Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 17:07

Contre la "réforme" du système ferroviaire qui prévoit son éclatement en trois entreprises distinctes, forme de privatisation, et contre la dégradation des conditions de travail, la grève à la Sncf est très suivie. Elle touche tous les services (roulants, administratifs, ateliers...) et toutes les régions, et ce, depuis 8 jours déjà !

Nous, militantes et militants du groupe libertaire Lochu, usagères et usagers des chemins de fer, nous nous déclarons solidaires de la lutte des travailleuses et travailleurs du rail. Nous ne nous trompons pas dans la chaîne des responsabilités sur la situation actuelle : nous dénonçons la prise en otage des usagères et usagers par la Direction de la Sncf, par le gouvernement et par celles et ceux qui soutiennent cette transformation-privatisation pour faire des chemins de fer des centres de profit... au détriment d'une bonne partie des usagères et usagers.

Ci-dessous l'expression des cheminots de la fédération anarchiste actifs dans la lutte.

 

----------------------------------------------------------------


    Hardi les cheminots, ne foirez pas ! 1

    (...) Cette grève marque une nouvelle étape dans la longue bataille des travailleurs du rail contre le démantèlement du service public ferroviaire et pour la défense de notre statut et de nos conditions de travail.

    La réforme ferroviaire décidée par le gouvernement a fait l’objet d’un intense lobbying du patronat : ce qu’ils veulent, c’est briser les lieux de résistance ouvrière, démanteler les derniers services publics, accentuer les privatisations et la sous-traitance, renforcer le dumping social pour faire éclater les réglementations du travail, augmenter la productivité et les profits en transformant la SNCF en une machine de guerre économique à la conquête du marché ferroviaire européen et mondial.

    Les cheminots et leurs organisations syndicales combatives luttent depuis plus d’un an pour s’opposer à l’appétit féroce et sans limites de la sauvagerie capitaliste : en 2013, deux grèves ont eu lieu les 13 juin et 12 décembre pour dénoncer le projet de loi sur l’organisation du système ferroviaire. Le 22 mai 2014, 22000 cheminots ont défilé dans les rues parisiennes en guise de dernier avertissement au gouvernement. Depuis, le 10 juin, une grève reconductible a été appelée par la CGT et SUD Rail rejoints depuis par la CGT-FO et First (petit syndicat né en 2011 de l’éclatement de la CFTC-Cheminot).

    La plate-forme revendicative commune adoptée par la CGT et SUD-Rail et reprise par toutes les assemblées générales des cheminots en grève est claire et solide :
    – annulation ou retrait du projet de loi du gouvernement sur la réforme ferroviaire ;
    – réintégration du système ferroviaire dans une seule entreprise publique (1 seul établissement public industriel et commercial (Epic), pas 2 comme depuis 1997 (RFF et SNCF), pas 3 comme dans le projet de loi) ;
    – non-remise en cause du RH 0077 et du statut, leur amélioration et leur extension à tous les salariés du secteur ferroviaire ;
    – arrêt de l’éclatement de l’entreprise SNCF, des démantèlements, filialisations et privatisations (le groupe SNCF comprend près de 650 filiales et sociétés diverses) ;
    – annulation de la dette imposée par l’État depuis des années aux entreprises publiques ferroviaires.

    Le patronat et le gouvernement intensifient leur propagande et multiplient les mensonges aux usagers et aux cheminots :
    – la réforme ferroviaire est inéluctable et sauverait le système ferroviaire français: le projet de loi prévoit trois entreprises séparées avec trois conseils d’administration différents.
    La dette de près de 40 milliards d’euros que l’État a imposée au service public ferroviaire serait intégralement supportée par les cheminots, dont les gains de productivité serviront à rembourser les intérêts aux banques. La non reprise par l’État de sa dette étouffera le chemin de fer et empêchera tout développement et toute modernisation ;
    – nos conditions de travail et notre statut ne seraient pas menacés : l’article 13 du projet de loi prévoit l’abrogation pure et simple du texte régissant les conditions de travail des cheminots, le RH 0077.
Ayant fait tabula rasa de nos conditions de travail, des «négociations» s’engageraient ensuite pour adopter un «cadre social harmonisé» commun aux 150000 travailleurs du rail du secteur public et 5000 travailleurs du rail du secteur privé, cadre social défini par une convention collective alignée sur les conditions les plus basses, ce qui signifierait que les 150000 cheminots de la SNCF s’aligneraient sur les 5000 cheminots du privé et non l’inverse. En 2013, 25 % des embauches ne se sont pas faites au statut et se sont tenues sur des bases contractuelles. La séparation du système ferroviaire et la filialisation vont développer les embauches de contractuels qui, à terme, deviendront majoritaires, le statut s’effondrera alors de lui-même.

