Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 20:24

concert resf 56 200412 Vannes

 

Concert de soutien au Réseau Education Sans Frontières 56.

19h30 précises - L'entrée est à 5 euros (pour le soutien !) et non gratuite - Bar L'Eloge de la Lenteur, 16 rue de Chateaubriand, Vannes

Sons Of Flaherty (celtic folk acoustik - Vannes)
Bakounine (punk d-beat - Quintin)
Heaven Sucks (metal hardcore - Rennes)
Broken (angry dub punk - Brest)
Murder One (hardcore rural - Vannes)

Partager cet article

Repost0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 22:23

Salut,
voici une nouvelle feuille d'infos, à la parution aléatoire finalement.
Le 4 mai à Lorient, nous devions recevoir Mathieu Rigouste pour son bouquin "les marchands de peur". Ce dernier a un empêchement. C'est donc l'écrivain social Serge Quadruppani (connu en tant qu'auteur de polars et co-créateur du personnage le Poulpe) que nous recevons à la cité Allende, à 20h30, pour son bouquin "la politique de la peur", toujours sur les questions sécuritaires et "terroristes", comment et pourquoi cette idéologie cherche à se développer, comment en apprécier la juste mesure (sans la sous-estimer ni la sur-évaluer) pour mieux la combattre (ce qui est quand même notre objectif premier !). Serge Quadruppani anime le blog Les contrées magnifiques. Cette causerie-débat est co-organisée avec la Cnt 56. Venez nombreuses et nombreux, ça devrait être super intéressant. En tout cas, ça nous motive bien. Faites passer le mot !

Mais avant le 4 mai, il y aura les manifs sociales et syndicales du 1er mai : journée internationale de lutte contre l'exploitation des travailleurs et contre l'aliénation au travail... qui n'a pas vocation à être dirigée et enfermée dans les urnes. Une expression anticapitaliste et libertaire est donc nécessaire ... et correspond à son esprit originel. :-) On espère vous y retrouver ! Nous serons à Hennebont. Un pique-nique libertaire sera organisé dans la foulée avec d'autres orgas (c'est en cours d'élaboration !). Plus de nouvelles bientôt.

Le 28 avril, pour le 26ème anniversaire de l'accident nucléaire majeur de Tchernobyl, quelques-uns d'entre nous seront au rassemblement initié par Stop nucléaire 56 Trawalc'h, organisé à Lorient, pour réclamer l'arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire : plus jamais ça !

Sur le blog, nous avons publié plusieurs textes qui dissipent les fumées et illusions électorales, en leur opposant l'autogestion et l'implication conjointe dans les luttes et alternatives locales.
A ce titre, vous trouverez sur ce lien, le tract des 2 paysans de Notre-Dame-des-Landes (44), grévistes de la faim contre le projet nocif d'aéroport. N'hésitez pas à les contacter, à leur rendre visite, à leur adresser un p'tit mot de soutien. Cette lutte peut être gagnée comme, récemment, la population de la presqu'île de Rhuys (56) a réussi à s'opposer au dépôt en mer des vases polluées des ports, malgré l'apparente obstination du Conseil général et de la Préfecture...

En attendant, pour bien saisir les idées anarchistes et en passant du bon temps, voici 2 sites recensant des vidéos de documentaires relatifs à l'anarchisme (ou proches) : http://www.theyliewedie.org/ressources/videos/index.php
et : http://labouchedefer.free.fr/spip.php?rubrique3

Le monde libertaire, hebdo édité par la FA, est accessible ici : http://www.monde-libertaire.fr/
Et pour le trouver près de chez vous, cliquez ici : http://www.trouverlapresse.com/LOP/start.do
Et, merveilleux, le podcast de Radio libertaire est à nouveau disponible : http://88.191.151.104/php/podcast.rss.php

Rappel : nous ne nous reconnaissons pas obligatoirement ni strictement dans tous les rendez-vous annoncés ci-dessous.

Salutations libertaires,
le groupe Lochu - Ferrer et la FA 56


-----------------------------------------------------------------------

* Mardi 17 avril - Questembert (56) - Mobilisation Via campesena "Enterrons le système agro-industriel ! Défendons la terre des projets inutiles et dévastateurs (...) pour lutter contre l’artificialisation et l’accaparement des terres" - Venir avec brouettes, terreau, semences, plants, instruments, déguisements, banderoles, de la patate et plein d’autres idées pour faire de la ville un jardin sauvage et des citadins des jardiniers révoltés - Rendez-vous à 16h30 sur le rond point du Petit-Molac

-----------------------------------------------------------------------

* Mardi 17 avril - Lorient - Rassemblement pour soutenir les sans logis qui luttent aujourd'hui pour faire valoir leurs droits et dénoncer le manque de moyens dont souffre l'accueil d'Urgence - Organisé par le collectif "Urgence un Toit pour Tous - Comité  DAL 56" - 13h30 - devant la  sous-préfecture

-----------------------------------------------------------------------

* Mercredi 18 avril - St Gildas de Rhuys (56) - Journée bio de 9h à 17h (marché, animations musicales, bourse aux vélos, conférence par le Collectif contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (18h), salle Kercaradec) - de 9h à 17h dans le bourg

-----------------------------------------------------------------------

Vendredi 20 avril - Vannes - Concert de soutien au Réseau Education Sans Frontières 56 au bar "L'Eloge de la lenteur" (16 rue de Chateaubriand), avec Sons Of Flaherty (celtic folk acoustik - Vannes), Bakounine (Punk d-beat - Quintin), Heaven Sucks (metal hardcore - Rennes), Broken (angry dub punk - Brest), Murder One (hardcore rural - Vannes) - 19h30 précises - Entrée gratuite.

-----------------------------------------------------------------------

Samedi 21 avril - Guegon (56) - Projection du film “Faim de pétrole” ou une autre histoire de l'énergie de Anthony Brault (Scop Le Pavé) - L'association “Commun Possible” invite l'association “Josselin en Transition” à débattre autour du film - 14h à Coët Bugat

-----------------------------------------------------------------------

* Samedi 21 avril - Treillières (44) - 19h30 : apéro dinatoire végétalien ; 21h : projection du film "Notre pain quotidien" (sur l'industrie alimentaire de nos civilisations occidentales modernes ; bande annonce : http://youtu.be/4Hy7Kw0hV44) - Débat/échange avec la participation de la PMAF (Protection mondiale des animaux de fermes) et autres intervenants - Participation de 8 euros incluant l'apéro dinatoire ou 4 euros (sans le repas), UNIQUEMENT SUR RESERVATION. Place du champ de foire. Infos : http://www.animaliste.fr

-----------------------------------------------------------------------

Dimanche 22 avril - Grande farce nationale

-----------------------------------------------------------------------

Mardi 24 avril - Vannes - Théâtre « Les monologues du vagin », d'Eve Ensler, interprété par des comédiennes d'Arts en Scènes. Entrée libre et gratuite. De 20h30 à 22h. IUT de Vannes

-----------------------------------------------------------------------

* Mardi 24 avril - Ploemeur (56) - L’excision. Soirée organisée par l’association Terres de Couleurs qui présentera son programme d’accompagnement des jeunes filles Maasaï du Kenya qui rejettent l’excision - 20h - Une vente de bijoux fabriqués par ces femmes est prévue à partir de 19h30. Salle Soleil d'Automne, rue de Kervam - Gratuit

-----------------------------------------------------------------------

* Mardi 24 avril - Bignan (56) - Meeting débat contre le dumping social et la directive "Bolkenstein" dans l'agroalimentaire, spécialement la filière "viande" ; contre l'exploitation des travailleurs, pour l'augmentation des salaires et le maintien des emplois - A l'initiative des Unions départementales Force-Ouvrière de Bretagne, intervention de délégués syndicaux - A partir de 15h, salle des fêtes.
(A noter que la crise sert déjà de prétexte à baisser les salaires en Grèce et en Espagne, à supprimer des jours de congés... etc et que cela se profile à notre horizon).

-----------------------------------------------------------------------

* Jeudi 26 avril - Inzinzac-Lochrist (56) - Cinéma le Vulcain : Projection du film "Lord of war" (fiction sur le trafic d'armes) http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=54676.html puis débat avec le Mouvement de la Paix - 20h30

-----------------------------------------------------------------------

* Samedi 28 avril - Lorient - 10h30 : rassemblement à l'occasion du 26ème anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (26 avril), pour l'arrêt immédiat du nucléaire. Tchernobyl, Fukushima, Hiroshima : plus jamais ça ! Marché halles de Merville : 10h30 puis 14h.

-----------------------------------------------------------------------

Samedi 28 avril - Grand-Champ (56) - Théâtre « Les monologues du vagin », d'Eve Ensler, interprété par des comédiennes d'Arts en Scènes. Entrée libre et gratuite. De 20h30 à 22h. Rue de Penhoët.

-----------------------------------------------------------------------

* Samedi 28 avril - Rennes - Les 10 ans du collectif contre les expulsions et pour l'immigration : collectif de soutien aux sans-papiers de Rennes. Programme : 10h : Rassemblement et café pour tout le monde Place de la Gare puis départ en manifestation / 12h : Arrivée au marché du Blosne puis décoration de la place Zagreb et pique-nique / 15h : Rendez-vous à l'aéroport St-Jacques puis marche sur le centre de rétention / 16h : Arrivée au centre de rétention puis concerts, discussions, apéro ... et sûrement : « police partout, justice nulle part ».

-----------------------------------------------------------------------

Mardi 1er mai - Hennebont - 10h30 Manifestation internationale contre l'exploitation des travailleurs et l'aliénation au travail - Rejoignez la fédération anarchiste. Midi pique-nique anticapitaliste

-----------------------------------------------------------------------

* Mercredi 2 mai - Rennes - Meeting de rue par le groupe la Sociale de la Fédération anarchiste : l'électoralisme, l'actualité sociale et syndicale... 18h Place de la République

----------------------------------------------------------------------

* Jeudi 3 mai - Nantes - Débat public "la politique de la peur" avec Serge Quadruppani, organisé par le groupe FA de Nantes

----------------------------------------------------------------------

Vendredi 4 mai - Lorient - 20h30 - Causerie-débat avec Serge Quadruppani (écrivain social), auteur de "La politique de la peur" (sur l'idéologie sécuritaire, comment et pourquoi elle se construit, sur le commerce qu'il y a autour... et comment lui résister !), co-organisée par nos soins avec la CNT 56 - Cité Allende (12 rue Colbert), salle audiovisuelle

-----------------------------------------------------------------------

Dimanche 6 mai - 2ème grande farce nationale (le retour !)

-----------------------------------------------------------------------

* Dimanche 6 mai - Lorient - Rassemblement/manifestation : Pas de répit pour le nouveau président ! Affirmons haut et fort que la satisfaction de nos revendications, c’est dans la rue, dans le blocage de l’économie par la grève que nous les obtiendrons - 20h - Place Aristide Briand. Initié par Alternative libertaire et auquel nous serons et vous y invitons !

-----------------------------------------------------------------------

Du vendredi 11 au dimanche 13 mai - Paris 4ème - Salon du livre libertaire aux Blancs-Manteaux : http://salonlivrelibertaire.cybertaria.org/

---------------------------------------------------

* Vendredi 11 mai - Lorient - Conférence-débat "Relevons la tête, construisons le 3ème tour social !" Organisé par Alternative Libertaire et le Réseau Salariat. Avec la participation de Bernard Friot, économiste et sociologue, auteur de l’Enjeu du salaire (mars 2012) et l’Enjeu des retraites (2010). Quel que soit le président sorti des urnes, pourquoi la dette et les plans d’austérité sont illégitimes ? Relevons la tête, construisons le 3ème tour social ! La résistance et l’Alternative sont à l’ordre du jour : Comment ? Sur quel contenu ? Avec qui ? - Cité Allende 20h

---------------------------------------------------

* Samedi 11 mai - Lorient - L’enjeu du salaire comme projet d’émancipation et de reconquête de la valeur du travail. Intervenant : Bernard Friot, économiste et sociologue. Journée de formation politique et syndicale coorganisée par Alternative Libertaire et l’association d’éducation populaire Réseau Salariat. Cité Allende 13h30

---------------------------------------------------

Samedi 12 mai - Saint-Nazaire - 30ème anniversaire du lycée expérimental - Tables rondes-discussions "L'évaluation émancipatrice", avec Charlotte Nordmann / "Résistance et création", avec Miguel Benasayag et Angélique Del Rey / "Comment dire l'école ?", avec Joël Kérouanton, auteur en résidence au lycée depuis 3 ans / des ateliers animés par des élèves et des Mees (Membres de l'Équipe Éducative) "La résistance dans la création et dans les productions" / "Résister pour quoi ou contre quoi ?" / "Evaluation ici et ailleurs" / "Le rapport au temps". Des concerts le soir avec : Serafine, Pang Pung, Piranha, K/W/A/Y, One Thousand Directions, Les modules étranges. Infos : http://30ansdulyceexp.eklablog.com/accueil-c17052876

---------------------------------------------------

Dimanche 13 mai - Saint-Nazaire - 30ème anniversaire du lycée expérimental - Des expos, performances, spectacles... Infos : http://30ansdulyceexp.eklablog.com/accueil-c17052876

---------------------------------------------------

Samedi 23 et dimanche 24 juin - Montreuil (93) - Foire à l'autogestion sur le site de la Parole errante, avec des stands, des espaces de débat retransmis à la radio, des projections de films, un concert, un village du livre, un espace enfants, des ateliers pratiques… http://www.foire-autogestion.org/

---------------------------------------------------

Du vendredi 13 au dimanche 15 juillet - Concarneau - Vélorution universelle 2012 - Infos : http://velorutionuniverselle.org/articles/ et http://www.heureux-cyclage.org/La-Velorution-Universelle-2012,757.html

---------------------------------------------------

Du 8 au 12 août - St-Imier (Jura Bernois, Suisse) - Rencontre internationale de l'anarchisme - http://www.anarchisme2012.ch/

---------------------------------------------------

Partager cet article

Repost0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 10:19

ne-tombons-pas-dans-leurs-panneaux.jpg

 

Il y a peu, certains des commentateurs patentés s’agitant autour du barnum qu’est l’élection présidentielle, s’étonnaient de ce que l’État n’ait pas, cette fois, organisé de grande campagne médiatique enjoignant le quidam à s’inscrire sur les listes et à se rendre aux urnes. « Quoi ? », bramèrent-ils en chœur, on voudrait nous priver de l’hymne à la joie du vote, on n’encenserait pas, cette année, la merveilleuse geste civique qu’est l’élection suprême ? D’aucuns y virent le signe d’une crise de foi touchant jusqu’au plus haut sommet de la pyramide républicaine ; d’autres, plus prosaïques, la simple volonté de faire quelques économies. La vérité, comme d’habitude, est ailleurs, bien que pas très loin.

À quoi servent les élections ? Répondre qu’elles ne servent à rien est de l’ordre de la facilité, étant bien entendu qu’elles ont un but, un objectif, tenant tout entier dans le beau mot, ici galvaudé, de « distraction ». Nous distraire c’est, dans ce cas, nous tenir à distance de l’essentiel, des luttes, de la rue, de la révolution, de nos rêves tout autant que des dures réalités. Or pour qui voudrait juger quel degré de « distraction » vise l’élection en cours, il lui suffirait de s’attarder sur le slogan mélenchonniste, « la révolution par les urnes ». La bonne blague ! Mais qui fonctionne, et puisque, finalement, le Front de gauche fait correctement le boulot, contient la vague et la dirige vers des urnes plus funéraires que jamais, puisque des foules nombreuses semblent ne plus détecter l’oxymore se dissimulant sous cette formule mêlant révolution et urnes comme on mélangerait le feu et l’eau, pourquoi l’état se fendrait-il d’une campagne en faveur du vote ? Avec des bateleurs de foire tel Mélenchon, les isoloirs n’ont pas besoin de promotion, et tant que le peuple continuera de les suivre en aveugles devenus muets du fait de leur avoir confié leurs voix, le capitalisme pourra dormir sans risque de cauchemar, tant veaux d’or et vaches sacrées seront assurément bien gardés. 

 

Editorial du Monde libertaire 1668

Pour trouver l'hebdomadaire édité par la fédération anarchiste, près de chez vous, cliquez ici !

Partager cet article

Repost0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 15:33

 

On a pu voir s’afficher hier place d’armes, sur la façade du Printemps, une soixantaine de portraits géants hissés et accrochés par une grue mobile… suscitant l’interrogation des passant-e-s. On aurait pu penser qu’il s’agissait d’un hommage aux personnes ayant bossé au Printemps, virées comme des malpropres il y a peu de temps ?…

Raté, il s’agit des « candidats » du mouvement des colibris. Le site de ce mouvement propose d’être "candidats à l’action" , et d’agir localement à travers des alternatives concrètes : « cantines bio, éco-lieux, création de ceintures maraîchères, AMAP, monnaie locale, plans de descente énergétique »… voilà qui a de quoi piquer la curiosité, notamment des anarchistes qui s’intéressent depuis longtemps à l’action directe, y compris à travers des alternatives autogérées en actes (potagers, squats, amap, scop, collectifs artistiques…)

A côté de cette perspective locale et à plus large échelle, le mouvement donne pourtant une perspective du politique nettement moins libertaire. Si des « actions locales », « impulsées par le bas » et « citoyennes » (mot fourre-tout pour le moins ambigu, gommant l’inégalité structurelle de la société capitaliste et étatique), sont recommandées, il s’agit aussi de « peser sur les grandes tendances économiques et politiques » en se réunissant pour élaborer un « programme » qui retienne les « propositions les plus abouties » (hum, qui les sélectionnera et sur quels critères ?) et,  « en France et en Europe, en proposant des recommandations aux élus, qu’ils soient locaux, nationaux ou européens ». Un « grand sondage » est prévu en collaboration avec… l’IFOP !

Bref, il ne s’agit en réalité pas d’être « tous candidats », mais de réunir des propositions à soumettre aux élus qui nous gouvernent sans aucune légitimité, en décidant de tout à notre place, jouant du cirque électoral et du spectacle qui va avec (dont les colibris semblent d’ailleurs adopter tous les travers, avec leurs affiches géantes et leur recours à l’IFOP…).

Dans le système actuel de la démocratie dite « représentative », les personnes élues font ce qu’elles veulent. Quand bien même elles diraient « chouette, vos propositions sont super, je les fais miennes », elles ne sont pas tenues de tenir leurs promesses.

Ce serait pourtant le cas dans le cadre d’un mandat impératif (l’article XXVII de la Constitution est très clair à ce sujet) et révocable, se limitant à appliquer techniquement les décisions des assemblées, vision politique quant à elle portée par le mouvement libertaire, qui porte par ailleurs l’idée du fédéralisme libertaire, c’est-à-dire l’autonomie des assemblées, leur association libre et le principe que rien ne peut être imposé d’en haut aux assemblées refusant de s’inscrire dans un projet spécifique.

Non seulement les colibris soutiennent le système « représentatif »  étatiste, et donc autoritaire, aux antipodes d’une véritable démocratie directe ; mais de plus et ça va avec, pas une seule fois leur site n’évoque le capitalisme, consistant lui aussi en une dépossession généralisée quant aux décisions économiques. Comme dans tous les discours de la gauche, il ne s’agit que d’aménager le système, les colibris ayant pour spécificité de voguer sur le thème de la décroissance et de l’autonomie, sans tirer de ces concepts les conclusions politiques libertaires qu’ils induisent à plus large échelle.

Si l’on ajoute à cela que les colibris sont soutenus par Ecover, Weleda, la fondation Nicolas Hulot et autres nombreuses entreprises et associations faisant l’apologie du « développement durable » (d’où les moyens conséquents dont ils semblent disposer, pour pouvoir afficher des portraits géants sur la façade du Printemps), on comprendra mieux comment ce mouvement, rassemblant sans doute à sa base de nombreuses personnes sincères, n’est à l’échelle politique qu’un dispositif de plus pour canaliser les volontés de changement, pour les remettre dans l’ornière d’un système global de dépossession des décisions réelles.

 

Juanito, groupe Pavillon Noir (Fédération Anarchiste 86)

 

Note de Anars 56 : valable à Poitiers, ce constat est aussi pertinent en Bretagne... Ô mascarade électorale de la société de classes !

Partager cet article

Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 19:07

Le Monde Libertaire # 1668 du 12 au 18 Avril 2012

«La tâche des anarchistes est de travailler à renforcer les consciences révolutionnaires des organisés et à rester dans les syndicats, toujours en tant qu’anarchistes.»
Errico Malatesta


ML 1668 recto

ML 1668 verso

 

 

 

 

Le Monde Libertaire # 1667 du 5 au 11 Avril 2012

«À une époque de supercherie, dire la vérité est révolutionnaire.»
George Orwell

 

ML-1667-recto.jpg

ML-1667-verso.jpg


Partager cet article

Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 19:18

En campagne pour Jean-Luc Mélenchon, lémission Là-bas si j’y suis de Daniel Mermet sur France Inter diffusait, mercredi 5 et jeudi 6 avril 2012, un reportage de François Ruffin intitulé « Arkema et les vautours ». Où l’on apprend que le premier groupe chimique français s’apprête à céder, pour un euro symbolique, son « pôle vinylique » et les 2000 salariés qui vont avec, à un financier américain. Et François Ruffin d’accompagner les syndicalistes d’Arkema dans les QG de campagne des candidats à la présidentielle pour les « interpeller » sur ce scandale économique, et pour défendre l’idée en vogue dans cette campagne : la réindustrialisation de la France.

Pas un mot, durant ces deux émissions, sur l’activité du pôle vinylique d’Arkema et sur cette production qu’il s’agit de maintenir française. L’emploi n’a pas d’odeur, pas même celle du chlore qui sert à produire le chlorure de vinyle. Le chlorure de vinyle ? C’est un message, laissé sur le répondeur de l’émission ce jeudi 6 avril, qui renseigne l’auditoire :

« Merci à François Ruffin pour ce reportage intéressant, mais il me semble utile d’ajouter un complément d’information, pour préciser ce que fabrique le pôle vinylique d’Arkema. Celui-ci produit du chlorure de vinyle, connu par le grand public sous le nom de PVC. Le PVC est un produit classé cancérigène par l’Union européenne et par le Centre international de recherche sur le cancer. Il est notamment en cause dans l’apparition de cancers du foie. Il présente aussi des caractères mutagènes et reprotoxiques. Ceci concerne bien sûr les travailleurs des usines chimiques, dont beaucoup, en France ou aux Etats-Unis notamment, souffrent de cancer du foie, mais aussi tous ceux qui sont exposés à la pollution, entre autres par l’eau de boisson, à cause des déchets du PVC. On peut lire à ce sujet la note éditée par l’Ineris (Institut national de l’environnement industriel et des risques) sur le chlorure de vinyle.
Le PVC est souvent associé aux phtalates pour rendre le plastique souple – pour les jouets ou nombre de produits de consommation courante. Les phtalates sont cancérigènes, mutagènes et responsables d’anomalies de la reproduction masculine.
Enfin l’incinération du PVC génère des dioxines, qui rendent malades et tuent les voisins des incinérateurs, comme à Gilly-sur-Isère en Savoie, ou près de Besançon – y compris avec des incinérateurs de nouvelle génération.
C’est cela, aussi, que défendent les salariés d’Arkema, et qui n’était pas mentionné dans le reportage. »

Ayant diffusé ce message à l’antenne, Daniel Mermet juge utile de le faire suivre d’un autre message d’auditeur qui vante, lui, « le savoir-faire et la dignité » de ces ouvriers menacés de délocalisation. Le producteur enchaîne sur « l’essentiel, l’essentiel (rire), qui est évidemment l’emploi et le chômage et la destruction de l’industrie dans ce pays, la désindustrialisation qui (…) est l’essentiel dans cette campagne ».

Bref, produisons des cancers français. Pour l’emploi, produisons du nucléaire français, des OGM français, des pesticides français, des nanotechnologies françaises. Ça tombe bien, Arkema est leader dans la fabrication des nanotubes de carbone, sous la marque GraphiStrength, avec son unité de production des Pyrénées-Atlantiques d’une capacité de 400 tonnes par an. Les nanotubes de carbone sont ces nanoparticules dont les effets sur les poumons rappellent ceux de l’amiante. Mais pour les syndicalistes comme pour les partisans du Front de Gauche et Là-bas si j’y suis, « l’essentiel, c’est l’emploi », autrement dit : « Nos emplois valent plus que nos vies ».

C’est ça, leur prétendue « planification écologique ». Quant à nous, libertaires et luddites, nous disons : brisons les machines à produire le cancer.

Merci de faire circuler,

Pièces et main d’oeuvre

Partager cet article

Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 15:17

Jeudi, à Auray, j'ai assisté à la pièce "Sacco & Vanzetti" de Dau & Catella.

Du théâtre, mettant en scène les 2 anarchistes italiens passés à la chaise électrique de la démocratie étatsunienne de 1927, pour un vol et crime qu'ils n'ont pas commis, ne pouvait que me motiver !

Un peu dilettante sur ce coup là, je n'avais pas regardé de près la manière avec laquelle l'histoire allait être jouée. Voire je craignais légèrement un traitement réduit à la sauce droits de l'Homme contre la peine de mort...
Eh bien, c'est super ! Le texte est d'enfer ! Cette pièce d'Alain Guyard, en 5 actes, est d'ailleurs parue aux Editions libertaires. Dès le début, ça annonce la couleur. La mise en scène est vraiment bien pensée (avec 2 acteurs, alternant les rôles selon les protagonistes, quelques chaises : un décor simple), du son et des images bien placés, les jeux de lumières (et d'ombres) bien vus... Le jeu des acteurs est excellent. Entre moments d'abattement dans la cellule et reconstitutions de témoignages et interrogatoires de l'époque, avec des pointes d'humour (noir) ça et là, la pièce exhorte à la révolte, au refus de la résignation.
Tour à tour en huis clos dans la cellule, puis en mouvement dans la rue, à la manière des films muets des années 20...
Mais ce n'est pas "que" du théâtre historique, c'est du théâtre social, les ponts avec l'actualité sont évidents (en particulier le traitement des sans-papiers et les accusations de terrorisme pour tous ceux qui tentent de résister...).
L'anarchisme y est dépeint de manière très réelle (et donc positive), il est affirmé à plusieurs reprises, mettant en avant le sens de la justice, se démarquant sans ambiguïté de la "démocratie", versions bourgeoise ou sociale-démocratie !

On est bien dans l'anarchie, le grand combat pauvres contre riches, exploités contre exploiteurs, pour l'émancipation de tous, et plus précisément pour l'affranchissement de l'individu, de chacun, à travers la solidarité.
Elle dure 1h25. Et c'est un bonheur. Courez la voir, franchement, si elle (re)passe près de chez vous !

 

JB

 

 

 

 

Voici la présentation qu'en a fait le centre culturel Athéna  d'Auray:

 

"C’est avec brio que les deux talentueux comédiens nous interprètent une sombre scène.
Elle nous présente une lutte de la fraternité, le courage et l’idéalisme contre l’injustice, l’intolérance et la discrimination.
Les Etats-Unis, Août 1927, en pleine crise du capitalisme, voilà deux êtres face à leur destin. L’un solide et militant, l’autre fragile et terrorisé. Semblant si différents, c’est le triste sort qui les réunit. Sacco et Vanzetti sont tous deux en attente de la sentence finale qui tiendra lieu au bout du couloir : la chaise électrique. Ils sont cependant victimes de la manipulation judiciaire, des jeux de pouvoir malsains, des faux témoignages qui les matraquent. La sentence est irrévocable. Arriveront-ils à mourir en hommes libres ?
Interprétée par Dau et Catella, humoristes bien connus notamment des auditeurs de l’émission de Stéphane Bern, Le Fou du Roi, sur France Inter, Sacco & Vanzetti, pièce en cinq actes d’Alain Guyard, revient sur un scandale politique qui a secoué le monde ouvrier dans les années 1920. « Magnifiée dans une chanson de Joan Baez, le calvaire de Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti est ignoré de nos manuels d’histoire. Pourtant en Europe des foules considérables se mobilisèrent, en 1927, pour tenter d’arracher à la chaise électrique de la «libre Amérique» les deux prolétaires, immigrés italiens, de surcroît militants anarchistes, injustement accusés de meurtre »."

Partager cet article

Repost0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 19:16

dim 080412 Lorient

 

UNIES BACK

 

Tables de presse, sound systems, roller derby, graffiti, percus, arts du cirque, ateliers enfants / parents, expo "Messe de Silence" (sur la Syrie).
Projection-débat à 16h "Volem rien foutre al pais" de Pierre Carles.
Restauration sur place.

Attention : le groupe Bakounine (punk crust de St-Brieuc) ne peut venir et est remplacé par SAP SAP, qui fera démarrer les hostilités par un concert de musique africaine !

Partager cet article

Repost0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 12:43

Lundi 2 avril, un peu après 20h, arrivent au café coopératif l'Eloge de la lenteur, les personnes intéressées par le débat "Et si on ne votait pas ? quelle alternative ? un avis anarchiste", intitulé aussi "Ils rêvaient de changer le système, c'est le système qui les a changés. Elections, non. Autogestion : oui !", initié par le groupe libertaire Lochu et la fédération anarchiste Vannes.

Autour de 25 personnes étaient présentes (nous compris-es).

En introduction, le mécanisme électoral a été présenté, notamment en quoi il n'est qu'une parodie de démocratie, par le mandat "chèque en blanc" qui est confié à l'élu-e. Il a été situé dans son contexte historique, notamment la révolution française de 1789 et ses suites. En précisant comment, à l'époque, les tenants de la démocratie directe et du "mandat impératif" (procédure qui consiste à ne porter que la parole des mandants et non un pseudo intérêt général impossible à trouver dans une société de pauvres et de riches) qui lui est inévitablement attaché, ont été écartés et éliminés par les partisans de la démocratie prétendument représentative mais de fait bourgeoise, et au service de cette classe.


Il a été discuté des impasses du "vote utile" (extrême-gauche ? rose ?...), du vote blanc qui n'offre aucune perspective révolutionnaire, de l'intérêt relatif de l'abstention comme moyen d'action...  pour autant, elle signifie le rejet d'un système auquel nous n'adhérons pas. A aussi été souligné que ceux qui tiennent les vrais leviers de pouvoir ne sont pas les politicien-ne-s mais les institutions financières, les patrons et actionnaires des grands groupes capitalistes... Ont été citées nombre de crapuleries, réalisées dans l'Histoire, par les "socialistes", à l'encontre des classes dominées, des colonisés... Ont été mis en avant le fait de s'impliquer dans les luttes sociales, syndicales, écologistes, locales, dans des actions directes non violentes (théâtre de rues,...), la nécessité de s'organiser de manière autogérée (conforme à nos buts émancipateurs) mais toujours dans un objectif de transformation radicale de la société. Une personne nous a informé d'une action "happening" samedi matin à Vannes, pour "éponger la dette", c'est-à-dire faire en sorte que ce soient aux banques de payer et non à la population (Rdv esplanade du port 9h30)... Il a aussi été discuté de la transformation individuelle vers une plus grande autonomie (alimentaire, énergétique, ...), dans ses choix de consommation... Peut-être un préalable incontournable pour tout projet révolutionnaire ?

Nombre de personnes, de tous âges, sentent bien qu'il y a quelque chose qui cloche dans la situation actuelle. Elles s'approchent peut-être de nous et de nos idées car elles sont à contre-courant de cette marée qui noie les plus faibles. Intuitivement, illes ne sont pas convaincu-e-s par le cinéma du Front de gauche et sont attiré-e-s par l'alternative autogestionnaire . " Ca ne fait que commencer ! "


La parole a fusé dès le début et a bien circulé. Devant le nombre de doigts levés pour signaler sa volonté de s'exprimer, il a fallu noter l'ordre des interventions. Un garant de la distribution de la parole s'est alors proposé spontanément. Presque 100 % des présent-e-s ont dit quelque chose. Il est vrai que nous avons fait un tour de table au final, destiné aux personnes qui n'avaient pas encore pris la parole.
Comme nous, les présent-e-s ont paru satisfait-e-s des échanges, de leur cordialité, de l'appropriation de la dite parole.


Prochains RDV pour le groupe libertaire et la FA : dimanche 8 avril, à Lorient, dès midi pour la journée libertaire "unies sont nos cultures".
Merci à l'Eloge de la lenteur pour nous avoir prêté la salle et permis ainsi de mener à bien cette rencontre-discussion publique.

Partager cet article

Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 15:37

Il n’y a pas d’immigrés, il n’y a pas de Français de souche !   IL Y A DES PERSONNES QUI VIVENT ICI, ET QUI ENSEMBLE FONT LE PAYS !


Ras-le-bol des discours racistes, de la préférence nationale, des incitations à la guerre civile, des polices spéciales contre les étrangers (PAF), contre les jeunes et les habitants des banlieues (BAC) ! On est des individus, on ne veut pas d’étiquette pour nous trier et nous diviser. Le pays c’est nous tous, qui y vivons. A chacun de nous d’en faire un pays où chacun est compté, respecté pour ce qu’il est.


Il n’y a pas "ceux qui méritent" et les "fraudeurs", les "bons" et les "mauvais" : IL Y A DES GENS QUI SONT CONFRONTES A LA DURETE DE LA VIE, A LA MISERE, A LA MALADIE, AU MANQUE DE TRAVAIL... et qui bataillent pour s’en sortir. C’est honteux d’accuser les pauvres, les chômeurs, les malades, les enfants qui ne réussissent pas à l’école, etc... d’être des charges.


Il n’y a pas ceux qui comptent et ceux qui ne "valent rien"  : CHAQUE PERSONNE EST IMPORTANTE, ET LES DROITS DOIVENT ETRE LES MEMES POUR TOUS. Ca suffit les lois d’exception, pour enlever le droit aux gens, pour les persécuter jusque dans leur vie quotidienne (comme la loi CESEDA contre les étrangers, la loi LOPPSI contre les "marginaux", la loi de rétention de sûreté contre les malades mentaux, les lois PERBEN contre les jeunes...). Les lois doivent dire le même droit pour tous.


Le mépris ça suffit : les soi-disant experts qui nous prennent pour des chiffres et des variables d’ajustement n’ont aucun droit à décider de notre vie. C’EST A NOUS DE DIRE CE QUE NOUS VOULONS, POUR L’INTERET GENERAL, ET NON POUR L’INTERET PARTICULIER DE POLITICIENS OU DE CAPITALISTES. C’EST A NOUS DE MONTRER QU’ON EST LA, QU’ON EXISTE, ET QU’ON COMPTE.


On n’a rien à attendre de ces élections, il suffit d’écouter les discours des candidats ! L’Etat n’est pas là pour les gens, et pourtant certains sont pour l’Etat : ils reprennent ses propos et propositions ! A nous d’affirmer autre chose, pas contre les gens, mais pour l’intérêt général, pas des paroles en l’air, des promesses fumeuses, mais des principes et des prises de position sur le réel, sur ce qu’est notre vie : à chacun d’affirmer qu’on est autre chose qu’une origine, un papier, une nationalité, une couleur, une religion...

C’est à nous de prendre la parole, de discuter entre nous de ce qu’on veut, de comment faire pour le mettre en place, et veiller les uns sur les autres.


On organise un rassemblement pour ça : Des prises de parole et des discussions auront lieu. Dans les jours qui viennent nous ferons circuler des déclarations, ou des gens, en leur nom, disent le réel de leur situation, avec leurs mots et non avec ceux de l’Etat.


Nous ne parlerons pas des immigrés, des musulmans, du hallal, des fraudeurs, des assistés, des budgets..., mais des droits pour tous, du pays pour tous, de la réalité de la vie des gens, de comment chacun compte vraiment, comment la situation de chacun est prise en compte, du pays que nous faisons, nous, vraiment, de comment défendre les enfants...et de ce que vous amènerez vous-mêmes ! Les mensonges de l’Etat et des partis ça suffit ! A nous de parler de nous-mêmes, à nous de dire la vérité sur nos vies !

 

Note de Anars 56 : nous avons bien aimé ce texte, à la fois coup de colère, appel à l'union des opprimé-e-s et à l'action, de "Ceux qui veulent le Pays pour tous", c'est pourquoi nous le relayons, bien que le rendez-vous soit à Toulouse.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de anars 56
  • : Le blog du groupe libertaire René Lochu (Vannes)
  • Contact

Pour nous contacter, ne pas passer par la page "contact" du blog. Ecrire à : groupe.lochu(a)riseup.net

Vous pouvez aussi vous abonner à la feuille d'infos "Anars 56" (par mail, en texte brut, deux ou trois fois par mois).
Il suffit de nous le demander par mail à l'adresse suivante : groupe.lochu(a)riseup.net

 

Depuis quelques temps, des publicités intempestives (et insupportables par définition) apparaissent sur le blog, sans qu'on ait moyen de les empêcher. Nous vous recommandons de télécharger un bloqueur de publicités qui les neutralisera.

Recherche

Agenda de la semaine

Le groupe libertaire René Lochu ne se reconnaît pas obligatoirement intégralement dans chacun de ces événements.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Réunion publique ANNULÉE pour cause de couvre-feu étatique : Mardi 27 Octobre - Rennes - 20h. Réunion publique : « Les résistances paysannes : une autre conception du progrès » avec Silvia Pérez-Vitoria (universitaire, auteure de « La riposte des paysans » et « Manifeste pour un XXIème siècle paysan », elle collabore aux revues « L’Ecologiste » et « Nature et Progrès »…). - Salle 12 Maison des associations 6 Cours des Alliés. Par le groupe la Sociale de la Fédération anarchiste

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Soirée ANNULÉE : Vendredi 30 octobre - Lorient, cité Allende (12 rue Colbert) - 20h Conférence-débat par Pinar SELEK, à propos de l'article de Voltairine de Cleyre « Le mariage est une mauvaise action ». Organisée par les Ami.e.s de Voltairine

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 2 novembre - Rennes - 19h Causerie Populaire : Croissance économique & décroissance globale : de quoi parle-t-on ? Avec François Graner, biophysicien directeur de recherche au CNRS de l’Université de Paris – Diderot. Débat animé par Jean-Pierre Tertrais, auteur d’une centaine d’articles dans le Monde Libertaire, des brochures et livres sur la décroissance. au local la commune, 17 rue de Châteaudun, Rennes. Par le groupe la Sociale de la Fédération anarchiste

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 5 novembre - Vannes - 14h30 Mobilisation des salarié.e.s du social et du médico-social public et privé "en solde et en grève" contre l'imposture du "Segur" (- 183 euros), à l'appel de la CGT 56 "Santé et action sociale". Rdv Place de la mairie

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 9 novembre - Questembert, cinéma Iris - 20h30 Ciné-débat "Un pays qui se tient sage" de David Dufresnes (sur les violences policières), en présence du réalisateur. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 12 novembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h45 Ciné-débat "La cravate" (sur le parcours d'un militant d'extrême-droite), en présence du co-réalisateur Etienne Chaillou. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 14 novembre - Belle-Ile, Le Palais, salle Arletty - 20h30 Ciné-débat "Delphine et Carole, insoumuses" (Ce voyage au cœur du « féminisme enchanté » des années 1970 relate la rencontre entre la comédienne Delphine Seyrig et la vidéaste Carole Roussopoulos. Derrière leurs combats menés caméra au poing, surgit un ton empreint d’humour et d’insolence. Réalisé par la petite-fille de Carole). Rencontre avec Josiane Zardoya, monteuse du film.  

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 19 novembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Mon pays fabrique des armes" (sidérante enquête sur les ventes d'armes françaises), d'Anne POIRET. En partenariat avec Amnesty International, avec Jean Froidefond de la commission "armes" d'Amnesty et Armand Paquereau de la campagne "Silence ! On arme". Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 27 novembre - Lorient, cité Allende (12 rue Colbert) - 20h Conférence-débat « La contraception masculine » par l’association Thomas Bouaoù – avec lectures de textes du livre d’André MOREL « Le Zoïde ». Organisée par les Ami.e.s de Voltairine

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 29 novembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 18h Ciné-débat "LIP. L'imagination au pouvoir" (sur une entreprise reprise en autogestion par ses employé.e.s au cours d'une grève). Suivi d'une rencontre avec l'équipe de l'Usine Invisible, structure solidaire développée dans le Morbihan dans un souci de juste reconnaissance et rémunération des couturièr.e.s mobilisé.e.s par la crise sanitaire

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 10 décembre - Auray, cinéma Ti Hanok - 20h30 Ciné-débat "Autonomes" (documentaire de François Bégaudeau), en présence de Benjamin Constant, présent dans le film. Tarifs habituels

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concerts

Autres événements

Au cinéma Ti Hanok à Auray Dim 29 nov