Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 18:05

Salut,

Prochains rendez-vous avec les groupes libertaires Lochu et Ferrer :

- Jeudi 26 mars, au café Billabong 81 r Georges Clemenceau à AURAY (02 97 29 15 09), causerie libertaire « le développement durable, c’est de la foutaise ! Du développement à la décroissance, quelle société voulons-nous ? » animée par nous. Ce ne sera pas une réunion-conférence publique mais une discussion à bâtons rompus sur le sujet.

- Samedi 28 mars – Café de la Pente (Rochefort en Terre) : 19h00 Projection du film « the take » sur les entreprises récupérées et autogérées d’Argentine en 2003 http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=59126.html . Puis discussion sur l’autogestion.

La discussion post manif du 19 mars que nous avions organisée à Vannes a tourné autour des sujets suivants : syndicalisme de classe, conscience de classe – démocratie syndicale / bureaucratie syndicale – spontanéisme / organisation – mouvements alter syndicaux (Amap, Sel…) leurs atouts et leurs limites – les élections politiques / abstention active – les origines de la force du mouvement en Guadeloupe – l’autogestion comme perspective et comme moyen, la grève générale ne se décrète pas mais se construit etc… C’était bien intéressant !

--------------------------------------------------------------------------------
Copinages :

La "Lettre aux Z'Enchantées" (chronique d’un ou une artiste de chanson française, avec les dates de concerts locaux, réalisée par l’ami Jean-Luc) est visible sur : http://www.myspace.com/heridelsong

------------------------

Le site de Joël (prof à Lorient, à l’Université de Bretagne Sud) sur l’anarchisme au Pérou et en Espagne : http://sites.google.com/site/joeldelhom/
Enseignant-chercheur en colère contre la LRU : les présidents d’université ne parlent pas en notre nom ! Pour une université collégiale et indépendante des pouvoirs, agissons : http://sauvonslubs.blogspot.com/
http://www.sauvonsluniversite.com/
http://sauvonslarecherche.fr/

------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout savoir sur l'Otan et le contre sommet http://otan.divergences.be

---------------------------------------------------------------------------------------------------

FESTIVAL MARS M'ENCHANTE LANESTER DU 5 AU 28 MARS 2009
ESPACE JEAN VILAR Place Delaune 56600 Lanester Tél : 02 97 76 01 47
Chansons françaises à textes et/ou humoristiques. http://www.bretagne-en-scenes.org/article.php?sid=976

----------------------------------------------------------------------

PROGRAMMES du café de la Pente
THEATRE - Clovis Cayou Remonte la Pente - à 21h00 - Le 27 Mars 2009. Paf : 5 Euros. Humour Sous¬ Réaliste.
----------------------------------------------------------------------------------------

C’est le printemps. Le printemps des poètes. La p’tite Chimère le fête avec Gaston Couté et retrouve l’ambiance des guinguettes et du cabaret théâtre d’autrefois : du 17 au 22 mars retrouvez ou découvrez « la chanson d’un gâs qu’a mal tourné » La p'tite Chimère - 12, rue Colbert Maison des associations 56 100 LORIENT rens. résa : 02 97 64 38 65. De 8 à 13 euros. Infos : http://www.theatredelachimere.fr/
« Couté manie l'ironie mordante avec virtuosité quand il fulmine contre l'Église, le militarisme, les capitalistes, les gens hypocrites et sordidement intéressés. Sa truculence n'a rien de vulgaire, ce n'est qu'une forme plus directe, plus pittoresque et plus naturelle de la vérité. »

------------------------------------------------------------------------

Vannes du 19 au mardi 24 mars – Projection du film « nos enfants nous accuseront », le film plaidoyer en faveur du bio. Cinéma La Garenne. Tarifs habituels. Soirée-débat « pesticides ou bio dans nos assiettes » avec M. E. Scalliet le mardi 24.

---------------------------------------------------------------------

Mardi 24 mars 20h – Rennes – Réunion publique « pour sortir de la crise, sortons du capitalisme… et de l’Etat ! » à la maison de Quartier de Villejean, 2 rue Bourgogne. Organisée par le groupe la sociale de la FA Rennes.

---------------------------------------------------------------------

Jeudi 26 mars, au café Billabong 81 r Georges Clemenceau à AURAY (02 97 29 15 09),
Causerie libertaire « le développement durable, c’est de la foutaise !
Du développement à la décroissance, quelle société voulons-nous ? » animée par nous. Ce ne sera pas une réunion-conférence publique mais une discussion à bâtons rompus sur le sujet.

--------------------------------------------------------------------

Kostiantyn Demianenko, espérantiste ukrainien, fera une tournée de conférences en France, sur « La mer d'Azov », « L'écologie et les poissons », sur « L'Ukraine » et « Le mouvement espérantiste ukrainien ».
Il sera le 27 mars 2009 à 20 heures 30 à Agora, Saint-Nazaire

Pour plus de détails cliquer sur:
http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=14446

-----------------------------------------------------------------------

Samedi 28 mars – Vannes - A partir du 2 avril, se réunissent à Londres les représentants des 20 pays les plus développés afin trouver des remèdes à la crise qui secoue aujourd'hui l'ensemble de la planète. Rassemblement-happening le samedi 28, à 11h, devant les locaux de KPMG Vannes (compagnie d’audit qui certifie la comptabilité des multinationales). Ca se passe avenue de la Libération.

----------------------------------------------------------

Samedi 28 mars - Rennes : Manif de soutien aux sans-papiers (plus d'infos bientôt)

-----------------------------------------------------------

Samedi 28 mars – Café de la Pente (Rochefort en Terre) : 19h00 Projection du film « the take » sur les entreprises récupérées et autogérées d’Argentine en 2003 http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=59126.html . Puis discussion sur l’autogestion.

----------------------------------------------------------------

Jeudi 2 Avril 2009, 20h 30 – Rennes – Discussion « Autogestion, Gestion Directe » - local la commune, au 17 rue de Châteaudun. Organisée par le groupe de Rennes de la FA. http://farennes.free.fr/actionetagenda.htm

-------------------------------------------------------

Assemblée Générale du CAFE DE LA PENTE le Samedi 18 avril

-----------------------------------------------------------------

Samedi 19 avril – Vannes – Les pique-niques végétariens recommencent !! RDV à midi, rue Larmor Gwened. Chacun-e apporte un plat végétal et une boisson et on partage. Table de presse. Infos : veg56@voila.fr

-------------------------------------------------------

Dans la semaine du 26 avril, le cinéma l'Iris de Questembert va diffuser "Punishment park" de Peter Watkins. Une oeuvre malheureusement toujours d'actualité... http://iris.cinema.free.fr/

---------------------------------------------------------------------

Religion, philosophie, science : la foi, le sophisme et la méthode; tels
sont les trois moments de la connaissance, les trois époques de l'éducation
du genre humain.
P-J Proudhon
Extrait de "De la création de l'ordre dans l'humanité"


Une belle occasion pour (re)visiter la richesse de la pensée de Proudhon....

Le retour de certaines idées proudhoniennes avec Patrice Rolland,
cette émission du vendredi 14 janvier 1994 est restaurée par nos soins,

Pour l'écouter pénard à pied, à cheval, au grand air...

=> C'est dispo au chargement pour écoute en mp3, là :
http://www.mediafire.com/?zxfuvwzkjzi
Ou
http://tinyurl.com/bnk282

Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 20:00

19 MARS : pour que ce soit un début,

il faut commencer le combat !

 

 

Le 18 février, le chef de l’État annonçait le volet social de son action contre la crise. Outre qu’il ne lâche pas les milliards pour les travailleurs-euses aussi facilement que pour les banques et le secteur automobile, la mesure-phare de ses annonces, visant à porter à 75% du salaire brut l’indemnisation du chômage partiel, est une concession majeure au MEDEF : désormais, verser un salaire à un-e employé-e n’est presque plus une obligation de l’employeur ! Parisot ne se prive pourtant pas d’en demander encore plus ! Elle sait que le temps n’est pas loin où la main d’œuvre sera composée de journaliers modernes, d’ « auto-entrepreneurs » qui loueront leurs services au gré des contrats de mission, et que la précarité guérira définitivement de la revendication…

 

L'automobile, ancien bastion de l'industrie lourde, dont on connaît aujourd'hui les ravages sur l'environnement et sur les travailleurs-euses (délocalisations, chômage partiel, etc.), est toujours un fer de lance du grand patronat et s'octroie de ce fait 6 milliards d’euros aux frais des salauds de pauvres qui ne bénéficient pas du bouclier fiscal. Car, pour relancer la croissance, il faut rendre obsolète le plus rapidement possible le parc automobile actuel (800 millions de véhicules sur la planète !) pour pousser à son renouvellement vers des pseudos voitures de-nouvelle-génération-plus-respectueuses-de-l’environnement (!).

 

Pendant ce temps, les grands patrons continuent à s’octroyer des augmentations de revenus, les annonces de profits record continuent à tomber : 14 milliards pour le criminel Total, responsable, excusez du peu, de massacres en Birmanie, de la marée noire de l’Erika, de pollutions répétées de l’estuaire de la Loire, de l’explosion d’AZF, et on prétend qu’il n’y a de fric nulle part ? Trop, c’est trop !

 

Or, au soir du 29 janvier, il était hélas prévisible que la seule réponse des hiérarchies syndicales serait une nouvelle journée d’action savamment calculée pour essayer de briser la mobilisation. Mais il semble désormais plus faisable que le mouvement social reprenne son destin en main.



La donne change…

 

Pure incantation pour certains il y a quelques mois encore, la grève générale cesse d’être un vestige du passé, et elle reprend en Guadeloupe, en Martinique, à la Réunion et en Guyane une vigueur inconnue depuis bien longtemps. Mieux même, ces mouvements s’affirment ouvertement anti-capitalistes, et par certains aspects, autogestionnaires. Leur détermination exemplaire face au patronat local montre l’étendue de ce qui est possible partout ailleurs.

 

A condition bien entendu de ne plus accepter les pièges que nous tendent les bureaucraties syndicales en décidant à notre place du calendrier et du rythme des luttes. Il faut l’affirmer haut et fort, les syndicats appartiennent à celles et ceux qui les font vivre et non à ceux qui se pressent sous les ors de l’Elysée !

 

A condition également de ne plus accepter les pièges que nous tendent les partis politiques, de l’extrême droite à l’extrême gauche, en nous trimbalant d’une échéance électorale à l’autre, la prochaine étant le scrutin européen qu’on voudrait bien nous faire passer comme un enjeu majeur de politique intérieure, et qui n’est qu’un soufflé à la grimace qui retombera aussitôt la date passée.

 

En face d’une détermination sociale mûre et dure, parce qu’on en a marre de la galère et de leur mépris, le capitalisme et l’État utiliseront sans scrupules tous les outils dont ils disposent, quitte à s’asseoir sur leur propre légalité.

Il faut que la peur change de camp comme en Guadeloupe, comme en Grèce !!!

Aussi, le mouvement social ne peut parvenir à ses fins qu’avec ses propres armes : 

 


► comités de grève, contrôlés par la base, coordonnés au travers du mandat impératif et révocable,

► blocage de l’économie (trans-ports, énergie aux industries…),

► grève générale reconduite,

► expropriation du Capital et reprise en main de la production des biens matériels et des services,

► gestion directe des lieux de vie,

► construction d’un fédéralisme égalitaire et libertaire…

 

Dans un tel processus, la date du 19 mars n’est ni un début, ni une fin, elle n’est que ce que nous en ferons !

 

Le groupe libertaire Lochu vous invite à venir discuter, juste après la manif, au Palais des Arts : « Aux Antilles, elles et ils ont osé la grève générale, à quand notre tour ? ». Salle disponible de midi à 17h00.


Lisez l’hebdo de la FA « le monde libertaire » (2 €)

Radio Libertaire : http://rl.federation-anarchiste.org

 

FÉDÉRATION ANARCHISTE

Groupe libertaire F. Ferrer, Cité Allende B19, 56100 LORIENT / Groupe libertaire R. Lochu, 6 rue  Tannerie, 56000 VANNES / Email : fedeanar56@yahoo.fr

Blog : http://anars56.over-blog.org/

Repost 0
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 15:31

Dans l’élan des événements du printemps 1968 est créée, le 21 septembre 1969, la communauté libertaire du Gouah-Du, à la Chapelle-Neuve, près de Locminé, dans le Morbihan. Quittant une situation assurée, refusant la société capitaliste sans chercher à se couper d’elle, des jeunes décident d’unir leur aventure. L’objectif est « la mise en commun des capacités, des ressources, des énergies et des problèmes propres à chacun des êtres qui la composent, sans autre autorité que le bon sens, l’autodiscipline et l’intérêt de tous, dans le but de contribuer au changement de la société ». Ces personnes faisaient partie de l'ASRAS (Alliance des syndicalistes révolutionnaires et anarcho-syndicalistes)

 

Nous ne connaissons pas la durée de cette expérience. Mais ces gens essayèrent la mise en commun la plus totale, matériellement et financièrement, par une entreprise autogérée, axée vers la production d’artisanat.

Information tirée de l'exposition "l'anarchisme et les anarchistes en Bretagne", chapitre de 1968 à 1980, réalisée par le groupe de Rennes de la fédération anarchiste.

La communauté Gouah-Du a rédigé et édité une brochure de 17 pages, intitulée "Après plus de six mois d'expérience, la communauté libertaire du Gouah-du s'explique...",  parue en 1970. Ci-dessous des extraits de cette brochure, nous n'avons pas tout repris (entre autres les griefs à l'encontre du système capitaliste et les schémas d'une nouvelle organisation sociale). 

 

  Gouah-Du 001

Extraits de cette brochure

 

    Qui sommes-nous ?

 

Nous avons tous quitté une situation assurée (aux PTT, dans les études techniques, dans la cordonnerie, ou dans l'éducation nationale), pour créer cette communauté, c'est-à-dire pour mettre en commun nos capacités, nos ressources, nos énergies et nos problèmes, sans autres autorités que le bon sens, l’autodiscipline et notre intérêt à tous, celui de la communauté.

Nous sommes tous des jeunes (de 18 à 23 ans) et nous avions tous un emploi avant de nous rejoindre.

 

    Pourquoi au Gouah Du ?

 

En fait, c'est un peu le site, mais surtout le loyer apparemment modéré qui ont guidé notre choix.

Nous ne sommes ni des ermites, ni des hippies. Nous ne cherchons pas à nous couper de la société, contrairement aux apparences. Seulement, le Gouah-du nous évite les contraintes de la ville : bruits, agitation, horaires imposés, chefs imbéciles, etc... et nous permet de vivre et travailler dans des conditions que nous avons entièrement choisies.

 

    La légende et nous

 

La légende a prétendu, ou prétend encore, que nous sommes : des fils de riches, des fainéants, des drogués, des hippies.

   Des fils de riches ? Nos parents sont tous des travailleurs salariés (fonctionnaires, docker, ouvrier du bâtiment) ou retraités ;

   Des fainéants ? Voici notre horaire de travail :

           - lever à 11 heures,

           - corvées ménagères de 11h à 16 heures,

           - travail de 16 heures à 4 heures du matin,

           - repos de 4 h à 11 heures ;

   d'autre part notre production est là pour prouver notre travail ;

   Des drogués ? Une perquisition et une enquête de la brigade des stupéfiants ont prouvé que nous n'avions jamais eu de drogue au Gouah-du, et que nous ne nous étions jamais drogués. De plus l'usage de la drogue va à l'encontre de nos principes. Elle permet seulement à une fraction de la population d'oublier les réalités et les problèmes de la société (ce n'est pas tout ce que nous avons à dire sur ce problème, mais, ce n'est pas la place, ici.) ;

   Des hippies ? Le hippy rejette la société par son anticonformisme, mais ne cherche pas à en résoudre les problèmes. Dans certains cas, ils admettent, même, un chef. Les idées hippies sont, aussi, en contradiction, avec les nôtres.


Ces quelques lignes nous ont permis de vous préciser qui nous étions et de dénoncer la légende faite autour de nous, nous voulons maintenant vous expliquer pourquoi nous avons formé cette communauté.

 

 

--------------------------------------------------------------------------------

 


Si nous nous sommes réunis pour vivre selon les principes libertaires, c'est parce que nous refusons la société actuelle et que nous voulons contribuer à en construire une autre.

 

   Nous refusons la société capitaliste :

 

   (...)

 

   Ce que nous proposons : le SOCIALISME LIBERTAIRE

 

   Le socialisme libertaire, la plus méconnue et la plus maltraitée des philosophies, dénonce l'inutilité des patrons qui sucent la classe ouvrière et des curés qui demandent au peuple d'attendre que Dieu décide pour que la situation s'améliore et, enfin, des polices de toutes sortes qui vous empêchent d'être de l'avis contraire à celui des dirigeants.

   Le socialisme libertaire demande : quel ouvrier ne se sent pas capable de gérer, avec ses camarades, l'usine où ils travaillent et qu'ils font tourner, puisqu'ils savent comment gérer les finances de leurs familles ?

   Le socialisme libertaire demande : de quel droit une poignée de profiteurs décide pour quelques millions d'autres hommes qui auront droit à la matraque s'ils contestent ?

 

   Le socialisme libertaire propose les différents schémas suivants d'organisation économique et sociale, pour que sur le plan économique :

   - au niveau de l'entreprise (usine, exploitation agricole, ...) la gestion soit effectuée par les travailleurs eux-mêmes (autogestion). Nous pensons que les travailleurs sont parfaitement capables de s'occuper des investissements des achats, des matières premières, des commandes, de la vente et des relations avec les autres entreprises gérées, elles aussi par les travailleurs eux-mêmes ;

   - au niveau d'un pays : l'organisation de la production, l'organisation de la distribution et la coordination des entreprises par le syndicat d'industrie, ou par le syndicat agricole, tous les syndicats étant regroupés dans une CONFEDERATION NATIONALE DU TRAVAIL.

 

   L'ORGANISATION ECONOMIQUE

 

   (...)

 

   L'ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET SOCIALE

 

   (...)

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

Nous faisons partie de tous ceux qui militent pour le socialisme libertaire.

(...)

Les organisations (...) ont soit une activité anarcho-syndicaliste (c'est-à-dire syndicaliste révolutionnaire) soit de propagande par des groupes libertaires. Nous avons choisi une autre forme d'action. Pourquoi ? Parce qu'il nous semblait nécessaire de dépasser les mots et de montrer un exemple concret d'organisation économique libertaire au niveau d'une entreprise autogérée (ce que nous sommes déjà), et, d'autre part, de faire l'expérience de la vie communautaire, suivant les principes libertaires.

 

Nous pensons ainsi démontrer aux gens sceptiques qu'il n'est pas besoin de chef, et qu'une entreprise peut être gérée par les travailleurs eux-mêmes. Et, sur le plan moral, nous voulons montrer qu'il est possible de supprimer l'esprit de possession des choses (propriété privée) et des êtres (mariage, liens familiaux), les intérêts de la vie communautaire sont, en effet, supérieurs à ceux de la vie familiale, où les enfants sont liés à un seul exemple : celui des parents. Dans une communauté, au contraire, les enfants ont plusieurs exemples, plusieurs personnes à qui s'en remettre quand ils ont besoin d'affection ou de comprendre quelque chose. Cela, bien sûr, ne supprime absolument pas les liens entre la mère et l'enfant, seulement ces liens ne sont plus égoïstes, mais raisonnés, du fait même que la mère admet que l'enfant soit attaché à plusieurs personnes et non plus à une seule ou à un seul couple. Cela élargit d'autant l'esprit de l'enfant.

(...)

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

    UTOPIE ?

 

Beaucoup voudraient vivre dans une telle société : "Ce serait le paradis", disent-ils. Beaucoup, aussi, pensent que si, eux, seraient capables d'y vivre, leurs voisins ne le seraient pas. Le voisin disant évidemment la même chose !

 

Enfin, au bout du compte, on nous traite d'utopistes. Pourtant si nous croyons à la réussite de notre entreprise, comme à l'avènement du socialisme libertaire, si nous croyons que cela est possible, c'est parce que nous avons des exemples historiques d'application du socialisme libertaire.

 

(...)

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

    6 MOIS D'EXPÉRIENCE - UN PREMIER BILAN

 

- Sur le plan moral et social :

Après six mois de vie communautaire librement acceptée n'importe quel individu commence à perdre son sens de la propriété privée - tant en ce qui concerne les choses, qu'en ce qui concerne les êtres ; son individualisme petit-bourgeois qui perpétuait la loi de Jungle ; ses tristes périodes d'isolement qui l'effondrent et lui font douter de lui et de son entourage.

- Sur le plan sexuel :

Notre recherche vers l'union et l'amour libres, est actuellement en bonne voie ;

nous parvenons à mettre nos problèmes en commun, et, ainsi à les résoudre plus facilement.

- Sur le plan pratique :

Les avantages sont aussi considérables. Nous avons ainsi appris des métiers que nous n'aurions pu exercer dans la vie que nous avons quittée, ce qui élargit d'autant notre horizon de pensée et de réflexion. Nous avons, aussi et surtout, appris que toutes les difficultés matérielles sont surmontables pourvu qu'un idéal existe et que la liberté individuelle soit respectée, par tous, à l'intérieur comme à l'extérieur de la communauté.

 

D'autre part, n'oublions pas que notre atelier artisanal fonctionne depuis six mois sans chef aucun et avec l'initiative de tous. C'est cela sans doute le plus positif de l'expérience.

 

Pourtant, Gérard en octobre et Pamphile en décembre, nous ont quittés.

Comment expliquer ces départs après avoir dressé un bilan aussi positif ?

D'abord, par le fossé qui existe entre les paroles et les actes des deux démissionnaires. Il est très facile de se dire militant libertaire quand on est confortablement installé dans un café, il l'est déjà beaucoup moins quand on est confronté aux difficultés imposées par la lutte de tous les instants qui est celle des véritables militants.

 

Mais, il est évident que nous sommes libres d'arrêter l'expérience si nous ne nous sentons plus assez forts pour la poursuivre, ou, si elle ne nous convient plus.

 

De toutes manières, ces départs n'ont qu'une importance relative, puisque la constitution non sélective d'une communauté les rend prévisibles et puisque beaucoup d'autres personnes attendent pour nous rejoindre que notre communauté puisse les accueillir décemment.

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

   CONCLUSION PROVISOIRE

 

Vous le savez déjà, les flics aussi, la communauté libertaire du Gouah du est à vocation militante. Préciser que son jeune âge, ses maigres ressources financières du moment, et que les tracasseries policières qu'elle subit l'empêchent de diffuser plus efficacement les idées libertaires, est, vous le comprenez, inutile. Actuellement, nous nous bornons à vendre des journaux et à expliquer notre philosophie à qui veut venir nous voir.

L'organisation économique de notre communauté ne sera, elle aussi, exemplaire que lorsque nous serons plus nombreux, donc plus productifs.

 

Nos projets envisagent une modification dans la nature de notre production, nous pensons bientôt créer une petite exploitation agricole. Aussi, nous demandons à tous ceux qui sont désireux de nous aider, de nous renseigner sur les problèmes de l'élevage de chèvres et de la culture.

 

Pour peu que notre production de cuivre gravé soit écoulée et que nos amis deviennent plus nombreux encore, l'avenir prévu de notre communauté est assuré.

 

Avant de mettre le point final à cette brochure, il faut que  nous vous fassions part d'une certitude qui nous est chère :

parce que nous n'avons que notre philosophie, notre imagination, nos bras et vous, peut-être, pour répondre aux puissances d'argent, aux flics et imbéciles de toutes sortes, puissants en nombre, notre communauté marche sur un fil fragile. Aussi, son échec éventuel ne serait nullement l'échec de nos idées.

Mais l'intérêt que nous savons avoir soulevé parmi vous, nous prouve que notre expérience est non seulement nécessaire, mais qu'elle répond à un besoin impérieux pour trouver une solution aux problèmes de l'Homme dans le monde.

 

Si vous désirez un supplément d'informations, nous vous invitons à venir nous voir, ou à nous écrire :

 

Communauté libertaire LE GOUAH-DU

La Chapelle Neuve

par LOCMINE -56-


Avril 1970, le Gouah-du

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

Bibliographie succincte pour approfondir les idées libertaires


   Sur le socialisme libertaire :

         - Le monde nouveau, par Pierre BESNARD

         - L'anarchisme, par Daniel GUERIN (Col. Idées-Gallimard)


   Critique du capitalisme :

         - Qu'est-ce que la propriété ?, par PROUDHON (Col. Garnier Flammarion)


   Critique du communisme :

         - La révolution inconnue, par VOLINE (Ed. Belfond)


   Sur l'Ukraine :

         - La révolution inconnue, par VOLINE (Ed. Belfond)


   Sur l'Espagne :

         - L'oeuvre constructive de la révolution espagnole, éditée par la CNT

         - Les anarchistes espagnols et le Pouvoir, Ed. Le Seuil

Repost 0
Published by anars56 - dans Histoire
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 14:52
A l'initiative du groupe de Lorient, mandaté par les congrès précédents, la fédération anarchiste a tenu son congrès fédéral à deux reprises sur Lorient même.

La première fois, ce fut le 24ème congrès qui eut lieu les 24-25-26 mai 1969.

La deuxième fois, le 56ème congrès se déroula les 22-23-24 mai 1999, à l'espace Coamao-Dumanoir, où près de 120 délégué-e-s des groupes présents sur le territoire français se sont retrouvés.

Au cours de ce congrès, deux motions ont été adoptées, relatives à la guerre au Kosovo et à l'intervention de l'OTAN.

     - La guerre : un crime contre l'humanité,
     - Initiative pour l'accueil des déserteurs et des insoumis.

Sur le rôle des congrès de la FA, voir les principes de base.

Repost 0
Published by anars56 - dans Histoire
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 23:49

Salut,

 

 

Tout plein d’événements chouettes encore en perspective !


 

Et tout à la fin du message, des liens pour écouter des textes de Max Stirner !! Il est libre Max !!


 

Après les manifs de la grève interprofessionnelle du 19 mars, retrouvez le groupe Lochu au Palais des arts de Vannes pour une discussion (salle réservée de midi à 17h) (titre provisoire) : « Aux Antilles, ils et elles ont osé la grève générale, à quand notre tour ?? »


 

 

Une p’tite promo :

Le monde libertaire, hebdo de la FA, est disponible en kiosque. Vous pouvez chercher le lieu où il est mis en vente près de chez vous à partir de ce site http://www.trouverlapresse.com/LOP/start.do

Vous pouvez, par ailleurs, vous abonner à l’essai à titre gratuit pendant 1 mois (4 numéros). Le demander à fedeanar56@yahoo.fr qui fera suivre volontiers (mais si !)..

Vous pouvez aussi vous abonner en écrivant à Publico, 145 rue Amelot, 75011 Paris.

Il vous en coûtera 20 euros pour 3 mois, 38 pour 6 mois ou 61 eur pour 1 an (y compris les hors-séries). Et si vous êtes fauché-e d’une façon ou d’une autre (détenu-e, chômeuse-chômeur, précaire, étudiant-e…etc…), vous divisez ces montants par 2 ! Plus d’infos en appelant le 01 48 05 34 08. Vous pouvez aussi dire que vous avez eu l’info par le groupe de Lorient ou de Vannes (et notre groupe aura le droit à une statue de Bakounine en short pour ce parrainage/marrainage ;-))

 


 

--------------------------------------------------------------------------------

 

Infos anarchistes sur le sommet anti Otan de Strasbourg (début avril). Un « 4 pages » en tant que supplément du Monde libertaire peut être consulté sur http://fastrasbg.lautre.net/?No-OTAN. De +, un certain nombre d'infos et de textes sont disponibles là : http://fastrasbg.lautre.net/?+-Sommet-OTAN-Strasbourg-Kehl-2009-+

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------

 

FESTIVAL MARS M'ENCHANTE LANESTER DU 5 AU 28 MARS 2009

ESPACE JEAN VILAR Place Delaune 56600 Lanester Tél : 02 97 76 01 47

Chansons françaises à textes et/ou humoristiques. http://www.bretagne-en-scenes.org/article.php?sid=976

 

---------------------------------------------------------------------------

 

PROGRAMMES du café de la Pente (http://www.lepotcommun.com/)

- THEATRE - Inculture(s) - à 20h30 - Le 13 Mars 2009 (10 euros) : Avec : Avec Franck Lepage de La Coopérative d’Education Populaire SCOP «Le PAVÉ». L’histoire de l’éducation populaire en deux heures d’éveil et de partage.

 

- CONCERT - Tumulus - à 19h30 - Le 21 Mars 2009 Paf : Chapeau et Majoration. Duo gallo-vannetais.

 

- THEATRE - Clovis Cayou Remonte la Pente - à 21h00 - Le 27 Mars 2009. Paf : 5 Euros. Humour Sous¬ Réaliste.

 

----------------------------------------------------------------------------------------

 

Vendredi 13 et samedi 14 mars – Quéven – Présentation du nouveau spectacle de Groove kabaret « chansons libertines » - A voir et à déboires – Entrée libre et c’est à l’Albatros au Golf de Quéven à 20h30. Infos : 02 97 05 08 55.

 

-------------------------------------------------------------------------------

 

Lundi 16 mars – 20h30 – Quimperlé – Cinéma « la bobine » Projection de Chomsky et cie. Organisée par l’asso cinéphile « Chlorophilm ».

 

-------------------------------------------------------------------

 

Mardi 17 mars à 18h30. Conférence-débat dans le cadre de la semaine de la non-violence à l'IEP de Rennes (Sciences-Po), des militants de l'action non-violente, des désobéisseurs de l'education, etc... interviendront.

 

----------------------------------------------------------------------------------------

 

C’est le printemps. Le printemps des poètes. La p’tite Chimère le fête avec Gaston Couté et retrouve l’ambiance des guinguettes et du cabaret théâtre d’autrefois : du 17 au 22 mars retrouvez ou découvrez « la chanson d’un gâs qu’a mal tourné » La p'tite Chimère - 12, rue Colbert Maison des associations 56 100 LORIENT rens. résa : 02 97 64 38 65. De 8 à 13 euros. Infos : http://www.theatredelachimere.fr/

« Couté manie l'ironie mordante avec virtuosité quand il fulmine contre l'Église, le militarisme, les capitalistes, les gens hypocrites et sordidement intéressés. Sa truculence n'a rien de vulgaire, ce n'est qu'une forme plus directe, plus pittoresque et plus naturelle de la vérité. »

 

---------------------------------------------------------------------

 

Appel intersyndical (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNSA) pour une nouvelle journée de grève interprofessionnelle le 19 mars 2009.

Rassemblement à 10 heures :

Lorient : Maison des syndicats

Vannes : La Rabine

Pontivy : La Plaine

Revendications :

- Un moratoire sur les licenciements

- Une augmentation immédiate des salaires

- L’arrêt de la suppression des postes dans les services publics

- Une vraie sécurité sociale pour tous

 

Après la manif, à Vannes, à l’initiative du groupe Lochu, rendez-vous au Palais des arts pour une discussion au titre provisoire « Aux Antilles, ils et elles ont osé la grève générale, à quand notre tour ?? »

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Samedi 21 mars de 10 heures à 18 heures, dans le cadre de « Libre en Fête », l'association Rhizomes propose en partenariat avec la commune et la Cyberbase de PLOEREN (entre Vannes et Auray), une journée de découverte des Logiciels Libres dans l'espace « Le Triskell » à Ploeren pour une install-party. Chacun-e est invité à apporter son ordinateur. Ce sera également le lieu d'une « conférence-échange » sur le sujet des Logiciels Libres. Entrée libre et gratuite.

Rhizomes est une association à but non lucratif de promotion des Logiciels Libres.

http://www.libre-en-fete.net/

http://www.rhizomes.org/

 

---------------------------------------------------------------------

 

Concert de soutien aux actions anti-nucléaire au bar 1929 à Rennes le 21

mars (voir tout en bas, la situation de ce groupe d'actions anti-nucléaires

 

--------------------------------------------------------------------

 

Jeudi 26 mars, au café Billabong 81 r Georges Clemenceau à AURAY (02 97 29 15 09),

Causerie libertaire « le développement durable, c’est de la foutaise !

Du développement à la décroissance, quelle société voulons-nous ? » animée par nous. Ce ne sera pas une réunion-conférence publique mais une discussion à bâtons rompus sur le sujet.

 

-------------------------------------------------------------------------

 

 

 

Samedi 28 mars – Café de la Pente (Rochefort en Terre) : 19h00 Projection du film « the take » sur les entreprises récupérées et autogérées d’Argentine en 2003 http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=59126.html . Puis discussion sur l’autogestion.

 

-------------------------------------------------------------------------

 

Jeudi 2 Avril 2009, 20h 30 – Rennes – Discussion « Autogestion, Gestion Directe » - local la commune, au 17 rue de Châteaudun. Organisée par le groupe de Rennes de la FA. http://farennes.free.fr/actionetagenda.htm

 

-------------------------------------------------------

 

Samedi 19 avril – Vannes – Les pique-niques végétariens recommencent !! RDV à midi, rue Larmor Gwened. Chacun-e apporte un plat végétal et une boisson et on partage. Table de presse. Infos : veg56@voila.fr

 

-------------------------------------------------------

 

Assemblée Générale du CAFE DE LA PENTE le Samedi 18 avril

 

--------------------------------------------------------------

 

Dans la semaine du 26 avril, le cinéma l'Iris de Questembert va diffuser "Punishment park" de Peter Watkins. Une oeuvre malheureusement toujours d'actualité... http://iris.cinema.free.fr/

 

--------------------------------------------------------------

 

une belle émission des temps anciens...

 

=> jean Dave et claude Giovannetti à la réalisation

=> lecture des textes de Stirner par jean-pierre Léaud !

=> au générique :

- gaetano Manfredonia (!)

- bernard Pautrat

- gisèle Souchon

- pierre Osno

- gérard Rollet

- diederik Dettmeijer

- roger Caratini

 

Une plongée dans une oeuvre passionnante...

Il est libre Max,

85' de bonheur hors taxe !

 

pour l'écouter pénard

à pied, à cheval, au grand air...

 

=> C'est dispo au chargement pour écoute en mp3, là :

http://www.mediafire.com/?oyommyzkuwn

 

 

 

Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 22:57

  Salut,

 

Voici un agenda militant mis à jour.
En fin de message, des liens vers une émission radio (plus ou moins ancienne et donc plus ou moins récente !! ;-))

Je reprécise, par précaution : le groupe libertaire n’adhère pas forcément à tout ce qui est dit lors de ces différents événements (et parfois c’est un euphémisme de le dire !) mais trouve intéressant de relayer certaines initiatives.
Il est aussi probable d’y croiser l’un-e ou l’autre d’entre nous… et pour la grève interprofessionnelle du 19 mars une bonne partie du groupe !! :-)

Radio libertaire en direct : http://www.federation-anarchiste.org/rl/
Radio libertaire en podcast : http://media.radio-libertaire.org/php/grille.php
Indymedia Nantes (infos sur Nantes, Rennes, Angers, St Nazaire, etc…) : https://nantes.indymedia.org/colonne_centrale

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 5 Mars 2009, 20h 30 – Rennes - Discussion « Squatts, service public, espaces verts… vers la réappropriation de l’espace urbain » Local la commune, au 17 rue de Châteaudun. Organisée par le groupe de Rennes de la FA. http://farennes.free.fr/actionetagenda.htm

------------------------------------------------------------------------

En préambule du salon Terre à LANESTER le week-end des 7, 8 et 9 mars (http://www.salon-terre.fr/) aura lieu le vendredi 6 mars à 20h au Palais des Congrès de LORIENT une conférence-débat animée par Catherine Chabaud :
"Economique, sociale ou climatique... La crise, une chance pour refonder
notre système de développement ?" avec Susan George, Guillaume Duval et Fabrice Nicolino.

-----------------------------------------------------------------------

FESTIVAL MARS M'ENCHANTE LANESTER DU 5 AU 28 MARS 2009
ESPACE JEAN VILAR Place Delaune 56600 Lanester Tél : 02 97 76 01 47
Chansons françaises à textes et/ou humoristiques. http://www.bretagne-en-scenes.org/article.php?sid=976

------------------------------------------------------------------------

Vendredi 6 mars, sur France 3, l'émission Thalassa parlera du littoral de Vannes à Lorient, et du combat du PEUPLE DES DUNES (contre le cimentier Lafarge) : http://fr.tv.yahoo.com/programme-tv/france-3/2009-03-06/20-35/

------------------------------------------------------------------------

Vendredi 6 mars dès 20h à la salle du FJT Agora (foyer des jeunes travailleurs) rue Courbet à LORIENT, à l'occasion de la Journée Internationale des Femmes, le Comité Ni Putes Ni Soumises 56 diffusera le film "Le bateau de Gaëlle", en rapport avec le sujet "Femmes et travail". Entrée gratuite. http://npnsmorbihan.canalblog.com/archives/activites_de_l_association_/index.html

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 7 mars – Le Bono (près d'Auray) – Projection (suivie d’un débat et d’un pot) du film « we feed the world – le marché de la faim » Bande-annonce là : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=115438.html à 20h30, salle Jean Le Mené, à droite de la mairie. Organisé par l’AMAP du Loch. Entrée libre.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Organisées par France Palestine Solidarité Pays de Lorient 06 07 24 25 75
JOURNEES SOLIDARITE PALESTINE 7 ET 8 MARS 2009

SAMEDI 7 MARS :
16 H 00 à 19 h 00 - Conférence Débat Témoignages (Entrée libre) Amphi Soleil d’Orient Université Bretagne Sud Lorient
20 h 30 - Concert de la solidarité, au « Manège » : 10 € Trans world music live (Réservation Réseau MAPL) avec : Zencool, Goayandi, Cheick Tidiane Dia

DIMANCHE 8 MARS
Salle Pierre François, Saint Niau à Lanester
Dès 11 h 30 : interventions et repas (Réservation : 06 87 20 16 02)
17 h 00 : Fest Deiz avec groupes locaux : 2 €

-------------------------------------------------------------------

Lundi 16 mars – 20h30 – Quimperlé – Cinéma « la bobine » Projection de Chomsky et cie. Organisée par l’asso cinéphile « Chlorophilm ».

----------------------------------------------------------------------

Appel intersyndical (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNSA) pour une nouvelle journée de grève interprofessionnelle le 19 mars 2009.
Rassemblement à 10 heures :
Lorient : Maison des syndicats
Vannes : La Rabine
Pontivy : La Plaine
Revendications :
- Un moratoire sur les licenciements
- Une augmentation immédiate des salaires
- L’arrêt de la suppression des postes dans les services publics
- Une vraie sécurité sociale pour tous

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 26 mars, au café Billabong 81 r Georges Clemenceau à AURAY (02 97 29 15 09),
Causerie libertaire « le développement durable, c’est de la foutaise !
Du développement à la décroissance, quelle société voulons-nous ? » animée par nous. Ce ne sera pas une réunion-conférence publique mais une discussion à bâtons rompus sur le sujet.

------------------------------------------------------------------

Samedi 28 mars – Café de la Pente (Rochefort en Terre) : 19h00 Projection du film « the take » sur les entreprises récupérées et autogérées d’Argentine en 2003 http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=59126.html . Puis discussion sur l’autogestion.

------------------------------------------------------------------------

Jeudi 2 Avril 2009, 20h 30 – Rennes – Discussion « Autogestion, Gestion Directe » - local la commune, au 17 rue de Châteaudun. Organisée par le groupe de Rennes de la FA. http://farennes.free.fr/actionetagenda.htm

----------------------------------------------------------------

Assemblée Générale du CAFE DE LA PENTE le Samedi 18 avril

--------------------------------------------------------------------

Samedi 19 avril – Vannes – Les pique-niques végétariens recommencent !! RDV à midi, rue Larmor Gwened. Chacun-e apporte un plat végétal et une boisson et on partage. Table de presse. Infos : veg56@voila.fr

----------------------------------------------------------------

Dans la semaine du 26 avril, le cinéma l'Iris de Questembert va diffuser "Punishment park" de Peter Watkins. Une oeuvre malheureusement toujours d'actualité... http://iris.cinema.free.fr/

-------------------------------------------------------------------

Quelle belle rencontre avec Michel Ragon !
Un panorama de sa vie étourdissante...

Le versant audio de son "dictionnaire de l'anarchie"
99' de bonheur hors taxe !

=> C'est dispo au chargement pour écoute en mp3, là :
http://www.mediafire.com/?xdzyn1ocwnj
ou
http://tinyurl.com/c7r6v9
=> pour le lire, par ici :
http://fr.wikisource.org/wiki/%C3%80_bas_les_chefs_!
ou
http://tinyurl.com/dl3loa

Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 22:38

Depuis quelques décennies maintenant, les éditions du Monde libertaire brandissent haut et clair le drapeau de la révolution sociale. Chaque brochure, chaque livre, est une cartouche que la révolte peut mettre dans le fusil de l'espoir. Est-il besoin de le préciser, les Editions du ML ne sont financées que par les ventes, par vous... que par et pour toutes celles et tous ceux qui ont dans le coeur un autre présent et un autre futur de liberté, d'égalité, d'entraide, d'autogestion...

Repost 0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 22:33
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'anarchie sans avoir osé le demander se trouve chez Publico (librairie du Monde libertaire)
Repost 0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 22:29

Principes de base

le pacte associatif de la Fédération anarchiste


Préambules

Nous, anarchistes, réunis à la Fédération anarchiste, sommes conscients de la nécessité de l’organisation spécifique. Nous propageons nos idées et voulons réaliser une révolution radicale et globale, à la fois économique et sociale, afin que soient détruites les sociétés fondées sur la propriété privée ou étatique des moyens de production et de la distribution, toutes les exploitations, l’ignorance et la misère, ainsi que les rapports d’autorité.


Nos objectifs


Les anarchistes luttent pour une société libre, sans classe ni État, ayant comme buts premiers :


  • L’égalité sociale, économique de tous les individus.
  • La possession collective ou individuelle des moyens de production et de distribution, excluant toute possibilité pour certains de vivre en exploitant le travail des autres.
  • L’égalité dès la naissance des moyens de développement, c’est-à-dire d’éducation et d’instruction dans tous les domaines de la science, de l’industrie et des arts. L’organisation sociale sur les bases de la libre fédération des producteurs et des consommateurs, faite et modifiable selon la volonté de leurs composant-e-s.
  • La libre union des individus selon leurs convenances et leurs affinités.
  • Le droit absolu pour tout individu d’exprimer ses opinions.
  • L’abolition du salariat, de toutes les institutions étatiques et formes d’oppression qui permettent et maintiennent l’exploitation de l’Homme par l’Homme, ce qui implique la lutte contre les religions et les mysticismes, même s’ils se cachent sous le manteau de la science, contre le patriotisme et pour la fraternisation de tous les groupes humains, et l’abolition des frontières.

C’est la société entière que nous voulons reconstruire sur une base de respect et d’entraide, non pour un individu, une classe ou un parti, mais pour tous les individus ; la question sociale ne pouvant être résolue définitivement et réellement qu’à l’échelle mondiale.


Notre rôle


L’anarchisme est un objectif de société globale, un idéal, mais aussi les moyens pour y parvenir, ceux-ci étant basés sur les mêmes principes organisationnels et éthiques : fédéralisme et entraide. En tant qu’individus conscients de leur exploitation, les anarchistes entendent lutter avec tous les exploités contre tous les gouvernements, reconnaissant ainsi l’existence de la lutte des classes dont la finalité doit être l’instauration d’une société anarchiste.


Nous devons faire en sorte que les classes sociales exploitées accèdent à la capacité politique nécessaire à leur émancipation. Ce sont les classes exploitées qui réaliseront la société anarchiste, car les exploiteurs ne se laisseront jamais déposséder et emploieront toutes leurs forces, même brutales, contre l’émancipation des travailleurs.


La seule propagande des idées étant insuffisante, la participation aux luttes continuelles revendicatives et émancipatrices s’avère nécessaire pour que les individus veuillent toujours plus et mieux, jusqu’à atteindre une situation de rupture qui permettra leur émancipation totale.


Nous devons inciter les travailleurs et l’ensemble des exploités à combattre les médiations qui vont à l’encontre de leurs intérêts de classe, et à opter pour l’action directe (c’est-à-dire pour des actions décidées et menées sans intermédiaire), et sa coordination sur le mode fédéraliste.


Ennemis de tout despotisme, les anarchistes repoussent toutes les théories autoritaires dont celles inspirées du marxisme, du cléricalisme, du monarchisme, du fascisme, du libéralisme bourgeois et de tout autre.


La révolution est nécessairement constituée de phases destructrices des institutions d’oppression et de phases constructives de la société nouvelle. Cette société, nous voulons qu’elle soit gérée par tous et qu’elle s’instaure dès le début sur la base de structures anarchistes.


C’est pourquoi la Fédération anarchiste se doit être un outil adapté pour la révolution, jusqu’à la concrétisation des objectifs précédemment définis.


Engagement militant


La Fédération anarchiste est une organisation regroupant des militants conscients idéologiquement et pratiquement, ayant connaissance des différents aspects de l’anarchisme et de la Fédération anarchiste. Elle est organisée sur le principe du libre fédéralisme conservant aux groupes et individus qui la composent leur autonomie dans le cadre des Principes de Base. C’est à tous les militants qu’il appartient de la faire progresser, car elle ne reconnaît pas en son sein la division dirigeant/exécutant.


La participation effective des militants aux œuvres collectives de l’organisation est un principe d’éthique et de solidarité qui ne nuit pas pour autant au principe de liberté.


Le fédéralisme de la Fédération anarchiste permet le pluralisme des idées et actions compatibles avec ses principes.


Tout ce qui précède ne peut évidemment indiquer que les grandes lignes des buts poursuivis par les anarchistes. Il sera nécessaire, pour les approfondir, de prendre connaissance des écrits anarchistes et de suivre les travaux des groupes.


L’action de la Fédération anarchiste


L’action de la Fédération anarchiste est basée avant tout sur la défense des exploités et sur leurs revendications révolutionnaires ; mais sans que soit perdu de vue le fait que ce sont à la fois les classes et les positions d’esprit qui s’opposent à l’anarchie.


Cette action est menée sur tous les plans de l’activité humaine, selon les vues et les moyens de chaque tendance.


Pour cette raison, la Fédération anarchiste reconnaît :


  • La possibilité et la nécessité de l’existence de toutes les tendances libertaires au sein de l’organisation.
  • L’autonomie de chaque groupe.
  • La responsabilité personnelle et non collective.
  • L’organe du mouvement, le Monde Libertaire, ne peut être l’organe d’une seule tendance ; celles-ci ont donc toute possibilité d’éditer des organes particuliers, avec l’assurance que l’organe du mouvement leur accordera toute publicité, ainsi d’ailleurs qu’à toute activité s’exerçant dans le cadre de la culture, de la recherche, de l’action ou de la propagande anarchiste.
  • Des relations cordiales, compréhensives, avec les mouvements allant dans le sens anarchiste sur un point particulier.
  • La révocabilité des secrétaires et mandatés.

Enfin, lorsqu’une tendance engage une action, dès que cette action n’est pas contraire aux idées de base de l’anarchisme, les autres tendances, si elles ne sont pas d’accord pour participer à cette action, observent à son égard une abstention amicale. La critique de cette action demeure libre après l’événement.


Les groupes ont la faculté de se donner l’orientation de leur choix : anarcho-syndicalisme, communiste-anarchiste, néo-malthusienne, anarcho-pacifiste...


Ils ont naturellement la possibilité de cumuler toutes ces tendances ou de ne se déclarer d’aucune.


Des régions peuvent être formées et ne peuvent être que sur l’initiative des groupes la composant, le Comité des Relations ne pouvant apporter que des suggestions dans ce domaine.


Organisation

Le Comité de relations


Un comité de coordination existe dans le but de faire connaître les informations, suggestions, propositions pouvant émaner d’un individu ou d’un groupe, sans autre droit, pour les camarades composant ce comité, que celui de n’importe quel autre militant de présenter propositions, suggestions, informations.


La seule dérogation à cela peut être constituée par des initiatives touchant l’adhésion à un congrès, cartel, comité (exemples : congrès anarchiste international, Forces libres de la Paix).


Il va de soi que, dans ces divers organismes, le fond même de notre idéologie ne doit pas être remis en cause et que notre présence ne doit viser qu’à des buts précis : opposition à la guerre, efforts pour arracher des militant-e-s à la mort, protestations contre une agression contre le peuple.


Le Comité de relations élargi


Il se réunit sur convocation du secrétaire général au moins trois fois par an. L’initiative peut venir du secrétaire général ou d’un comité de relations. L’ordre du jour est élaboré en fonction des demandes des groupes, liaisons, individuel-les, ou commissions. Ces demandes touchent tous les sujets concernant la vie de l’organisation. Le Comité de relations élargi est décisionnaire quant à la mise en place des campagnes fédérales. Qu’une campagne soit déclarée en congrès ou par un Comité de Relations Elargi, présentation des travaux doit être faite en comité de relations élargi et/ou dans le bulletin intérieur.


Secrétaire général


Son rôle est de répartir le courrier et les responsabilités entre les différents membres, de veiller à la bonne entente au sein de ce comité, d’assurer la tenue du congrès selon le vœu du précédent, par des rapports en temps voulu avec les camarades qui en sont chargés.


Secrétaire aux Relations intérieures


Son rôle est d’assurer la correspondance avec les groupes, de les tenir au courant des lettres des sympathisants de leurs régions désireux de se joindre à nous, de diffuser les suggestions intéressantes, qu’elles émanent d’une région, d’un groupe ou d’une individualité, de renseigner le mouvement dans son entier des possibilités d’actions dont il dispose : noms de propagandistes par la parole, leurs sujets de conférence, leur possibilité de déplacement, d’assurer la propagande par des campagnes dont les thèmes peuvent être suggérés par d’autres militants, comme ils peuvent émaner de lui (les groupes en désaccord avec l’efficacité de celle-ci ont toujours la possibilité de ne pas y participer), de développer partout où il le peut la Fédération anarchiste par la création de nouveaux groupes, de présenter le bilan, lors de chaque congrès, de la progression, de la stagnation ou du recul de notre organisation en raisons des rapports des groupes.


Le secrétaire aux RI, lors de la constitution d’un groupe, prendra un contact direct avec celui-ci, soit en l’établissant lui-même, soit en déléguant, pour le représenter et lui en rendre compte, un camarade connu, habitant un lieu géographique proche du nouveau groupe.


Ces contacts, outre leur caractère humain, constitueront par le dialogue engagé une mesure de probité intellectuelle, tant de la part du groupe postulant vis-à-vis de la Fédération anarchiste, que de la Fédération anarchiste vis-à-vis du groupe postulant.


Secrétaire aux Relations extérieures


Son rôle est d’assurer des contacts amicaux avec des groupements parallèles, sympathisants ou même simplement indépendants, faire connaître dans leur sein notre mouvement, notre journal, en un mot, nous montrer à eux sous notre vrai jour, d’envisager des actions communes avec eux sur des objectifs précis à la faveur de cartels, d’organismes de liaison ou simplement de campagnes sans lendemain. Un tel effort peut nous permettre la diffusion de notre presse à leurs manifestations, l’apposition de nos affiches dans leurs locaux, le reproduction de nos communiqués et de nos articles dans leurs journaux, voire notre participation à leurs meetings. Il va sans dire que de tels résultats ne peuvent être obtenus sans réciprocité.


Secrétaire aux Relations internationales


Ses contacts s’exercent avec les organisations anarchistes de langues étrangères. Il se tient en rapport avec elles pour tout ce qui concerne les événements mondiaux et les actions des anarchistes, et se documente sur la mesure dans laquelle ils ont pu les inspirer et les impulser. Il renseigne les camarades de tous les pays sur le climat et l’activité des anarchistes dans le monde. Il permet également d’apporter des informations correctives à celles que donne la presse officielle. Enfin, il peut alimenter la rubrique internationale de notre journal, le Monde libertaire.


Secrétaire à la trésorerie


Le trésorier perçoit directement des groupes ou individualités appartenant à la Fédération anarchiste une cotisation annuelle minimum (somme fixée volontairement peu élevée pour permettre à tous d’y souscrire et généralement la dépasser).


Dans le respect de l’autonomie des groupes, le trésorier n’a pas à connaître les noms et adresses des adhérents de chaque groupe, mais simplement leur nombre, confiance étant faite au trésorier du groupe qui le déclare.


Le trésorier tient au courant le secrétaire du Bulletin intérieur de la liste des adhérents (groupes ou individualités) à qui adresser ledit bulletin (réservé aux seuls membres de la Fédération anarchiste). La trésorerie permet d’assurer les frais de correspondance, les frais de déplacements des membres du comité au congrès, l’adhésion à des cartels, d’aider éventuellement à la sortie d’une affiche, à la propagation d’une campagne ou au soutien de notre journal.


Administration


Les administrateurs sont nommés par le congrès. Leur rôle est de veiller à la parution régulière du journal et à la bonne marche des œuvres du mouvement : Monde libertaire, librairie, etc...


Comme tous les autres responsables nommés par le congrès, ils peuvent s’entourer, pour les aider dans leur tâche, d’un ou plusieurs militant-e-s appointé-e-s ou non.


Comité de rédaction


Le Comité de rédaction a pour fonction d’assurer la rédaction régulière du Monde libertaire. Tous les articles soumis à son appréciation, sauf opposition de principe motivée de l’un de ses membres, sont publiés. Un article refusé est renvoyé à son auteur avec les raisons du refus.


Nommés et révocables par le congrès, les membres du Comité de rédaction peuvent coopter en cours de mandat, à l’unanimité, un ou plusieurs camarades en cas de défection d’un ou plusieurs de ses membres.


Radio libertaire


Le secrétariat de Radio libertaire participe comme les autres secrétariats au Comité de relations.


Quatre postes sont établis pour assurer le bon fonctionnement de la station :


  • Le secrétaire à la programmation : il est responsable de la grille, de l’agencement des programmes, de leur parution dans le Monde libertaire et de la qualité des émissions. Il se tient en relation avec les différents secrétariats Fédération anarchiste pour assurer le passage des informations et des communiqués sur Radio libertaire
  • Le secrétaire aux finances : il est chargé de gérer le budget de la radio et de veiller à l’autofinancement de Radio libertaire
  • Le secrétaire à la technique et à l’entretien : il est responsable de la maintenance du matériel et du studio, présente des prévisions d’investissement au secrétaire aux finances
  • Le secrétaire de l’association : il s’occupe du fonctionnement de l’association "Diffusion des moyens de communication", garante de Radio libertaire au niveau légal.

Secrétaire à l’Histoire et aux archives


Sa fonction est de rassembler, d’archiver différents documents (affiches, brochures, tracts, livres, etc.) ayant trait au mouvement anarchiste en général et à la Fédération anarchiste en particulier, dans le but de sauvegarder notre mémoire militante. Pour assurer ces fonctions, le secrétaire peut s’entourer de militants.


Secrétaire aux Editions


Son rôle est de contribuer à l’édition ou à la réédition de textes particulièrement importants pour l’anarchisme et sa propagande. Il doit assurer la promotion et la diffusion des productions des éditions du Monde Libertaire.


Fonctionnement du Comité de relations


La lecture de ce qui précède indique assez clairement l’interpénétration des différents postes, et notamment la liaison qui ne peut cesser d’exister entre les secrétaires aux Relations intérieures et aux Relations extérieures, cela en contact avec le secrétaire à la trésorerie, qui règle en fonction de ses possibilités l’envergure et la périodicité des actions à entreprendre.


Ce comité se réunit de façon régulière et sur convocation du secrétaire général.


Chaque secrétaire est responsable de son poste et, par conséquent, est seul à décider des mesures à prendre en ce qui le concerne.


Toutefois, il ne peut le faire, tant pour des raisons pratiques que morales, sans en avoir débattu avec tous et sans avoir tenu compte des objections, oppositions qui peuvent lui avoir été apportées.


Ainsi, si le travail s’accomplit en équipe, les décisions en dernier ressort sont prises par les ressortissants à chacun des postes, seuls responsables devant le congrès pour ce qui les concerne.


Chaque secrétaire peut s’entourer d’une commission de son choix pour l’aider dans sa tache et dont il prend l’entière responsabilité.


Le Bulletin intérieur


Le Bulletin intérieur est indépendant du Comité de relations, et pour son contenu, et pour son financement. Le CR ne peut y exercer un droit quelconque de censure ou d’interdit. Il est ouvert à tous sans que joue la moindre censure de la part de ceux qui en ont la charge.


Tous les articles y ont leur place, sauf ceux qui pourraient avoir un caractère de calomnie.


Tout article refusé par le Comité de rédaction du Monde libertaire peut paraître avec cette mention dans le BI..


Enfin, le Comité de relations y a recours lui-même pour ses communiqués aux groupes, ses actions, ses rapports d’activité lors de chaque congrès.


Le chapeautage de textes (groupes et individuels) ne doit pas exister dans le BI.


Le groupe gestionnaire du BI doit attendre le numéro suivant pour donner sa position, au même titre que les autres groupes.


Les abonnements au BI


Lorsque le groupe gestionnaire du BI reçoit une demande d’abonnement au BI, il demandera la conformité de l’appartenance à l’organisation du demandeur à la trésorerie. Les mêmes contrôles s’effectuerons pour les adhésions au travers du groupe, afin que les groupes ne reçoivent pas un nombre supérieur de BI au nombre adhérents, plus un pour les archives. En cas de démissions, la trésorerie informe les gestionnaires des démissions d’individuels ou de groupes. Les secrétaires de groupes signaleront directement les démissions dans leurs groupes pour rectifier le nombre de BI à recevoir.


La parution du BI sera mensuelle (sauf s’il n’y a pas d’articles).


Sauf impossibilité, son siège est fixé en province, tant pour décongestionner la capitale que pour permettre à cet organe une parfaite autonomie.


En cas de défaillance du groupe responsable, le Secrétaire général peut en confier provisoirement la tâche à un autre groupe.


Le congrès


Le congrès, ouvert aux seuls membres de la Fédération anarchiste (sauf invitation du Comité de relations), organisé par le groupe proposé et désigné par le précédent congrès, en liaison avec le Secrétaire général, a pour objet :


  • De faire le point de la situation morale et financière de la Fédération anarchiste et de ses œuvres
  • De débattre des motions, propositions, études, présentées par les groupes, individuels ou organisme de la Fédération anarchiste, et d’en tirer les grandes lignes des campagnes à mener au cours de l’année, ainsi que les décisions nécessaires à la bonne marche de la Fédération.

L’adhésion


L’adhésion à la Fédération Anarchiste repose sur deux facteurs :


  • l’un matériel : le règlement des cotisations
  • l’autre moral : l’acceptation sans réserve des principes énoncés par la présente déclaration.

Il en résulte que leur remise en cause publique consiste par là même le contrat de rupture de l’auteur de cette remise en cause avec la Fédération anarchiste.


Les principes de base ne peuvent être complétés ou modifiés (après proposition de textes soumis quatre mois avant le congrès) que par l’unanimité de celui-ci, mais sans que puissent être remis en cause nos concepts indiqués dans les préambules : autonomie des groupes et pluralité des tendances.


Tout membre de la Fédération Anarchiste a le droit et non l’obligation d’adhérer à des organisations culturelles, philosophiques, syndicales, pacifistes, de loisirs de son choix, dans le mesure où ces adhésions sont compatibles avec l’anarchie.


Cependant, toute liberté est laissée sur le plan de l’organisation du groupe de mener avec ces mouvements des actions communes.


Quiconque souscrit à cette déclaration peut adhérer à la Fédération anarchiste, soit par le canal d’un groupe, soit individuellement (en raison de son éloignement de tout groupe ou simplement parce qu’il/elle désire rester isolé-e).

Repost 0
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 16:15
Repost 0
Published by anars56 - dans anticapitalisme
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er lundi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été. Pas de permanence lundi 2 octobre 2017.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
Notre prochain rendez-vous public :
 
Jeudi 16 novembre - Vannes - Manifestation contre les Ordonnances Macron (cf. appel de l'intersyndicale du Morbihan) et contre l'état d'urgence devenu droit commun. 10h30 la Rabine (esplanade du Port)
 
 
 
 
 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout novembre (du 1er au 30 !) - Le mois du documentaire 2017, 17ème édition. 113 séances en Bretagne

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 16 novembre - 10h30 Grève et manifestations contre la casse sociale orchestrée par le gouvernement à la solde du patronat - Lorient (Bld Cosmao-Dumanoir), Vannes (esplanade du port), Belle-Ile (port Le Palais).

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 7 décembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "Migrants. Témoignage de sympathisants sur leur expérience à Calais en soutien à la lutte des migrants", par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements