Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 22:10

Ni religion, ni racisme, ni xénophobiereligion-oppression-mentale.jpg


La lutte antireligieuse est plus que jamais à mener face au retour en force des communautarismes religieux, à la revendication d’une « laïcité ouverte » ou « laïcité positive », où hiérarchies et appareils religieux interviendraient directement dans les institutions, face aux attaques contre le droit à l’avortement orchestrées par des lobbies religieux, aux financements publics des institutions religieuses notamment dans l’Éducation, etc.

De plus, le gouvernement utilise le combat pour la laïcité, celle qui retire aux religieux leur droit d’action obscurantiste et irrationnel, notamment contre les plus jeunes, afin de faire des amalgames xénophobes contre certaines personnes, de confessions et plus généralement de cultures différentes.

D’une part, l’État instrumentalise les fondamentalismes religieux afin d’instaurer sa politique sécuritaire, d’autre part, il veut faire croire que ces mêmes religions dans leurs versions « soft » seraient nécessaires à la société. Selon nous, le retour du religieux révèle surtout de l’exclusion croissante d’une part importante de la société.


En conséquence la Fédération anarchiste rappelle :


- qu’elle combat, a combattu et combattra toujours toutes les religions quelles qu’elles soient

-
 que les religions n’ont jamais, ne sont pas et ne seront jamais des facteurs d’émancipation ; qu’elles instaurent un rapport de domination politique, sexuelle, économique et nationaliste.


Pour cette même raison : nous refusons tout amalgame entre les religions et les origines.

-
 nous affirmons que les interdictions et répressions perpétrées par l’État contre certaines religions, qui sont souvent le prétexte à des politiques xénophobes, ne peuvent être un moyen souhaitable de combattre la religion

-
 nous affirmons que ceux qui, sous couvert d’un nécessaire combat antireligieux, véhiculent des idées racistes, xénophobes et nauséabondes, seront toujours les ennemis de la Fédération anarchiste.


dieu.jpgFédération Anarchiste

Partager cet article

Repost 0
Published by anars56 - dans anticléricalisme
commenter cet article

commentaires

Yohann 08/11/2010 22:19


Vous dites que chacun est libre de pratiquer sa religion, soit. Convenons aussi que chacun est libre de ne s'être jamais poser la question de dieu. Mais dans ce cas, admettons aussi que tout un
chacun est libre de ne pas croire et de critiquer la religion, celle-ci étant alors l'opposée de notre propre vision. Si on n'admet pas ce dernier point, c'est qu'on croit que la religion a quelque
chose de supérieur qu'une autre façon de pensée qui souhaite s'affranchir de Dieux et de Maitres.

La critique de la religion, quelle qu'elle soit, n'a pas bonne presse, même chez nombres d'incroyants car elle est tout de suite considérée comme critique et atteinte à la liberté de ceux qui
croient.

Or:

- Primo, la religion n'est pas l'apanage du cercle privé et rien que cela, elle a une grande influence socialement, d'où son instrumentalisation par l'Etat et son imprégnation importante dans le
secteur médical et éducatif rappelée dans cet article.

- Secondo, aurait-elle même été une question strictement privée, je ne vois pas en quoi une critique d'une autre forme de pensée constituerait une atteinte à la liberté : quand les cyniques
grecques (philosophes) critiquent le platonisme, quand les matérialistes critiquent l'idéalisme, etc., ils n'empêchent en rien les visions du monde adverses de croire en ce dont ils croient, sauf
si vraiment ils ne sont pas assez courageux pour le faire...
D'ailleurs si le platonisme et plus tard, le christianisme, ont triomphé pendant de longues périodes et jusqu'à aujourd'hui encore, c'est bien qu'ils ont su affronté les critiques! Et comment!
voudrais-je dire.

Pour finir donc : je ne vois pas en quoi une critique de la religion ou, dans le cas présent, un tel article empêcherait aux croyants de jouir de leur liberté de croire. C'est un argument souvent
utilisé, mais qui n'a souvent d'autre réalité qu'un fantasme considérant les croyants comme possédant un quelconque privilège sur les incroyants.

Les anarchistes sont pour la liberté de pratiquer et de penser, comme cela est d'ailleurs lisiblement dit dans cet article. Mais ils contre les logiques de mort, et selon beaucoup d'entre-eux (que
cela puisse scandalisé certains ou non)la religion en fait partie - entre autres.


diana 08/11/2010 15:05


Honnêtement je trouve vos déclarations ridicules et pitoyables chaque personne
est libre de pratiquer la religion qu'il a choisi et vous n'avez aucun droit de les critiquer pour ça ou de vous croire supérieur à ceux qui croient car vous ne l'êtes pas (!). Par ailleurs je vous
conseillerais franchement de revoir vous cours d'histoire car vous affirmez des choses qui n'ont pas de fondement. ps: je ne suis pas catholique.


anars56 09/11/2010 22:39



Vous vous méprenez, Diana : pour nous, chacun est libre de croire ou de ne pas croire en un dieu ou en n'importe quel autre grigri ou signe ou même que  la Terre est plate
(ce n'est qu'en 1992 qu'un Pape - Jean-Paul 2 - a admis la rotondité de la Terre... à la grande
colère des fondamentalistes chrétiens américains...). Ce que nous condamnons et combattons, c'est le système religieux. "Religion" s’entend comme "système collectif organisé
des croyances en événements surnaturels et/ou en un être supérieur, avec ses rites, ses dogmes, son système hiérarchique et sa propension à enrégimenter le reste de la société qui n’est pas sous
son joug".

Là où le système religieux est puissant, il n'hésite pas à s'attaquer à la liberté des individus et à vouloir contrôler leur esprit, spécialement celui des enfants : les thèses créationnistes
arrivent (ou reviennent) en force, y compris en France.

L’Histoire, parlons-en, elle est jonchée de cadavres n’adorant pas le bon Dieu, au bon endroit, au bon moment, ou n’en adorant aucun ! Du massacre des premiers Chrétiens, en passant par les
Croisades ou l’extermination des Indiens d’Amérique… Différents lieux de la planète sont encore secoués par ces divergences liées à l’intolérance religieuse qui, si elle n’est pas le moteur
premier des conflits, elle n’en est pas moins un redoutable carburant.

Les hiérarchies religieuses, spécialement les monothéistes, et ceux qui les suivent, n'ont de cesse de vouloir cantonner les femmes à la maison, de restreindre leur libre sexualité et le droit à
l'avortement. En Irlande, où l'Eglise catholique est puissante, même le droit au divorce est combattu. L'homosexualité est encore un crime passible de mort dans certains pays musulmans. L'Eglise
mène toujours aujourd'hui campagne contre l'usage du préservatif dans des pays ravagés par le Sida.


Que des individus croient en une entité surnatuelle ou que le Père Noël existe, ça les regarde. Le problème avec le Dieu des religions (qui est le fruit de l'imagination humaine), c'est qu'il se
veut notre maître à tous et à toutes et qu'on doit lui obéir, si on en croit ceux qui répandent sa (soit-disant) parole. Selon eux, Dieu voit tout, entend tout, sait tout : c'est Big Brother !!
Etonnament, on a toujours à faire aux intermédiaires jamais au Dieu lui-même... Bizarre, non ? Leurs Livres sacrés
sont remplis de codes et de contraintes. S'ils ne concernaient que leurs fidèles, pourquoi pas... mais chaque religion tente d'étendre son champ de prospection, y compris par la manipulation, la
menace et la force...


Alors, oui, permettez-nous de le redire "les religions n’ont jamais, ne sont pas et ne seront jamais des facteurs d’émancipation ; elles instaurent un rapport de domination politique,
sexuelle, économique et nationaliste."


Aussi, nous estimons être fondés à les critiquer, à les empêcher d'empiéter sur nos vies (et la laïcté est un bien en cela, bien qu'insuffisant) et même à réduire leur influence : par l'ironie et
des arguments rationnels.



"Et même si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser". Bakounine



Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er jeudi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog. Nous vous recommandons de télécharger adblock qui les neutralisera. Adblock, logiciel gratuit, fonctionne pour Mozilla, Internet explorer, etc...

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
 

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 10 juin - Vannes - 10h30 Rassemblement en mémoire de Clément Méric, antifasciste, tué par des néo-nazis. Clément, Brestois d’origine, militant anti-fasciste, anti-capitaliste et de la cause animale, a été assassiné le 5 juin 2013 par des néo-nazis à Paris. L’actualité nous confirme que ses combats sont toujours nécessaires. Programme : lecture publique de textes et chants de lutte, puis pique-nique. Le Kiosque, esplanade du port, la Rabine. Proposé par le groupe libertaire René Lochu

--------------------------------------------------------------------------

Dimanche 11 juin - Augan (56), café Le champ commun - 17h : 150 années de luttes à travers les chants italiens avec "Le chant des grenouilles", "Senti le rane che cantano…" Dans ce spectacle mêlant récits, chants et musique, nous vous ferons entendre d’autres voix : celles, orgueilleuses et enragées, des brigands méridionaux et de leur guerre désespérée contre le nouvel État ; celles des paysans et des ouvriers agricoles, dont les luttes pour une existence meilleures seront sans relâche ; celles des travailleurs des carrières de marbre de Toscane, des mineurs de soufre de Sicile ; les voix fières et impertinentes des mondines ; celles des émigrés qui, après des décennies de défaites, allaient poursuivre leur rêve de justice dans d’autres terres. Entrée libre. Petite restauration sur place

--------------------------------------------------------------------------

Mardi 13 juin - Inzinzac-Lochrist (56), cinéma le Vulcain - 20h30 Projection de "Bienvenus", comédie sur un centre d'accueil pour réfugié-e-s en Norvège. Débat avec Amnesty international

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 8 juillet - Hennebont (56) - 12h Pique-nique végétarien et végétalien. Chacun-e apporte un plat et on partage. Table de presse : droit des animaux, impacts sanitaires, sociaux, éthiques, écologiques de l'alimentation, de la production / consommation carnée et ovo lactée. Rdv à la bergerie, le long du Blavet sur le halage. Organisé par le collectif veg@net-c.fr

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 8 et dimanche 9 juillet - Notre-dame-des-landes (44) - De nos terres à la Terre : Résister, agir, vivre... Rassemblement annuel organisé par la Coordination des opposant-e-s. Plus d'infos : http://notredamedeslandes2017.org

--------------------------------------------------------------------------

 

Concerts

 

Caen (14)

Autres événements