    La CFDT soutient, quant à elle, totalement la réforme du gouvernement et appelle celui ci à « résister aux organisations syndicales » et aux cheminots en grève. La CFDT s’engage massivement dans la collaboration de classe espérant devenir le partenaire soumis et privilégié de la direction : depuis le début de la grève, la SNCF rediffuse ainsi massivement en interne les tracts et communiqués des jaunes de la CFDT. Pour autant, les jaunes, le patronat et le gouvernement sont loin d’être sereins, il savent que la mobilisation à la base et dans les assemblées générales est forte et déterminée.

    Guillaume Pepy, patron de la SNCF nommé par Sarkozy et dont le mandat a été maintenu et confirmé par le gouvernement de gauche, l’avouait ainsi lors de son tchat aux agents SNCF du 5 juin 2014: « Mon second argument tient au fait que cette grève me paraît potentiellement dangereuse. Si elle était reconduite et entraînait des perturbations excessives dans le pays, je crois que le gouvernement, qui se trouve dans une position affaiblie, pourrait être tenté d’annuler la réforme. »

    Cette grève est décisive pour l’avenir des cheminots et du service public ferroviaire. Mais mettre en échec le gouvernement et le patronat sur son projet de réforme ferroviaire n’est pas suffisant, il faut construire notre propre service public ferroviaire libertaire, géré directement et organisé sur une base fédéraliste par les collectifs d’usagers et de travailleurs du rail après avoir exproprié les capitalistes et les patrons. Il n’y a pas de capitalisme acceptable, négociable ou à visage humain, la grève générale expropriatrice est bien le préalable nécessaire à la révolution sociale et libertaire qui réglera le problème social.

    Voie libre - Liaison des cheminots de la FA
    voie-libre@federation-anarchiste.org

    1. Ce titre barre la une du numéro du 3 juillet 1898 du journal anarchiste Le Père Peinard fondé et publié par Emile Pouget. C’est la première utilisation du terme «cheminot» avec la terminaison en -ot et non en -eau, «cheminots» désignant les employés et ouvriers du chemin de fer et «chemineaux» les terrassiers et journaliers qui traçaient les lignes de chemins de fer.

Repost 0
Published by anars56
commenter cet article
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 12:08

ATTENTION !


La tournée Tout pour tous ! L’expérience zapatiste, une alternative concrète au capitalisme est annulée, l’intervenant étant bloqué à Paris, par suite du mouvement de grève des cheminots.

Le rendez-vous de Brest est maintenu sans Guillaume G. 19h à la Poudrière. Repas de soutien puis projection et débat.
Il est prévu un report de cette tournée en septembre ou octobre prochain.

Il n'empêche que nous soutenons toujours aussi fortement le combat des cheminottes et cheminots !

 

LE rendez-vous dans le Morbihan, à Rochefort en Terre, co-organisé par de la Terre aux Pavés, le Café de la pente et le groupe libertaire Lochu (et la fédération anarchiste Vannes) :

affiche-la-Pente-200614-zapatisme-1.jpg

Tout pour tous ! L'expérience zapatiste, une alternative concrète au capitalisme

1994-2014: LES ZAPATISTES FÊTENT LEUR VINGTIEME ANNÉE DE RÉVOLUTION
Depuis plus de vingt ans au Chiapas (sud du Mexique) une partie de la population vit en s'auto-organisant et en repoussant les nuisances de l'État et du capital.


Pour mieux comprendre les zapatistes : rencontre avec Guillaume GOUTTE, participant de la petite école zapatiste en 2013, militant de la Fédération Anarchiste et auteur du livre « Tout pour tous ! L'expérience zapatiste, une alternative concrète au capitalisme » (Libertalia, 2014).

 

Occasion d'aborder de multiples thèmes : l'organisation zapatiste, la place des femmes, la résistance zapatiste au sein d'un environnement hostile (puisque les zapatistes vivent et sont organisé-e-s dans les mêmes lieux que le pouvoir local), la justice, l'éducation, l'autonomie dans l'agriculture...


Exposition de photos dans le café de la Pente

19h00 : Projection du film "La véridique légende du sous-commandant Marcos"

Puis : débat avec Guillaume Goutte

Table de presse

----------------------------------------------------------------

La même chose toute cette semaine (du lundi 16 au dimanche 22 juin), avec parfois des intervenant-e-s supplémentaires (membres du Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte (CSPCL) de Paris)

 

tourneezapa.indd---TourneezapaDosML.jpg

Lundi 16 juin : Caen (14), CAMPUS 1 de la FAC à l'amphi Tocqueville 20h, par Groupe Sanguin (fédération anarchiste Caen)

Mardi 17 juin : Nantes (44), B17, 17 rue Paul Bellamy, 20h30, Groupe Déjacques (FA Nantes)

Mercredi 18 juin : Rennes (35), Local La commune, 17 rue Chateaudun, 20h, Groupe La sociale (FA Rennes)

Jeudi 19 juin : Brest (29), La poudrière, 25 rue La Touche Tréville, 19h00

Vendredi 20 juin : Rochefort en Terre (56), 19h00, Café de la pente (le vieux bourg). Co-organisé par de la Terre aux Pavés, le Café de la Pente et le Groupe Lochu (+ FA Vannes)

Samedi 21 juin : Bannalec (29), Le mouton enneigé, 18 rue de la Gare. 15h00 avec Groupe Le Ferment (FA 29)

Dimanche 22 juin : Berrien (29), Café librairie L'autre Rive, 19h30 avec Groupe Le Ferment (FA 29)

Repost 0
Published by anars56 - dans anticapitalisme
commenter cet article
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 19:24

confrence éducation

Education et pédagogie libertaire. Conférence-débat.


Vendredi 13 juin, à 20h30, Palais des arts et des congrès, Place de Bretagne, Vannes. Entrée libre.

 

Interviendront Hugues Lenoir (formateur pour adultes, syndicaliste (CNT) et militant libertaire), un enseignant et un élève du lycée expérimental de St-Nazaire. Expériences éducatives, des jeunes aux adultes, et éducation populaire pour l'émancipation individuelle et sociale seront discutées. Venez nombreuses et nombreux apporter vos témoignages, votre point de vue et en débattre.


Nous avons choisi l'éducation et la pédagogie libertaire car c'est un sujet qui tient à cœur les anarchistes qui oeuvrent à la transformation de la société vers l'émancipation intégrale des individus la composant.
Education non soumise au clergé, à l'État, au patronat ou à une doctrine quelconque mais toute entière tournée vers l'apprentissage de l'autonomie des individus, de tout âge... et ce n'est pas simple, mais stimulant !

 

Site de Hugues Lenoir : http://www.hugueslenoir.fr/

Hugues Lenoir peut aussi présenter des expériences éducatives libertaires réalisées dans d'autres pays, notamment en Amérique du Sud.

Site du lycée expérimental de Saint-Nazaire : http://lycee.experimental.pagesperso-orange.fr/

 

Pétition de soutien au lycée :
http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/nous-demandons-la-r%C3%A9vision-de-la-circulaire-r%C3%A9gissant-les-sorties-scolaires?utm_campaign=petition_created&utm_medium=email&utm_source=guides


Repost 0
Published by anars56 - dans Anarchisme
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 16:27

URANIUM : la Bretagne contaminée !

 

Banderole14Juin.jpg


Quand AREVA sera-t-elle contrainte de réparer ses négligences scandaleuses, de mettre en sécurité les anciennes mines ?


Lundi 16 juin à 14h, la commission de suivi des anciennes mines de la concession de Lignol dans le Morbihan se réunira à la Préfecture de Vannes. Sera-t-elle une fois de plus une réunion où le pollueur AREVA se contentera d’exposer la situation sans qu’aucune décision ne soit prise quant à la décontamination de certains sites ou, au minimum, à leur mise en sécurité vis-à-vis du public ?

 

Est-il tolérable que, suite aux écoulements des eaux des mines, des abords de route, des chemins de randonnée, présentant des niveaux de radioactivité 20 fois plus élevé que le niveau naturel, soient laissés libres d’accès au public ? Des riverains et des randonneurs prennent ainsi des doses non négligeables de radioactivité à leur insu, alors que la situation a été révélée par les associations depuis 2008.

 

Est-il tolérable que suite à des écoulements ou des apports de rebuts miniers radioactifs, des jardins, des prés, des cours de ferme, des terrains de jeux ne soient toujours pas décontaminés alors que le ministère de l’Ecologie en a été informé dès octobre 2010 ?

 

Est-il tolérable qu’AREVA engloutisse 10 millions d’euros dans le musée UREKA à Bessines, vantant l’exploitation du minerai d’uranium, et inauguré fastueusement en 2013 alors que pas un centime n’a été engagé dans la décontamination des sites en Bretagne à ce jour ?

 

Est-il tolérable que la préfecture ait laissé se rassembler ce week-end de l’Ascension 10 000 jeunes sur le site de résidus radioactifs de l’Ecarpière à Gétigné en Loire-Atlantique, en totale ignorance du risque sanitaire encouru ?


Rappelons qu’en 2018, c’est-à-dire dans moins de 4 ans, la responsabilité d’AREVA sera dégagée et que ce sera aux communes de supporter la lourde et coûteuse responsabilité des territoires radioactifs dont la liste n’est certainement pas exhaustive. En janvier 2014, Sortir du nucléaire Trégor a révélé au public des anomalies de radioactivité dues à des exploitations « artisanales » d’uranium autour de Lannion dans les Côtes d’Armor. Elles n’étaient officiellement pas répertoriées.

 

Samedi 14 juin à 11h devant la préfecture de Vannes, la Fédération anti-nucléaire Bretagne * dénoncera l’inertie des pouvoirs publics et l’impunité dont bénéficie le pollueur AREVA depuis trop d’années.


L’extraction de l’uranium laisse un héritage empoisonné que ce soit ici en Bretagne, en France, au Niger ou ailleurs. Elle doit cesser. Et réparation doit être exigée au pollueur AREVA pour juguler l’impact sanitaire.

 

* dont le groupe Lochu est membre.

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 22:32

Samedi 7 juin 2014, de 10h à 19h
esplanade F. Mitterrand (proximité théâtre de Cornouaille – Médiathèque)



FOIRE À L’AUTOGESTION
esplanade F. Mitterrand, Quimper
Entrée libre & gratuite.
avec des stands, des espaces de débats, des concerts, des éditeurs, un marché gratuit, …

Espaces débats

Concerts

10h30 : les scop

 

11h30 : Auto organisation des luttes

13h00 : Agriculture

 

14h00 : les Scotchés

14h30 : « A bas l’emploi »

 

 

15h15 : L’ Alerte rouge

16h00 : Education

 

 

16h45 : Dihunner

17h30 : la ZAD de NDDL

 

 

18h 15 : Butor Spank

 

Ce monde capitaliste et productiviste nous demande toujours plus de sacrifices sous prétexte d’une crise qui n’existe pas. Jamais autant de richesses n’ont été produites et si peu partagées. Décidons collectivement des affaires communes, sans déléguer à des dirigeants, aussi bien sur le plan économique que politique.
Reprenons en main la production en transformant ses modalités et ses finalités. Il existe des outils connus de longue date nous permettant de vivre différemment – l’autogestion en est un.
La foire à l’autogestion de Quimper se veut le point de rencontres, d’échanges, de communications, de stimulation de toutes les expériences d’autogestion.
Particuliers, collectifs, associations, coopératives, organisations syndicales et politiques qui cherchent à faire vivre l’idée d’autogestion sont cordialement invités à participer à cette première.

 

A l'initiative de la CNT Quimper

Repost 0
Published by anars56 - dans anticapitalisme
commenter cet article
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 22:22

Salut,
pas vraiment de nouveaux rendez-vous particuliers ce coup-ci (un peu quand même !) mais des précisions sur ceux annoncés la fois précédente.
En pièce jointe, vous trouverez l'affiche pour notre soirée "Education et pédagogie libertaire" du vendredi 13 juin à Vannes qui devrait être bien stimulante et chouette. N'hésitez pas à faire circuler ! Il y a même un événement... facebook (!) consultable par tout le monde.
et une musique pour se mettre dans le bain :



Un peu avant la manif de samedi dernier (17 mai) à Nantes contre toutes les répressions (à la suite notamment de la manif du 22 février contre l'aéroport à NDDL et son monde ), nous nous sommes vu-e-s à quelques organisations libertaires pour créer un espace anticapitaliste et libertaire au sein du grand RDV des 5-6 juillet, initié par la Coordination des opposant-e-s... Il y a donc quelque chose qui devrait se mettre en place. Ce sera peut-être l'occasion de savourer l'abandon du projet d'aéroport ! Voilà qui serait bien cool, même si une autre partie s'ouvre : sur le devenir des terres, sur la lutte contre le monde qui permet que de tels projets puissent exister...

