Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 12:20
A Notre Dame des Landes, 12 km au nord de Nantes, entre le 1er et le 9 août 2009, se déroulent simultanément la semaine de résistance contre l'aéroport et le camp action climat 2009.
Une grande manifestation a lieu sur le site ce samedi 8 août 2009. les groupes de Bretagne de la fédération anarchiste (FA) y seront et distribueront le tract suivant.
En espérant vous y retouver !



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour une société libre et autogérée !


 

   Pendant longtemps, ce qui a caractérisé les sociétés traditionnelles, ce fut l'insertion des besoins individuels et collectifs au sein des grands équilibres humains et environnementaux dont elles dépendaient (autoconsommation, autarcie, échanges quotidiens, locaux ou à faible distance). La colonisation et la révolution industrielle, en faisant apparaître la croissance économique, vont bouleverser ces relations. Avec le fordisme et le taylorisme, puis le plan Marshall et la prétendue aide aux pays pauvres, le capitalisme industriel va assurer la sophistication continue de la société dite de consommation. Historiquement, la société capitaliste est la première, et pour l'instant la seule, à viser la croissance des forces "productives" et à en faire le moteur de son développement. C'est bien l'accumulation du capital et la recherche du profit qui en sont la cause.

 

   L'expansion de cette société thermo-industrielle se manifeste selon plusieurs aspects : aménagement du territoire, urbanisation, industrialisation... Mais c'est sans doute le transport qui constitue à la fois la principale aberration et la plus grande source de dilapidation des ressources naturelles.     La deuxième moitié du 20e siècle s'accompagne d'une transformation considérable des systèmes de relation et d'échange, qui se traduit par une croissance importante, en tonnages, mais surtout en distances parcourues par les marchandises et les hommes, et par conséquent en quantités d'énergie et de matières premières consommées. Un prétendu "besoin" de mobilité qui sera consciencieusement entretenu pour satisfaire les seuls intérêts économiques.

 

   Un projet délirant


   Vieux de 40 ans, c'est dans ce contexte que se situe le projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-landes. La nature même de la dynamique capitaliste, la mégalomanie des hommes politiques, l'acharnement des technocrates suffisent à le justifier : "développement économique", "région compétitive", "défis du 21e siècle"... Outre le coût élevé (quatre milliards d'euros), les conséquences seraient à la fois sociales et environnementales : disparition de 800 maisons, de 50 exploitations agricoles (2000 ha concernés), étalement urbain, gaspillage du carburant, nuisances sonores pour près de 80 000 personnes, incidences sur le dérèglement climatique...). Alors que nous sommes à quelques années de la fin du pétrole bon marché, alors que l'aviation civile aura probablement disparu dans dix ans, ce projet symbolise jusqu'à la caricature la fuite en avant suicidaire d'un système condamné à une croissance économique illimitée pour surmonter ses propres contradictions.

 

   Une autre société


   Tout le monde ne se résigne pas face à la propagande institutionnelle. Des élus se posent des questions  sur la pertinence du projet dans le contexte actuel. Depuis plusieurs années, de nombreux militants de sensibilités diverses se sont investis dans la lutte contre ce projet, notamment pour empêcher le prélèvement de carottes géologiques réalisé pour étudier le sous-sol. Mais ces luttes resteront stériles (quand bien même l'aéroport ne se construirait pas) si elles ne s'inscrivent pas dans un projet social et politique alternatif cohérent, celui d'une décroissance libertaire. Il ne sert à rien de gesticuler contre le nucléaire, les OGM ou les nanotechnologies si l'on reste dans le cadre du capitalisme industriel, même étiqueté "vert" ! Dénoncer le modèle productiviste, la concentration du pouvoir, la compétition impitoyable, les comportements prédateurs, le mirage de la techno-science ou la marchandisation de toute activité humaine ne suffit pas.

 

   La notion récente d'empreinte écologique montre, en effet, que l'impact de l'humanité sur le milieu dépasse de 30 % les capacités de régénération de la biosphère. Si tous les habitants de la planète adoptaient le mode de vie occidental, les ressources totales ne suffiraient pas ! Il nous faudra bientôt plusieurs planètes. La croissance économique n'est donc plus possible : la décroissance est incontournable. Le capitalisme ayant besoin de cette croissance pour assurer sa propre survie, l'impératif est donc de sortir le plus rapidement possible de ce système.

 

   Or nous n'y parviendrons que par une révolution sociale, c'est-à-dire une ré-appropriation de notre avenir. La construction de cet "autre monde" tant claironnée par certains, ne surviendra pas par un parlementarisme stérile, par les stratégies politiciennes, par la mascarade électorale, mais par la mobilisation et la détermination du plus grand nombre. Les Etats sont définitivement réduits à servir les intérêts des classes possédantes, à jouer les chiens de garde des oligarchies financières, à renflouer des coffres vidés par des spéculations hasardeuses. La résignation et la lâcheté d'aujourd'hui préparent, pour les années qui viennent, les pires conditions que l'humanité ait dû affronter depuis ses origines.

Partager cet article

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er lundi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été. Pas de permanence lundi 2 octobre 2017.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
Notre prochaine soirée publique :
 
 
 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout novembre (du 1er au 30 !) - Le mois du documentaire 2017, 17ème édition. 113 séances en Bretagne

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 2 novembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "La question démographique et ses implications politiques", avec Jean-Pierre Tertrais, par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 10 novembre - Vannes - Soirée débat du groupe Lochu. Nous accueillons Alain Leduc pour son ouvrage "Octave Mirbeau, le gentleman-vitrioleur"

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 7 décembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "Migrants. Témoignage de sympathisants sur leur expérience à Calais en soutien à la lutte des migrants", par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements