Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 21:57

 

Depuis le 11 mars dernier, le Japon est victime, en plus d’une catastrophe naturelle, de la plus grosse catastrophe nucléaire de l’histoire avec Tchernobyl. La radioactivité s’est répandue à des centaines de kilomètres, polluant des régions entières du pays et l’océan pacifique. Même si elle ne pourra jamais être suffisante, la protection des populations face aux risques de contamination est, encore à ce jour, à peine mise en place par les autorités.

Depuis la mobilisation citoyenne dans le monde ne faiblit pas. Dernièrement, 60 000 personnes ont manifesté à Tokyo pour l’arrêt du nucléaire.

Alors que nos voisins européens, tirant la seule leçon possible de la catastrophe de Fukushima, décident un à un de sortir du nucléaire, le gouvernement français persiste dans l'impasse de l'atome. Cet immobilisme est inacceptable.

Le 15 octobre 2011, des manifestations auront lieu à Avignon, Bordeaux, Bugey, Dunkerque, Rennes, Strasbourg et Toulouse pour dire stop au nucléaire, c'est-à-dire exiger l’arrêt immédiat des chantiers EPR/THT et de tous les autres projets (Bure, ITER, Mégajoule …) ainsi que la fermeture rapide de toutes les installations nucléaires actuellement en service.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Attention, pour Rennes, nouveau lieu de rendez-vous : ce n'est plus l'Esplanade Charles de Gaulle mais le Mail François Mitterrand

 

affiche_mail.jpg

 


Partager cet article
Repost0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 17:17

 

Jean-Jacques, militant au groupe libertaire Lochu (Vannes), tu as participé pour la deuxième année consécutive à deux événements liés au "militantisme cycliste", lequel englobe des problématiques sociales comme les moyens de transport, l'aménagement des villes et de la voirie, le rapport à la vitesse, à l'environnement, à autrui et même à sa propre santé. Peux-tu nous présenter rapidement chacun de ces événements et leurs objectifs respectifs ?

Jean-Jacques :

En fait, j'ai participé à trois mobilisations de ce type.
J'ai commencé par "le détour" en Bretagne en 2007. "Le détour", c'était un tour cycliste décroissant qui a eu lieu en même temps que le tour de France. C'était un anti tour ou plutôt un alter tour avant la lettre, initié par de jeunes décroissants de Nantes. Les participants venaient de toute la France. Ce "détour" visait à rencontrer des pratiques alternatives (agriculture, maisons écolos, lieux de vie). "Tour et détour" selon le rapport entre les mots "faire et défaire".
Sur ce modèle a été créé, de manière complètement indépendante, le "cyclo foncier" devenu "cyclo paysan". J'étais le seul à avoir fait les deux. Au début, le cyclo foncier se focalisait sur l'accès à la terre, d'où son nom. Mais, très vite, il est apparu que l'accès à la terre devait être lié à un mode de vie paysan et non pas d'exploitations agricoles. Par l'accaparement (Marx disait "appropriation privative") des terres par une minorité d'anciens paysans transformés en exploitants agricoles, l'ensemble de la population française a été exclue du territoire que l'Etat est censé lui attribuer. Cet accaparement se fait au bénéfice des seules grandes sociétés capitalistes (chimie, semenciers, grande distribution). Le cyclo paysan a donc pour but de porter cette thématique de l'accaparement auprès des institutions agricoles (Chambres d'agriculture, Mutualité Sociale Agricole, Safer, Crédit agricole, services de l'Etat et administrations locales). Nous avons presque toujours été accueillis et soutenus par des paysans de la confédération paysanne en agriculture biologique et quelques communes qui voulaient revivifier la vie rurale et développer l'autonomie alimentair tract-AT2011e. Le cyclo paysan promeut l'installation de petits paysans en poly-activités (travail partiel dans le tertiaire ou le secondaire). Plusieurs participants étaient des jeunes urbains, installés ou en recherche de terres.
"L'alter tour" est né en 2008, sans lien organique avec le détour, bien que quelques participants du détour aient pris part à l'alter tour. L'alter tour "pour une planète sans dopage", "vers la sobriété énergétique" est réellement l'anti Tour de France et cherche à relier et aider par des manifestations (vélorution) des pratiques alternatives diverses (agriculture biologique, constructions écologiques, énergies indépendantes, opposition à l'urbanisation, lieux alternatifs...). L'alter tour est un projet plus vaste et plus général.  
 
 

Détaille nous l'organisation du "détour", du "cyclo paysan" et celui de "l'alter tour", leurs points communs, leurs différences.

Jean-Jacques :
Pour le « détour », un noyau de décroissants avaient pris des contacts et préparé le trajet. Nous étions en autonomie complète : gamelles, camping sur le terrain des accueillants. Il n'y avait pas de caisse commune, chacun achetait sa nourriture. Nous étions une vingtaine de cyclistes à rouler. La participation était à la carte. Ce détour a eu lieu pendant le tour de France durant 3 semaines. La pratique cycliste était en autogestion. Les soirées étaient organisées autour de débats et de conférences.
Pour le cyclo paysan, qui a lieu en avril, nous étions en autonomie : couchages, gamelles, mais cuisine et caisse communes, et, en raison de la saison, pas de tentes. Tout ce qu'on achetait était en bio. Sinon, nous faisions beaucoup de récupération pour la nourriture, surtout la première année, en Bretagne. La deuxième année, elle, s'est faite dans le Nord. Les cyclos durent deux semaines. Le cyclo paysan réunit une vingtaine de cyclistes en permanence mais trois fois plus de participants à la carte. Une poignée a fait tout le parcours.
L'alter tour change de région chaque année. Il s'étale sur plus d'un mois. La date de départ est calée sur celle de Tour de France. Il a des véhicules pour porter les bagages et les cyclistes fatigués (!). Ceux-ci ne sont donc pas en autonomie complète. L'alter tour est parrainé par des entreprises et associations écologistes. Contrairement au détour et au cyclo paysan, l'alter tour est payant : nourriture et hébergement. Car l'alter tour indemnise les accueillants : agriculteurs ou associations. Il en coûte à peu près 26 euros par jour. Je n'ai participé qu'aux alter tours de 2010 et 2011 (pas 2008, ni 2009). La participation est à la carte : nous commencions à 20 mais nous finissions à plus de 50 à rouler tous les jours, avec un pic de 100 en 2010 à Saint-Malo et Jersey. Jersey, paradis fiscal, où nous sommes allés en ferry + vélo pour dénoncer le dopage financier. L'alter tour a deux salariés à l'année, avec des assemblées générales de bénévoles, plusieurs fois par an, qui organisent le trajet.
Le détour en Bretagne et les cyclo-paysans faisaient autour de 800 km ; l'alter tour 1500 (ouest et centre de la France en 2010 ; pour 2011 : Genève, Alpes, Camargue, Cévennes, Larzac).
Dans le cadre d'un canevas organisé à l'avance, ces trois activités se faisaient en autogestion. Le cadre lui-même est réalisé en autogestion. Une autogestion assumée et revendiquée, même si les libertaires y sont en très petite minorité ! C'est important de noter cela : l'air du temps est à l'auto-gestion des luttes et même de simples pratiques alternatives. Le mode d'organisation hiérarchisé de la bourgeoisie et de ses appendices léninistes est spontanément écarté !

 

Y a-t-il un portait type de participant-e-s à l'alter tour, au cyclo foncier tour ? Rencontre-t-on le même type de personnes ? Age, sexe, classe sociale, urbains/ruraux... etc...

Jean-Jacques :
Il y a quelques rares enragés qui ont fait les 3 (dont moi, rires !). Le public détour et cyclo paysan est très proche, avec cette différence que le cyclo paysan est axé sur une problématique d'accès à la terre.
L'alter tour a un public plus large : de par la contrainte financière et l'aide motorisée au trajet. Mais si beaucoup de participant-e-s ne sont pas des cyclo touristes, dès le troisième jour, tout le monde a le même rythme. Ce n'est pas une activité très difficile. On n'a pas vu de démission. C'est pour ça que je pense que ces différentes manifestations sont complémentaires et non concurrentes : chacune a de bonnes raisons d'être.
Dans chacune des expériences, il y avait mixité complète avec la parité hommes / femmes.
L'âge des participant-e-s en moyenne court de 20 à 45 ans même s'il y a eu des pré adolescents et quelques vieux.
Il n'y a presque que des urbains.

 

Tu as croisé des individus engagés sur d'autres thématiques, quelles sont-elles ? Qui dit engagé-e-s, dit débats démarrant spontanément ! As-tu souvenir de discussions qui t'ont particulièrement marqué ?

Jean-Jacques :
Il y a à chaque fois un noyau de libertaires : j'ai rencontré un militant de la Coordination des groupes anarchistes (CGA) de Toulouse.
La composition politique des participants est majoritairement décroissante et écologiste. Les apolitiques (présents uniquement dans l'alter tour) étaient les moins nombreux et se sont très bien intégrés.
L'alimentation est surtout biologique, dès que possible, avec des menus végétariens et des menus omnivores. L'alter tour, par décroissance, fait un effort particulier pour l'alimentation végétarienne (bien qu'elle ne soit pas exclusive). Il y a eu quelques débats houleux entre des végétariens et des omnivores, lors du détour et de l'alter tour (mais pas au cyclo paysan). Les végétariens ont eu un très bon rendement sportif... contrairement à ce que d'autres voulaient penser.
L'autogestion était unanimement pratiquée et acceptée... sauf par un trotskiste sur l'alter tour, avec qui j'ai eu une confrontation très dure, sur ce sujet : ces gens-là n'acceptent toujours pas l'autogestion, l'autonomie ouvrière !
J'ai eu une discussion très courtoise avec un camarade de la CGA sur la prise de décision à la majorité, ou à l'unanimité... Nous avons gardé chacun nos opinions respectives (rires).
 

Sur Vannes, y a-t-il un militantisme pro vélo dans ses dimensions sociales et écologiques ?

Jean-Jacques :

Vélorution a disparu, vélomotive l'a remplacé. Mais vélomotive n'a rien fait avec l'altertour, ni avec le cyclo paysan en Bretagne. Vélomotive, accaparée par les discussions en commission avec les administrations, s'étiole, alors que se développe la pratique spontanée du vélo en ville...

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 22:44

aaaaa-anne-methane.jpg Vendredi 23 septembre, l'association "Sous le vent, les pieds sur terre" organise un méga giga FEST NOZ avec en tête d'affiche les RAMONEURS de MENHIRS.

Pourquoi ? Toujours pour la même raison. Soutenir la lutte contre les dégâts causés par l'agro bizness et ses relais. Soutenir les associations qui se battent contre ce fléau qu'est la pollution générée par l'agro bizness.

De la porcherie industrielle de Trébrivan aux algues vertes qui souillent les plages, il suffit de suivre la rivière dans laquelle ton marchand de flotte (non choisi) pompe l'eau qu'il te facture. Les antibios et autres salopries sont compris dans le tarif.

L'agro bizness nous empoisonne par la nourriture, par l'eau, par l'air. Il n'est jamais trop tard pour foutre en l'air ce système absurde et nihiliste imposé par les industriels et les financiers... avec l'appui de l'Etat qui a légiféré en leur faveur.


Le dessin est piqué au blog de Alain Goutal

et cet article est largement inspiré du blog lateteocarhaix.

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 22:28

Communiqué du 12 septembre 2011

Tchernobyl ! Fukushima !! Marcoule ???

Aujourd’hui 12 septembre, peu avant midi, un four de l’usine de « traitement de déchets nucléaires Centraco » à Marcoule a explosé. Un mort, des blessés très graves, des risques radioactifs… Centraco est spécialisée dans la collecte de déchets nucléaires à faible activité et les utilise dans la production de matériaux : structures et charpentes métalliques, carrosseries, casseroles, bijoux,…

http://www.socodei.fr/traitement-des-dechets/centraco/la-fusion/

Le 29 avril 1986, trois jours après la catastrophe de Tchernobyl, Pierre Pellerin, en tant que directeur du Service central de protection contre les rayonnements ionisants (SCPRI) intervient au journal télévisé du soir et déclare : « cela ne menace personne actuellement, sauf peut-être dans le voisinage immédiat de l'usine, et encore ». Il vient d’être acquitté malgré le scandale des malades de la thyroïde !

Aujourd’hui, l’ASN déclare n’avoir pas constaté de fuites radioactives externes, mais qu’en est-il à l’intérieur de l’usine ? Cet accident montre une nouvelle fois l’indécence de l’hypothèse de « faible probabilité d’accident nucléaire majeur » : risque humain (St Laurent des eaux, Three Mile Island, Tchernobyl,…), risque naturel (Le Blayais, Fukushima,…), risque terroriste (centrale nucléaire de Three Mile Island – Harrisburg – 11 septembre 2001), risque technologique (EPR avec des risques évalués ou déclarés sur les bétons et sur la technologie des systèmes de contrôle),…

Depuis Fukushima, toutes les nations « nucléaires » ont décidé soit de sortir du nucléaire (Allemagne, Suisse,…), soit de continuer à le refuser (Italie,…), soit de suspendre tout projet (USA,…). La France est isolée. Le réacteur EPR non seulement présente des défauts de conception graves, il est aussi hors de prix ! D’un devis de 3 milliards €, sa construction en Finlande comme en France est évaluée à au moins 7 milliards d’euros, pour à terme, 350 emplois. Dans le même temps, les filières des énergies renouvelables, et notamment photovoltaïque, sont massacrées (au total 200 suppressions d’emplois à France Panneaux Solaires à Vannes).

Faut-il attendre une catastrophe majeure en France pour arrêter cette folie du nucléaire ?

Fukushima, plus jamais ça !
Manifestation « Nucléaire Stop » à Rennes le 15 octobre 2011

Dans le Morbihan, des départs en cars sont organisés au départ de Lorient (8h45), Auray (9h30), Vannes et Pontivy (10h), Ploermel (11h),… avec une participation de 20 € ou 10 € (non imposables, enfants,…).

Inscriptions au 06 67 67 27 74 ou par mail stop-nucleaire56@laposte.net

Pour soutenir notre action et notamment permettre des déplacements en car à Rennes, merci d’envoyer vos dons à :
Stop nucléaire 56/Trawalc’h, 6 rue de la Tannerie, 560000 VANNES Stop Nucléaire 56 / Trawalc’h

http://stop-nucleaire56.new.fr/

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Fédération Grand-Est STOP déchets nucléaires

BP 17 - 52101 SAINT DIZIER Cedex – France

Tel : 03 25 04 91 41 / 06 66 959 777

www.villesurterre.com - www.burestop.org - www.stopbure.com

 

 

______________________________

 

Communiqué

Lundi 12 Septembre

______________________________

 

 

 

Marcoule : mort et blessés pour des déchets nucléaires ingérables

 

 

Le tragique accident qui vient de secouer le site nucléaire Centraco de Marcoule (Gard) interpelle à nouveau la ‘’Fédération Grand-Est STOP déchets nucléaires’’. Les ouvriers, décédé ou blessés, sont les victimes d’un sordide tour de passe-passe qui se doit d’être mis sur la place publique.

 

Désespérant ! Pourquoi faut-il la survenue d’une tragédie pour qu’une lumière vive soit enfin portée sur ce qu’il faut qualifier d’aberrations. Ce qui se trame habituellement à Centraco sont de celles-là (centre nucléaire de traitement et de conditionnement des déchets faiblement radioactifs). Cette unité de Socodei (1), mise en place par Edf (et Areva), reçoit certaines catégories de déchets radioactifs en vue de les brûler (incinération) ou de les fondre (fusion). En réalité, ce qui se passe à Centraco ne sert qu’à réduire les volumineuses quantités de déchets radioactifs mais malheureusement en aucun cas à faire disparaître leur radioactivité. Pire, celle-ci se trouve alors concentrée dans les matières produites mises dans des fûts, tandis que des volumes impressionnants de radioactivité (et de produits chimiques) sont relâchés dans l’atmosphère (2) malgré filtres ‘’haute qualité’’ et autres pièges.

 

Ce qui se déroule à Centraco depuis maintenant une dizaine d’années s’apparente à un sordide tour de passe-passe et à l’opposé d’une solution véritable et efficace envers la radioactivité des déchets nucléaires. Voilà ce pour quoi sont morte et blessées les victimes de Marcoule, et ça nul ne peut l’accepter.

 

L’industrie nucléaire, dangereuse et contaminante, voilà vers quoi on pousse notre jeunesse entre Bure et Soulaines/Morvilliers (poubelles nucléaires en Champagne-Ardenne/Lorraine), jeunesse à qui localement on n’a rien trouvé de mieux à offrir que de « nouvelles » formations Bac et BTS en « maintenance nucléaire » (Lycée Blaise Pascal de Saint-Dizier/Haute-Marne) sans qu’aucun élu ne trouve à s’en offusquer, bien au contraire. Peut-on encore s’en satisfaire, et laisser faire ?

 

Le nucléaire et ses déchets ne sont pas inéluctables

Ne plus subir > AGIR !

 

Festival militant de BONNET ce weed-end des 17-18 septembre > http://festivaldebonnet2011.over-blog.com

 

(1)   http://www.socodei.fr/traitement-des-dechets/centraco/

(2)   Les autorisations de rejets, exorbitantes (http://www.francenuc.org/fr_sites/lang_codo_f.htm) semblent être fixées en fonction des rejets annoncés par l’exploitant (http://www.socodei.fr/societe/chiffres-cles/chiffres-cles2/), de manière à ce que ceux-ci se trouvent en conformité. Ce qui ne retire en rien les effets de leur radioactivité 

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 12:25

dès 11h au Cap Coz à Fouesnant

Après les rassemblements de 2009 à Hillion (22) et de 2010 à Saint Anne la Palud (29), c’est Fouesnant et sa Baie qui ont été choisies par la Coordination Régionale Marées Vertes, créée par de nombreuses associations pour mener ce jour là dans un cadre festif des actions d’alerte, d’information et de pression sur les différents acteurs de ce désastre régional.

- Marche dès 11h
- Pique nique ou restauration bio à disposition sur place à partir de 12 h, en fanfare
- Grand rassemblement à 15h

AFFICHEAV2011reduit

 

Avec 16000 tonnes, Fouesnant pointait en 2009 à la 3 ème place en volume d’algues vertes ramassées en Bretagne et nos rivières (Moros, St Laurent…), sont toujours à près de 50 mg de nitrates par litre malgré tous les plans successifs. Il était donc symbolique d’y venir en cette année heureusement assez calme chez nous pour le moment en algues vertes après les chaleurs et inquiétudes d’avril, mais nous le savons bien, les grandes marées de fin août déclenchent souvent les déferlements.


Le message de la Coordination aux élus et aux responsables est clair :

La grande majorité des paysans fournit déjà des efforts considérables pour corriger le système en place, mais une minorité, obsédée du rendement, conteste l’évidence, ne veut ni réforme, ni contrôle et s’oppose à tout dans le cadre de leur représentativité officielle, aidée trop souvent en cela par des élus.

Non contents par exemple de jouer au football là où les animaux périssent en masse à Morieux- 22, ils ont bravé même Madame la Ministre NKM qui a eu le courage de recadrer l’attitude étrange de la Préfecture des Côtes d’Armor et qui entend faire bouger la Bretagne.

« Appel au rassemblement… Assez ! »

Faisons-donc ensemble de cette journée un moment fort de la défense de notre santé et du patrimoine naturel le plus précieux : l’eau, qu’elle soit douce ou salée.

Demandons les mesures d’urgence qui s’imposent pour en sortir dans le cadre du plan gouvernemental algues vertes qui se met laborieusement en place.

Oyé, oyé , braves gens, toutes et tous à Fouesnant les Glénan le 18 septembre !

Le sérieux :

Des "ténors" de la Coordination Régionale Marées Vertes comme André Ollivro, Yves Marie Le Lay, mais aussi d’autres, prendront la parole.

…mais l’humour sera bien présent :

Après la saga animalière de l’été à Morieux- 22, ne doutons pas de la réaction attendue de la Compagnie Bococo et de  Jean Kergrist, « le bagnard de Glomel, bientôt voisin d’un …bagne à poules ! ».

Le marcassin sera de loin la mascotte de la journée, bon, nous l’avons échappé belle, car le blaireau postulait aussi, mais vu le score sur le terrain …de foot, le choix était indiscutable !

 

Extrait du site de l'Association pour la sauvegarde du pays fouesnantais

 

-> Tract 2009 de l'Union régionale Bretagne de la fédération anarchiste sur les algues vertes, cliquez ici.

Partager cet article
Repost0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 21:38

Ou comment "apprécier" la "gestion" d'une catastrophe nucléaire par un Etat nucléocrate, pourtant "démocratique" et ultra-moderne...

 

Exemple de ce qu'un Etat peut faire endurer à "ses citoyens & citoyennes"...
Les différentes conférences de presse de la CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité) sont bien entendu passées sous silence. A noter qu'au Japon une association équivalente s'est constituée !

 

 

 

Manifestation antinucléaire pour l'arrêt immédiat des chantiers EPR et THT, samedi 15 octobre à Rennes, à l'appel de la coordination ouest antinucléaire (Bretagne, basse Normandie, Pays de Loire).

 

Pour la sortie du nucléaire civil et militaire, pour l'autogestion locale, solidaire de l'énergie... mais aussi pour un changement plus global de société : rejoignez le cortège libertaire, rejoignez le cortège de la fédération anarchiste !

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 18:18

Soirees-festives-village-autogere.jpg

 

Programmation Concerts :

 

Vendredi 15 / 07, 20h30 :


- Kita le nomade voir son clip sur you tube http://www.youtube.com/watch?v=J7ZHZ0Ip7Do&feature=related
- Sick sad world (metal ambiant) écoutable sur http://www.myspace.com/sicksadworldfrance
- Aspirateur de langue (rock alambiqué) site perso http://www.aspirateurdelangue.com/
- Enlightened (post metal prog) écoutable sur www.myspace.com/enlightenedpostmusic

 

Samedi 16 / 07, 20h30 :


- Fierrot le pou,  près de Notre dame (mono rock)  http://www.myspace.com/fierrotlepou
- Grigri blue (duo guitare voix percu) de Nantes http://grigri-blue.com/
- Unité maü maü de Rennes (anarcho rap) http://www.myspace.com/unitemaumau
- Goltronc du vignoble (death thrash)

 

Vendredi 22 / 07, 21h :


- Healing (post metal) http://www.myspace.com/healingrock
- Trouz an noz (rock punk vj...) http://trouzannoz.free.fr/
- Les ramoneurs de menhirs (punk noz) http://www.ramoneursdemenhirs.fr/

 

Samedi 23 / 07, scène ouverte à partir de 16h :


- Macadam trio (chanson française/rock) http://www.myspace.com/macadamtrio
- Endless fall (death metal)
- Ezofag (grind) http://www.myspace.com/ezofaj

 

Dimanche 24 /07,20h :


- Prince ringard de Bzh (prince ringard) http://www.princeringard.lautre.net/
- Les nerfs éclopés de La Sarthe (chanson française) http://www.myspace.com/lesnerfseclopes

 

Pour connaître l'intégralité du programme : ateliers, débats... Cliquez ici ! Il y a aussi un plan pour trouver facilement le lieu.


A noter ce débat mercredi 20 juillet, 18h :

L’évolution de la domination capitaliste

Discussion animée par Philippe Coutant (animateur du site "Nouveau millénaire, Défis libertaires" )
A partir du livre : « Le sujet et le capitalisme contemporain »

 

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 23:11

 

Rejoignez le cortège de la fédération anarchiste !

 

affiche rennes2011 a3

 

 

 

Cliquez ici, pour lire notre précédent tract sur le nucléaire.

 

 

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 11:15

NDDL 072011

 

Notons tout de même que nous nous démarquons des forums & débats où interviennent des représentants et représentantes de partis politiques qui se présentent aux élections, donc à la gestion de la société capitaliste dans les limites du cadre "démocratique" qu'elle s'est elle-même forgée... pour maintenir l'oppression de classe. Aussi ne voyons-nous pas où apparaît réellement cette "autre société"... Ceci dit, il nous paraît important de soutenir cette opposition à l'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes. Cf. le tract de la fédération anarchiste diffusé lors du Camp action clima de 2009

Partager cet article
Repost0
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 23:07

 

Le 25ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl et l’accident de Fukushima le 11 mars 2011 font revenir sur le devant de la scène les risques inhérents au nucléaire et au modèle qui l’a imposé.

Pour nous, anarchistes organisés au sein de la Fédération Anarchiste, il est plus que temps que chacun s’approprie les choix en matière de production et de distribution, en particulier de l’énergie. Cela implique la prise de décision collective et immédiate de l’arrêt des centrales nucléaires et de leur démantèlement. Les contraintes techniques sont telles que plusieurs décennies seront vraisemblablement nécessaires aux travailleurs de la filière pour le mener à bien.

Mais on ne peut se contenter d’une simple sortie du nucléaire, et la fuite en avant que constituent les gaz de schiste n’est pas une solution. Les besoins en énergie dans le monde sont croissants. Cela n’est pas une fatalité si l’on considère la quantité des besoins factices produits par le système capitaliste.

La ressource énergétique échappe aux populations, dépossédées par les Etats et les firmes privées qui font de l’énergie un enjeu commercial et géopolitique. Les populations les plus pauvres ont très difficilement accès à l’énergie produite. Il faut aller vers une réorganisation autogestionnaire, fédéraliste et égalitaire de la production et de la distribution des énergies.

Motion adoptée au 68e Congrès de Corbigny de la Fédération anarchiste des 11, 12 et 13 juin 2011
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 10 novembre - Vannes, Lorient et Pontivy - Appel unitaire à la grève. Rassemblements (autorisés) des personnels de l’Éducation Nationale (écoles, collèges, lycées) pour l'amélioration des conditions sanitaires, pour l'allègement des effectifs et le recrutement de personnels (ceux des listes complémentaires etc...) . 10h30 Vannes, devant la DSDEN (3, Allée du Général Le Troadec), 10h30 Lorient devant la sous-préfecture, 10h30 à Pontivy à La Plaine. A l'appel des syndicats de l’Éducation Cgt, Fo, Fsu et Sud

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 10 décembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Autonomes" (documentaire de François Bégaudeau), en présence de Benjamin Constant, présent dans le film. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements