Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 21:54
Nous l'avons appris aujourd'hui, Serge Quadruppani a des problèmes de santé et ne peut se déplacer : il est obligé d'annuler sa venue à Nantes et Lorient...
En conséquence le débat du vendredi 4 mai à Lorient "sécuritaire : la politique de la peur" est reporté à une date ultérieure.
En revanche, la soirée anti-sécuritaire de jeudi 3 mai à Nantes, 18h à l'Université, est maintenue avec, en alternative, l'intervention de 3 collectifs (anticarcéral, contre les violences policières et de soutien aux inculpé-es anti-aéroport).
Nous souhaitons un prompt rétablissement à Serge Quadruppani ! 

 

La mobilisation a été forte ce mardi 1er mai à Hennebont : 3 000 personnes ont défilé pour rappeler que la lutte contre l'exploitation et l'oppression était toujours en cours. Les libertaires, toutes organisations confondues ou non organisé-e-s spécifiquement (comme on dit), étaient bien représenté-e-s, puisque nous étions quelques dizaines (identifié-e-s comme tel-le-s !). Pour notre part, groupe libertaire Lochu - Ferrer (et FA Vannes - Lorient), nous avons diffusé la dernière livraison gratuite de l'hebdo du Monde libertaire et le 4 pages anti aéroport de Notre-Dame-des-Landes qui avait été produit collectivement pour le 24 mars (toujours d'actualité vu que les deux prétendants à la Présidence de la République française, en bons productivistes anti-écolos et gaspilleurs d'argent public, sont pour ce projet nocif !).
Dans la partie libertaire du cortège à Hennebont, des slogans dynamiques ont pu se faire entendre : Ni bleu, ni rose : non au capitalisme / De l'argent il y en a, dans les caisses du patronat : l'argent on le prendra, dans les caisses du patronat / On veut des emplois fictifs et des logements de fonction (ironique) / Ni Etat, ni patron : autogestion... etc... et quelques autres.

Nous appelons au rassemblement, dimanche 6 mai, dès 20h, à Lorient (Place Aristide Briand) pour signifier au chef de l'Etat élu, quelqu'il soit, et au gouvernement qu'il va constituer, que le mouvement social ne se laissera pas imposer l'austérité d'où qu'elle vienne. Cette austérité vise à résorber une dette spéculative que les Pouvoirs politiques et économiques voudraient nous faire prendre majoritairement pour des déficits publics. Les élections passent, les problèmes restent. C'est par la prise en mains directe de nos affaires, par les luttes sociales et l'élaboration d'alternatives autogérées, que nous pourrons construire un véritable changement de société vers l'émancipation. Tel est notre message d'espoir... pour toutes celles et tous ceux qui subissent cette société de moins en moins égalitaire.

Repost 0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 12:20

Contre l'esclavage salarié, faisons sa fête au Travail !

 

Tous les rendez-vous dans le Morbihan sont à 10h30 :

 

Manifestation départementale à Hennebont : Place de la mairie

Nous y serons sur nos bases : lutte internationaliste contre l'aliénation au travail et contre l'exploitation, fête des travailleurs et travailleuses (et non du Travail !), avec ou sans emploi, qui veulent s'affranchir du travail contraint et du lien de subordination qui est lié.

Si le temps le permet, avec d'autres libertaires, nous pique-niquerons ensuite le long du Blavet.

 

Rassemblements locaux :

  Ploërmel : maison des syndicats

  Le Palais (Belle-île) : embarcadère

  Pontivy : la Plaine

 

Pour FO, RDV à Lorient devant l'Union départementale (Bld Cosmao-Dumanoir) : meeting de rue. 10h30 aussi.

 

Tract de la FA Poitiers pour ce 1er mai : Le premier mai, faisons sa fête au travail !

 

Tract de la FA Paris pour ce 1er mai : Pas d'élu-e-s, des luttes !

 

 

Historique du 1er mai


aff1mai1Le 1er mai 1886, un grand mouvement populaire émerge dans les centres industriels des Etats-Unis pour obtenir par la grève générale la journée de travail de 8 heures.
A Chicago, six ouvriers grévistes sont dès le lendemain abattus par la police. C’est au meeting de protestation qui a lieu le soir même qu’un agent provocateur jette une bombe parmi l’assistance. Cet événement sert de prétexte à l’une des plus féroces répressions du mouvement ouvrier.
Ainsi, la Justice s’abat sur les militants les plus en vue. Ces porte-voix les plus vaillants de la grande lutte entre le capital et le travail sont inculpés de conspiration et de meurtre.
Cinq de ces militants, tous anarchistes, sont condamnés à mort.
L’un se suicide dans sa cellule. Les quatre autres sont pendus le 11 novembre 1887.
Le Congrès international de Paris, en 1889, proclame alors le premier mai jour férié du prolétariat universel.

 

Face aux luttes sociales, le Pouvoir détourne le sens originel du 1er mai : le léninisme en fait une journée chômée en 1920. Le nazi Goebbels en fait une « fête nationale du travail » en 1933.

 

En 1941, Pétain déclare le 1er mai  « Fête du Travail et de la concorde sociale ».

 

En 1947, le 1er mai est officialisé « Fête du Travail »... ce travestissement de l'idée originelle a toujours cours, quelques soient les gouvernements qui se sont succédés...

 

Récemment, les enfants de Pétain en sont à fêter Jeanne d’Arc dans une grand' messe nationaliste autour de valeurs xénophobes, l'actuel Chef de l'Etat français appelle même à une « fête du vrai travail » * d’autres vendent du muguet…

 

On est loin de la fête et de la lutte des travailleurs et travailleuses contre l’exploitation et l’oppression !

Le 1er mai reste pour nous le symbole de la libération sociale par la voie de l’action directe, comme peut l'être la grève générale.

 

* A propos du "vrai travail", voici les interrogations de l'inspecteur du travail, Gérard Filoche (extraits)

 

- Le “vrai” travail ? celui des 650 accidents mortels, des 4500 mutilés du travail ? Celui des droits violés et des heures supp’ impayées ?
- Le « vrai travail » ?  Celui des maladies professionnelles, amiante, TMS, surdité, cancers, qui augmentent, sont sous-déclarées, sous réparées.

- Le “vrai” travail ? Celui des mini-jobs, des stages, des emplois saisonniers atypiques, des 3 X 8, des 4 X 8, des intérims et CDD répétés ?
- Le « vrai » travail ? Celui des millions de travailleurs pauvres qui n’arrivent pas à vivre avec leurs salaires ?
- Le « vrai » travail ? Celui du milliard d’heures supplémentaires non déclarées, non majorées, non payées attribuées à ceux qui ont un boulot au détriment de ceux qui n’en ont pas ?
- Le « vrai » travail ? Celui des femmes qui gagnent 27 % de moins que les hommes ?
- Le « vrai » travail ? Celui des immigrés, forcés à bosser sans droits et sans papiers par des esclavagistes et marchands de sommeil franchouillards ?

 

(Lire la totalité de son texte)

Repost 0
Published by anars56 - dans anticapitalisme
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 10:53

Pour trouver le Monde libertaire près de chez vous (y compris dans le Morbihan, donc !), cliquez ici !

 

ML 1670 recto

 Actualité

Le blues du mouvement social, par J.-P. Levaray, page 3

Exploité, non payé, arrêté, par Tsinapah, page 4

Prud’hommes dans le viseur, par JMarc, page 4

Chronique néphrétique, par Rodkol, page 5

Météo syndicale, par T. Impétueux, page 6

La police contre la liberté d’expression, par FA 86, page 7

Victoire pour les salariés de Louvre Hôtel, par CNT, page 8

Psychiatrie, torture et enfermement, par P. Schindler, page 9

Expression
ML 1670 versoJournée avec la majorité silencieuse, par M Rajsfus, p10

International

Chili: le soulèvement d’Aysén, par D. Pinos, page 12

Mexique: Cherán en résistance, par G. Goutte, p 14

Corée: sauvons Jeju, par R. Burget, page 16

Histoire
Stalinisme et mémoire, par Silfax, page 17

Culture

Artémisia Gentileschi, une peintre libre, Y. Guignat, p 18

Chroniques de la désobéissance, G. Goutte, p 20

Mouvement

On ne t’oubliera pas, Patrick, par FA Evry-Corbeil, page 21

Radio libertaire, page 22

Agenda, page 23

Repost 0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 20:05

SAMEDI 28 AVRIL À LORIENT, aux Halles de Merville à 10h30 et à 14h

Co-voiturage au départ de Vannes 9h30 place de la Libération

Le 26 avril 1986 à Tchernobyl, un réacteur nucléaire explosait et précipitait plus d’un million de victimes (dont 800 000 «liquidateurs») vers la mort, le handicap et la maladie. Sur des centaines de kilomètres carrés, l’eau, l’air, le sol sont durablement contaminés par la radioactivité. Plus de 10 000 enfants par an sont toujours soignés au seul hôpital de Gomel (Bélarus) pour des malformations du cœur, du système cardio-vasculaire, du tube digestif, des reins,… sans compter les cataractes, cancers et baisse d’immunité.

 

Le 11 mars 2011, une nouvelle catastrophe nucléaire frappait Fukushima au Japon, entraînant la contamination de plus de 30 000 km² et de plusieurs millions d’habitants. Ici encore, ce seront des milliers d’enfants qui vont subir la mort, le handicap, la maladie nucléaire dans les années à venir.

 

Les Japonais ont tiré la seule conséquence logique de ce drame : l’arrêt de leurs 54 réacteurs nucléaires en à peine plus d’un an. En France, pourquoi attendre qu’un accident survienne ? Etes-vous prêt à ce que vos enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants,… soient victimes de la radioactivité ?


Depuis la création en 1945 du Commissariat à l’Énergie Atomique, une oligarchie confisque les décisions relatives à la politique énergétique, cultive le mensonge, la dissimulation, l’opacité, nous impose des contaminations régulières (mines, usines, réacteurs, entrepôts), un déploiement policier constant, des cibles potentielles explosives, des dépenses publiques abyssales, une gabegie énergétique (socialement indécente) par le chauffage électrique, des déchets hautement dangereux pour très longtemps, un risque permanent de catastrophe qui menace la vie au-delà des frontières administratives.


Pour toutes ces raisons, nous exigeons :

  • l’arrêt immédiat du programme électronucléaire français ;
  • l’arrêt de la construction de l’EPR à Flamanville ;
  • le démantèlement inconditionnel des armes atomiques et l'arrêt des recherches militaires ;
  • l’affectation des finances publiques et privées vers une ambitieuse et participative politique énergétique, tournée vers la sobriété, l’efficacité, les énergies renouvelables.

 

STOP NUCLÉAIRE 56 / TRAWALC’H !

6 rue de la Tannerie 56000 VANNES – http://stop-nucleaire56.org

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 20:52

  «Bourrons les urnes et les cognes.»

 

Pour trouver le Monde libertaire près de chez vous, cliquez ici ! 

 

ML-1669-recto.jpgML-1669-verso.jpg

 

 

Extrait d'un article de la rubrique Internationale :

Ni Chavez ni Carmona : l’autogestion est la voie

Compte tenu de la crise politique que traverse le Venezuela et qui se manifeste dans les événements survenus avant, pendant et après le 11 avril, les anarchistes jugent nécessaire d’exposer leur position.1. Les politiques contradictoires de Hugo Chavez n’ont pas bénéficié aux secteurs les plus défavorisés du pays, augmentant en trois années de gestion les indices de pauvreté, de chômage et l’insécurité sociale. En outre, son gouvernement a répété les erreurs et les vices caractéristiques de ceux qui ont précédé. Cependant, les secteurs de l’opposition actuelle...
Lire la suite...

Repost 0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 16:04

Voici le visage du grand gagnant des élections présidentielles :

Sinon, tout près de chez toi,

à deux rues de là,

il y a aussi des personnes qui galèrent comme toi, que tu ne connais pas encore, que tu as déjà croisées peut-être, qui tissent des liens pour changer leurs vies ; à leur échelle certes, mais pour de vrai - pas du haut d’une tribune.

Des gens d’ici et d’ailleurs qui se mobilisent pour le droit d’habiter ici sans se faire contrôler et rafler au coin de la rue.

Des qui s’organisent pour manger, se loger, se chauffer, se soigner.

Des qui bousculent les morales à la con pour avoir le droit de s’aimer.

Des qui relèvent la tête, au taf ou au chômage, pour faire valoir leurs droits, tes droits.

Des qui se retrouvent pour discuter d’égal.e à égal.e, qui s’organisent sans chef, qui agissent et inventent sans attendre le messie ou l’élu.e, qui préfèrent vivre debout plutôt que de dépérir à genoux.

Des qui traduisent leurs désirs en actes ensemble, plutôt qu’isolé.e.s devant le patron, le flic, le prof, la machine et l’écran.

Des qui voudraient bien le faire avec toi, si tu voulais bien sortir un peu de chez toi pour agir avec d’autres, ensemble et sans intermédiaires.

Nos solidarités, nos paroles et nos vies sont trop grandes pour entrer dans un isoloir, trop vivantes pour s’enterrer dans une urne.

 

A bientôt ?

 

de futur.e.s ami.e.s

 

(Article repris à nos ami-e-s du groupe Pavillon noir de la fédération anarchiste de la Vienne)

Repost 0
Published by anars56 - dans Anarchisme
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 17:30

* La ZAD, c’est pour les aménageurs la Zone d’Aménagement Différé ; pour nous une Zone À Défendre : un bout de campagne à quelques kilomètres de Nantes (Bretagne) qui devrait, pour les décideurs, laisser place à un aéroport international. (+ d'infos...)

 

 

En novembre, un journaliste de France Culture est venu sur la ZAD avec ses micros, ses questions et ses motivations. Des quatre rushes enregistrés, le comité central de la propagande de la radio publique en a fait une émission de 45 minutes. Celle-ci s’est focalisée sur le mode de vie des occupant-e-s, sur l’alternative, sur les trajectoires de vie, etc. Plus rien sur Vinci, plus rien sur notre rejet des médias…

Ces rushes, on les a récupérés, et avec la même matière nous avons monté un nouveau monstre, un nouveau savoir sur la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, sur le mouvement d’occupation de la ZAD, sur notre opposition à l’aéroport et son monde.

Il faut écouter ce son en considérant qu’il a été sciemment monté dans l’intention de nuire à la société spectaculaire.

Bonne écoute !

1re partie : Notre rejet des médias mainstream, notre intérêt pour l’automedia ;

2e partie : De l’autonomie, ce n’est pas seulement manger les poubelles du Super U ;

3e partie : Une Zone en lutte contre un projet d’aéroport.

ZAD, 19 avril 2012

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 12:58

panneaux 2012

 

Quand un pauvre entre dans l'isoloir, il me fait penser à un crocodile qui entre dans une maroquinerie.
Coluche


Et puis, c'est comme à la roulette : on mise, on mise
Si la roulette n'avait qu'un trou, on nous ferait miser quand même
D'ailleurs, c'est c'qu'on fait !
Je comprends les joueurs : ils ont trente-cinq chances de ne pas se faire
mettre...
Et ils mettent, et ils mettent...
Léo Ferré


Sur le lien suivant : 1h50 d'excellents textes, réflexions, chansons, extraits de films, émissions radio, sur la question électorale. D'hier (fin XIXème) à aujourd'hui ! Sont convoqués Emile Pouget, Pierre Dac, Octave Mirbeau, Albert Libertad et bien d'autres... Avec des voix de femmes et d'hommes.

Ecoute en mp3, par là : http://bit.ly/JUdEJm ou http://www.mediafire.com/?7ih9dx1a73d47ae

 

NB : Aviez-vous remarqué que sur son programme et ses affiches Jean-Luc Mélenchon paraît bien plus jeune que sur les vidéos ? Qu'en penser ? Si le maquillage, le masque, l'apparence, l'illusion commencent déjà là, jusqu'où iront-ils ?

Repost 0
Published by anars56 - dans Anarchisme
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 11:48

Echo des luttes dans le Morbihan :

 

Appel de la Confédération paysanne :

17 avril – guérilla potagère et journée mondiale des luttes paysannes

guerilla-potagere.jpgLa Confédération Paysanne appelle tout-e-s les paysan-ne-s, citoyen-ne-s, élu-e-s à se mobiliser partout en France le 17 Avril 2012 pour lutter contre l’artificialisation des terres.

Cette journée internationale (*) des luttes paysannes doit être l’occasion de se mobiliser fortement partout où les terres agricoles sont menacées. Or, ces terres sont indispensables afin de développer l’emploi paysan, d’assurer la vocation alimentaire de la terre et de favoriser la vitalité et le bien vivre dans nos territoires ruraux et péri-urbains. Il faut entrer en lutte pour sauver ces terres !
Nombreux sont les lieux où nous pouvons intervenir, avec 70 à 80 000 ha perdus par an, chaque Confédération paysanne, en lien avec ses partenaires, peut pointer le scandale du gaspillage du foncier agricole : LGV, plateforme de la grande distribution, voirie, parc de loisir, photovoltaïque au sol, lotissements, golf…..
Le phénomène induit en plus une pression permanente qui perturbe indirectement l’activité agricole dans sa gestion à moyen et long terme (comportements spéculatifs, attitude des propriétaires, pression sur les élus…) Cette journée internationale doit aussi être l’occasion de porter notre message de soutien à tous les paysans qui luttent dans le monde contre les projets d’accaparement des terres nourricières, bases de la souveraineté alimentaire, plus que jamais indispensables aux peuples.
(*) Le 17 avril 1996, dix-neuf paysans du Mouvement des travailleurs ruraux sans terre du Brésil (MST) étaient assassinés par des tueurs à la solde de grands propriétaires terriens. En mémoire de cette tuerie, les membres de Via Campesina (1ère organisation mondiale de paysans) ont déclaré le 17 avril Journée mondiale des luttes paysannes.

Pour la Bretagne, l'appel appelait à enterrer "le système agro-industriel" et à défendre "la terre des projets inutiles et dévastateurs". (Tract ici)

 

-------------------------------------------------------------------


  Selon le Télégramme du 18 avril 2012 :

Questembert

2 x 2 voies. Les paysans manifestent leur colère

170412 teleg questembert«Défendons la terre», «Non aux projets inutiles et dévastateurs» ou encore «Des oignons, pas du béton», voici les banderoles portées ce mardi soir au rond-point du Petit Molac par le collectif des associations. A 17h, une cinquantaine de représentants de la Confédération paysanne du Morbihan, d'Ingalañ Bro Kistreberzh, de La Marmite, Le Pot Commun et le Réseau Caracoles ont investi le rond-point du Petit Molac pour dénoncer le projet de la 2x2 voies rapide, prévu entre Bel Air et La Vraie-Croix, avec huit ronds-points. Ils ont transformé le Petit Molac en potager : semis, plantations...

Barrage filtrant

En parallèle, un barrage filtrant a permis d'informer la population des raisons de cette action. Francis Roy, paysan de Questembert et membre de la Confédération Paysanne témoigne avec un rire amer : «Chaque année, le Morbihan perd près de 1 000 ha de terres agricoles, au profit de projets inutiles. Nous voulons faire entendre notre voix, car d'autres choix sont possibles, à commencer par l'amélioration de la départementale existante, le développement des transports publics et du covoiturage. En plus, c'est beaucoup plus économe en argent public. Nous devons garder la terre pour nourrir la population». Il ajoute : «On a constaté entre 17h et 19h, à l'heure de pointe, une circulation dense mais fluide». En cas de réalisation de ce projet, les paysans estiment leur perte à 5hectares par kilomètre.

 

-------------------------------------------------------------------

 

Selon le Mensuel du Golfe du Morbihan du 17 avril 2012


Ils sont une vingtaine à occuper le rond-point du Petit Molac, pour protester contre le projet de 2x2 voies entre Bel-Air et La Vraie Croix. Leur arme : une séance de jardinage in situ !

Une guérilla potagère, rien de moins ! Une vingtaine de militants, membres du syndicat agricole La Confédération paysanne du Morbihan et des associations Ingalan bro Kistreberzh, La Marmite, Le pot commun, le réseau Caracoles, occupent ce mardi soir le rond-point du Petit Molac, entre Questembert et Malansac. Accompagnés de quelques enfants, ils sont en train de jardiner in situ et de planter quelques poireaux et arbustes. Sur cet îlot de verdure, veau, chèvres et moutons pâturent également au milieu du bitume.

 

Contre le projet de 2x2 voies

Le bitume, c'est bien de cela dont il est question dans cette manifestation pacifique et symbolique. (Lire la suite...)

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 21:58
1669Besoin
Toutes les pièces du grand Monopoly mondial sont en place. La règle du jeu est simple. D’un côté les exploités, de l’autre les exploiteurs. Au milieu, le terrain de la lutte de classes. Pour les uns, tous les coups sont permis : on bluffe, on triche, on vole, on cogne. Pour les autres, on cherche à s’unir, à s’organiser, à résister. Pour les uns, arrogance, pouvoir et profits. Pour les autres, de la sueur, du sang et des larmes.
Telle est la situation. Le système capitaliste considère que les conditions sont réunies pour liquider les derniers droits sociaux conquis, notamment, après la Seconde Guerre mondiale, pour asservir quasiment sans limite les populations. Dans un précédent article, je posais la question : qui aurait pu imaginer, il y a deux ans, que l’on distribuerait de la nourriture aux enfants en Grèce, pays de la zone euro ? La barbarie est en marche partout, et il faudra plus que des discours pour l’arrêter.
En France, l’Insee nous apprend que 3,8 millions de familles sont en situation de « précarité énergétique », que les coupures d’électricité ont explosé. Bref, que des millions d’hommes, de femmes et d’enfants commencent à crever de froid. En regardant de près les chiffres de Pôle emploi, on s’aperçoit (sauf la plupart des journalistes) que les vrais chiffres du chômage, quand on additionne tout (catégories de A à E, RSA, DOM-TOM, radiés, sans droits), dépassent les 7 millions sans parler des 3 millions de travailleurs pauvres.
Et les tenants du système nous expliquent que ce n’est pas suffisant, qu’il va falloir baisser les salaires, les allocations et les retraites, multiplier les plans de licenciements et les fermetures d’hôpitaux et d’écoles, casser ce qui reste du Code du travail (accords « compétitivité emploi ») et des statuts (RGPP).
Le choc est inévitable et il faut s’y préparer sérieusement. C’est dans ce cadre qu’il faut replacer les échéances électorales. Observons, tout d’abord, que le « printemps arabe », porteur d’espoir de liberté mais aussi de conquêtes sociales, s’est englué dans les urnes, qui se sont révélées, une fois encore, plus efficaces que les chars pour casser un mouvement social. Observons, aussi, que les marchés ont choisi, en Italie, en Grèce, en Espagne, les équipes politiques de droite comme de gauche les plus à même de faire passer les plans de rigueur. Observons qu’en France aussi quasiment tous les candidats nous préparent l’austérité à perpétuité dans le cadre des traités européens. Comment pourrait-il en être autrement ? Qui peut imaginer un peu sérieusement que le système pourrait se plier à un quelconque changement d’envergure venu de petits papiers placés dans des urnes ? Que de temps perdu, que d’énergie dépensée dans ce jeu de dupes.
Ah, bien sûr, il reste les discours de Mélenchon ! Ses « prises de la Bastille », ses hommages à la Commune de Paris, l’Internationale qui se mêle à La Marseillaise à la fin des meetings. Et ces dizaines de milliers de militants, cégétistes notamment, qui désertent la lutte sociale pendant la campagne du tribun qui appellera très sagement à voter Hollande au second tour.
Mais, comme me le disait un syndicaliste touché par son discours, « le 6 mai au soir je serai à poil ». Les beaux discours seront finis et la réalité sociale s’imposera dans sa grande brutalité. Et c’est là, aussi et surtout, que les militants et militantes anarchistes ont un rôle à jouer.
Des centaines de milliers de militants politiques et syndicaux chercheront une issue et il nous appartient d’aider à ce qu’elle se situe sur le terrain social. Multiplions les discussions avec eux sans dogmatisme, offrons des perspectives concrètes, développons et réapproprions nous l’outil syndical qui a notamment le mérite de se situer sur le terrain de classe. Battons-nous pour qu’il gagne son indépendance dans l’esprit de la Charte d’Amiens, bousculons les bureaucraties. Passons par la case départ de la grève générale et raflons la mise !
Extrait du Monde libertaire n°1669 (19-25 avril 2012)
Repost 0
Published by anars56 - dans Anarchisme
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er jeudi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog. Nous vous recommandons de télécharger adblock qui les neutralisera. Adblock, logiciel gratuit, fonctionne pour Mozilla, Internet explorer, etc...

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
 

--------------------------------------------------------------------------

Du vendredi 26 au dimanche 28 mai - Lorient - Festival Unies sont nos cultures (contre-culture autogérée). 8ème édition. Jam Graffiti, concerts, sound-systems, sk8board, tables de presse, expos, performances... Rue Florian Laporte

--------------------------------------------------------------------------

Samedi 27 mai - Quimper (29) - 4ème fête de l'autogestion (par la CNT) - De 10h à 20h concerts, discussions, marché gratuit, stands, tables de presse. Entrée libre (sur donation). Esplanade F. Mitterrand

--------------------------------------------------------------------------

Jeudi 1er Juin - Rennes (35) - 20h30 Causerie populaire "idéologies et archéologie préhistorique" (en quoi les interprétations des faits archéologiques sont, depuis la naissance de la Préhistoire (concept né au milieu du 19ème siècle), tributaire des idéologies dans lesquelles baignent les archéologues qui les proposent. On parlera de racisme, de patriarcalisme et des grandes idéologies politiques du 20ème siècle qui s'exercent en filigrane dans les interprétations archéologiques). Organisée par le groupe la sociale de la F.A. Local la Commune

--------------------------------------------------------------------------

Vendredi 2 juin - Caen (14) - Concert de solidarité internationale pour des camarades anarchistes tchèques. avec Sid et Enfants de la lutte. A la Pétroleuse. 20h. Prix libre. Info : groupesanguin@laposte.net

--------------------------------------------------------------------------

Concerts

 

Caen (14)

Autres événements