La tournée en Bretagne sur la lutte des zapatistes au Chiapas (Mexique) avec Guillaume Goutte, auteur de Tout pour tous, a pris ses marques, le calendrier est quasiment arrêté. Et on me souffle en plus dans l'oreillette qu'il pourrait même y avoir un camarade mexicain (c'est sous réserve encore !).

Pour d'autres rendez-vous pas trop loin, voyez nos ami-e-s de Rennes infos et de Indymedia Nantes.
Sur Brest, il se passe des choses aussi, quelques infos sont distillées là : http://www.galeresdebrest.fr/depannage-en-cours/

Copinage :
1. On salue toujours le blog Scènes de l'avis quotidien qui mène un formidable combat de solidarité avec les luttes féministes et contre le masculinisme.
2. On se félicite également de l'ouverture du café solidaire et librairie Le papier buvard à Le Theil de Bretagne (à 20 min de Rennes) : livres d'occasion, épicerie de produits locaux et restauration à petits prix, concerts, spectacles, projections, et bien sûr de quoi boire un coup ! Ces temps-ci, il y a une expo sur la lutte à la Zad de Nddl.

Et dimanche prochain, n'oubliez pas : votez bien : votez rien !
On ne dévie pas !
Le groupe libertaire Lochu et la FA Vannes ne se reconnaissent pas obligatoirement dans chacun des événements annoncés ci-dessous.

@narchas salutations.

-------------------------------------------------------------------------

Samedi 24 mai 2014 - Rochefort en Terre (56), Café de la Pente - Concert antifasciste avec Mauvaise graine (anarcho punk, Lorient), Les fées minées (duo féminin folk'n roll, Besançon), Death or Glory (punk rock, Rennes) - En soutien au CVED Bretagne (comité de vigilance contre l'extrême droite) - 8 euros. 21h

-------------------------------------------------------------------------

Samedi 24 mai - Guingamp (22) - Marche against Monsanto (multinationale productrice de pesticides, Ogm, etc...) - Stade du Roudourou - 15h00 - Organisée par Eaux et rivières

-------------------------------------------------------------------------

Samedi 24 mai - Kergrist Moellou (22) - Concert de Soutien aux Faucheurs Volontaires d'OGM (conférence gesticulée, batucada, fanfare, folk et rock) - A partir de 17h


-------------------------------------------------------------------------

Jeudi 29 mai - Rennes (35) - Concert de soutien au fonds de solidarité féministe avec Freak Magnet et DJ Amy Binouze - Au café 1675 - 20h

-------------------------------------------------------------------------

Samedi 31 mai - Etel-Erdeven (56) - Fête participative des transitions en ria d'Etel, avec débats, stands...

-------------------------------------------------------------------------

Dimanche 1er juin - Lorient (56) - Pique-nique végétarien et végétalien du collectif veg 56 avec table de presse (droits des animaux, aspects sociaux, sanitaires et écologiques de la production/consommation massive de produits issus de l'élevage, de la pêche ou de la chasse...) - Chacun, chacune apporte un plat végétal pour mise en commun - 12h00 - Etang du Ter, rue Victor Schoelcher

-------------------------------------------------------------------------

Samedi 7 juin - Quimper (29) - Foire à l'autogestion (collectifs, lieux de vie, cafés associatifs, groupes militants... etc.). A l'initiative de la CNT Quimper.

-------------------------------------------------------------------------

Vendredi 13 juin - Vannes (56) - Education et pédagogie libertaire, débat avec 3 intervenants (Hugues Lenoir, un enseignant et un-e élève du lycée expérimental de St-Nazaire). Une soirée organisée par le groupe libertaire Lochu. Palais des Arts. 20h30. Entrée libre.

-------------------------------------------------------------------------

Tournée zapatiste (sous réserve de confirmation à ce jour. A suivre sur notre blog) :
Lundi 16 juin : Caen (14), Campus 1 de la FAC à l'amphi Tocqueville vers 20h, par le Groupe Sanguin (FA)
Mardi 17 juin : Nantes (44), Groupe Déjacques (FA)
Mercredi 18 juin : Rennes (35), Groupe La sociale FA 35
Jeudi 19 juin : Redon (35), Groupe Géronimo
Vendredi 20 juin : Rochefort en Terre (56), Le café de la pente
Samedi 21 juin : Bannalec (29), Le mouton enneigé, dans l'après-midi avec Groupe Le Ferment (FA)
Dimanche 22 juin: Berrien (29), Café librairie L'autre Rive, 19h30 avec Groupe Le Ferment (FA). Projection auparavant à Huelgoat à 18h30

-------------------------------------------------------------------------

Du vendredi 27 juin au dimanche 29 juin inclus - St-Nolff (56) - Festival écolo et militant Mamm Douar

-------------------------------------------------------------------------

Samedi 5 et dimanche 6 juillet - Notre Dame des Landes (44) - Grand rassemblement contre le projet d'aéroport (débats, concerts...)

-------------------------------------------------------------------------

Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 13:02

« Nos désirs font désordre. » Anonyme, Mai 68

 

L'hebdo n° # 1741 (du 15 au 21 mai 2014)

ML 1741 rectoML-1741-verso.jpgActualité

 

La nécessaire destruction de l’État, par G. Goutte, page 3

La guerre, c’est la santé de l’État, par Crifa, page 4

Parisot, c’est ma nouvelle copine, par E. Vanhecke, page 5

Météo syndicale, par J.-P. Germain, page 6

Température du 1er Mai égyptien, par A. Baron, page 6

Dessin d’actu : Rwanda, par Jhano, page 7

International


Assassinat du zapatiste Galeano, page 8

Détruire le système carcéral, par Croix noire anarchiste, page 10

Arguments


Manières d’agir, par A. Bernard, page 12

Mon individualisme anarchiste, par Thierry, page 14

Histoire

Femmes et anarchistes, par Hélène, page 16

À lire


Actualité de Simone Weil, par C. Jacquier, page 18

Les anarchistes ont leur dico, par H. Lenoir, page 20

Le jurassique contre l’index, par N. Potkine, page 21

Plongée dans un système déshumanisant, par C. Lartiguet, page 22

Illustrations
Aurelio, Faujour, Jhano, Kalem

 

 

 

 

 

Le Hors-série n°55

 

Dossier : De l'autre côté du Sport

ML-HS n°55 rectoEdito, page 1

L'aliénation sportive planétaire (interview de F. Ollier), propos recuillis par Pola, page 4

L'éducation physique et sportive : du discours officiel à la réalité, par Maylis, page 10

Bienfaits et complexité du sport sur les pathologies lourdes, par P. Schindler, page 13

Sport ouvrier, un enjeu occulté, par Igor Martinache, page 16

L'anarchisme par le sport, par Wally Rosell, page 28

Passes croisées : Audrey Chenu et Jacques Lesage de la Haye, page 31

Collectif Red Star Bauer : pour un football populaire, par Fred groupe de St-Ouen de la FA, page 34

Jeux et Enjeux, le sport sans le pouvoir, par Yannis Youlountas, page 37

Dans l'enfer de Mauthausen, le sport pour survivre et résister, par Wally Rosell, page 38

Porfolio
Photographies de Jérôme Tanon, page 20

Plus


Dans la bibliothèque noire, page 40

 

Anarchie sans frontière : Creu Negra Duatlética, traduction R. Pino, page 42

Les 109 groupes et liaisons de la Fédération Anarchiste, page 46

Radio Libertaire, la grille des programmes, page 50

Abonnements, page 52



Repost 0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 21:54

Les médias nous saoulent avec la Coupe du monde, la résistance populaire s'organise au Brésil. Nous sommes solidaires de cet appel :

"São Paulo (Brésil) : Action internationale contre la Coupe du Monde de 2014, le 15 mai

http://juralib.noblogs.org/files/2014/04/0113.jpg

 

Le 15 mai, le Comité Populaire de la Coupe organise une action contre la Coupe du monde à 17h, Place du Cycliste à São Paulo.


La Coupe du monde de 2014 sera la coupe des violations et de la répression. Si certains disent #vaitercopa (la coupe aura lieu), nous affirmons #vaiterrepressão (il y aura de la répression).

 

Voici les dix motifs pour lesquels nous protestons contre la Coupe :

 

1) 250’000 personnes ont été ou seront expulsées de leurs logements au Brésil en raison des chantiers dédiés à la Coupe du monde et aux Jeux olympiques ;

 

2) La Coupe laissera des “éléphants blancs”. En effet, des œuvres hors de prix, gigantesques, mais sous-utilisées. Les stades millionnaires de Natal, Brasília, Cuiabá et Manaus devraient être uniquement remplis lors du méga événement qu’est le mondial de foot. Ensuite, vu la moyenne de public des championnats locaux, on devrait voir voler les mouches ;

 

3) À l’inverse de ce qui a été promis, une grande partie des fonds utilisés pour la construction où la restauration des stades provient des coffres publics : via le financement de la BNDES (banque publique d’investissement) où grâce aux apports financiers des gouvernements d’États (le Brésil étant une république fédérale) ;

 

4) Pour pouvoir recevoir la Coupe du monde, le Brésil a dû signer une clause qui l’engage à changer toutes les lois nécessaires afin d’être en adéquation avec les exigences de la FIFA. Ainsi, le pays a abandonné sa souveraineté pour servir une entité privée ;

 

5) De véritables zones d’exclusion seront créées pendant la Coupe du monde : la FIFA sera responsable d’une zone jusqu’à 2 kilomètres de diamètre autour des stades et autres activités officielles du méga événement, où seuls les personnels autorisés pourront exercer des activités commerciales ;

 

6) Malgré les promesses qui affirmaient que la Coupe offrirait des opportunités de travail aux Brésilien-ne-s. Vendeur-euse-s, marchand-e-s ambulant-e-s, petit-e-s commerçant-e-s et artistes de rue sont interdits de travailler dans les zones de la FIFA et de commercialiser des symboles nationaux reliés à l’événement. Tout ceci sera entre les mains de la FIFA et de ses entreprises partenaires, comme Coca Cola ;

 

7) La FIFA et ses entreprises partenaires auront une exemption fiscale totale de tous les impôts brésiliens, qu’il s’agisse de la sphère municipale, d’État où fédérale, privant ainsi les coffres publics brésiliens d’un milliard de réals (plus de 300 millions d’euros, selon les propres chiffres du gouvernement brésilien) ;

 

8) Pour recevoir la Coupe du monde, les gouvernements et clubs de foot ont été obligés de construire et réformer les stades afin qu’ils obéissent aux normes de qualité de la FIFA. Au premier regard, il s’agit de nouvelles positives mais en apparence seulement. En fait, il y a un effet collatéral tragique en action : l’élitisation des Jeux, qui, désormais, doivent être fréquentés à peine par des classes sociales élevées qui peuvent payer des entrées chères et acheter dans les magasins installés dans les stades ;

 

9) Au nom de la Coupe du monde, l’État brésilien a étendu son appareil répressif : en plus d’avoir dilapidé des milliards de reals en armement et nouveaux groupes policiers, ont été créées de nouvelles spécificités pénales pour encadrer les manifestant-e-s dans le code pénal ;

 

10) Le Ministère de la Défense a publié un document, intitulé « Garantie de la loi et de l’Ordre », document dans lequel les mouvements et organisations sociales sont classifiés comme des forces d’opposition, comme toute personne ou organisation qui entrave les voies d’accès (même de forme pacifique), provoquant où instiguant des actions radicales et violentes. Contre eux/elles, le gouvernement autorise les Forces Armées à agir.


Traduit du portugais (Indymedia-Brésil, 25 avril 2014) par Squat!net"

 

Texte repris du très bon site Le Jura libertaire

 

-----------------------------------------------------------

Pour compléter, lire aussi cet appel publié sur le blog entre les lignes, entre les mots

Brésil : appel unitaire pour faire du 15 mai une journée nationale de lutte, de protestation et d’indignation

Appel unitaire à l’initiative de l’ANEL (Assemblée Nationale des Etudiant·e·s Libres).


Nous, activistes de mouvements sociaux et de la jeunesse, issus de différentes traditions, régions du Brésil et organisations, adhérons à cette initiative du 15 mai (15M) comme moyen d’élargir les mobilisations de rue, à la veille de la Coupe du monde de football qui commencera le 12 juin.

(Lire la suite)

Repost 0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 22:06

 

Manifestation solidaire contre toutes les répressions.
Samedi 17 mai, 15h devant la préfecture à Nantes.

Affiche17mai2-medium
 

Alors que de nos jours les mouvements sociaux occupent la rue et l'espace public pour défendre les valeurs de solidarité essentielles que le pouvoir maltraite, nous assistons à la banalisation de l'utilisation systématique de la violence pour réprimer les manifestant-e-s. L’État oppose au droit de manifester un arsenal de réponses répressives, qui mutilent et assassinent les citoyens.

A Nantes le 22 février 2014 alors que 50 000 personnes marchent dans les rues de Nantes pour montrer leur détermination à protéger le bocage nantais face à la politique de bétonnage, la police utilise des armes, dont la dangerosité est avérée par un grand nombre de spécialistes, mutilant gravement des manifestant-e-s, blessant des journalistes et heurtant de plein fouet des familles venues manifester. Cette répression policière est accompagnée par un acharnement judiciaire, un mois après, envoyant un père de famille derrière les barreaux. C'est cette même logique répressive qui s'abat lors de l'expulsion le 6 mai d'un bâtiment occupé par des sans-logis à l'aube, à coup de matraques, blessant deux personnes.

Partout en France la liste des personnes blessées, mutilées et assassinées s'allonge dans une indifférence insupportable.

C'est pourquoi nous marcherons sur les pavés nantais le samedi 17 mai à partir de 15h, au sein d'un cortège unitaire, rassemblant des organisations de Nantes et d'ailleurs, indignées et combatives, pour ne pas se plier à cette violence policière et judiciaire.

Nous défilerons pour tou-te-s les mutilé-e-s qui doivent vivre avec les stigmates de la répression, nous défilerons avec les familles de victimes qui portent en elles la colère de la perte d'un parent, nous défilerons avec les sans-papiers qui sont traqué-e-s et expulsé-e-s violemment et nous marcherons pour les victimes de la justice qui emprisonne des militant-e-s et qui donne carte blanche aux policiers qui mutilent et assassinent.

Nous affirmons que nous ne laisserons jamais ces répressions taire nos combats. Face aux politiques mortifères nous continuerons à occuper les rues.
Face aux armes de la police, nous nous protégerons.

Nous appelons tous les nantais-e-s, toutes les personnes que la violence révolte, tous les militant-e-s qui subissent quotidiennement les répressions policières, tous ceux qui veulent défendre le droit à manifester (et à participer au dialogue social nécessaire à la construction d'une société solidaire), à rejoindre le cortège pour qu'ensemble nous n'ayons plus peur de défiler pour la défense des droits essentiels.

 

Signataires de l’appel :
Liste provisoire : Comité de soutien à Enguerrand, Collectif de l’université de Nantes contre l’aéroport, SLB UL-Naoned, Solidaires Étudiant-e-s, Solidaires 44, Collectif de Rezé contre l’aéroport, Front anticapitaliste 44, Alternative libertaire, NPA, Voie Prolétarienne - OCML, Action Antifasciste Nantes, Ensemble, Breizhistance, Assemblée du mouvement anti-aéroport du 6 mai, Groupe Déjacque de la Fédération Anarchiste, Saint-Herblain À Gauche Toute, Parti de Gauche, Collectif Nantais Contre l’Aéroport, Émancipation, La Maison de la Grève...

 

Comité de soutien à Enguerrand
soutien.enguerrand[@]riseup.net

Repost 0
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 12:04

Lire, c’est réfléchir, c’est prendre du plaisir… C’est déjà désobéir.

SLL-052014.jpg

 

96 auteur-e-s présentes,

83 structures d'édition présentes,

19 projections et/ou débats

 

Repost 0
Published by anars56 - dans Anarchisme
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er lundi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été. Pas de permanence lundi 2 octobre 2017.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
Notre prochaine soirée publique :
 
 
 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout novembre (du 1er au 30 !) - Le mois du documentaire 2017, 17ème édition. 113 séances en Bretagne

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 2 novembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "La question démographique et ses implications politiques", avec Jean-Pierre Tertrais, par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 10 novembre - Vannes - Soirée débat du groupe Lochu. Nous accueillons Alain Leduc pour son ouvrage "Octave Mirbeau, le gentleman-vitrioleur"

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 7 décembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "Migrants. Témoignage de sympathisants sur leur expérience à Calais en soutien à la lutte des migrants", par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements