 5 et tous nous étions impliqués dans la recherche fondamentale sur des sujets n’ayant rien à voir, même de loin, avec le nucléaire. Bien sûr on s’était déjà posé la question : « Pourquoi le CEA nous paie-t-il ? »  et cela a alimenté nos réflexions sur le rôle d’alibi de la recherche. Mais à notre question « Et vous qu’est-ce que vous faites ? » on a appris qu’il y avait parmi nous un publiciste (est-ce important pour la vie que nous aimerions vivre ?), un marchand de biens immobiliers
(idem), un paysan (et les nitrates tu en fais quoi ?). Ainsi le débat a porté, non pas sur la gestion des moyens de production, le préalable des marxistes de toutes tendances, mais sur « qu’est-ce qu’on devrait produire pour que la vie soit vivable ». Ce débat a toujours été escamoté et est toujours d’une brûlante actualité.

Nous avons été très étonnés des connaissances pointues des antinucléaires que nous avons rencontrés. Ce qui est important c’est que la réaction à Erdeven a été spontanée et que les gens se sont renseignés rapidement sur les dangers du nucléaire et cela sans l’intervention de scientifiques, experts ou contre experts.
http://www.dissident-media.org/stop_nogent/101_102_contre_exp.html

Roger et Bella Belbeoch,
Extrait de la lettre d’information du Comité Stop Nogent-sur-Seine n° 111/112,
juin-septembre 2006,
http://www.dissident-media.org/stop_nogent/lettre_111_112.pdf

Les lettres d’information sont disponibles en PDF sur le site du comité :
http://www.dissident-media.org/stop_nogent


 

Un intéressant texte bilan critique de Roger BELBEOCH sur le mouvement antinucléaire français, intitulé "Le mouvement antinucléaire en France a totalement échoué", peut être consulté ici : http://www.ainfos.ca/fr/ainfos08039.html

Repost 0
Published by anars56 - dans Histoire
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 22:03
Salut,
v'là quelques mises à jour.

Radio libertaire en direct : http://www.federation-anarchiste.org/rl/
Radio libertaire en podcast : http://media.radio-libertaire.org/php/grille.php
Indymedia Nantes (plein d’infos sur Nantes, Rennes, Angers, St Nazaire, etc…) : https://nantes.indymedia.org/colonne_centrale
Infos en direct sur les universités du Morbihan en lutte : http://sauvonslubs.blogspot.com/

---------------------------------------------------------------------

COMMUNIQUE DE LA FA :
STRASBOURG : DEBORDEMENTS ORGANISES PAR LES FLICS ET MENSONGES D’ETAT

Communiqué de la Fédération anarchiste - 6 avril 2009 (reproduit en fin de message)

http://public.federation-anarchiste.org/article.php3?id_article=361

----------------------------------------------------------------------

Arte a diffusé cette semaine les excellents documentaires « notre pain quotidien » et « le marché de la faim » et continue demain, jeudi 9 avril, à 20h45, avec "Super size me", (Etats-Unis, 2004, 98mn). « Quels effets peut produire un mois de régime 100 % McDonald's ? Un pamphlet horriblement efficace, qui a fait le tour du monde - comme McDo. »
Sur Arte toujours, à 22:20, "Paris-Berlin, le débat" (France, 2009, 60mn) : Le monde court-il à sa faim ? Saviez-vous qu'en Europe 10 % de la population souffre de "malnutrition" ?

--------------------------------------------------------------------

Assemblée Générale du CAFE DE LA PENTE le Samedi 18 avril à ROCHEFORT EN TERRE

--------------------------------------------------------------------

Samedi 18 avril – ARZANO (près de Quimperlé) – Concert (à forte tendance anarcho punk !) contre la spéculation immobilière avec J’aurais voulu, Skuds and panic people, Varlin et Mauvaise graine. Salle des fêtes – 21h00 – 8 euros. Dès 19h00, projection du film catalan A Tornallom. Tables de presse. Organisé par la CBIL.

------------------------------------------------------------

Dimanche19 avril – VANNES – Les pique-niques végétariens recommencent !! RDV à midi, rue Larmor Gwened. Chacun-e apporte un plat végétal et une boisson et on partage. Table de presse. Infos : veg56@voila.fr

---------------------------------------------------------

Vendredi 24 avril – AURAY – « Grande distribution, le prix à payer », rencontre avec Christian Jacquiau, auteur de « les coulisses de la grande distribution » http://endehors.org/news/les-coulisses-de-la-grande-distribution - au Petit Théâtre (derrière la mairie) à 20h30 – 3 euros. Organisé par Aduce et l’Amap du Loch http://amapduloch.over-blog.com/categorie-712905.html

----------------------------------------------------------------

Vendredi 24 avril au Bateau livre de PENESTIN (56), à 20h30, l’association "sanmélé" diffusera  "no London today" de Delphine Deloget, un documentaire qui relate quelques jours de la vie quotidienne de jeunes demandeurs d'asile à Calais dans l'attente de leur passage prochain vers l'"Eldorado" britannique. http://www.lacid.org/films_fiche.asp?id=512 S'en suivra une discussion avec Jacky Burgaud qui a passé quelques jours au coté de l'association de soutien aux réfugiés "Salam".

----------------------------------------------------------------

Samedi 25 avril – Café de la Pente (ROCHEFORT EN TERRE) – 20h30 Présentation débat de la brochure « mauvaises intentions » sur la soit disant « mouvance anarcho autonome », prétexte à fichage, contrôle, répression : http://infokiosques.net/mauvaises_intentions avec des membres du collectif Mauvaises intentions

------------------------------------------------------------------

Dans la semaine du 26 avril, le cinéma l'Iris de QUESTEMBERT va diffuser "Punishment park" de Peter Watkins. Une oeuvre malheureusement toujours d'actualité... http://iris.cinema.free.fr/

-----------------------------------------------------------------

Mardi 28/04 à PONTIVY, projection de "Le monde selon Monsanto" et débat avec Marie-Monique Robin. Au cinéma, horaires à préciser. Le film peut être vu là (qualité moyenne) : http://video.google.com/videoplay?docid=-8723985684378254371 Le débat qui était diffusé sur Arte peut être consulté ici : http://www.arte.tv/fr/Videos-sur-ARTE-TV/2151166,CmC=1969084.html (interviennent J. Bové, R. Sommer, C. Vélot)

-------------------------------------------------------------------

Jeudi 30 avril -  MUZILLAC, conférence-débat avec François Veillerette, le président du MDRGF (Mouvement pour les droits et le respect des générations futures), sur les pesticides et leurs impacts sur notre quotidien. Entrée gratuite, salle du Vieux couvent.

---------------------------------------------------------------------

Samedi 2 MAI 2009 - Pour les 10èmes rencontres de l’association POIL DE CAROTTE, 3 artistes de talent à GUILLIGOMARC’H : Réservez votre soirée ! Lili CROS, Thierry CHAZELLE, Laurent KERMABON 20h30 - Salle de la Mairie. Entrée 6 euros (pour les enfants : 2 euros). http://a.pdc.free.fr Association dont l’activité est l’Accueil, l’Ecoute et l’Orientation de ses adhérents, enfant, jeune ou adulte, en souffrance morale dans la sphère privée (apaiser les conflits familiaux…).

---------------------------------------------------------------

Un Camp Action Climat à Notre Dame des Landes du 3 au 9 août 2009
http://www.bellamy17.lautre.net/spip.php?article68 ou http://www.campclimat.org/appel.htm

------------------------------------------------------------------

STRASBOURG : DEBORDEMENTS ORGANISES PAR LES FLICS ET MENSONGES D’ETAT.

Présente dans la manifestation contre le sommet de l’OTAN, où elle a porté ses revendications antimilitaristes au sein du cortège libertaire, la Fédération anarchiste s’inscrit en faux contre les propos de la ministre des forces de répression visant à accréditer l’idée qu’elles auraient été débordées . Pendant douze heures samedi 4 avril, la quinzaine de milliers de personnes qui avaient pu parvenir sur le trajet n’ont pu accomplir un geste, effectuer un déplacement qui n’ait été contrôlé par des effectifs policiers supérieurs en nombre (11.000 français, 15.000 allemands) et dotés des équipement les plus modernes en la matière : aucun manifestant n’a pu échapper aux caméras postées sur les trois hélicoptères dont le bruit lancinant contribuait à créer une ambiance de guerre, et d’où étaient projetées des grenades lacrymogènes, pas plus qu’il n’était possible d’éviter la surveillance d’un drone,
ni celle des caméscopes dont se servaient les CRS, Gardes mobiles et officiers de la BAC. Aucun manifestant ne pouvait s’extraire du parcours imposé par la préfecture dans la zone portuaire, véritable souricière où tous les mouvements du cortège étaient prévus et canalisés, avec un départ au milieu d’ une chicane de camions de CRS disposés pour faire un premier filtrage et, probablement, humilier et provoquer des réactions d’hostilité justifiant l’emploi de la force. Puis c’est pris en tenailles, littéralement bloqué à l’avant et à l’arrière, dans une véritable embuscade militaire, que chacun a dû, mains levées, passer devant une double haie de robocops bien décidés à briser jusqu’au bout le moral des militants qui ne pouvaient imaginer que la police d’une aussi belle démocratie ne pouvait se comporter avec autant de morgue, de sauvagerie, et il faut porter au crédit de la détermination calme des cortèges
libertaire et kurde le fait que la fin de la manifestation ne se soit pas soldée par un affolement général et un bain de sang. Même après la dislocation, les manifestants n’ont pas eu le choix de l’itinéraire pour parcourir à pied dans une ambiance de retraite de Russie les dix kilomètres qui les séparaient du camp de la Ganzau ;les faits sont établis, les policiers étaient postés à chaque intersection, à qui fera-t-on croire qu’ils étaient en nombre insuffisant ? La réalité est terrible à admettre, mais il est du devoir politique de la Fédération anarchiste de dire le vrai : cette manifestation a subi une lourde défaite ; pis, le combat revendicatif n’a pas eu lieu, tant les slogans scandés au milieu d’usines désertes paraissaient dérisoires....

Dans ces conditions, la thèse des débordements au pont de l’Europe relève du mensonge d’Etat, le choix a été fait de sacrifier un quartier défavorisé pour faire la part du feu, ce choix n’avait d’autre motivation que de justifier la répression et d’empêcher la population de fraterniser avec les manifestants ; le dispositif policier était au point, de l’aveu même d’ Alliot-Marie, et le maire de Strasbourg, qui adopte une posture de dénonciation, était dans la confidence depuis le début, il s’agit donc purement et simplement d’une combinaison cynique dont les habitants d’un quartier défavorisé, plus faciles à punir et à surveiller que les flux de capitaux, ont fait les frais, ce qui, à l’évidence, n’a pas suffi à désolidariser les strasbourgeois des militants.

Pour la Fédération anarchiste, c’est le visage de la guerre des classes dans un très proche futur qui s’est dessiné à Strasbourg pendant le sommet de l’OTAN, pour elle, seul un mouvement social généralisé peut vaincre la brutalité policière et débarrasser la planète des fauteurs de guerre.

Fédération anarchiste, lundi 6 avril.



Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 19:57
Salut,

des infos connues et des nouveautés (dont du copinage même si on n'est vraisemblablement pas 100 % d'accord sur tout...)


Radio libertaire en direct : http://www.federation-anarchiste.org/rl/
Radio libertaire en podcast : http://media.radio-libertaire.org/php/grille.php
Indymedia Nantes (plein d’infos sur Nantes, Rennes, Angers, St Nazaire, etc…) : https://nantes.indymedia.org/colonne_centrale
Infos en direct sur les universités du Morbihan en lutte : http://sauvonslubs.blogspot.com/

-----------------------------------------------------------------------

Le Mardi 24 Mars, le groupe la sociale de la Fédération Anarchiste de Rennes organisait une réunion publique sur le thème "pour sortir de la Crise, sortons du capitalisme, et de l'Etat!".
3 interventions:
- Fabrice donne le ton avec une intervention politique sur l'actualité sociale.
- Marc de l'entreprise Aumont, filiale de Manitou, explique ce qu'est le chômage partiel imposé par les patrons, le rôle de la Préfecture, l'accompagnement de la casse sociale par les syndicats de collaboration de classe, la lutte menée par les travailleurs de Aumont.
- David parle de la lutte des étudiants de Rennes 2 contre la masterisation liée à la LRU et la privatisation des universités.
1iere partie sur 3 au total: intervention actualité sociale
http://www.dailymotion.com/video/x8t5zq_pour-sortir-de-la-crise-sortons-du_news
2ieme partie sur 3 au total: exemple de lutte contre contre le chôamge partiel
http://www.dailymotion.com/video/x8t6l6_pour-sortir-de-la-crise-sortons-du_news
3ieme et dernière parie: luttes étudiantes à l'université de rennes 2
http://www.dailymotion.com/video/x8t7cp_pour-sortir-de-la-crise-sortons-du_news

------------------------------------------------------------------------

Tout savoir sur l'Otan et le contre sommet http://fastrasbg.lautre.net/ et  http://otan.divergences.be

-----------------------------------------------------------------------

Jeudi 2 Avril 2009, 20h 30 – Rennes – Discussion « Autogestion, Gestion Directe » - local la commune, au 17 rue de Châteaudun. Organisée par le groupe de Rennes de la FA. http://farennes.free.fr/actionetagenda.htm

----------------------------------------------

jeudi 2 avril - 20h30 - Salle audiovisuelle - Cité Allende - LORIENT : Soirée débat autour du film de Gilles Perret « Ma mondialisation ». Entrée libre. Le film : Fonds de pension, délocalisation, mondialisation font désormais partie de notre langage quotidien, mais demeurent des notions abstraites, souvent angoissantes. À travers le regard plutôt « atypique » d´un chef d´entreprise de la vallée de l´Arve, haut lieu de la mécanique de précision en Haute-Savoie, Ma mondialisation raconte cette phase récente du capitalisme dominé par des mécanismes financiers « globaux » et implacables. Incapables de faire face à cette nouvelle donne, nombre d´entrepreneurs de la vallée de l´Arve finissent par se demander s´ils n´ont pas été dépassés par un modèle économique qu´ils auraient trop longtemps cautionnés.
Le site du film : http://www.mamondialisation.com/

----------------------------------------------------------------------

Jeudi 2 avril à 20h30, le cinéma LES ARCADES à Auray projette HERBE (documentaire road-movie paysan d’1h16, sorti en 2009), en présence du réalisateur. Au coeur de la Bretagne paysanne, deux visions du métier d'éleveur laitier se confrontent. Alors que des Hommes se sont engagés depuis plusieurs années dans une agriculture autonome, durable et performante, le courant majoritaire de la profession reste inscrit dans un modèle de production industriel, fortement dépendant des groupes agricoles et agro-alimentaires...
Bande-annonce : http://www.youtube.com/watch?v=Y5zkJg9CaxY&eurl=http%3A%2F%2Fblog.inakis.fr%2Findex.php%3F2009%2F02%2F13%2F164-sortie-du-film-herbe-le-18-fevrier-un-road-movie-paysan&feature=player_embedded

-------------------------------------------------------

Samedi 4 avril – Lorient – concert de soutien pour les ouvriers et ouvrières de la SBFM, fonderie de la région lorientaise, ancienne filiale de Renault, qui est à vendre et dont 500 personnes viennent de perdre leur emploi. Il y aura K.VELL, J J Mel, Trio Vyanet, LPDQ, Michel TONNERRE à 21H, Bernard Lavilliers à 22h, entrée 6 euros… Parc des expos à Lorient/Lanester. Bon, y'a un débat l'après-midi avec Bernard Thibault (CGT) sur la politique industrielle dans le Morbihan... On n'est pas obligés non plus, hein ?!!

-------------------------------------------------------------

Assemblée Générale du CAFE DE LA PENTE le Samedi 18 avril

------------------------------------------------------------------

Samedi 19 avril – Vannes – Les pique-niques végétariens recommencent !! RDV à midi, rue Larmor Gwened. Chacun-e apporte un plat végétal et une boisson et on partage. Table de presse. Infos : veg56@voila.fr

-------------------------------------------------------

Vendredi 24 avril – Auray – « Grande distribution, le prix à payer », rencontre avec Christian Jacquiau, auteur de « les coulisses de la grande distribution » http://endehors.org/news/les-coulisses-de-la-grande-distribution - au Petit Théâtre (derrière la mairie) à 20h30 – 3 euros. Organisé par Aduce et l’Amap du Loch http://amapduloch.over-blog.com/categorie-712905.html

-----------------------------------------------------------------

Samedi 25 avril – Café de la Pente (Rochefort en Terre) – 20h30 Présentation débat de la brochure « mauvaises intentions » sur la soit disant « mouvance anarcho autonome », prétexte à fichage, contrôle, répression : http://infokiosques.net/mauvaises_intentions avec des membres du collectif Mauvaises intentions

---------------------------------------------------------------

Dans la semaine du 26 avril, le cinéma l'Iris de Questembert va diffuser "Punishment park" de Peter Watkins. Une oeuvre malheureusement toujours d'actualité... http://iris.cinema.free.fr/

------------------------------------------------------------------

Samedi 2 MAI 2009 - Pour les 10èmes rencontres de l’association POIL DE CAROTTE
3 artistes de talent à GUILLIGOMARC’H : Réservez votre soirée ! Lili CROS, Thierry CHAZELLE, Laurent KERMABON 20h30 - Salle de la Mairie. Entrée 6 euros (pour les enfants : 2 euros). http://a.pdc.free.fr Association dont l’activité est l’Accueil, l’Ecoute et l’Orientation de ses adhérents, enfant, jeune ou adulte, en souffrance morale dans la sphère privée (apaiser les conflits familiaux…).

---------------------------------------------------------------

Un Camp Action Climat à Notre Dame des Landes du 3 au 9 août 2009
http://www.bellamy17.lautre.net/spip.php?article68 ou http://www.campclimat.org/appel.htm
Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 19:08
Mauvaise Graine : groupe anarcho punk de Lorient (bonne musique, bonnes paroles, que demande le peuple ? Encore !)

Jean-Luc Héridel : chansons francaises, loin des sentiers battus, sélectionnées par l'ami Jean-Luc, l'animateur de l'émission chants libres sur la radio web des étudiant-e-s de Lorient, la Compagnie des Ondes

Patrick Clémence : superbes peintures, romans et chansons... Des portraits de Léo Ferré et même de René Lochu (ci-dessous) et de bien d'autres surprises ! Et même une vidéo de l'expo Léo Ferré sur YouTube






Les éditions La Digitale : petite maison d'édition de livres située à Baye, près de Quimperlé. La Digitale existe depuis le début des années 80 et se consacre à l'Histoire sociale (locale et internationale), à la littérature, la poésie et aux arts. On lui doit, entre autres, la parution de l'autobiographie de René Lochu ! Allez voir son catalogue, c'est une véritable mine, riche de brillantes pépites !
Repost 0
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 18:53

Salut,

Vous trouverez en fin de message, l’intro de la causerie libertaire « le développement durable, c’est de la foutaise ! du développement à la décroissance, quelle société voulons-nous ? » et une bibliographie sur le sujet. Cette causerie s’est déroulée hier, jeudi 26 mars, au café Billabong à Auray. On remercie encore Marco et Julien qui s’occupent du bar d’avoir aménagé l’arrière-salle et mis à disposition gratuitement des boissons et des chips !

Prochain rendez-vous avec les groupes libertaires Lochu et Ferrer :

Samedi 28 mars – Café de la Pente (Rochefort en Terre) : 19h00 Projection du film « the take » sur les entreprises récupérées et autogérées d’Argentine en 2003 http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=59126.html . Puis discussion sur l’autogestion, organisée par le Café de la Pente où des membres du groupe Lochu interviendront. Apportez votre pique-nique !

Chouette, un nouveau blog d’infos libertaires sur la Bretagne est né : http://liberterre.wordpress.com/

BLOG ANARS 56 : http://anars56.over-blog.org/
Radio libertaire en direct : http://www.federation-anarchiste.org/rl/
Radio libertaire en podcast : http://media.radio-libertaire.org/php/grille.php
Indymedia Nantes (plein d’infos sur Nantes, Rennes, Angers, St Nazaire, etc…) : https://nantes.indymedia.org/colonne_centrale

Infos en direct sur les universités du Morbihan en lutte : http://sauvonslubs.blogspot.com/
Rapport au blocage des facs, voici un argumentaire pas mal fait contre le vote à bulletin secret / électronique : http://nantes.indymedia.org/article/16715

--------------------------------------------------------------------------

Tout savoir sur l'Otan et le contre sommet http://otan.divergences.be

---------------------------------------------------------------------------------------------------

FESTIVAL MARS M'ENCHANTE LANESTER DU 5 AU 28 MARS 2009
ESPACE JEAN VILAR Place Delaune  56600 Lanester Tél : 02 97 76 01 47
Chansons françaises à textes et/ou humoristiques. http://www.bretagne-en-scenes.org/article.php?sid=976

-----------------------------------------------------------------

PROGRAMMES du café de la Pente
THEATRE - Clovis Cayou Remonte la Pente - à 21h00 - Le 27 Mars 2009. Paf : 5 Euros. Humour Sous¬ Réaliste.
Samedi 28 mars - 19h00 Projection du film « the take » sur les entreprises récupérées et autogérées d’Argentine en 2003 http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=59126.html . Puis discussion sur l’autogestion. Apportez votre pique-nique !
----------------------------------------------------------------------------------------

Arradon, vendredis 27 mars et 3 avril, Projection du film « nos enfants nous accuseront », le film plaidoyer en faveur du bio. http://www.nosenfantsnousaccuseront-lefilm.com/  A la médiathèque. Gratuit.

---------------------------------------------------------------------

Kostiantyn Demianenko, espérantiste ukrainien, fera une tournée de conférences en France, sur « La mer d'Azov », « L'écologie et les poissons », sur « L'Ukraine » et « Le mouvement espérantiste ukrainien ».
Il sera ce vendredi 27 mars 2009 à 20 heures 30 à Agora, Saint-Nazaire

Pour plus de détails cliquer sur: 
http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=14446

-----------------------------------------------------------------------

Samedi 28 mars – Rennes - MANIFESTATION REGIONALE : REGULARISATION DE TOUS LES SANS PAPIERS ! Rdv à 15h, Place de la Mairie. A l’appel d’un collectif d’organisations, dont la fédération anarchiste. Pour avoir le texte d’appel du collectif, le demander à fedeanar56@yahoo.fr

----------------------------------------------------------------------

Samedi 28 mars – Vannes - A l'appel d'un collectif d'organisations, rassemblement anti G20 à 11h00 devant le site de K.P.M.G (un des quatre plus importants cabinets d´audit internationaux, acteurs majeurs de la crise financière actuelle :
- En ayant favorisé le développement des PARADIS FISCAUX,
- En ayant favorisé la réforme des normes comptables internationales), se trouve allée de Tréhornec, Bd de la Résistance (près de la DDASS)... et non Avenue de la Libération, comme j'ai pu l'écrire trop rapidement...

Une des décisions prises au Forum social de Bélem est de faire de la journée du 28 mars une journée internationale de rassemblements à l´occasion de la réunion du G 20.

Le G 20 qui regroupe les gouvernements des 20 pays parmi les plus riches du monde, se réunira le 2 avril à Londres avec la prétention d´apporter des réponses à la crise !!!

En cohérence avec les mobilisations syndicales du 29 janvier et du 19 mars, la journée mondiale d´action organisée le 28 mars en lien avec la réunion du G 20 doit nous permettre de porter ces propositions et revendications au coeur du système néolibéral.

Site consacré à la mobilisation : http://www.stop-g20.org/

 

--------------------------------------------

Samedi 28 mars – Café de la Pente (Rochefort en Terre) : 19h00 Projection du film « the take » sur les entreprises récupérées et autogérées d’Argentine en 2003 http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=59126.html . Puis discussion sur l’autogestion.

---------------------------------------------------------

LUNDI 30 MARS JOURNEE DE LA TERRE
Opération BDS (boycott-désinvestissement-sanction)
Rassemblement proposé par l'AFPS 56 (France-Palestine solidarité 56) à 17h30 sur le parking de la Fnac à Kerlann VANNES pour une action au Carrefour. Distribution de tracts aux différentes entrées du magasin et information des consommateurs. Actuellement de nombreux produits israéliens au rayon fruits et légumes (avocats, pamplemousses, tomates, pomme de terre nouvelles...). Boycott Carmel, Jaffa...de plus carrefour trompe la clientèle en affichant Mexique pour des avocats d'Israël.

------------------------------------------------------------------

Jeudi 2 Avril 2009, 20h 30 – Rennes – Discussion « Autogestion, Gestion Directe » - local la commune, au 17 rue de Châteaudun. Organisée par le groupe de Rennes de la FA. http://farennes.free.fr/actionetagenda.htm

-------------------------------------------------------

Samedi 4 avril – Lorient – concert de soutien pour les ouvriers et ouvrières de la SBFM, fonderie de la région lorientaise, ancienne filiale de Renault, qui est à vendre et dont 500 personnes viennent de perdre leur emploi. Il y aura K.VELL, J J Mel, Trio Vyanet, LPDQ, Michel TONNERRE à 21H, Bernard Lavilliers à 22h, entrée 5 euros… Parc des expos à Lorient/Lanester.

-------------------------------------------------------------

Assemblée Générale du CAFE DE LA PENTE le Samedi 18 avril

-------------------------------------------------------------

Samedi 19 avril – Vannes – Les pique-niques végétariens recommencent !! RDV à midi, rue Larmor Gwened. Chacun-e apporte un plat végétal et une boisson et on partage. Table de presse. Infos : veg56@voila.fr

-------------------------------------------------------

Dans la semaine du 26 avril, le cinéma l'Iris de Questembert va diffuser "Punishment park" de Peter Watkins. Une oeuvre malheureusement toujours d'actualité... http://iris.cinema.free.fr/

---------------------------------------------------------------------

INTRO CAUSERIE LIBERTAIRE DU 26 MARS 2009 AU BILLABONG A AURAY « LE DEVELOPPEMENT DURABLE C EST DE LA FOUTAISE !! DU DEVELOPPEMENT A LA DECROISSANCE QUELLE SOCIETE VOULONS-NOUS ? »

Nous sommes le groupe libertaire René Lochu, dit aussi groupe de Vannes de la fédération anarchiste. Le groupe s’est constitué en 1996, lors de la venue du Pape à Ste Anne d’Auray mais, bizarrement, pas pour lui souhaiter la bienvenue !
Nous avons pour but de propager les idées libertaires localement. Nous avons choisi de nous regrouper car nous pouvons faire plus de choses collectivement. Nous sommes organisés sur les bases de la libre association autour d’un pacte associatif. Certains d’entre nous sont aussi membres de la fédération anarchiste, ce qui nous permet de disposer d’un hebdomadaire : le monde libertaire, d’un secrétariat aux relations internationales, de matériel militant, etc... Nous intervenons dans le milieu associatif, écologiste, syndical, etc... Nous organisons aussi des réunions publiques en invitant des personnes plus pointues sur un sujet particulier : le 16 janvier, nous avons ainsi accueilli Lou Marin à Lorient autour de « Albert Camus et les libertaires » c’est d’ailleurs le titre de son livre et le 31 janvier, dans le cadre du forum social local de Vannes-Séné, nous avons fait venir Maurice Rajsfus (écrivain historien, fondateur de
l’observatoire des libertés publiques) pour une discussion autour des libertés publiques et de la répression.
Au-delà de l’investissement sur le terrain, dans les manifestations, le groupe entend se donner un temps pour la réflexion, selon un principe d’autoformation par le débat d’idées.
C’est l’objet de cette soirée car nous avons souhaité ouvrir ces échanges. Ce ne sera donc pas une conférence avec un ou une spécialiste mais un moment de discussion libre, une causerie libertaire !
Le thème retenu pour ce soir est « le développement durable, c’est de la foutaise ! Du développement à la décroissance, quelle société voulons-nous ? » Aucun d’entre nous n’a la prétention de détenir la Vérité. Nous réagirons selon notre sensibilité propre car nous n’abordons pas tout à l’identique.

Le titre est certes un peu provocateur mais il a été choisi pourquoi ?
Le développement durable prétend « répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. »
Ce concept flou permet de mêler des industriels, des collectivités locales, des assos de protection de l’environnement…
On ne va pas faire la liste de toutes les farces que ce terme signifie mais 2 exemples sont particulièrement éclairants :
   1. Après son mandat, Chirac, le grand pilier de l’agriculture industrielle, celui qui a relancé les essais nucléaires en 1995, qui a réduit les subventions aux transports en commun a créé… une fondation pour le développement durable et le dialogue des cultures (ce grand prince de la France-Afrique !).
   2. Le Medef a une rubrique sur son site « le développement durable, un accélérateur de croissance pour les entreprises » !

Et on ne dira rien du Gros nul de l’environnement qui maintient les projets d’aéroports, la construction des autoroutes, l’usage légèrement « modéré » des pesticides et non leur suppression… etc, etc…

Or la croissance est-elle possible sur une planète finie aux ressources limitées ?
La liste quasi quotidienne des dégâts écologiques s’allonge : entre la perte de biodiversité, le réchauffement climatique, la montée des eaux, etc… on ne fera pas ici cette liste, la soirée n’y suffirait pas !
Pourtant le principe du développement durable vise essentiellement à culpabiliser les particuliers pour qu’ils fassent des « gestes éco citoyens » : genre prendre une douche au lieu d’un bain (c’est certes toujours mieux) alors que la consommation en eau des ménages est de moins de 10 % tandis que l’agriculture industrielle en engloutit 70 %, spécialement pour les productions animales.
De même il n’est pas si rare qu’une partie des papiers issus du tri sélectif soient quand même incinérés pour 2 raisons : consommer suffisamment de volumes pour maintenir la rentabilité des incinératUeurs et avoir du combustible pour les matières humides.
Bref, n’est-ce pas du pipeau, de la flûte, de la foutaise ??

Face à cela, certains préconisent la décroissance pour ralentir le processus de production et consommation jusqu’à le rendre vivable en rendant notre empreinte écologique compatible avec le renouvellement des ressources de la planète. Or, le système économique, le capitalisme a besoin de la croissance pour s’éviter la question du partage des richesses !
Comment organiser cette décroissance, sachant que l’échelon individuel est trop faible ? Comment partager les richesses ? Qu’est-ce qu’une richesse ? Qui doit décider ? Quel processus pour la prise de décision ? Quid de la propriété des entreprises ? Quid de l’intervention des habitants dans leur commune ou leur ville ? C’est aussi la question de la relocalisation de l’économie…
Quelle société voulons-nous ?




DECROISSANCE : BIBLIOGRAPHIE

Cette liste non exhaustive vous propose de continuer, commencer, approfondir, la réflexion sur la notion de Décroissance.

-    Du Développement à la décroissance : de la nécessité de sortir de l’impasse suicidaire du capitalisme, Jean-Pierre Tertrais, éditions du Monde Libertaire, 2004, 46 p., 3€.
-    Du Développement à la décroissance : de la nécessité de sortir de l’impasse suicidaire du capitalisme,  Jean-Pierre Tertrais, éditions Libertaires, 2006, 228 p.,    12 €.

La planète a longtemps été prodigue de ressources naturelles. L'être humain a atteint un impressionnant niveau de connaissances scientifiques et de réalisations techniques. Mais ce développement compromet maintenant l'avenir des générations futures. Le capitalisme est en train de programmer le désastre qui accablera nos petits-enfants. Alors que beaucoup ne soupçonnent encore ni la nature profonde ni l'ampleur du "développement", cette notion touche déjà à sa fin. La convergence entre les nombreux problèmes (économiques, sociaux, écologiques, culturels, politiques) qui se posent depuis plusieurs décennies a conduit à la naissance d'un courant de pensée qui privilégie la critique de cette notion de développement. En effet, seule une société égalitaire, où les individus décideraient collectivement de ce qu'ils souhaitent en faire, pourrait préserver les chances des générations futures de vivre décemment.

-    La décroissance pour tous, Nicolas Ridoux, éditions Parangon, 2006, 155 p., 8€.

Petit ouvrage simple, clair sur la notion de Décroissance. Une bonne base pour découvrir cette notion, comprendre en quoi elle est indispensable et pourquoi.

-    Petit traité de la Décroissance sereine, Serge Latouche, éditions Mille et une Nuits, 2007, 171 p., 3,50 €
-    Survivre au développement : De la décolonisation de l'imaginaire économique à la construction d'une société alternative, Serge Latouche, éditions Mille et une Nuits, 2004, 126 p., 3€
-    Le pari de la décroissance, Serge Latouche, éditions Fayard, 2006, 302 p., 19€

Pour résumer la pensée de Serge Latouche :

" La décroissance n'est pas la croissance négative. Il conviendrait de parler d " a-croissance ", comme on parle d'athéisme. C'est d'ailleurs très précisément de l'abandon d'une foi ou d'une religion (celle de l'économie, du progrès et du développement) qu'il s'agit. S'il est admis que la poursuite indéfinie de la croissance est incompatible avec une planète finie, les conséquences (produire moins et consommer moins) sont encore loin d'être acceptées. Mais si nous ne changeons pas de trajectoire, la catastrophe écologique et humaine nous guette. Il est encore temps d'imaginer, sereinement, un système reposant sur une autre logique : une "société de décroissance". " S. L.


-    Objectif décroissance : Vers une société harmonieuse, Collectif, éditions Parangon, 2003, 221 p., 13€

Ce livre regroupe différents articles  du magazine Silence !. Des approches différentes du sujet, une base de réflexion.

-    Eloge de la simplicité volontaire, Hervé René Martin, éditions Flammarion, 2007, 275 p., 18€

" Les notions d'évolution et de progrès sont éminemment subjectives, voire anecdotiques, comparées à l'urgence de la seule question qui vaille : Que m'est-il permis de faire sur un territoire donné où j'espère pouvoir vivre durablement ? Ne pas le détruire, ne pas le souiller inutilement, cueillir les fruits nécessaires à ma subsistance sans mettre en péril la vie de l'arbre qui les porte. " L'auteur nous livre le récit de son installation dans la haute vallée de l'Aude, où il construit, avec l'aide d'un jeune charpentier écologiste, sa maison en terre et en paille. Au fil des pages, entre chronique du quotidien et réflexions sur l' " état dans lequel nous avons mis le monde ", s'élève un chant au bonheur et à la simplicité.

-    La décroissance : Entropie-Ecologie-Economie, Nicholas Georgescu-Roegen, éditions Sang de la terre, 2006, 302 p., 23€

La pensée économique occidentale néglige les dimensions biogéophysiques de l'activité humaine et nie l'existence de la biosphère. En rapprochant entropie et économie, l'auteur, éminent professeur de mathématiques et d'économie aux États-Unis, a dévoilé une vérité proprement écologique : le développement ne saurait se poursuivre sans une restructuration et une réorientation radicales de l'économie.

-    Le choc de la décroissance, Vincent Cheynet, éditions du Seuil, 2008, 213 p., 15€

L'auteur, rédacteur en chef du magazine « La Décroissance », fait partager ici son analyse pour une décroissance, certes en rupture radicale avec l'imaginaire de la société de consommation, mais profondément inscrite dans les grands mouvements d'émancipation de cette société.


-    Objecteurs de croissance : Pour sortir de l'impasse, la décroissance, Collectif (sous la direction de Serge Mongeau), éditions Ecosociété, 2008, 11€

A en croire les économistes, rien n'est plus menaçant pour une société humaine qu'un ralentissement de la croissance économique ou un retard de développement économique. Et si, au fond, le pire fléau était justement cette croissance perpétuelle ? Tel est le débat proposé par les auteurs de cet ouvrage.

-    Antiproductivisme, altermondialisme, décroissance, Collectif (sous la direction de Bernard Guibert et Serge Latouche), éditions Parangon, 2006, 137 p., 12€

Sommes-nous prêts à sacrifier la croissance, le productivisme et l'emploi pour la sauvegarde de la planète ? La critique de la mondialisation libérale - l'altermondialisme - peut-elle échapper à ce dilemme ? Existe-t-il une politique économique de l'altermondialisme compatible avec l'écologie politique ?

-    Entropia n°1 : Décroissance et Politique, Collectif, éditions Parangon, 2006, 15€
-    Entropia n°2 : Décroissance et Travail, Collectif, éditions Parangon, 2007, 15€
-    Entropia n°3 : Décroissance et Technique, Collectif, éditions Parangon, 2007, 15€
-    Entropia n° 4 : Décroissance et Utopie, Collectif, éditions Parangon, 2008, 15€
-    Entropia n° 5 : Trop d’utilité ? , Collectif, éditions Parangon, 2008, 15€

Différents spécialistes (sociologues, politologues, universitaires…) s’interrogent sur la Décroissance. Ouvrages très pointus pour aller encore plus loin dans la réflexion.

-    La décroissance : Un nouveau projet politique, Paul Ariès, éditions Golias, 2007, 362 p., 20 €
Entre ceux qui prônent avec Hulot de "polluer un peu moins pour pouvoir polluer plus longtemps" et ceux qui entendent avec Claude Allègre et Florence Parisot "polluer pour pouvoir dépolluer" en augmentant toujours plus la croissance, la production, la consommation et les emplois l'objection de croissance n'est-elle pas la véritable alternative pour les pays riches ?
-    Decrescendo Cantabile : Petit manuel pour une décroissance harmonique, Jean-Claude Besson-Girard, éditions Parangon, 2005, 170 p., 12 €
Jean-Claude Besson-Girard est peintre. Il a théorisé et pratiqué la décroissance en animant une communauté paysanne dans les années soixante-dix. Ce livre fait le point actuel de son combat pour la décroissance.
-    La part du colibri : L'espèce humaine face à son devenir, Pierre Rabhi, éditions de l’Aube, 2006, 54 p., 4,90 €
Ce texte de Pierre Rabhi nous amène à ouvrir les yeux sur le devenir de la planète et de l'espèce humaine, et propose une réflexion sur la " nécessaire décroissance ". Il apporte des solutions concrètes, réalistes, à l'échelle humaine, que chacun peut mettre en œuvre, partager, propager. Une manière de ne pas se sentir impuissant face à demain. La part de chacun, La Part du colibri, comme il le dit avec poésie.
-    Comment les riches détruisent la planète, Hervé Kempf, éditions Points Essais (version poche), 2009, 150 p., 6€
-    Pour sauver la planète, sortez du capitalisme, Hervé Kempf, éditions du Seuil, 2009, 168 p., 14 €
Le capitalisme s'est métamorphosé en entrant dans une phase mortifère : il génère à la fois une crise économique majeure et une crise écologique d'ampleur historique. Pour sauver la planète, il faut sortir du capitalisme, en reconstituant une société où l'économie n'est pas reine mais outil, où la coopération l'emporte sur la compétition, où le bien commun prévaut sur le profit.
-    Catastrophisme, administration du désastre et soumission durable, René Riesel et Jaime Semprun, éditons de l'Encyclopédie des Nuisances, 2008, 130 p., 10€
Pour ceux qui ne veulent pas se laisser duper par le nouveau capitalisme vert.
-    Le paradis à (re)conquérir, Henry-David Thoreau, éditions Mille et une Nuits, 2005, 78 p., 2,50 €
Un texte précurseur publié en … 1842 !!! Visionnaire ?

Par extension et pour le plaisir :
- Œuvres complètes, volumes 1 et 2, Ivan Illich, éditions Fayard, 2004, 792 et 962 p ., 34 et 35 €

Magazines :
-    La Décroissance, mensuel, 2€, vendu dans un kiosque sur trois !
-    Le Monde Libertaire, hebdo, 2€, propose souvent des articles sur le sujet.
Sites internet :
Sites internet :
-    http://www.ladecroissance.net/ : le site du magazine
-    http://www.decroissance.org/
-    http://www.decroissance.info/
-    http://forum.decroissance.info/ : pour causer !
-    http://www.reporterre.net/ site animé, entre autres, par Hervé Kempf
-    http://www.prosperdis.org/fra/accueil.htm

Deux émissions de Radio Libertaire, podcastables une semaine après leur diffusion :
-    Les mangeux d'terre (1er lundi de chaque mois, de 18h à 19h30) : http://backup.radio-libertaire.org//lundi/Agora_%5Bou%5D_mangeux_%5Bou%5D_sante_%5Bou%5D_vivre/Agora_%5Bou%5D_mangeux_%5Bou%5D_sante_%5Bou%5D_vivre.mp3
-     La grenouille noire (1 vendredi sur 2, de 21h à 22h30) :
http://backup.radio-libertaire.org//vendredi/Offensive_%5Bou%5D_la_grenouille_noire/Offensive_%5Bou%5D_la_grenouille_noire.mp3

Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 18:05

Salut,

Prochains rendez-vous avec les groupes libertaires Lochu et Ferrer :

- Jeudi 26 mars, au café Billabong 81 r Georges Clemenceau à AURAY (02 97 29 15 09), causerie libertaire « le développement durable, c’est de la foutaise ! Du développement à la décroissance, quelle société voulons-nous ? » animée par nous. Ce ne sera pas une réunion-conférence publique mais une discussion à bâtons rompus sur le sujet.

- Samedi 28 mars – Café de la Pente (Rochefort en Terre) : 19h00 Projection du film « the take » sur les entreprises récupérées et autogérées d’Argentine en 2003 http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=59126.html . Puis discussion sur l’autogestion.

La discussion post manif du 19 mars que nous avions organisée à Vannes a tourné autour des sujets suivants : syndicalisme de classe, conscience de classe – démocratie syndicale / bureaucratie syndicale – spontanéisme / organisation – mouvements alter syndicaux (Amap, Sel…) leurs atouts et leurs limites – les élections politiques / abstention active – les origines de la force du mouvement en Guadeloupe – l’autogestion comme perspective et comme moyen, la grève générale ne se décrète pas mais se construit etc… C’était bien intéressant !

--------------------------------------------------------------------------------
Copinages :

La "Lettre aux Z'Enchantées" (chronique d’un ou une artiste de chanson française, avec les dates de concerts locaux, réalisée par l’ami Jean-Luc) est visible sur : http://www.myspace.com/heridelsong

------------------------

Le site de Joël (prof à Lorient, à l’Université de Bretagne Sud) sur l’anarchisme au Pérou et en Espagne : http://sites.google.com/site/joeldelhom/
Enseignant-chercheur en colère contre la LRU : les présidents d’université ne parlent pas en notre nom ! Pour une université collégiale et indépendante des pouvoirs, agissons : http://sauvonslubs.blogspot.com/
http://www.sauvonsluniversite.com/
http://sauvonslarecherche.fr/

------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout savoir sur l'Otan et le contre sommet http://otan.divergences.be

---------------------------------------------------------------------------------------------------

FESTIVAL MARS M'ENCHANTE LANESTER DU 5 AU 28 MARS 2009
ESPACE JEAN VILAR Place Delaune 56600 Lanester Tél : 02 97 76 01 47
Chansons françaises à textes et/ou humoristiques. http://www.bretagne-en-scenes.org/article.php?sid=976

----------------------------------------------------------------------

PROGRAMMES du café de la Pente
THEATRE - Clovis Cayou Remonte la Pente - à 21h00 - Le 27 Mars 2009. Paf : 5 Euros. Humour Sous¬ Réaliste.
----------------------------------------------------------------------------------------

C’est le printemps. Le printemps des poètes. La p’tite Chimère le fête avec Gaston Couté et retrouve l’ambiance des guinguettes et du cabaret théâtre d’autrefois : du 17 au 22 mars retrouvez ou découvrez « la chanson d’un gâs qu’a mal tourné » La p'tite Chimère - 12, rue Colbert Maison des associations 56 100 LORIENT rens. résa : 02 97 64 38 65. De 8 à 13 euros. Infos : http://www.theatredelachimere.fr/
« Couté manie l'ironie mordante avec virtuosité quand il fulmine contre l'Église, le militarisme, les capitalistes, les gens hypocrites et sordidement intéressés. Sa truculence n'a rien de vulgaire, ce n'est qu'une forme plus directe, plus pittoresque et plus naturelle de la vérité. »

------------------------------------------------------------------------

Vannes du 19 au mardi 24 mars – Projection du film « nos enfants nous accuseront », le film plaidoyer en faveur du bio. Cinéma La Garenne. Tarifs habituels. Soirée-débat « pesticides ou bio dans nos assiettes » avec M. E. Scalliet le mardi 24.

---------------------------------------------------------------------

Mardi 24 mars 20h – Rennes – Réunion publique « pour sortir de la crise, sortons du capitalisme… et de l’Etat ! » à la maison de Quartier de Villejean, 2 rue Bourgogne. Organisée par le groupe la sociale de la FA Rennes.

---------------------------------------------------------------------

Jeudi 26 mars, au café Billabong 81 r Georges Clemenceau à AURAY (02 97 29 15 09),
Causerie libertaire « le développement durable, c’est de la foutaise !
Du développement à la décroissance, quelle société voulons-nous ? » animée par nous. Ce ne sera pas une réunion-conférence publique mais une discussion à bâtons rompus sur le sujet.

--------------------------------------------------------------------

Kostiantyn Demianenko, espérantiste ukrainien, fera une tournée de conférences en France, sur « La mer d'Azov », « L'écologie et les poissons », sur « L'Ukraine » et « Le mouvement espérantiste ukrainien ».
Il sera le 27 mars 2009 à 20 heures 30 à Agora, Saint-Nazaire

Pour plus de détails cliquer sur:
http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=14446

-----------------------------------------------------------------------

Samedi 28 mars – Vannes - A partir du 2 avril, se réunissent à Londres les représentants des 20 pays les plus développés afin trouver des remèdes à la crise qui secoue aujourd'hui l'ensemble de la planète. Rassemblement-happening le samedi 28, à 11h, devant les locaux de KPMG Vannes (compagnie d’audit qui certifie la comptabilité des multinationales). Ca se passe avenue de la Libération.

----------------------------------------------------------

Samedi 28 mars - Rennes : Manif de soutien aux sans-papiers (plus d'infos bientôt)

-----------------------------------------------------------

Samedi 28 mars – Café de la Pente (Rochefort en Terre) : 19h00 Projection du film « the take » sur les entreprises récupérées et autogérées d’Argentine en 2003 http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=59126.html . Puis discussion sur l’autogestion.

----------------------------------------------------------------

Jeudi 2 Avril 2009, 20h 30 – Rennes – Discussion « Autogestion, Gestion Directe » - local la commune, au 17 rue de Châteaudun. Organisée par le groupe de Rennes de la FA. http://farennes.free.fr/actionetagenda.htm

-------------------------------------------------------

Assemblée Générale du CAFE DE LA PENTE le Samedi 18 avril

-----------------------------------------------------------------

Samedi 19 avril – Vannes – Les pique-niques végétariens recommencent !! RDV à midi, rue Larmor Gwened. Chacun-e apporte un plat végétal et une boisson et on partage. Table de presse. Infos : veg56@voila.fr

-------------------------------------------------------

Dans la semaine du 26 avril, le cinéma l'Iris de Questembert va diffuser "Punishment park" de Peter Watkins. Une oeuvre malheureusement toujours d'actualité... http://iris.cinema.free.fr/

---------------------------------------------------------------------

Religion, philosophie, science : la foi, le sophisme et la méthode; tels
sont les trois moments de la connaissance, les trois époques de l'éducation
du genre humain.
P-J Proudhon
Extrait de "De la création de l'ordre dans l'humanité"


Une belle occasion pour (re)visiter la richesse de la pensée de Proudhon....

Le retour de certaines idées proudhoniennes avec Patrice Rolland,
cette émission du vendredi 14 janvier 1994 est restaurée par nos soins,

Pour l'écouter pénard à pied, à cheval, au grand air...

=> C'est dispo au chargement pour écoute en mp3, là :
http://www.mediafire.com/?zxfuvwzkjzi
Ou
http://tinyurl.com/bnk282

Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 20:00

19 MARS : pour que ce soit un début,

il faut commencer le combat !

 

 

Le 18 février, le chef de l’État annonçait le volet social de son action contre la crise. Outre qu’il ne lâche pas les milliards pour les travailleurs-euses aussi facilement que pour les banques et le secteur automobile, la mesure-phare de ses annonces, visant à porter à 75% du salaire brut l’indemnisation du chômage partiel, est une concession majeure au MEDEF : désormais, verser un salaire à un-e employé-e n’est presque plus une obligation de l’employeur ! Parisot ne se prive pourtant pas d’en demander encore plus ! Elle sait que le temps n’est pas loin où la main d’œuvre sera composée de journaliers modernes, d’ « auto-entrepreneurs » qui loueront leurs services au gré des contrats de mission, et que la précarité guérira définitivement de la revendication…

 

L'automobile, ancien bastion de l'industrie lourde, dont on connaît aujourd'hui les ravages sur l'environnement et sur les travailleurs-euses (délocalisations, chômage partiel, etc.), est toujours un fer de lance du grand patronat et s'octroie de ce fait 6 milliards d’euros aux frais des salauds de pauvres qui ne bénéficient pas du bouclier fiscal. Car, pour relancer la croissance, il faut rendre obsolète le plus rapidement possible le parc automobile actuel (800 millions de véhicules sur la planète !) pour pousser à son renouvellement vers des pseudos voitures de-nouvelle-génération-plus-respectueuses-de-l’environnement (!).

 

Pendant ce temps, les grands patrons continuent à s’octroyer des augmentations de revenus, les annonces de profits record continuent à tomber : 14 milliards pour le criminel Total, responsable, excusez du peu, de massacres en Birmanie, de la marée noire de l’Erika, de pollutions répétées de l’estuaire de la Loire, de l’explosion d’AZF, et on prétend qu’il n’y a de fric nulle part ? Trop, c’est trop !

 

Or, au soir du 29 janvier, il était hélas prévisible que la seule réponse des hiérarchies syndicales serait une nouvelle journée d’action savamment calculée pour essayer de briser la mobilisation. Mais il semble désormais plus faisable que le mouvement social reprenne son destin en main.



La donne change…

 

Pure incantation pour certains il y a quelques mois encore, la grève générale cesse d’être un vestige du passé, et elle reprend en Guadeloupe, en Martinique, à la Réunion et en Guyane une vigueur inconnue depuis bien longtemps. Mieux même, ces mouvements s’affirment ouvertement anti-capitalistes, et par certains aspects, autogestionnaires. Leur détermination exemplaire face au patronat local montre l’étendue de ce qui est possible partout ailleurs.

 

A condition bien entendu de ne plus accepter les pièges que nous tendent les bureaucraties syndicales en décidant à notre place du calendrier et du rythme des luttes. Il faut l’affirmer haut et fort, les syndicats appartiennent à celles et ceux qui les font vivre et non à ceux qui se pressent sous les ors de l’Elysée !

 

A condition également de ne plus accepter les pièges que nous tendent les partis politiques, de l’extrême droite à l’extrême gauche, en nous trimbalant d’une échéance électorale à l’autre, la prochaine étant le scrutin européen qu’on voudrait bien nous faire passer comme un enjeu majeur de politique intérieure, et qui n’est qu’un soufflé à la grimace qui retombera aussitôt la date passée.

 

En face d’une détermination sociale mûre et dure, parce qu’on en a marre de la galère et de leur mépris, le capitalisme et l’État utiliseront sans scrupules tous les outils dont ils disposent, quitte à s’asseoir sur leur propre légalité.

Il faut que la peur change de camp comme en Guadeloupe, comme en Grèce !!!

Aussi, le mouvement social ne peut parvenir à ses fins qu’avec ses propres armes : 

 


► comités de grève, contrôlés par la base, coordonnés au travers du mandat impératif et révocable,

► blocage de l’économie (trans-ports, énergie aux industries…),

► grève générale reconduite,

► expropriation du Capital et reprise en main de la production des biens matériels et des services,

► gestion directe des lieux de vie,

► construction d’un fédéralisme égalitaire et libertaire…

 

Dans un tel processus, la date du 19 mars n’est ni un début, ni une fin, elle n’est que ce que nous en ferons !

 

Le groupe libertaire Lochu vous invite à venir discuter, juste après la manif, au Palais des Arts : « Aux Antilles, elles et ils ont osé la grève générale, à quand notre tour ? ». Salle disponible de midi à 17h00.


Lisez l’hebdo de la FA « le monde libertaire » (2 €)

Radio Libertaire : http://rl.federation-anarchiste.org

 

FÉDÉRATION ANARCHISTE

Groupe libertaire F. Ferrer, Cité Allende B19, 56100 LORIENT / Groupe libertaire R. Lochu, 6 rue  Tannerie, 56000 VANNES / Email : fedeanar56@yahoo.fr

Blog : http://anars56.over-blog.org/

Repost 0
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 15:31

Dans l’élan des événements du printemps 1968 est créée, le 21 septembre 1969, la communauté libertaire du Gouah-Du, à la Chapelle-Neuve, près de Locminé, dans le Morbihan. Quittant une situation assurée, refusant la société capitaliste sans chercher à se couper d’elle, des jeunes décident d’unir leur aventure. L’objectif est « la mise en commun des capacités, des ressources, des énergies et des problèmes propres à chacun des êtres qui la composent, sans autre autorité que le bon sens, l’autodiscipline et l’intérêt de tous, dans le but de contribuer au changement de la société ». Ces personnes faisaient partie de l'ASRAS (Alliance des syndicalistes révolutionnaires et anarcho-syndicalistes)

 

Nous ne connaissons pas la durée de cette expérience. Mais ces gens essayèrent la mise en commun la plus totale, matériellement et financièrement, par une entreprise autogérée, axée vers la production d’artisanat.

Information tirée de l'exposition "l'anarchisme et les anarchistes en Bretagne", chapitre de 1968 à 1980, réalisée par le groupe de Rennes de la fédération anarchiste.

La communauté Gouah-Du a rédigé et édité une brochure de 17 pages, intitulée "Après plus de six mois d'expérience, la communauté libertaire du Gouah-du s'explique...",  parue en 1970. Ci-dessous des extraits de cette brochure, nous n'avons pas tout repris (entre autres les griefs à l'encontre du système capitaliste et les schémas d'une nouvelle organisation sociale). 

 

  Gouah-Du 001

Extraits de cette brochure

 

    Qui sommes-nous ?

 

Nous avons tous quitté une situation assurée (aux PTT, dans les études techniques, dans la cordonnerie, ou dans l'éducation nationale), pour créer cette communauté, c'est-à-dire pour mettre en commun nos capacités, nos ressources, nos énergies et nos problèmes, sans autres autorités que le bon sens, l’autodiscipline et notre intérêt à tous, celui de la communauté.

Nous sommes tous des jeunes (de 18 à 23 ans) et nous avions tous un emploi avant de nous rejoindre.

 

    Pourquoi au Gouah Du ?

 

En fait, c'est un peu le site, mais surtout le loyer apparemment modéré qui ont guidé notre choix.

Nous ne sommes ni des ermites, ni des hippies. Nous ne cherchons pas à nous couper de la société, contrairement aux apparences. Seulement, le Gouah-du nous évite les contraintes de la ville : bruits, agitation, horaires imposés, chefs imbéciles, etc... et nous permet de vivre et travailler dans des conditions que nous avons entièrement choisies.

 

    La légende et nous

 

La légende a prétendu, ou prétend encore, que nous sommes : des fils de riches, des fainéants, des drogués, des hippies.

   Des fils de riches ? Nos parents sont tous des travailleurs salariés (fonctionnaires, docker, ouvrier du bâtiment) ou retraités ;

   Des fainéants ? Voici notre horaire de travail :

           - lever à 11 heures,

           - corvées ménagères de 11h à 16 heures,

           - travail de 16 heures à 4 heures du matin,

           - repos de 4 h à 11 heures ;

   d'autre part notre production est là pour prouver notre travail ;

   Des drogués ? Une perquisition et une enquête de la brigade des stupéfiants ont prouvé que nous n'avions jamais eu de drogue au Gouah-du, et que nous ne nous étions jamais drogués. De plus l'usage de la drogue va à l'encontre de nos principes. Elle permet seulement à une fraction de la population d'oublier les réalités et les problèmes de la société (ce n'est pas tout ce que nous avons à dire sur ce problème, mais, ce n'est pas la place, ici.) ;

   Des hippies ? Le hippy rejette la société par son anticonformisme, mais ne cherche pas à en résoudre les problèmes. Dans certains cas, ils admettent, même, un chef. Les idées hippies sont, aussi, en contradiction, avec les nôtres.


Ces quelques lignes nous ont permis de vous préciser qui nous étions et de dénoncer la légende faite autour de nous, nous voulons maintenant vous expliquer pourquoi nous avons formé cette communauté.

 

 

--------------------------------------------------------------------------------

 


Si nous nous sommes réunis pour vivre selon les principes libertaires, c'est parce que nous refusons la société actuelle et que nous voulons contribuer à en construire une autre.

 

   Nous refusons la société capitaliste :

 

   (...)

 

   Ce que nous proposons : le SOCIALISME LIBERTAIRE

 

   Le socialisme libertaire, la plus méconnue et la plus maltraitée des philosophies, dénonce l'inutilité des patrons qui sucent la classe ouvrière et des curés qui demandent au peuple d'attendre que Dieu décide pour que la situation s'améliore et, enfin, des polices de toutes sortes qui vous empêchent d'être de l'avis contraire à celui des dirigeants.

   Le socialisme libertaire demande : quel ouvrier ne se sent pas capable de gérer, avec ses camarades, l'usine où ils travaillent et qu'ils font tourner, puisqu'ils savent comment gérer les finances de leurs familles ?

   Le socialisme libertaire demande : de quel droit une poignée de profiteurs décide pour quelques millions d'autres hommes qui auront droit à la matraque s'ils contestent ?

 

   Le socialisme libertaire propose les différents schémas suivants d'organisation économique et sociale, pour que sur le plan économique :

   - au niveau de l'entreprise (usine, exploitation agricole, ...) la gestion soit effectuée par les travailleurs eux-mêmes (autogestion). Nous pensons que les travailleurs sont parfaitement capables de s'occuper des investissements des achats, des matières premières, des commandes, de la vente et des relations avec les autres entreprises gérées, elles aussi par les travailleurs eux-mêmes ;

   - au niveau d'un pays : l'organisation de la production, l'organisation de la distribution et la coordination des entreprises par le syndicat d'industrie, ou par le syndicat agricole, tous les syndicats étant regroupés dans une CONFEDERATION NATIONALE DU TRAVAIL.

 

   L'ORGANISATION ECONOMIQUE

 

   (...)

 

   L'ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET SOCIALE

 

   (...)

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

Nous faisons partie de tous ceux qui militent pour le socialisme libertaire.

(...)

Les organisations (...) ont soit une activité anarcho-syndicaliste (c'est-à-dire syndicaliste révolutionnaire) soit de propagande par des groupes libertaires. Nous avons choisi une autre forme d'action. Pourquoi ? Parce qu'il nous semblait nécessaire de dépasser les mots et de montrer un exemple concret d'organisation économique libertaire au niveau d'une entreprise autogérée (ce que nous sommes déjà), et, d'autre part, de faire l'expérience de la vie communautaire, suivant les principes libertaires.

 

Nous pensons ainsi démontrer aux gens sceptiques qu'il n'est pas besoin de chef, et qu'une entreprise peut être gérée par les travailleurs eux-mêmes. Et, sur le plan moral, nous voulons montrer qu'il est possible de supprimer l'esprit de possession des choses (propriété privée) et des êtres (mariage, liens familiaux), les intérêts de la vie communautaire sont, en effet, supérieurs à ceux de la vie familiale, où les enfants sont liés à un seul exemple : celui des parents. Dans une communauté, au contraire, les enfants ont plusieurs exemples, plusieurs personnes à qui s'en remettre quand ils ont besoin d'affection ou de comprendre quelque chose. Cela, bien sûr, ne supprime absolument pas les liens entre la mère et l'enfant, seulement ces liens ne sont plus égoïstes, mais raisonnés, du fait même que la mère admet que l'enfant soit attaché à plusieurs personnes et non plus à une seule ou à un seul couple. Cela élargit d'autant l'esprit de l'enfant.

(...)

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

    UTOPIE ?

 

Beaucoup voudraient vivre dans une telle société : "Ce serait le paradis", disent-ils. Beaucoup, aussi, pensent que si, eux, seraient capables d'y vivre, leurs voisins ne le seraient pas. Le voisin disant évidemment la même chose !

 

Enfin, au bout du compte, on nous traite d'utopistes. Pourtant si nous croyons à la réussite de notre entreprise, comme à l'avènement du socialisme libertaire, si nous croyons que cela est possible, c'est parce que nous avons des exemples historiques d'application du socialisme libertaire.

 

(...)

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

    6 MOIS D'EXPÉRIENCE - UN PREMIER BILAN

 

- Sur le plan moral et social :

Après six mois de vie communautaire librement acceptée n'importe quel individu commence à perdre son sens de la propriété privée - tant en ce qui concerne les choses, qu'en ce qui concerne les êtres ; son individualisme petit-bourgeois qui perpétuait la loi de Jungle ; ses tristes périodes d'isolement qui l'effondrent et lui font douter de lui et de son entourage.

- Sur le plan sexuel :

Notre recherche vers l'union et l'amour libres, est actuellement en bonne voie ;

nous parvenons à mettre nos problèmes en commun, et, ainsi à les résoudre plus facilement.

- Sur le plan pratique :

Les avantages sont aussi considérables. Nous avons ainsi appris des métiers que nous n'aurions pu exercer dans la vie que nous avons quittée, ce qui élargit d'autant notre horizon de pensée et de réflexion. Nous avons, aussi et surtout, appris que toutes les difficultés matérielles sont surmontables pourvu qu'un idéal existe et que la liberté individuelle soit respectée, par tous, à l'intérieur comme à l'extérieur de la communauté.

 

D'autre part, n'oublions pas que notre atelier artisanal fonctionne depuis six mois sans chef aucun et avec l'initiative de tous. C'est cela sans doute le plus positif de l'expérience.

 

Pourtant, Gérard en octobre et Pamphile en décembre, nous ont quittés.

Comment expliquer ces départs après avoir dressé un bilan aussi positif ?

D'abord, par le fossé qui existe entre les paroles et les actes des deux démissionnaires. Il est très facile de se dire militant libertaire quand on est confortablement installé dans un café, il l'est déjà beaucoup moins quand on est confronté aux difficultés imposées par la lutte de tous les instants qui est celle des véritables militants.

 

Mais, il est évident que nous sommes libres d'arrêter l'expérience si nous ne nous sentons plus assez forts pour la poursuivre, ou, si elle ne nous convient plus.

 

De toutes manières, ces départs n'ont qu'une importance relative, puisque la constitution non sélective d'une communauté les rend prévisibles et puisque beaucoup d'autres personnes attendent pour nous rejoindre que notre communauté puisse les accueillir décemment.

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

   CONCLUSION PROVISOIRE

 

Vous le savez déjà, les flics aussi, la communauté libertaire du Gouah du est à vocation militante. Préciser que son jeune âge, ses maigres ressources financières du moment, et que les tracasseries policières qu'elle subit l'empêchent de diffuser plus efficacement les idées libertaires, est, vous le comprenez, inutile. Actuellement, nous nous bornons à vendre des journaux et à expliquer notre philosophie à qui veut venir nous voir.

L'organisation économique de notre communauté ne sera, elle aussi, exemplaire que lorsque nous serons plus nombreux, donc plus productifs.

 

Nos projets envisagent une modification dans la nature de notre production, nous pensons bientôt créer une petite exploitation agricole. Aussi, nous demandons à tous ceux qui sont désireux de nous aider, de nous renseigner sur les problèmes de l'élevage de chèvres et de la culture.

 

Pour peu que notre production de cuivre gravé soit écoulée et que nos amis deviennent plus nombreux encore, l'avenir prévu de notre communauté est assuré.

 

Avant de mettre le point final à cette brochure, il faut que  nous vous fassions part d'une certitude qui nous est chère :

parce que nous n'avons que notre philosophie, notre imagination, nos bras et vous, peut-être, pour répondre aux puissances d'argent, aux flics et imbéciles de toutes sortes, puissants en nombre, notre communauté marche sur un fil fragile. Aussi, son échec éventuel ne serait nullement l'échec de nos idées.

Mais l'intérêt que nous savons avoir soulevé parmi vous, nous prouve que notre expérience est non seulement nécessaire, mais qu'elle répond à un besoin impérieux pour trouver une solution aux problèmes de l'Homme dans le monde.

 

Si vous désirez un supplément d'informations, nous vous invitons à venir nous voir, ou à nous écrire :

 

Communauté libertaire LE GOUAH-DU

La Chapelle Neuve

par LOCMINE -56-


Avril 1970, le Gouah-du

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

Bibliographie succincte pour approfondir les idées libertaires


   Sur le socialisme libertaire :

         - Le monde nouveau, par Pierre BESNARD

         - L'anarchisme, par Daniel GUERIN (Col. Idées-Gallimard)


   Critique du capitalisme :

         - Qu'est-ce que la propriété ?, par PROUDHON (Col. Garnier Flammarion)


   Critique du communisme :

         - La révolution inconnue, par VOLINE (Ed. Belfond)


   Sur l'Ukraine :

         - La révolution inconnue, par VOLINE (Ed. Belfond)


   Sur l'Espagne :

         - L'oeuvre constructive de la révolution espagnole, éditée par la CNT

         - Les anarchistes espagnols et le Pouvoir, Ed. Le Seuil

Repost 0
Published by anars56 - dans Histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er lundi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été. Pas de permanence lundi 2 octobre 2017.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
Notre prochaine soirée publique :
 
 
 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout novembre (du 1er au 30 !) - Le mois du documentaire 2017, 17ème édition. 113 séances en Bretagne

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 2 novembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "La question démographique et ses implications politiques", avec Jean-Pierre Tertrais, par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 10 novembre - Vannes - Soirée débat du groupe Lochu. Nous accueillons Alain Leduc pour son ouvrage "Octave Mirbeau, le gentleman-vitrioleur"

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 7 décembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "Migrants. Témoignage de sympathisants sur leur expérience à Calais en soutien à la lutte des migrants", par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements