Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 08:28

Nous relayons cet appel car la problématique écologique et sociale posée paraît importante : elle interroge sur la notion de propriété privée, sur la schizophrénie d'un système qui d'un côté cherche à culpabiliser la population pour des motifs écologiques, de l'autre empêche certains d'agir concrètement, jusqu'à les poursuivre au Tribunal...

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Quelques personnes sur Redon (35 Ile et Vilaine) vont se retrouver pour manifester au pied du Tribunal de grande instance de Rennes, afin de dire non aux lois qui considèrent toute personne récupérant des objets en déchetterie comme étant une voleuse.

Pourquoi et pourquoi maintenant ?
Le 11 avril, un ami (toujours prêt à donner et a remettre en état quand il sait faire) s'est fait dénoncer par un salarié de l'entreprise sous traitante qui relève les déchets de Sainte Marie (35) à 10h30, hors des heures d'ouverture (sous prétexte de lui "enlever le pain de la bouche" ... ???)
Peu de temps après, la police intervenait à son domicile pour vol de 2 sacs en nylon, une lampe en cuivre, un morceau de ferraille et des bricoles...
Il passera devant le délégué du procureur au tribunal de Rennes le jeudi 12 mai à 14h30 adresse : TGI cité judiciaire 7 rue Pierre Abelard.

Au delà de cette histoire, la question qui est posée face aux déchetteries : a-t-on le droit de prendre des objets en vue de les réhabiliter ? A priori non et pour certaines clairement non (les salariés ont obligation d'interdire la récupération, des "supérieurs" passent vérifier que les salariés font bien leur boulot d'interdire : ex : déchetterie d'Herbignac (44)).
Pourtant tout ceci n'est qu'un règlement intérieur : qu'en est-il de la loi ?

D'un côté voleur, de l'autre éco-citoyen.
De notre côté, en mettant en place une permaculture sur 1 Ha, nous utilisons aussi et très souvent la récup' : nous avons eu des refus sur certaines déchetteries, et de l'autre côté il faut souvent se mettre en lien avec le "gardien" du site (des fois un peu d'hypocrisie ne fait pas de mal ...hum ! ...), mais qu'en sera-t-il le jour où, comme dans certaines déchetteries, on ne pourra plus trouver une personne conciliante qui nous fait confiance ?

La déchetterie est un lieu public et appartient à la mairie, mais la gestion est à la charge d'une entreprise privée.
La récupération d'objets est sociale, car elle touche le plus souvent les "pauvres" ou "personnes défavorisées"  qui trouvent dans cette pratique le moyen de ne pas acheter des produits (peut-être est ce là le hic !)  par rapport à leur bourse.
Cette pratique est aussi écologique, car elle permet à un objet d'être réutilisé ou légèrement transformé pour une autre utilisation au lieu d'être recyclé, ce qui impose le plus souvent la même quantité d'énergie que la construction, tel le verre ou encore l'aluminium. Quant à d'autres,  il ne peuvent être recyclés : certains sont simplement enfouis (ancienne méthode) sous terre, tels les frigos et les congélateurs car leur isolant de polyuréthane n'est pas recyclable et parce que le coût pour les "nettoyer" serait trop important, même le carton ne peut être recyclé lorsque celui ci est mouillé...

 

Pour ceux ou celles qui sont intéresséEs ou qui se sentent concernéEs, rendez-vous au tribunal de Rennes le jeudi 12 mai à 14h30 adresse : TGI cité judiciaire 7 rue Pierre Abelard Rennes !

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 13:33

Salut,

Pour celles et ceux qui n'ont pu voir la projection de "Juppé  forcément", à Lorient, sur la construction médiatique de l'élection de  ce dernier à la mairie de Bordeaux en 1995, voici le lien vers ce documentaire de   Pierre Carles (qui en était à ses débuts mais dont le style commençait déjà à se déployer). La partie projetée dure 30 minutes environ : 
http://video.google.fr/videoplay?docid=-1918757958161910687&ei=gpHWSL6UD4Gg2gKomcjIAg&q=Jupp%C3%A9%2C+forc%C3%A9ment&hl=fr#antifa-lorient.jpg
C'est vrai que le titre "Juppé forcément" n'est pas très excitant, on  vous le concède mais si vous pensiez encore que les élections étaient libres, que les électeurs et électrices choisissaient de manière éclairée et non orientée celui ou celle qui va être éluE, sans doute  votre conviction va-t-elle être interpellée...
Vous pouvez mater des photos de la superbe fresque qui a été réalisée ce jour là et même des photos du concert excellent (salle bondée !) qui s'est déroulé le soir :  http://www.anartoka.com/la-digne-rage/portal.php?article=174&pid=1
Merci encore à Mauvaise graine pour cette journée "unissons nos cultures".

Si vous passez à Paris le samedi 21 mai, sachez que la  fédération anarchiste organise une manifestation pour " l'autogestion. Une  alternative sociale, ça se construit !

La caravane des gueux et des gueuses contre les lois sécuritaires voit son programme modifié. Elle aura lieu désormais du mercredi 1er juin au samedi 11 juin (tout n'est pas encore intégralement calé).

Mercredi 1er juin : Notre-Dame des Landes (hébergement squat la pointe)
* Formation action directe non-violente
* Information autour de l'aéroport (voir avec les occupants des lieux)

Jeudi 2 juin : Rennes (hébergement au Rheu)
* Débat sur le thème "écologie et justice sociale" avec la Souris Verte

Vendredi 3 juin : Vannes
*"Lois sécuritaires, création de la pauvreté et surveillance des pauvres" avec le groupe Lochu de la FA.

Samedi 4 juin : Lorient
*Précarité du logement, en lien avec la lutte des habitants du camping de
Locmiquelic, avec NPA, chômeurs rebelles...

Dimanche 5 juin : Pontivy
* Travail: réalités actuelles et utopies constructives, avec la CNT Pontivy

Lundi 6 juin : Mellionnec (Ker Saoz)
* Vers une autonomie globale (habitat, nourriture, énergie...), avec les habitants du lieu.
* étape vers Rostrenen avec roulotte(s)

Mardi 7 juin : Rostrenen
* Animation sur le marché sur la LOPPSI et autres lois sécuritaires...
* étape vers Trémargat avec roulotte(s)

Mercredi 8 juin :  Trémargat
* Echanges locaux et gratuité, au café associatif Tremargad Café.
* Participation à la zone de gratuité locale en apportant quelques objets...

Jeudi 9 juin : Trémargad
*Pause et suite éventuelle des discussions du jour précédent.

Vendredi 10 juin : Ferme de Elliant
* Information autour de la tentative de mise en place d'une ferme maraîchère pour fournir en légumes une cantine populaire à Brest.
* Proposition d'un chantier collectif d'aide aux usagers du lieu (à voir)

Samedi 11 juin : Quimper
* Information/action autour des lois sécuritaires avec les CRABES (contacts en cours)

Couverture et sommaire du Monde libertaire de la semaine peuvent être consultés ici (certains articles sont lisibles en ligne) : http://anars56.over-blog.org/article-le-monde-libertaire-1634-du-5-au-11-mai-2011-73214165.html

Radio libertaire propose toujours autant d'émissions intéressantes et réécoutables un certain temps ici, c'est une source d'infos et de  formation à ne pas négliger :  http://media.radio-libertaire.org/php/grille.php

A noter, par ailleurs, que sur Alternantes (radio associative sans pub de Nantes), vous pouvez écouter chaque jeudi le magazine libertaire de 20h45 à 21h40 : http://www.alternantesfm.net/sommaire.htm

Et comme à l'accoutumée, nous précisions que le groupe libertaire et la FA ne se reconnaissent pas obligatoirement et intégralement dans chaque initiative de cet agenda.
Les nouveautés par rapport au précédent envoi débutent par *

Anarchas salutations,
le groupe libertaire Lochu - Ferrer & fédération anarchiste Vannes - Lorient

---------------------------------------------------------------------------

* Dimanche 8 mai - Port-Louis (56) - Rassemblement pacifiste au mémorial, en hommage aux résistants contre la barbarie nazie, aux avancées sociales dues au Conseil national de la résistance et contre la récupération de cette commémoration par le chef de l'Etat français et ses ministres (sinistres !) qui seront à Port-Louis le temps de la  visite (en situation d'état de siège pour le coup !)- Initié par le  Mouvement de la Paix - 17h

---------------------------------------------------------------------------

Dimanche 8 mai - Auray (56) - Mapudhungun : rencontres amérindiennes au cinéma les Arcades, organisées par Ingalan Bro an Alre ; avec le témoignage de militants et militantes Mapuche du Chili, écrivain et  poète - Début des rencontres : 18h30. 19h30 Buffet Mapuche, 20h30 :  projection, débat et témoignages  de militants et militantes Mapuche,  écrivain et poète (5 ou 10 euros) -  Réservations et infos : http://www.ingalan.org/167-mapudhungun.html

---------------------------------------------------------------------------

Mardi 10 mai - Lorient - Conférence : Santé au travail et nouveaux risques : le point de vue du juriste - 18h30 – Université de Bretagne  Sud, Le Paquebot, 4 rue Jean Zay

----------------------------------------------------------------------------------

Mardi 10 mai - Questembert (56) - Ciné café débat autour du  documentaire altermondialiste et pédagogique "Indices" de Vincent Glenn  et en sa présence (Multi récidiviste du documentaire d'analyse  socio-politique  (Rue de la solidarité ; Dernières nouvelles du chaos ; Enfants du Raï ;  Ralentir école ; Pas assez de volume, note sur  l'OMC...), Vincent Glenn  mène l'enquête sur les indicateurs de  richesses en général et sur le PIB  en particulier... et sur les alternatives) -  20h15, Iris cinéma

----------------------------------------------------------------------------------

Mardi 10 mai - Quimperlé (29) - Film La mort de la Gazelle, présenté par le Mouvement de la Paix en présence du réalisateur Jérémie Reichenbach

----------------------------------------------------------------------------------

* Mercredi 11 mai - Rennes - A-Team & B-Movies présentent : Troméo et Juliette (Avant les bikes ins estivaux, un moment de détente avec cette fine adaptation de la célèbrissime oeuvre de Billy Shakespeare : TROMEO & JULIETTE, réalisé par un génie : Lloyd Kaufman (Toxic,  Poultrygeist)) - Débat autour des derniers films vus http://www.rennes-info.org/A-Team-B-Movies-presentent-Tromeo

----------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 12 mai - Vannes - Bilan Forum Social Mondial de Dakar 2011 + Point sur les G8 et G20 (Des militants du CCFD Terre Solidaire, d'Arradon Terres du Monde, d'ATTAC 56 feront récits des rencontres vécues au Forum  mondial de Dakar) - 20h30 - Théâtre Anne de Bretagne (Palais des Arts et des Congrès)

----------------------------------------------------------------------------------

 

* Jeudi 12 mai - Lorient - Rassemblement pour la relaxe du docker GCT injustement accusé d'avoir lancé un projectile sur les forces de l'ordre lors de la manif retraites du 19 octobre 2010. Il risque 2 mois de prison avec sursis et 200 eur d'amende. La justice doit rendre son verdict le 12 mai. 13h30 devant le Palais de Justice.

 

----------------------------------------------------------------------------------

 

* Jeudi 12 mai - Rennes - Rassemblement de soutien à une personne qui a récupéré des objets dans une déchetterie et qui est accusé de vols selon le règlement intérieur de la déchetterie, qui prohibe cette pratique pourtant écologique de recyclage - Tribunal de Rennes, TGI cité judiciaire, 7 rue Pierre Abelard à 14h30

 

----------------------------------------------------------------------------------


Vendredi 13 mai - Rennes - Redistribution de légumes et repas collectif, par le restaurant de la Maison de la Grève - Au Delta (36 Rue Legraverend) http://maisondelagreve.boum.org/

----------------------------------------------------------------------------------

* Vendredi 13 mai - Rochefort en Terre, Café de la Pente - Soirée  Théâtre "11septembre pas vu à la télé" d’Alain Guillard et Renaud Le pape : Démolition contrôlée de la thèse officielle de la conspiration  islamo-terroriste par la mise à jour de quelques-uns des mensonges les  plus grossiers, ce qui ne manquera pas de nous interroger sur l'état de  nos médias et de nos démocraties. On y rit jaune, mais on y rit quand même. 21H30

----------------------------------------------------------------------------------

 

* Vendredi 13 mai -Augan (56) - Soirée Brel Brassens, interprétés par 3 gars du coin - Café coopératif Le champ commun 21h-23h30


----------------------------------------------------------------------------------


* Vendredi 13 mai - Pénestin (56) - Projection et débat autour du documentaire critique sur les nanotechnologies "Le silence des nanos" de Julien Colin - 20h30 au Bateau Livre, suivie d'une rencontre avec le réalisateur

----------------------------------------------------------------------------------

* Samedi 14 mai - Rochefort en Terre (56), Café de la Pente - Concert par le groupe Armand, chanson française à texte accompagnée d’un  air d’accordéon. 21H30

----------------------------------------------------------------------------------

* Samedi 14 mai - Augan (56), café coopératif Le champ commun http://www.lechampcommun.fr/ - 14h-19h : Nucléaire, pourquoi débrancher ? Journée de rencontre et partage autour de 3 thèmes : l'histoire du nucléaire - les luttes - les alternatives - Apéro table ronde à 19h // 21h : Concert de Copine Connie http://copineconnie.free.fr/

----------------------------------------------------------------------------------

* Samedi 14 mai - Ploeren (56) - Recycl' en fête : 14h : Ateliers, stands d'associations, artisans et artistes du recyclage, conférences /  18h : soirée concerts avec les groupes Pierre Rodier Trio (chanson  française), Ayé Ceyi (Funk, Soul sauce africaine), Mamani Family  (Reggae) - Au Centre culturel “Le Triskel” (Parvis du Land Wursten) -  Libre et gratuit

----------------------------------------------------------------------------------

Samedi 14 Mai - Concarneau (29) - Dernier jour avant la date d'expulsion de l'atelier vélo prononcée par le tribunal de Quimper : velorution,  Rdv à 14h, départ à 14h30 de la place de la Mairie - Organisée par le CRADE (Centre de Recherche sur l'Avenir des Déplacements Écologiques)

----------------------------------------------------------------------------------

* Samedi 14 mai - Nantes - Journée d’information, d'échanges et déambulation autour de l'envahissement publicitaire à Nantes : 10h-12h30 : Échanges d’information entre associations (notamment Paysages de  France, RAP, UFC) et personnes intéressées / 12h30-14h : Repas /  14h-15h30 : Déambulation dans le centre de Nantes à la découverte de  l’envahissement publicitaire - Salle des Hauts-Pavés

----------------------------------------------------------------------------------

Lundi 16 mai - Vannes - Conférence diaporama 'L'aéroport Notre Dame Des Landes et... vous ?' animée par le collectif Morbihan contre  l'aéroport NDDL - 20h30 - Théâtre Anne de Bretagne (Palais des Arts et  des Congrès) - Infos : http://acipa.free.fr/

----------------------------------------------------------------------------------

* Mardi 17 mai - Bannalec (29) - Réunion publique d'information sur : téléphonie mobile, antennes relais, wimax, wifi... Quels risques pour la  santé ? A l'initiative de l'association Les mains dans la terre http://adslsanswimax.free.fr - Salle Jean Moulin - 20h30

------------------------------------------------------

Mercredi 18 mai - Vannes - Projection de "En comparaison", documentaire de 2009, 62 mn (De l’Inde à l’Autriche, de la France au  Burkina Faso, entre Suisse et Allemagne, Harun Farocki dissèque une  pratique  fondamentale et universelle : la fabrication des briques. Interrogations sur les activités manuelles déléguées à la machine...) - 20h30 - Maison de quartier de Kercado - Entrée libre et gratuite

----------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 19 mai - Cinéma Le Vulcain à Lochrist (56) - Projection du film ‘Cheminots’ (Service public, souffrance au travail…) suivie d’un débat  - 20h30  - 4 eur

---------------------------------------------------------------------------------

* Vendredi 20 mai - Baud (56) - Conférence-débat sur la biodiversité  avec Loïc QUINTIN autour de son livre : « L'abeille et l'orchidée ». Son récit fait suite à deux mois de raid, de Chamonix à Ouessant (1450 km à  pied à l'automne 2009). L'auteur nous fera part de ses rencontres, observations, et réflexions sur différentes expériences en matière de  développement durable auxquelles il a été confronté dans les communes qu'il a traversées. Entrée libre. 20h au centre associatif.

----------------------------------------------------------------------------------

* Vendredi 20 mai - Rochefort en Terre (56), Café de la Pente - Soirée Afro-brésilienne. Les Ploukatak serviront l’apéro et SITALA le plat de résistance. Percussions africaines et batucada. 19h30 - 5 € 

----------------------------------------------------------------------------------

Samedi 21 et dimanche 22 mai 2011 – Gestel (56) - Fête de la nature dès 11h du matin - Organisée par Eau et Rivières de Bretagne : www.eau-et-rivieres.asso.fr

--------------------------------------------------------------------------------

Samedi 21 mai - Séné (56) - Pique-nique végétarien : ChacunE apporte un plat végétal, une boisson, à partager. Ouvert aux personnes déjà  végétariennes et aux curieux. Table de presse : droits des animaux,  écologie,  rapports Nord-Sud, aspects nutritionnels du végétarisme,  recettes - Dès midi, Place Coffornic - Infos : veg56@voila.fr et http://vegetarisme.fr

--------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 26 mai - Questembert (56) - Ciné café autour du documentaire 108 (CUCHILLO DE PALO : Dans le Paraguay des années 80, sous la dictature de Stroessner, son nom fut mis sur la liste de « 108 homosexuels »,  arrêtés et torturés. A travers un lourd secret de famille, « 108 »  révèle une face cachée du Paraguay...) - 20h15 - Soirée sous ACID  (Association du Cinéma Indépendant pour sa diffusion) avec le cinéaste Raphaël Mathié. Un échange avec le public est prévu à l'issue de la projection.

--------------------------------------------------------------------------------


* Vendredi 27 mai - Rochefort en Terre, Café de la Pente - Thierry Svahn (accordéon). Entrée libre. 19h30


--------------------------------------------------------------------------------

Samedi 28 mai - Vannes (56) - Vélorution (Balade festive et revendicative à vélo, tricycle, trottinette...) - RDV 14h30 sur  l'esplanade du port (la Rabine).

--------------------------------------------------------------------------------

* Mercredi 1er juin - Vannes - Cercle de silence en soutien aux sans-papiers expulséEs ou menacéEs d'expulsion par l'Etat français -  18h30 Esplanade du port

--------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 2 juin - Presqu'ile de Rhuys (56) - Vélorution (Balade festive et revendicative à vélo, tricycle, trottinette...) - Rdv 13h Route du Golfe, du Passage à Arzon - Infos : http://bicyrhuys.blogspot.com/p/manifestations.html

--------------------------------------------------------------------------------

 

Samedi 4 juin - Chavagne (35) - Guerre 14-18 : des crimes des "Conseils de guerre" à la grève des tranchées : Projection suivie d'une conférence-débat (avec Eric VIOT, historien et romancier, spécialiste de la première Guerre mondiale - Co-organisée par l'Union pacifiste de France, la section rennaise de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH), l'Association républicaine des anciens combattants et victimes de guerre (ARAC) - 20h30 Salle "l'Entre 2 rives" - Entrée libre. Infos : 06 27 37 68 29

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

* Du vendredi 08 juillet au dimanche 10 juillet - Vigneux de Bretagne  (44) - 3 jours de résistance contre l'aéroport de Notre-dame-des-Landes - à La Noé Verte (camping, débats, stands, soirée musicale, actions...

 

--------------------------------------------------------------------------------

Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 10:53
 

Act Up-Paris s’invite aux journées parlementaires prison, y interpelle le Garde des Sceaux, et lui rappelle la réalité des prisons mouroirs.

Ce vendredi 6 mai, en ouverture des 6e rencontres parlementaires prisons, le ministre de la justice a promu la construction d’établissements pénitentiaires et l’exploitation des prisonnierEs. Act Up-Paris l’a alors interpellé publiquement afin de lui rappeler les problèmes de santé des prisonnierEs, avec l’exemple concret d’Eric Piedoie, co-infecté VIH-VHC en train d’agoniser en prison, et distribué un tract développant les points suivants :

Michel Mercier refuse la mise en place des programmes d’échange de seringues en prison. Il laisse incarcéréEs des personnes gravement malades ou grabataires, alors que les soins vitaux sont inaccessibles et que des dispositifs existent pour les faire sortir. Le ministre de la justice est responsable des contaminations au VIH et aux hépatites virales liées au partage de matériel d’injection. Il est responsable de la dégradation de la santé et de la mort des personnes gravement malades en prison.

Échange de seringues

Le « plan sanitaire détenu », sorti en 2010, évoque le tatouage, le piercing et la coupe des cheveux comme risques potentiels de transmission du sida et des hépatites virales en prison, mais occulte complètement l’injection de drogues. Or il s’agit du plus grand facteur de transmission de ces infections en détention.

Le rapport INSERM relatif à l’expertise collective sur la réduction des risques liés à l’usage de drogues (24 juin 2010) et l’avis du Conseil National du Sida sur le plan national VIH/IST 2010-2014 (28 juin 2010) recommandent la mise en place immédiate de programmes d’échanges de seringues en prison.

Prison + sida = peine de mort

Depuis des mois, nous alertons sur la situation dramatique d’Éric Piedoie, personne vivant avec le VIH et une hépatite virale, dont l’état de santé est très préoccupant. Alors que la loi de 1994 assure l’égalité des soins entre l’intérieur et l’extérieur de la prison, Éric Piedoie n’a pas accès aux soins et aux examens qui pourraient améliorer son état. Tous les certificats médicaux attestent que son pronostic vital est engagé, pourtant il ne bénéficie toujours pas de la suspension de peine pour raisons médicales.

L’État délinquant

La loi de 1994 instaurait l’égalité sanitaire entre la prison et l’extérieur. L’exemple d’Eric Piedoie et le refus de la mise en place de programmes d’échange de seringues démontrent que l’Etat n’applique pas les lois et ignore les mesures permettant de faire sortir de prison les personnes gravement malades ou grabataires.

On n’humanise pas une peine inhumaine

L’humanisation des prisons est au programme de ces journées parlementaires. Cela démontre que les prisons sont par définition inhumaines et qu’il faut réfléchir à d’autres formes de peine. Mais surtout, quelle légitimité accorder au législatif et l’exécutif pour parler de la réalité carcérale, quand l’un comme l’autre sont incapables d’y faire appliquer la loi.

Enfin, on peut parler d’obscénité, puisque le co-organisateur de cet événement n’est autre que la Sodexo, qui exploite légalement les prisonniÈrEs au nom de l’accès au travail, pour un salaire de misère et dans des conditions déplorables. La table ronde dédiée à ce sujet donnera la parole au Medef et à la Sodexo, en aucun cas aux prisonniÈrEs et aux syndicalistes.


Act Up-Paris exige :

- la mise en place de programmes d’échange de seringues et de réduction des risques en prison ;

- la libération immédiate d’Éric Piedoie, et l’application de toutes les mesures alternatives à la peine pour les personnes malades ou grabataires.

Repost 0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 09:53

 

(Illustration : Coco)

dessin-coco-hosto.png

 

 

 

 

« [une]vie politisée devrait aiguiser

aussi bien les sens que la mémoire. »

Adrienne Rich

 

La Sécurité sociale française concède aux employeurs de révoltantes exonérations de cotisations, d'où un déficit croissant. En 2008, les employeurs ont été ainsi exonérés de 28,8 milliards d'euros. Principalement pour les emplois précaires que l'Etat valide et banalise par la même occasion.

Le démantèlement du service public hospitalier participe de ce même mouvement libéral et il s'effectue de 2 manières. La 1ere, qu'on connait bien, consiste à grignoter régulièrement les acquis sociaux. Il s'agit de faire payer toujours davantage le public. Par exemple : un décret récent augmente la franchise hospitalière (frais « modérateur ») de 6 euros. Ce qui signifie une économie de 500 millions faite sur le dos des hospitalisé-e-s !

Cette dernière initiative fait suite : au déremboursement de nombreux médicaments, à la hausse du tarif des généralistes, à la restriction de la prise en charge des affections longue durée, etc, etc. Les priorités du gouvernement français s'avèrent bien loin d'une considération pour les 5 millions de personnes qui ne peuvent plus se payer de mutuelle et les 9 millions qui se privent de soins pour raison financière !

La 2ème manière de démanteler le service public hospitalier consiste pour le gouvernement à se désengager progressivement, avec des restrictions budgétaires et une privatisation accrue de certains services - dans la restauration par exemple, avec de grands chefs de la gastronomie dont le simple nom témoigne de la qualité : Sodexo... Ces restrictions budgétaires se répercutent sur la masse salariale de diverses façons : limitation à l'embauche, diminution du nombre de « jours de congés », non-remplacement des départs en retraite, etc. On prétend augmenter l'efficacité des professionnel-le-s hospitalier-e-s à produire du soin. L'accélération des cadences et les effectifs réduits sont les nouveaux paramètres des supposées « usines à santé ». Ces secondes priorités de l'Etat s'avèrent loin d'une considération pour les soigné-e-s, comme pour les soignant-e-s !

 

Un quotidien camouflé

Ces dernier-e-s ont cependant des témoignages surement précieux à livrer sur le démantèlement en cours. Qu'en est-il de leur vécu, peu connu de la population ? Comment philosopher sur les valeurs du care sans camoufler leur quotidien ?

 

Depuis plusieurs années, je suis aide-soignant et fonctionnaire dans un Centre Hospitalier Universitaire. La casse du service public hospitalier est mon quotidien. Tous les 3 jours depuis plus d'un mois, il manque un-e soignant-e sur une équipe de 7. Et on doit quand même soigner, avec nos exigences de soignant-e de plus en plus frustré-e.

Est-ce que les gens peuvent soupçonner notre colère trop souvent lasse ? Sans doute qu'il faudrait déjà saisir un minimum le quotidien du métier. Alors voici déjà ¾ d'heure de ma matinée : pour ma 2ème toilette, je suis à soigner un homme d'une soixantaine d'années. Je lave son visage, ses bras, son torse, ses jambes, ses parties génitales, son dos, ses fesses. Je l'habille avec la chemise ouverte de l'hôpital. Je le tourne sur le côté pour changer sa literie. Je le rase. Je le coiffe. Je lui explique mes gestes sans même savoir s'il me comprend. Je suis attentif à ces mimiques de douleur pour éviter, autant que possible, de lui en infliger des nouvelles. Je dois parfois m'arrêter quelques instants pour que son visage soit à nouveau détendu.

Alors, sauf à littéralement shooter le patient de médocs, comment accélérer sans maltraiter ?

Depuis plusieurs jours, il ne nous parle plus. Il ne nous sourit plus. Pour éviter qu'il s'étouffe, on ne le nourrit plus. La malice qui pétillait dans ses yeux s'est désormais éteinte. Maintenant, on l'accompagne à sa mort : « lit identifié en soins palliatifs », depuis plusieurs jours.

Tandis que je prends son flacon de déodorant, une chose m'intrigue sur l'étiquette : un ballon de foot, cerclé d'une slogan du genre machin-truc for men - le déodorant des sportifs.

Le patient est là, allongé sur son matelas à air, cherchant désespérément son oxygène entre des poses respiratoires qui me semblent interminables. Tout en guettant les mouvements de sa cage thoracique, je soulève ses bras pour y appliquer le déodorant, celui des sportifs.

Et cette petite phrase, supposée parler aux hommes - les actifs, les énergiques, les compétiteurs - supposée flatter et conforter leur égo, me semble, ici particulièrement, tellement éloignée du moment présent. Tellement ridicule...

 

Maltraitance institutionnelle

Les aides-soignant-e-s et les infirmier-e-s (majoritaires dans l'hôpital) doivent mettre en œuvre une prise en charge globale des personnes. Il s'agit d'accompagner et de soigner toute une diversité humaine : diversité des parcours, diversité des mentalités, des besoins, des pathologies, des possibilités, diversité des désirs et des corps. Dans le système social actuel, toute cette humanité, toute cette diversité se transforme en charge de travail. Bien sûr, c'est avec une certaine répugnance qu'on utilise cette dernière expression, mais c'est pourtant elle qui qualifie le mieux ce qui prend actuellement des proportions dramatiques. Les restrictions opérées par le gouvernement, sous forme de compression de personnel, ont des conséquences très concrètes dans les soins. Et l'administration hospitalière empêtrée dans sa gestion du budget rechigne à regarder les conséquences de telles situations : qui dit sous-effectifs dit de mauvaises prises en charge, avec de la négligence, de l'épuisement, des sous-soins, voire de la maltraitance.

Notre responsabilité, soignant-e-s et potentiel-le-s usager-e-s des hôpitaux, est de résister à la maltraitance institutionnelle et aux tragédies que les gestionnaires provoquent. En commençant par dire les choses ; pour les soignant-e-s, déroger à l' « obligation de réserve » est une première étape.

 

... Encore 5 autres personnes à laver et à préparer avant le déjeuner !

 

Yeun

 

 

 

Repost 0
Published by anars56 - dans anticapitalisme
commenter cet article
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 12:28

« Comme ton patron, vote PS. »

Des moutons noirs de la CFDT



ML-1634-recto.jpgML-1634-verso.jpgSommaire

Actualité

Écoles en difficulté, par Fred, page 3

Nouvelles des fronts, par Hugues, page 4

(In) justice bourgeoise, par G. Goutte, page 5

L’Autruche, par F. Ladrisse, page 5

Des brèves, un strip,, page 6

Vers un 1er Mai ébréché?, L. Barbesois, page 7

Les correcteurs, Le Monde et l’hypocrisie, Sitting Bull, page 7

Regards sur la presse écrite en France, R. Pino et P. Salcedo, page 8

Expression

Je célèbre ce jour Armand Robin, par R. Dadoun, page 11

International

Portugal: le bon élève qui fait faillite, par C. Reeve, page 14

Attentat de Minsk, Collectif, page 16

Histoire

Les luttes syndicales des années 1970 et 1980, par J. Toublet, page 17

Mouvement

C’est pas du cinoche et la vie du mouvement, page 21

La plus dansante des radios, page 22

L’agenda vous appelle, page 23

Repost 0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 18:13

Les commentaires sont superflus. Nous nous contenterons de nous gausser des plaignants ! Pour une fois que "déontologie" et "publicitaire" ne hurlent pas d'être ensemble, c'est savoureux !

 

 

Selon Le Télégramme du 3 mai 2011

Algues vertes. Plaintes contre FNE rejetées par le jury de déontologie publicitaire

Le jury de déontologie publicitaire a annoncé, hier, le rejet de plusieurs plaintes, dont celle de l'agence de développement touristique de la France, Atout France, visant les récentes affiches de la fédération France nature environnement (FNE) dénonçant les algues vertes. «Sur le fond du message, le jury estime qu'il dénonce une réalité reconnue et qu'il n'est nullement trompeur ou dénigrant», indique l'instance. Par ailleurs, le jury «relève que ce problème est commun à de nombreuses régions de France et que la Bretagne, et l'activité touristique qui s'y développe, ne sont pas visées directement ou indirectement par les affiches en cause et ne sont en rien stigmatisées par cette campagne». Les plaintes, émanant d'Atout France, de deux particuliers, d'un camping et de l'office de tourisme de Binic (22), sont donc «rejetées».

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Selon Ouest-France du 2 mai 2011

Algues Vertes. Plusieurs plaintes contre les affiches chocs rejetées

Le jury de déontologie publicitaire a annoncé lundi le rejet de plusieurs plaintes, dont celle de l’agence de développement touristique de la France, Atout France, visant les récentes affiches de la fédération France Nature Environnement (FNE) dénonçant les algues vertes.

« Sur le fond du message, le Jury estime qu’il dénonce une réalité reconnue et qu’il n’est nullement trompeur ou dénigrant », indique l’instance dans une décision publiée lundi sur son site internet.

« Un problème commun à de nombreuses régions »

Par ailleurs, le jury « relève que ce problème est commun à de nombreuses régions de France et que la Bretagne, ou l’activité touristique qui s’y développe, ne sont pas visées directement ou indirectement par les affiches en cause et ne sont en rien stigmatisées par cette campagne ».

Les plaintes, émanant d’Atout France, de deux particuliers, d’un camping et de l’office de tourisme de Binic (Côtes-d’Armor), sont donc « rejetées ».

 

La plainte de la région Bretagne examinée vendredi

La campagne de FNE, lancée dans le métro parisien à l’occasion du Salon de l’agriculture, avait provoqué des réactions hostiles en Bretagne en raison de deux affiches dénonçant la prolifération et le danger des algues vertes.

 

La campagne avait été jugée « scandaleuse » par le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, et « particulièrement déplacée » par le président de la République Nicolas Sarkozy.

Le tribunal de Paris doit, par ailleurs, examiner vendredi l’assignation déposée par la région Bretagne à l’encontre de FNE pour « atteinte à son image ».

 

Repost 0
Published by anars56 - dans écologie
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 13:30

Le marxiste Bruno Frère a rédigé en 2010 le texte "Une organisation politique libertaire est-elle possible ?" (lisible en cliquant sur le lien) dans lequel il s'interroge sur les modes d'organisation que devrait choisir le mouvement dit altermondialiste pour arriver à ses fins... Dans cet article, il prétend analyser la proposition libertaire du fédéralisme et des réseaux...   Evidemment, en tant que partisan du "centralisme démocratique", il répond à cette interrogation (Une organisation politique libertaire est-elle possible ?) par la négative... Son texte a été mis en ligne sur le site du FSL 56 (Forum social local du Morbihan), collectif dans lequel nous sommes investis. Et bien entendu, nous avions rédigé quelques réponses !  Ces trois mises au point abordent chacune un angle différent avec le style qui revient à chaque auteur.

 

------------------------------------------------------------------------------

 

1.

 

Le texte "Une organisation politique libertaire est-elle possible ?" appelle réponse car l'auteur fait un usage réducteur du terme, qu'il analyse via un prisme déformant.
A telle enseigne qu'il en arrive à le rendre interchangeable avec la cause "libertarienne" (autrement dit l'ultra lbéralisme).
Pour ce faire, sous couvert d'en étudier son évolution historique, il s'en prend au mode de coordination anarchiste : le fédéralisme fondé sur l'auto administration d'un groupe social sans intervention d'un pouvoir central et sur la libre association, mais en lui coupant les éléments vitaux : l'entraide et l'égalité économique et sociale. Coupures qui le vide de son sang généreux et vigoureux. Comme beaucoup, l'auteur regarde l'anarchisme de profil, car c'est au fond ce qu'il attaque, en ne lui voyant qu'une seule jambe : la liberté. S'il l'avait regardé de face, c'est-à-dire franchement, il aurait vu le pendant indispensable et par conséquent indissociable pour marcher : l'égalité et l'entraide. Ce qui permet de le dissocier sans équivoque possible du libertarianisme.

Depuis Proudhon, la boussole qui a toujours guidé les socialistes fédéralistes anti-autoritaires, c'est-à-dire les anarchistes, c'est la justice sociale ou comment concilier la liberté individuelle (fédéralisme) et l'égalité (socialisme). L'idée proudhonienne initiale a été retravaillée et dépassée. C'est ainsi que de fil en aiguille on passe au stade dit "collectiviste" (période Bakounine) pour aboutir au communisme libertaire... dès 1880 (soit 15 ans après la mort de Proudhon), ce que semble n'avoir pas vu l'auteur.

Le fédéralisme n'est pas l'apanage des libertaires, ni le socialisme "de chacun selon ses moyens à chacun selon ses besoins", mais c'est leur combinaison qui fait la spécificité de ce courant d'idées.
Y passer outre, c'est passé à côté.

Il ne saurait exister de fédéralisme libertaire véritable sans esprit de solidarité. Chaque structure, autonome dans son fonctionnement interne, a aussi pour éthique de rendre des coups de main aux autres, de mutualiser les capacités. Ce point fondamental, sans lequel le terme libertaire n'est pas adapté, le différencie totalement du qualificatif libertarien, pour qui la liberté peut être celle d'exploiter autrui !
Il est aussi faux de dire que le fédéralisme libertaire tend à ne constituer que des groupes épars aux liens ténus. Bien compris, il doit tendre au contraire à réaliser l'unité (mais non l'uniformisation) en permettant l'intégration pacifique des groupes sociaux diversifiés, volontairement associés... et ce du local au mondial. Il permet ainsi de régler des problèmes et de mener des projets de grande ampleur. Dans un article intitulé "Politique participaliste : des idées qui peuvent inspirer les anars" du 6 août 2009, Normand Baillargeon, après avoir dénoncé léninisme et démocratie représentative, estime : "Notez que si on fixe à 40 le nombre moyen de membres des Conseils *, il suffit de 7 niveaux pour impliquer quelque 40 millions de personnes dans une décision qui les affecterait toutes. On peut imaginer un système de rotation pour déterminer qui sera le délégué et poser qu’un système de rappel soit institué pour assurer que le délégué fasse correctement son travail."

(* Un Conseil est un regroupement de personnes qui prend, seul, les décisions qui affectent les membres du Conseil et eux seuls.)

Les anarchistes sont épris-es de libertés, c'est bien connu. Or Bruno Frère devrait s'interroger quand il cite ce passage de Proudhon : "Dans la fédération, les attributs de l’autorité centrale (...) diminuent (...) d’intensité à mesure que la confédération se développe". Ainsi, plus on s'associe, plus est grande la liberté... C'est bien le contraire de l'atomisation qui est recherché, alors que B. Frère prétend que c'est ce à quoi aboutit le fédéralisme libertaire.

Il est vrai que le mouvement altermondialiste devrait étudier plus à fond ce qu'est le fédéralisme libertaire (et le pratiquer davantage) pour se donner plus de force, d'efficacité tout en se garantissant la plus grande autonomie.

Le fédéralisme libertaire n'est pas une construction théorique. Né de l'observation du fonctionnement des associations ouvrières et des nations de son époque, c'est effectivement Proudhon qui en a révélé la portée révolutionnaire. Ainsi, le fédéralisme est l'équilibre entre deux tendances historiques de l'humanité : d'une part celle qui consiste à aller de l'éparpillement vers le rassemblement (depuis les tribus primitives jusqu'aux grands ensembles du monde moderne), d'autre part l'aspiration des "peuples" à conserver leurs libertés.

L'auteur nous dit que l'autogestion est aussi revendiquée par les libertariens, qu'elle serait un nouvel esprit du capitalisme (des patrons qui laissent les ouvriers s'auto organiser... tout en se gardant pour eux la plus-value, il omet de le dire) mais cette autogestion là n'est pas libertaire : pour l'être, la propriété de l'entreprise devrait appartenir à la collectivité (elle est socialisée), le conseil gestionnaire (s'il y en a besoin d'un) devrait être élu et révocable, sans rémunération supérieure favorisant le retour aux privilèges... Et l'auto gestion libertaire est généralisée à la société entière... ou n'est pas ! Les fruits du travail ne sont pas extorqués par le patron/propriétaire car il n'en existe plus, ils sont mis en commun.

Si Bruno Frère a ainsi caricaturé l'idée fédéraliste libertaire, c'est bien pour, en filigrane, valoriser le centralisme, le pouvoir et la hiérarchie. Il revient à nier la capacité d'auto organisation des exploités. On a déjà donné, on a vu le mal que ça a fait et on le subit encore aujourd'hui !

------------------------------------------------------------------------------

 

2.

 

Contrairement à ce que dit cet intellectuel, Proudhon a beaucoup écrit sur l'organisation du prolétariat... pour lui, et non pour un parti de gens qui décident de le représenter. Ce chercheur n'a pas trouvé non plus l'abondante littérature, ni la pratique de tout le mouvement libertaire, pourtant fortement organisé ! il n'a pas davantage trouvé ce qu'il a réussi à faire !
Plus près de nous, il semble ne pas connaître la théorie et la pratique de l'Internationale Situationniste.
Mais il fait rire quand, reprochant aux associations d'être parfois menées par des réseaux occultes, il leur oppose les places de pouvoir légitimes nettement identifiées des partis (centralisme dit démocratique). Ce chercheur n'a pas trouvé leur Histoire faite de reniements, de trahisons et de volte-faces subites. Il n'a pas vu que ces partis ne sont que le décalque de la pseudo-démocratie représentative : mais derrière cette façade aveugle, où peuple, militants et électeurs ne rentrent pas, fait rage la lutte pour le pouvoir...dans les bureaux où le tapis rouge n'est déroulé que pour les riches. C'est le but et le résultat de la délégation de pouvoir !
Ce perspicace et clairvoyant chercheur, a su trouver des partisans du capitalisme pour les mettre en vis-à-vis des libertaires. Que ces partisans de la marchandise se baptisent libertariens pour redorer le blason éculé des libéraux ne le surprend pas. Il y voit même une convergence avec les libertaires, dont il a au préalable rogné les ailes ! Mais la voie de la marchandise n'est absolument pas celle de la liberté. Et leur opposition partielle aux États n'en fait pas des partisans de la liberté.

En fait, on reconnaît bien l’idéologie léniniste, soeur mineure de l'idéologie de toute classe dominante.
 
------------------------------------------------------------------------------

 

3. Et un p'tit texte de Marx sur la Commune de Paris (1871) qui est quasiment "une profession de foi anarchiste"... bien oubliée et surtout inappliquée par les marxistes léninistes.

 

"La Commune dut reconnaître d'emblée que la classe ouvrière, une fois au pouvoir, ne pouvait continuer à  se servir de l'ancien appareil d'Etat ; pour ne pas perdre à nouveau la domination qu'elle venait à  peine de conquérir, cette classe ouvrière devait, d'une part, éliminer le vieil appareil d'oppression jusqu'alors employé contre elle-même, mais, d'autre part, prendre des assurances contre ses propres mandataires et fonctionnaires en les proclamant, en tout temps et sans exception, révocables.

En quoi consistait, jusqu'ici, le caractère essentiel de l'Etat ? La société avait créé, par simple division du travail à l'origine, ses organes propres pour veiller à ses intérêts communs. Mais, avec le temps, ces organismes, dont le sommet était le pouvoir de l'Etat, s'étaient transformés, en servant leurs propres intérêts particuliers, de serviteurs de la société, en maîtres de celle-ci. On peut en voir des exemples, non seulement dans la monarchie héréditaire, mais également dans la république démocratique. [...]

Pour éviter cette transformation, inévitable dans tous les régimes antérieurs, de l'Etat et des organes de l'Etat, à  l'origine serviteurs de la société, en maîtres de celle-ci, la Commune employa deux moyens infaillibles. Premièrement, elle soumit toutes les places de l'administration, de la justice et de l'enseignement au choix des intéressés par élection au suffrage universel, et, bien entendu, à  la révocation à tout moment par ces mêmes intéressés. Et, deuxièmement, elle ne rétribua tous les services, des plus bas aux plus élevés, que par le salaire que recevaient les autres ouvriers. Le plus haut traitement qu'elle payât était de 6 000 francs. Ainsi on mettait le holà à la chasse aux places et à l'arrivisme, sans parler de la décision supplémentaire d'imposer des mandats impératifs aux délégués aux corps représentatifs."

 

Bref, personnellement, je pense qu'il faut mettre en place des mécanismes pour se protéger de toute domination, et qu'il faut affirmer ses positions politiques (en société post-moderne) pour contrer les critiques formelles (par exemple, que ce serait pas assez "libre"...).

A part ça, je suis d'accord que les réseaux trop informels, c'est de la merde à bobos.

Repost 0
Published by anars56 - dans Anarchisme
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 17:57

Salut,

La journée "unissons nos cultures" de dimanche dernier s'est bien passée. Le concert a fait le plein puisque tout le monde n'a pu rentrer ! Vous pouvez voir la superbe et gigantesque fresque (30 mètres de long !) sur  les murs de la rue Florian Laporte, à Lorient.

Vous pouvez nous rencontrer lundi prochain, 2 mai, à la maison des assos de Vannes, 6 rue Tannerie, à partir de 18h15.
Le collectif Stop nucléaire 56, Trawalc'h a vu le jour et mène déjà des activités. Son contact : http://stop-nucleaire56.new.fr/
La 1ère quinzaine de juin, ne manquez pas la Caravane des gueuses et des gueux (les différentes étapes dans cet agenda). http://caravanedesgueux.over-blog.net/

Cette lettre d'infos est dédicacée à Bernard, postier de la CNT Lorient, décédé dans la nuit de dimanche à lundi dernier (24-25 avril). Salut  mon pote & vive l'anarchie ! A l'an 10 000 !

 

Le groupe libertaire Lochu - Ferrer & la FA Vannes - Lorient ne se reconnaissent pas obligatoirement et intégralement dans tout ce qui est  proposé...

 

Bonus : un p'tit historique du 1er mai en fin d'agenda !

 

Anarchas salutations.

--------------------------------------------------------------------------------------------------



Samedi 30 avril - Rochefort en Terre (56), au Café de la Pente - Concert de soutien à RESF 56 (Réseau éducation sans frontières) avec Unité Mau Mau (hiphop enragé - Rennes) + Kings Of Nothing (punk-rock  mélo -  Malestroit) + Murder One (hardcore plouc - Vannes) + Collaps Machines  (hardcore - Rennes) - 20h - 5 eur

----------------------------------------------------------------------------

* Samedi 30 avril - Nantes - Théâtre : Les monologues : récits de femmes  sur leurs corps et leurs sexualités, jouée par un collectif de femmes -  20h à B17 (17 rue Paul Bellamy) - Entrée à prix libre - Apéro  végétarien

----------------------------------------------------------------------------

* Samedi 30 avril et dimanche 1er mai - Trégunc (29) - Foire alternative  et bio - Programme : 
http://paresse.over-blog.net/article-programme-de-la-foire-alternative-et-bio-2011-70607663.html

----------------------------------------------------------------------------

* Dimanche 1er mai - Hennebont (56) - Journée internationale de  solidarité des oppriméEs en lutte contre l'exploitation et l'aliénation  au Travail - 10h30 – Rassemblement devant la mairie

----------------------------------------------------------------------------

* Dimanche 1er mai - Pontivy (56) - Solidarité internationale contre le capital, organisée par la CNT du Morbihan - 10h - La Plaine - Tract : http://fsl56.org/_detail/membres/z-nos-amis/agenda/cnt1ermai.jpg?id=membres%3Az-nos-amis%3Aagenda%3Asolidarite_internationale_contre_le_capital

----------------------------------------------------------------------------

* Dimanche 1er mai - Redon (35) - Rassemblement et manif anarchiste devant la Sous préfecture - 11h - Pique-nique ensuite

----------------------------------------------------------------------------

* Dimanche 1er mai - Rennes - Après la manif : repas collectif au 280,  rue de Fougères, en soutien aux demandeurs d’asile et au droit au  logement pour tous : Plat de résistance préparé par le restaurant de la  Maison de la Grève, apportez entrées, desserts, boissons, chansons et  instruments de musique...

----------------------------------------------------------------------------

* Mercredi 4 mai - Baden (56) - Soirée-débat Eau potable et  assainissement en Morbihan : quelle gouvernance ? avec l’intervention de  Daniel Robert, président de l’association des Usagers de l’eau du  Morbihan. Organisateurs : UEM, Eau & rivières, les Amis du Golfe du  Morbihan - 20h30 – Salle du Gréo (dojo), rue des Frères Le Guénédal

----------------------------------------------------------------------------

* Mercredi 4 mai - Vannes - Cercle De Silence contre les atteintes à  l’humanité des sans papiers et à celle des exécutants d’ordres  incompatibles avec leur propre dignité - De 18h30 à 19h30 - Esplanade du port

----------------------------------------------------------------------------

* Jeudi 5 mai - Rennes - Conférence-débat 'Quelle justice pour les  victimes de violences conjugales ? Repérer, dénoncer, accompagner,  former, prévenir...' - Points de vue de victimes / avocat.e.s / témoins /  magistrat.e.s / travailleurs.euses sociaux.ales... Avec Isabelle  Steyer, avocate et Maïté, éducatrice. - 20h à la Maison des  Associations (6 cours des Alliés)

----------------------------------------------------------------------------

* Vendredi 6 mai - Etel (56) - Projection débat sur l'économie solidaire & sociale avec la projection de "Entre nos mains" (reprise en mains  par les salariées sous forme de coopérative d'une entreprise en  faillite), coorganisée par Quai des dunes et la Scop Biocoop  Belzsaisons. Pot offert.
http://a35.idata.over-blog.com/2/91/43/55/Soiree-Debat-Economie-Solidaire-Vendredi-6-MAi-Cine-La-R.jpg

----------------------------------------------------------------------------

* Vendredi 6 mai - Rennes - Redistribution de légumes et repas  collectif, par le restaurant de la Maison de la Grève - Au bar le Panama  (28, rue Bigot de Préameneu) : Aller chercher les légumes chez les paysans amis, les trier, cuisiner, partager un repas, mettre en place des jardins collectifs : tous ces gestes participent d’une grève  nouvelle, une grève qui sape à la base l’emprise de l’économie sur nos  vies. Une grève qui passe, notamment, par la construction d’un autre  rapport à la nourriture fait de mises en commun, de ruptures avec nos dépendances, de discussions acharnées et de festins gargantuesques... -  18h30 - http://maisondelagreve.boum.org/

----------------------------------------------------------------------------

* Samedi 7 mai - La Paquelais (44, nord est de Nantes) -  Manif-occupation contre l’aéroport à Notre dame des Landes, contre le  bétonnage et pour le partage des terres avec l'installation collective  d'un projet agricole sur des friches pour défendre ces terres, y vivre  et contribuer à l'alimentation des habitants de la ZAD et des alentours -  Initiée par Reclaim The Fields, réseau européen de paysan-ne-s et de  sans-terres, et par des occupant-e-s de la Zone d’Aménagement Différé -  Départ à 10h - Tract : https://reclaimthezad.potager.org/Tract-7_mai-diffusion_WEB.pdf

----------------------------------------------------------------------------

* Samedi 7 mai - Lorient - 4 heures pour une alternative libertaire -  14h : Projection du documentaire d'Egal à égales (luttes de femmes  immigrées syndicalistes dans différents secteurs professionnels) suivie  d'un débat - 16h : Débat reconstuire la résistance sociale pour  construire l'alternative - Proposée par le groupe de Lorient  d'Alternative libertaire

----------------------------------------------------------------------------

* Dimanche 8 mai - Auray (56) - Mapudhungun : rencontres amérindiennes au cinéma les Arcades, organisées par Ingalan Bro an Alre ; avec le  témoignage de militants et militantes Mapuche du Chili, écrivain et  poète - 19h30 Buffet Mapuche, 20h30 : projection, débat et témoignages  de militants et militantes Mapuche, écrivain et poète (5 ou 10 euros) -  Réservations et infos : http://www.ingalan.org/167-mapudhungun.html

----------------------------------------------------------------------------

* Mardi 10 mai - Lorient - Conférence : Santé au travail et nouveaux  risques : le point de vue du juriste - 18h30 – Université de Bretagne  Sud, Le Paquebot, 4 rue Jean Zay

----------------------------------------------------------------------------------

* Mardi 10 mai - Questembert -  Ciné café débat autour du documentaire altermondialiste et pédagogique "Indices" de Vincent Glenn et en sa présence (Multi récidiviste du documentaire d'analyse socio-politique  (Rue de la solidarité ; Dernières nouvelles du chaos ; Enfants du Raï ;  Ralentir école ; Pas assez de volume, note sur l'OMC...), Vincent Glenn  mène l'enquête sur les indicateurs de richesses en général et sur le PIB  en particulier... et sur les alternatives) -  20h15, Iris cinéma - http://www.iris-cinema-questembert.com/cinema-questembert/evenements_fiche.php?id=87

----------------------------------------------------------------------------------

* Mardi 10 mai - Quimperlé (29) - Film La mort de la Gazelle, présenté par le Mouvement de la Paix en présence du réalisateur Jérémie Reichenbach

----------------------------------------------------------------------------------

* Jeudi 12 mai - Vannes - Bilan Forum Social Mondial de Dakar 2011 + Point sur les G8 et G20 (Des militants du CCFD Terre Solidaire,  d'Arradon Terres du Monde, d'ATTAC 56 feront récits des rencontres  vécues au Forum mondial de Dakar) - 20h30 - Théâtre Anne de Bretagne  (Palais des Arts et des Congrès)

----------------------------------------------------------------------------------

* Vendredi 13 mai - Rennes - Redistribution de légumes et repas  collectif, par le restaurant de la Maison de la Grève - Au Delta (36 Rue  Legraverend) http://maisondelagreve.boum.org/

----------------------------------------------------------------------------------

* Samedi 14 Mai - Concarneau (29) - Dernier jour avant la date  d'expulsion de l'atelier vélo prononcée par le tribunal de Quimper :  velorution, Rdv à 14h, départ à 14h30 de la place de la Mairie -  Organisée par le CRADE (Centre de Recherche sur l'Avenir des  Déplacements Écologiques)

----------------------------------------------------------------------------------

* Lundi 16 mai - Vannes - Conférence diaporama 'L'aéroport Notre Dame  Des Landes et... vous ?' animée par le collectif Morbihan contre  l'aéroport NDDL - 20h30 - Théâtre Anne de Bretagne (Palais des Arts et  des Congrès) - Infos : http://acipa.free.fr/

----------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 18 mai - Vannes - Projection de "En comparaison",  documentaire de 2009, 62 mn (De l’Inde à l’Autriche, de la France au  Burkina Faso,  entre Suisse et Allemagne, Harun Farocki dissèque une  pratique  fondamentale et universelle : la fabrication des briques.  Interrogations sur les activités manuelles déléguées à la machine...) - 20h30 - Maison de quartier de Kercado - Entrée libre et gratuite

----------------------------------------------------------------------------------

* Jeudi 19 mai - Cinéma Le Vulcain à Lochrist (56) - Projection du film ‘Cheminots’ (Service public, souffrance au travail…) suivie d’un débat -  20h30  - 4 eur

---------------------------------------------------------------------------------

* Samedi 21 et dimanche 22 mai 2011 – Gestel (56) - Fête de la nature dès 11h du matin - Organisée par Eau et Rivières de Bretagne :  www.eau-et-rivieres.asso.fr

--------------------------------------------------------------------------------

* Samedi 21 mai - Séné (56) - Pique-nique végétarien : ChacunE apporte un plat végétal, une boisson, à partager. Ouvert aux personnes déjà  végétariennes et aux curieux. Table de presse : droits des animaux,  écologie,  rapports Nord-Sud, aspects nutritionnels du végétarisme,  recettes - Dès midi, Place Coffornic - Infos : veg56@voila.fr et  http://vegetarisme.fr

--------------------------------------------------------------------------------

* Jeudi 26 mai - Questembert (56) - Ciné café autour du documentaire 108 (CUCHILLO DE PALO : Dans le Paraguay des années 80, sous la dictature  de Stroessner, son nom fut mis sur la liste de « 108 homosexuels »,  arrêtés et torturés. A travers un lourd secret de famille, « 108 »  révèle une face cachée du Paraguay...) - 20h15 - Soirée sous ACID  (Association du Cinéma Indépendant pour sa diffusion) avec le cinéaste  Raphaël Mathié. Un échange avec le public est prévu à l'issue de la  projection.

--------------------------------------------------------------------------------

* Samedi 28 mai - Vannes (56) - Vélorution (Balade festive et  revendicative à vélo, tricycle, trottinette...) - RDV 14h30 sur  l'esplanade du port (la Rabine).

--------------------------------------------------------------------------------

* Jeudi 2 juin - Presqu'ile de Rhuys (56) - Vélorution (Balade festive et revendicative à vélo, tricycle, trottinette...)

--------------------------------------------------------------------------------

* Etapes des 15 jours de la Caravane des gueuses et des gueux en Bretagne (initiée au départ contre la loi sécuritaire et liberticide  LOPPSI 2) - Infos : http://caravanedesgueux.over-blog.net/

- Mercredi 1er juin – Notre Dame des Landes (44) - Thème : l'énergie et  la terre : aéroports, gaz de schiste + vie de groupe et éducation populaire

- Jeudi 2 juin – Rennes/le Rheu (35) - Thème : méthodes de désobéissance civile et d'action directe

- Vendredi 3 juin – la Ferme-école de Concoret (56) - Thème : agriculture biologique à taille humaine, accès au foncier.

- Samedi 4 et dimanche 5 juin – Rochefort-en-Terre (56) - Thème : commerce équitable local - le droit à la paresse

- Lundi 6 juin – Vannes/Brec'h (56) - Thème : lois sécuritaires : création de la pauvreté et surveillance des pauvres.

- Mardi 7 juin – Lorient/Quistinic (56) - Thème : précarité, délocalisations

 
- Mercredi 8 juin – Pontivy (56) - Thème : travail choisi : artisanat, coopératives et autogestion
   
- Jeudi 9 juin – Silfiac, écohameau (56) - Thème : rencontres de l'autoconstruction et de l'écohabitat groupé.
   
- Vendredi 10 juin – Mellionnec (22), fabrique de roulottes Equilogique - Thème : voyage, habitat et choix énergétiques

- Samedi 11 juin – Trémargat/Kergrist-Moëlou (22) - Thème : rencontres de l'habitat choisi, léger et mobile.

- Dimanche 12 juin – Les Monts d'Arrée : Saint-Cadou/Huelgoat (29) - Thème : le droit à la paresse
   
- Lundi 13 juin – Quimper (29) - Thème : lois sécuritaires, répression, prison
   
- Mardi 14 juin – Brest (29) - Thème : éducation populaire
   
- Mercredi 15 juin : Crozon, base de sous-marins de l'Ile Longue - Thème : le nucléaire

--------------------------------------------------------------------------------

 

1er MAI : JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTES POUR TOUS TOUTES LES OPPRIME-E-S

Le 1er mai 1886, un grand mouvement populaire émerge dans les centres industriels des Etats-Unis pour obtenir par la grève générale la journée de travail de 8 heures. A Chicago, six ouvriers grévistes sont dès le lendemain abattus par la police. C’est au meeting de protestation qui a lieu le soir même qu’un agent provocateur jette une bombe parmi l’assistance. Cet événement sert  de prétexte à l’une des plus féroces répressions du mouvement ouvrier.
Ainsi, la Justice s’abat sur les militants les plus en vue. Ces porte-voix les plus vaillants de la grande lutte entre le capital et le travail sont inculpés de conspiration et de meurtre. Cinq de ces militants, tous anarchistes, sont condamnés à mort. L’un se suicide dans sa cellule. Les quatre autres sont pendus le 11 novembre 1887.
Le Congrès international socialiste de Paris, en 1889, proclame alors le premier mai jour férié du prolétariat universel.

En 1941, Pétain déclare le 1er mai  « Fête du Travail et de la concorde sociale ». En 1947, le 1er mai est officialisé « Fête du Travail ». Récemment, les enfants de Pétain en sont à fêter Jeanne d’Arc dans une grand messe nationaliste autour de valeurs xénophobes, d’autres vendent du muguet…

On est loin de la fête des travailleurs et travailleuses contre l’exploitation et l’oppression ! 

 

Ni la rage aveugle des exploiteurs et des exploiteuses, ni les misérables tentatives des politiciens et des politiciennes libéralo-socialo-coco-écolo-ramollos, ni même les aveuglements xénophobes ou sexistes, ne doivent être capables de changer le sens profond de cette manifestation : ce n’est pas d’en haut que fleurira notre salut, c’est d’en bas que doit venir la force qui brisera nos chaînes et donnera des ailes à notre émancipation.

Salarié-e-s, chômeurs et chômeuses, retraité-e-s, étudiantes et étudiants, handicapé-e-s, TOUS LES INDIVIDUS ÉPRIS-ES DE LIBERTÉ ET DE JUSTICE, rompons l’isolement, organisons-nous, reprenons la parole, occupons l’espace comme bon nous semble, pour une société sans classes, sans État, sans discriminations raciste, sexiste, homophobe, dans un environnement viable !

Repost 0
Published by anars56 - dans Actus
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 12:08

«. I’ll be back ! »
R2D2

Où trouver le Monde libertaire près de chez vous ? Cliquez ici !

ML-1633-recto.jpgML-1633-verso.jpgSommaire

Actualité

Sur le front social, par J.-P. Levaray, page 3

Météo syndicale, par M. Silberstein, p. 5

L’Autruche, par F. Ladrisse, p. 5

La santé publique, ou ce qu’il en reste, par P. Schindler, page 7

 

Arguments

Les hirondelles de fer, par A. Bernard, p. 9

Esquisse d’une Europe réactionnaire, par M. Silberstein, p. 12


International

Sur les terres d’Almeria, par R. Pino, page 13

L’État du Chiapas, toujours et encore en guerre contre l’autonomie, par G. Goutte, p. 14

Histoire

Mutuellistes et collectivistes dans l’Internationale, par C. Fréjaville, p. 16

Lecture

Louise Michel en Nouvelle-Calédonie, par Paco, page 19

Théâtre

Une baleine au théâtre, par M.-C. Calmus, page 20

Mouvement

C’est pas du cinoche, par Bibo, p. 21

La vie du mouvement, p. 21

La plus active des radios, p. 22

L’agenda vous appelle, camarades, p. 23

Repost 0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 08:10

Composition1

 

Le Café de la Pente accueillera une soirée de solidarité avec RESF 56 (Réseau éducation sans frontières du Morbihan : réseau de solidarité avec les personnes sans-papiers scola-risées, ou parents d'enfants scolariséEs, persécutéEs par l'appareil d'Etat français).

 

 

 

4 groupes de Bretagne au programme :

Kings Of Nothing (Malestroit) débuteront la soirée à 20h avec leur set Punk-Rock mélodique et entrainant. Suivis par Collaps Machines (Rennes) qui accélèreront un peu le rythme avec leur hardcore frais, rapide, et printanier ! Au tour de Murder One (Vannes) d'enchaîner pour encore un peu plus de folie, de rapidité et de dérision, sur fond de hardcore paysan et à grands coups de gueule perpétuels ! A Unité Maü Maü (Rennes) de clore la soirée en danse avec leur Hip-hop teinté de rythmes reggae, ragga et latinos ! Textes positifs et enragés portés par 6 chanteurs sautillants ! Ce qui permettra aux personnes pas trop adeptes du "speed" de se remettre sur la piste et de finir la soirée en dansant !

Possibilité de se reposer les oreilles à l'étage au bar pendant le concert pour les âmes sensibles !
Stand d'informations RESF.

 

30 avril resf 56

Repost 0
Published by anars56 - dans Anti nationalisme
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse ci-dessus.

Pour nous rencontrer : le 1er lundi de chaque mois, nous tenons une permanence de 19h15 à 21h00 à la maison des associations, 31 rue Guillaume Le Bartz, à Vannes. Tables de presse, tracts... Attention : pas de permanence durant l'été. Pas de permanence lundi 2 octobre 2017.

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Une bonne partie de ces infos paraît déjà dans les pages "actus anars 56", mais sont aussi retranscrits ici des rendez-vous arrivés entre deux envois. A noter que le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.
 
Notre prochain rendez-vous public :
 
Jeudi 16 novembre - Vannes - Manifestation contre les Ordonnances Macron (cf. appel de l'intersyndicale du Morbihan) et contre l'état d'urgence devenu droit commun. 10h30 la Rabine (esplanade du Port)
 
 
 
 
 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout novembre (du 1er au 30 !) - Le mois du documentaire 2017, 17ème édition. 113 séances en Bretagne

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 16 novembre - 10h30 Grève et manifestations contre la casse sociale orchestrée par le gouvernement à la solde du patronat - Lorient (Bld Cosmao-Dumanoir), Vannes (esplanade du port), Belle-Ile (port Le Palais).

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 7 décembre - Rennes, local "la Commune" - 20h30 Causerie populaire "Migrants. Témoignage de sympathisants sur leur expérience à Calais en soutien à la lutte des migrants", par le groupe la Sociale de la fédération anarchiste (FA)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements