Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2018 2 06 /11 /novembre /2018 21:16

Le groupe libertaire René Lochu apporte son soutien intégral à Yannis Youlountas et à Jean-Jacques Rue !

 

Yannis et sa famille sont venu.e.s à 4 reprises à Vannes, au fil des années, nous présenter leurs films sur les résistances et alternatives en Grèce : "Ne vivons plus comme des esclaves", "Je lutte donc je suis" et "L'amour et la révolution". Une belle amitié s'est nouée. Laissons-lui la parole :

 

"Être condamné par un État aussi lamentable, inepte et fallacieux est un honneur

 

yannis youlountas anarchiste libertaire antifasciste identitaire migrant

Précisions et impressions, après ma condamnation dans le procès en appel que m’intentaient les fascistes de Defend Europe.

 

ÊTRE CONDAMNÉ PAR UN ÉTAT AUSSI LAMENTABLE, INEPTE ET FALLACIEUX EST UN HONNEUR

 

Jean-Jacques et moi venons finalement d’être condamnés à environ 10 000 euros au total (auxquels s’ajoutent les frais de Justice à deux reprises), ainsi que 4 mois de prison avec sursis uniquement pour Jean-Jacques.

 

De mon côté, je suis condamné pour :
1- « injures publiques » parce que j’ai utilisé à 7 reprises le mot « nazi » parmi une cinquantaine d’articles et de communiqués que j’ai publiés ici même, sur mon blog et parfois sur le site La Horde antifasciste, durant l’été 2017, alors que j’informais de la lutte à laquelle je participais (avec mon collectif Defend Mediterranea) pour bloquer le C-Star, un navire anti-migrants affrété par le réseau identitaire Defend Europe qui voulait entraver le sauvetage d’adultes et d’enfants migrants en danger de mort sur les eaux de la Méditerranée.

2- « diffamation » parce que j’ai diffusé une photo satirique ridiculisant le porte parole italien de Defend Europe, Lorenzo Fiato, qui a été considérée également comme une accusation d’être un nazi.

 

De son côté, Jean-Jacques est condamné pour :
1- « incitation à la violence et menaces non suivies d’effet » parce qu’en partageant l’une de mes publications concernant le projet de l’expédition Defend Europe, il l’a commentée avec révolte, également excédé par le meurtre d’Heather Heyer par un néonazi à Charlottesville la veille (c’est ce qui vaut à Jean-Jacques ses 4 mois de prison avec sursis).
2- « diffamation » parce qu’il a partagé la même photo satirique évoquée plus haut.

 

La véritable raison des poursuites contre moi par les chefs de Defend Europe est, en réalité, le fiasco total de leur opération en Méditerranée ; fiasco auquel j’ai contribué parmi d’autres compagnons de lutte, d’une façon il est vrai un peu trop visible pour ne pas susciter un brûlant désir de revanche judiciaire chez les fascistes humiliés. Chose qu’ils n’ont d’ailleurs pas caché : leur soif de vengeance était grande.

 

Le but de poursuivre également Jean-Jacques était de faire un exemple parmi les innombrables commentateurs sur Internet et de provoquer par la suite de l’autocensure chez beaucoup pour améliorer ainsi leur image. C’était aussi, probablement, dans le but d’obtenir au moins une victoire sur les deux offensives judiciaires, considérant qu’il était peut-être plus facile de faire condamner Jean-Jacques que moi, comme on a pu le vérifier dans un premier temps.

 

En première instance à Nice, en début d’année, seul Jean-Jacques a été condamné.

 

Cette fois, en appel à Aix, les chefs fascistes ont réussi à faire carton plein et à nous faire condamner l’un et l’autre, et ce, pour tous les chefs d’accusation sans exception.

 

Ce retournement de situation n’est pas une surprise : nous avons été nombreux à observer l’attitude partiale du tribunal à mon égard à Aix, le président m’ayant même empêché d’expliquer à la barre pourquoi je considérais avoir le droit de parler d’une « expédition nazie », à la surprise générale, entre autres indices d’un procès cousu de fil blanc.
http://blogyy.net/2018/09/17/un-proces-bizarre-et-un-verdict-qui-sera-rendu-le-22-octobre/

 

Qui plus est, ce délibéré n’a bizarrement pas été rendu dans les délais. Il a été reporté d’une semaine supplémentaire dans un contexte notoirement houleux.

 

Entre autres, j’avais contribué à révéler, aux côtés de mes camarades de La Horde antifasciste, certaines des raisons pour lesquelles le pouvoir avait manifestement protégé Génération identitaire au lieu de le dissoudre, juste avant son expédition anti-migrants.
http://blogyy.net/2018/09/19/lami-de-la-famille/

 

Bref, ce qui vient de se produire n’est pas une surprise. Je n’en attendais pas moins de la Justice bourgeoise que j’exècre, comme tous les pouvoirs.

 

Non seulement l’État n’a pas empêché l’expédition monstrueuse de se dérouler, non seulement il n’a pas non plus poursuivi les responsables qu’il connaissait parfaitement, mais de surcroit, l’État leur a fait le cadeau de condamner certains de leurs opposants qui se sont organisés pour faire échouer leur expédition monstrueuse, au prétexte de quelques éléments de langage.

 

Être condamné par un État aussi lamentable, inepte et fallacieux est un honneur.

 

De même que je ne voudrais pour rien au monde recevoir jamais la moindre médaille, même à titre posthume, de ce monstre froid qu’est l’État.

 

En empêchant l’action du C-Star durant tout l’été 2017, avec mes compagnons de lutte antifascistes et antiracistes, nous avons sans doute sauvé des vies, beaucoup de vies.

 

C’est tout ce qui compte pour moi.

 

La condamnation qui vient de s’ensuivre n’est que du vent et cet argent qu’on me demande n’est que du papier. Un papier qu’un jour nous brûlerons comme à Barcelone en 1936, avec les dettes annulées et les titres révolus, de même que tous ces chefs de pacotilles tomberont de leurs chaises et cesseront de nous prendre de haut.

 

Courage aux enfants qui dorment ce soir en Europe, après la longue traversée. Courage à tous les autres rescapé.es. Courage aux sauveteu.ses qui continuent dans l’adversité d’essayer de sauver des vies. Courage aux futur.es poursuivi.es, ainsi qu’aux 7 de Briançon qui seront jugés le 8 novembre à Gap pour avoir simplement été solidaires. Courage aux anonymes comme à Cédric Herrou. Courage aux No Border et à mes camarades antifascistes qui, de Lyon à Athènes et de Strasbourg à Rio, refusent de laisser faire.

 

Que crèvent le fascisme, le capitalisme et l’État à leur service ! Que crèvent le pouvoir et l’exploitation !

 

Nous sommes du côté de la vie, de la vie à reprendre, de la vie à défendre !

 

Yannis Youlountas"

 

 

 
 
 
 
 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 17 septembre - Partout en France - Mobilisation sociale et intersyndicale (grève et manifestations...) pour les salaires, la réduction du temps de travail, pour une autre production de biens et services, etc...Appel de syndicats et d'organisations étudiantes et lycéennes. Vannes (10h30 Rond-point Le Poulfanc), Pontivy (10h30, la Plaine), Lorient (10h30 Place Glottin), Belle-Ile (11h port Le Palais)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 17 septembre - Rochefort en Terre, Café de la Pente - 19h30 Théâtre clownesque, poésie dénonciatrice "Punctum Diaboli" par la Compagnie des Oubliettes. Pot pourri historique sur la persécution des femmes. Prix libre, durée : 1h30

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 19 septembre - Port-Louis - 20h : rencontre avec Isabelle Attard autour de son essai "Comment je suis devenue anarchiste", animée par Roger Le Vilain. Entrée libre mais réservation indispensable. "La Dame Blanche" Librairie, Café, Salon de thé

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 20 septembre - Concarneau - 15h Appel de la CNT Quimper à un cordon libertaire "REFUSONS CE MONDE, PRENONS NOS VIES EN MAIN". Sur les quais entre la ville close et le port de plaisance

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 20 septembre - Etel, cinéma la Rivière - 17h Projection-débat "Plogoff, des pierres contre des fusils". Plogoff, février 1980. Toute une population refuse l’installation d’une centrale nucléaire à deux pas de la Pointe du Raz, en Bretagne. Six semaines de luttes quotidiennes menées par les femmes, les enfants, les pêcheurs, les paysans de cette terre finistérienne, désireux de conserver leur âme. Six semaines de drames et de joies, de violences et de tendresse:  le témoignage d’une lutte devenue historique. Projection suivie d’un débat avec la réalisatrice Nicole Le Garrec ainsi que l’association Les Lucioles - Ria en  transition. Sur Erdeven a eu lieu en 1975 une bataille moins violente contre un projet de centrale nucléaire. Et maintenant quelle est notre capacité à être autonome énergétiquement ?

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 23 septembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h45 Projection de "Plogoff. Des pierres contre des fusils" en présence d'Erwan Moalic, président des "ami.e.s de Nicole et Félix Le Garrec"

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 25 septembre - Concarneau - Rassemblement festif et populaire ouvert à tous pour dénoncer le modèle des chalutiers géants, scandaleux sur le plan social et environnemental, à l'occasion du baptême d'un nouveau chalutier de pêche industrielle (le SCOMBRUS). A l'appel de l'association Pleine Mer (pêcheurs-artisans...). 11h, face au bureau de France Pélagique, dans la zone du Moros

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 3 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 19h Ciné-débat "Numéro 387" de Madeleine Royer suivi d'un échange avec SOS Méditerranée

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 12 octobre - Angers - 9h Rassemblement de soutien à Vincenzo devant la Cour d'appel. Pour sa totale liberté

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Concerts

Autres événements

Ciné concert "Rock against racism" au Ti Hanok à Auray

 

 

 

Ciné débat "Plogoff. Des pierres contre les fusils"