Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 18:35

Francisco Ferrer pensait que nul n’est méchant volontairement et que tout le mal qui est dans le monde vient de l’ignorance. C’est pourquoi les ignorants l’ont assassiné et l’ignorance criminelle se perpétue encore aujourd’hui à travers de nouvelles et inlassables inquisitions. En face d’elles pourtant, quelques victimes, dont Ferrer, seront toujours vivantes.
-> Albert Camus



Il avait compris qu'une révolution pour être autre chose que la substitution d'une coterie de néo-privilégiés à une classe d'anciens privilégiés plus ou moins exterminés, il fallait que le peuple fût capable de discernement. S'il est des révoltes, des actions sociales contingentes dont Ferrer ne se désintéressait pas plus que ne s'en désintéressent ses disciples, une révolution authentique dépasse ces accidents de l'évolution, elle postule une prise de conscience des hommes, de tous les hommes, par la culture de l'intelligence et de la sensibilité.
-> Charles Auguste Bontemps



Francisco Ferrer était anarchiste dans l'acceptation la plus large et la plus haute ; c'est parce qu'il était subversif qu'il s'attira la haine de tous ceux qui exploitent la crédulité et l'ignorance du peuple.
-> Hem Day


Ephéméride Anarchiste

13 octobre

 



Francisco Ferrer

Le 13 octobre 1909, exécution de Francisco FERRER y GUARDIA à Barcelone.
Libre penseur, militant et pédagogue libertaire.

Né le 10 janvier 1859 à Alella (près de Barcelone), dans une famille de paysans aisés, bien-pensante et cléricale. Après une éducation religieuse, il travaille chez un marchand de draps. Celui-ci, libre penseur, l'initie aux idées nouvelles et l'aide dans ses études. En 1884 il adhère à la Franc-maçonnerie. D'un mariage avec Teresa Sanuarti, il aura quatre filles et un fils.

Le 19 septembre 1886, il prend part à un mouvement de révolte dirigé par le Général républicain Villacampa, destiné à renverser la monarchie. L'insurrection échoue et Ferrer est contraint à l'exil. A Paris, il devient professeur d'espagnol. En 1901, une de ses élèves, Melle Meunier, venant à mourir, lui lègue sa fortune.

Dès lors, il s'attache à la création d'une école laïque et rationaliste libérée de l'emprise de l'église, de l'Etat, des dogmes et des superstitions. Il est secondé dans cette entreprise par Soledad VILLAFRANCA, qui devient sa nouvelle compagne. Ainsi nait "L'Escuela Moderna" de Barcelone, à laquelle s'ajoute une maison d'édition, qui publie journaux (La Huelga General) et revues. Mais Ferrer s'attire la haine de l'église qui détient le monopole de "l'éducation". Le 31 mai 1906, l'attentat de l'anarchiste Mateo MORRAL (contre le roi) sert de prétexte à la police pour perquisitionner l'école moderne où Mateo avait travaillé. Les professeurs sont arrêtés pour "complicité". Après 13 mois de réclusion, Ferrer est jugé le 13 juin 1907 mais, devant l'absence de preuve, il est acquitté.

A Paris, il crée une "Ligue Internationale pour l'éducation rationnelle de l'enfance". En juillet 1909, Ferrer est de passage à Barcelone lorsqu'éclate la grève générale contre l'intervention militaire au Maroc. C'est la "Semaine tragique". La police saisie les dix mille volumes de la librairie, et arrête Francisco le 1er septembre 1909. Rendu responsable de l'insurrection, il est jugé le 9 octobre 1909 par un tribunal militaire qui le condamne à mort, après une parodie de procès. Le 13 octobre il est fusillé dans les fossés de Montjuich, malgré les protestations qui affluent du monde entier.

Mais l'émotion internationale sucitée par son exécution ne restera pas sans échos, et des Ecoles Modernes essaimeront de par le monde (de Suisse jusqu'en Amérique du Nord et du Sud). A noter que de nombreuses rues françaises portent son nom, et que la Ville de Bruxelles lui érigera le 5 novembre 1911 un monument (oeuvre du sculpteur Auguste Puttemans (et non de Robert Gnyslens comme écrit ailleurs)), fruit d'une souscription internationale. A voir également la sculpture d'Emile Derré. Durant la révolution espagnole le nom de F.Ferrer sera donné à la place Urquinaona de Barcelone, mais c'est seulement le 13 octobre 1990 que le Maire de Barcelone inaugurera dans les jardins de Montjuic le monument (copie de celui de Bruxelles) lui rendant hommage, sans toutefois signaler son identité libertaire.

 



Carte postale
"La foule contemplant les vestiges de l'émeute devant l'Ambassade d'Espagne"

Le 13 octobre 1909, au soir, dans de nombreuses capitales et ville d'Europe, se déroulent des manifestations. Une foule immense proteste contre l'exécution de Francisco FERRER. "La foule criait que Ferrer serait vengé, que son oeuvre serait continuée. Elle criait sa haine de l'obscurantisme".

 A Paris, de violents affrontements ont lieu avec la police, devant l'ambassade d'Espagne, des kiosques sont abattus des tramways renversés, des coups de feu claquent, une dizaine de manifestants sont blessés, mais également le préfet Lépine et un agent qui décèdera à l'hôpital. Une nouvelle manifestation de protestation aura lieu le samedi 16 octobre puis le dimanche 17 octobre qui réunira 60 000 personnes.

Des meetings et manifestations auront lieu à Bruxelles, Gand, Anvers, Liège, Londres, Milan, Naples, New York (avec échauffourées à Madison) etc. Drapeau en berne sur l'Hôtel de Ville de Lisbonne, campagne de protestation à Rome, Turin, Vienne, Genève, Prague, Chicago, etc.

En Argentine, un meeting improvisé par la F.O.R.A, réunit 20 000 ouvriers qui appellent à la grève générale, elle sera effective le lendemain et durera jusqu'au 17 octobre.
A Montevideo, (Uruguay) tous les corps de métier abandonnent solennellement le travail.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Ferrer Francisco (ouverture de l'Escuela moderna)



Bulletin de "l'Ecole Moderne"
Enseignement scientifique et rationnel

Le 8 octobre 1901, à Barcelone, ouverture par le pédagogue libertaire Francisco Ferrer de "l'Escuela Moderna" (l'Ecole Moderne). Fortement influencé par Paul Robin, Francisco Ferrer surmontant de nombreux obstacles ouvre ce jour avec une trentaine d'élèves une école primaire mixte directement inspirée de l'éducation intégrale menée à Cempuis. Trois mois plus tard l'effectif était de 86 élèves. Cette audacieuse réalisation dans un royaume d'Espagne écrasé par la toute puissance de l'Eglise, où la seule coéducation des sexes passait pour une hérésie révolutionnaire, sera la cible des monarchistes cléricaux qui, cherchant un prétexte dans l'attentat de Mateo Morral contre le roi, emprisonneront Francisco Ferrer et fermeront "l'Ecole moderne" en 1906. Mais cette expérience aura eu le temps de marquer les esprits en démontrant qu'une véritable éducation libérée des dogmes et des usages était, non seulement viable, mais essentielle pour le développement libre et harmonieux des individus.



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Ferrer Francisco (arrestation 1er septembre 1909)

Le 1er septembre 1909, Barcelone, faisant suite à la répression de la "Semaine tragique", le pouvoir monarchiste appuyé par les autorités ecclésiastiques, après avoir décrété l'Etat de siège et fermé les écoles laïques, fait arrêter le pédagogue libertaire et libre penseur Francisco FERRER. Accusé sans aucune preuve (voir procès du 9 octobre) d'être l'instigateur de la "Semaine tragique", il sera fusillé le 13 octobre, malgré la réprobation internationale.



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Ferrer Francisco ( procès, 9 octobre 1909)




Francisco Ferrer devant un Conseil de guerre à Barcelone

Le 9 octobre 1909, à l'intérieur de la prison Modelo à Barcelone, Francisco Ferrer est jugé par une Cour Martiale, pour sa supposé responsabilité dans la semaine tragique. Ce jugement baclé en une journée, obéissant aux ordres de la monarchie cléricale espagnole qui n'a pas digéré l'oeuvre émancipatrice et éducative de Ferrer, coûtera la vie au prévenu, qui sera fusillé dans les fossés de Montjuich le 13 octobre.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


On peut aussi découvrir Francisco Ferrer et son oeuvre, à travers cette émission radio qui lui était consacrée, d'un point de vue franc-maçon (19 min). Ni dieu, ni maître !  Ecoute en MP3 là :
http://bit.ly/gh0J9g ou http://www.mediafire.com/?8dxhsrdd3wxmao4


Partager cet article

Repost0

commentaires

CULLUS Philippe 03/03/2011 17:36


Le sculpteur du monument élevé à la mémoire de Francisco Ferrer à Bruxelles, inauguré le 5 novembre 1911, s'appelait Auguste Puttemans. Le nom indiqué plus haut dans l'article est erroné.


anars56 07/03/2011 22:39



Ok, merci pour l'info. Après vérification faite sur internet, il semble que vous ayez raison. On rectifie !



Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 2 octobre - Angers - 14h Rassemblement de soutien à Vincenzo devant la Cour d'appel (rue Waldeck Rousseau). Pour sa totale liberté. Pour des covoiturages, contactez le comité de soutien.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 3 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 19h Ciné-débat "Numéro 387" de Madeleine Royer suivi d'un échange avec SOS Méditerranée. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 3 octobre - Lorient, café Komment ksé ? - 19h30-22h00 Conférence gesticulée "Burnout.com Le management à contresens" par Arthur MOLVEAU – 19h30 – 22h

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 5 octobre - Etel, cinéma la Rivière - 20h30 Ciné-rencontre "Je veux vivre avec vous" (sur l'immigration) avec la réalisatrice Kristell Menez.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 6 octobre - Vannes, cinéma La Garenne - 20h Ciné-rencontre "Le char et l'olivier. Une autre histoire de la Palestine", documentaire de Roland Nurier. Projection en sa présence. Organisé par l'AFPS Vannes (Association France Palestine Solidarité)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 7 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Le char et l'olivier. Une autre histoire de la Palestine", documentaire de Roland Nurier. Projection en sa présence. Organisé par l'AFPS Vannes (Association France Palestine Solidarité). Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 10 octobre - Rochefort en Terre, café de la Pente - 20h30 Soirée concert du Planning familial. Dans le cadre de son week-end annuel la Fédération de Bretagne du Planning Familial vous propose une soirée festive avec des artistes militantes ! Rouge Feu (Slam), Ratur (Rap), DJ Set Lysistrata (set féministe). L’entrée est à prix libre pour financer la caisse IVG hors délai du Planning 35

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 10 et dimanche 11 octobre - Melrand - Week-end festif et solidaire sur la question des exilé.e.s, Organisé par HAPAX, RESF Pontivy - Soutien aux familles exilées et KerOchap. Conférences gesticulées, spectacles, concerts, tables rondes, repas... Réservation obligatoire : 07 66 09 06 90. Prix libre

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 11 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-rencontre "Je veux vivre avec vous" (sur l'immigration) avec la réalisatrice Kristell Menez. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 13 octobre - Questembert, cinéma Iris - 20h30 En partenariat avec Cinéphare, ciné-rencontre "La nuit venue" (polar social, quasi documentaire) avec le co-scénariste Frédéric Farrucci

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 15 octobre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Un pays qui se tient sage" de David Dufresnes (sur les violences policières), avec Gwendal Le Roy, éborgné lors d'une manifestation à Rennes. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 17 octobre - Lorient - 14h30 Place de la Mairie - Rassemblement "Notre assiette pour demain" organisé par le collectif lorientais contre Bayer Monsanto

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 17 Octobre - Rennes - 14h : Débat - Animation et exposition sur l’amiante, avec Virginie Dupeyroux, auteure et animatrice de http://amiante-et-mensonge-notre-perpetuite.com/ au local la commune, 17 rue de Châteaudun, Rennes. Par le groupe la Sociale de la Fédération anarchiste

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 19 octobre - Quimperlé (29), cinéma la Bobine. - 20h30 Proposé par l'association Chlorofilm, ciné-rencontre "Antigone" (sur une famille d'immigré.e.s algérien.ne.s au Canada) de Sophie Deraspe, en présence du producteur Marc Daigle

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 27 Octobre - Rennes - 20h. Réunion publique : « Les résistances paysannes : une autre conception du progrès » avec Silvia Pérez-Vitoria (universitaire, auteure de « La riposte des paysans » et « Manifeste pour un XXIème siècle paysan », elle collabore aux revues « L’Ecologiste » et « Nature et Progrès »…). - Salle 12 Maison des associations 6 Cours des Alliés. Par le groupe la Sociale de la Fédération anarchiste

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 12 novembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h45 Ciné-débat "La cravate" (sur le parcours d'un militant d'extrême-droite), en présence du co-réalisateur Etienne Chaillou. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 10 décembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Autonomes" (documentaire de François Bégaudeau), en présence de Benjamin Constant, présent dans le film. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements